Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Gérard DAMPRIOSSIO

Membre
  • Compteur de contenus

    984
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été publié par Gérard DAMPRIOSSIO

  1. Robert Houdin, notre maître, était-il un mentaliste leur faisant croire qu'il avait de réels pouvoirs ? Ce qui transforme nos questions d'éthique.
  2. Maintenant on peut le dire puisque tout le monde le sait dès leur première boîte de magie.
  3. Faite attention à votre signature car "Petit non homme" ça ouvre la porte à beaucoup d'interprétations. Mais je pense qu'on peut faire carrière au PGCDM avec "bande de naze" et "ringards" car c'est le genre de comique troupier qui plait et il le sait, ainsi que son parolier. C'est une preuve d'intelligence car ce nivellement vers le bas est payant et très promotionnel. On ira voir le type de la télévision car on le connait et on snobera le cabaret d'à côté où l'on risque de découvrir un talent non médiatisé. La télé est un tremplin formidable ... et aussi une trappe aux oubliettes car la lassitude tue, le public est une belle à séduire en la surprenant quotidiennement et si on lui impose la position du missionnaire tous les jours elle finira par aller voir son voisin, le prof de yoga. Quand j'ai vu ce garçon avec sa marionnette j'ai dit bof, pas terrible la marionnette, quand le singe s'est mis à parler je ne touchais plus le sol, j'étais conquis, le public était conquis, nous en étions tous amoureux. Quand le singe a dit "Il est content" c'était le délire, il avait gagné ! La semaine suivant, le singe est revenu, il a redit "Il est content" et a recommencé à insulter gentiment (?) sa prolongation et les invités ... comme la fois passée et il a dit et redit "Il est content". A chaque fois on a rit parce qu'on aime entendre plusieurs des choses qu'on aime bien, comme ces musiques qu'on se passe et repasse sans cesse jusqu'à devenir insupportables. Puis je l'ai revu, ah oui, il va insulter les gens, viser sous la ceinture et dire plusieurs fois "Il est content" ... et il ne m'a pas déçu. C'est devenu un classique du PGCDM comme Shirley&Dino devenus insupportables ou les insupportables Fumagalis. Je ne vous parlerai pas de l'attraction finale, auto proclamée le Spielberg de l'Illusion alors que je n'y vois qu'un Ed Wood (que j'aime) car mon capital sympathie en prendrais un sale coup. Donc oui, ce gamin a tout pour réussir et il va réussir s'il parvient à nous mettre sur le fondement en nous présentant autre chose que le désormais classique "Il est content" .... mais Patrick Sébastien l'autorisera t-il à se risquer à l'innovation périlleuse ? On ne change pas une équipe qui gagne même s'il faut l'user jusqu'à l'os. Désolé d'avoir été si long mais on ne parle longuement que de ceux qu'on aime bien.
  4. Comme Marc Metral ou Jacques Courtois par exemple. Souhaitons lui le même talent.
  5. Le forçage à l'éventail si le spectateur est tout prêt et "discipliné" ("prenez une carte"), le forçage indou s'il est éloigné ("ne vous dérangez pas, il suffit de me dire stop"). Mais ce n'est pas forcé.
  6. Les forçages les plus impressionnants que j'ai connus sont ceux dont se servent les marchands de tours pour me persuader de leur acheter un jeu à forcer qui ne me servira jamais.
  7. Oui, je sais, il y mentalisme et mentalisme. Le premier dit ; "écrivez un mot sur ce papier, et je vais lire dans vos pensée quel est ce mot" Le second dira : "écrivez un mot sur ce papier, et je vais lire le papier sans que vous ne sachiez comment je fais" Mais lorsqu'on demande à un magicien contemporain "que faites-vous ?", 9 sur dix diront je suis mentaliste. Or je pense que faire la même chose que 90 % des autres ça manque un petit peu d'originalité et que si je m'amène avec un "book test", ou si je dis "écrivez un mot sur ce papier" mon public, avide de nouvelles curiosités dira : "Mon dieu encore un !". L'originalité c'est de dire, "je suis à la mode, je fais ce que font les autres" ou "Regardez, je fais autre chose" comme Ury Geller il y a très très longtemps, avant que tout le monde ne se mette à plier toute l'argenterie ?...
  8. Lorsqu'il est sur scène les lèvres de Michel Dejenheffe ne bougent pas comme lorsqu'il passe (passait) à la télé. Tout simplement parce que son numéro (et quel numéro !) de scène est étudié et rodé. Les ventriloques de télé, comme aussi Michel Dejenheffe, doivent "improviser" et ce n'est plus l'exploit de la ventriloquie qui intéresse mais les propos de la marionnette, allant du coquin au salace. Plus la poupée est politiquement agressive ou sous la ceinture plus les rires fuseront. Mais à force de trop les voir, dans le même registre, ces artistes finissent par lasser car banalisés, car nous les visuels, nous savons que ce qui importe c'est l'effet de la surprise. Plusieurs s'y sont cassé les dents et l'effet promotionnel du "Vu à la télévision" se transforme finalement par "Oh la barbe !" Le singe, je rigole encore ... mais j'ai cessé de l'enregistrer
  9. Faire hurler les enfants c'est surtout une technique pour les parents. En entendant leurs cris, quand ils sont à la buvette ou dans la cuisine, ils ont l'impression que leurs progénitures s'amusent et qu'en conséquence le magicien est un bon magicien, à engager aveuglément pour la prochaine saison. Mais à part cela, je pense qu'inciter des gosses à beugler c'est aussi suicidaire que de se balader en mini-jupe au Caire.
  10. Bonjour Mesdames, Bonjour Mesdemoiselles, Bonjour Messieurs, Mon nom est GRANDOZZIO, the Great pour les intimes. Je pratique, si peu, toutes les formes de magie, sauf bien sûr le mentalisme pour éviter de faire comme tous les autres. Déjà qu'avec un nom aussi ringard que le mien ... Voilà, je vous souhaite la bienvenue dans mon univers. Que la folie commence !
×
×
  • Créer...