Aller au contenu

[Presse] La magie et les arts associés dans la presse populaire francophone


Didier MORAX

Recommended Posts

Si comme je l'ai expliqué mais surement pas assez clairement ! :)

Je recommence donc point par point :

1/ On clique sur Actualités (archives)

2/ Dans menu déroulant, on choisit Février 2014

3/ Puis tu cliques en dessous du menu déroulant sur Janvier 2014

4/ Tu laisses ta souris là où elle est et clique plein de fois pour remonter à Mars 2012 et voilà déjà un article sur Gaël BRINET dans La Nouvelle République

5/ et tu peux ainsi remonter dans le temps (je pense que tu dois pouvoir aller jusqu'à la création des actus, 2000 ou + ?)

🎩 Rejoignez notre prestigieux cercle de magiciens & de mentalistes ! ✨

Accéder à la plus grande collection francophone de vidéos de magie 🎩
Profitez d'Afters exclusifs, recevez 500€ de tours OFFERTS, revendez vos produits d'occasion ou encore accédez à la fameuse Chambre des Secrets... 🌟

🤩 Ne résistez plus et découvrez tous les secrets ! 🎩🌟

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 46
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les + Actifs

Fañch Guillemin était dans le Télégramme le 20/12/2014. Pour en savoir plus.

Ainsi que dans Ouest-France du 25 janvier 2015 ( ICI ) :

L'art de la magie ouvre beaucoup de portes. À 75 ans, Fañch Guillemin, illusionniste et ventriloque, a parcouru le monde entier, rencontrant sorciers et féticheurs.

Portrait

« J'ai toujours été passionné par la magie ! » Pour expliquer cette passion, Fañch Guillemin évoque sa naissance à Huelgoat, « le pays de Merlin l'Enchanteur ». Et pourtant, dans sa famille, un père cantonnier, une mère au foyer, personne ne pratiquait cet art autrefois sulfureux. « À la Renaissance, on brûlait les magiciens soupçonnés de sorcellerie. »

Fañch Guillemin a appris ces premiers tours dans des revues. « J'ai fait mon premier spectacle à 12 ans, en colonie de vacances à l'île de Batz. Il faut croire que ce n'était pas trop mauvais, car le directeur m'a proposé de le refaire. » L'apprenti magicien était loin de se douter que la prestidigitation allait lui ouvrir bien des portes une fois devenu maître dans cet art, sous le nom de scène de Professeur Fañch.

Ses collègues féticheurs

C'est d'abord la carrière d'enseignant qui lui a fait parcourir le monde. « J'ai débuté comme professeur au collège public de Saint-Pol-de-Léon, en 1960. » Il enseigne le français et l'histoire-géo. Dès 1962, il se porte volontaire pour aller au Sénégal, à Dakar.

Suivra « une expérience particulière », celle de professeur coopérant en Algérie durant un an et demi. « Juste après l'indépendance, c'était compliqué. » Malgré la brièveté de son séjour, certains de ses élèves ne l'oublieront pas : « 44 ans après, ils m'ont retrouvé grâce à Internet et invité. Je suis allé en Algérie, où j'ai été très bien reçu. J'ai refait le parcours du grand magicien Robert Houdin qui était allé en Algérie en 1856. »

Dans sa carrière d'enseignant et de magicien durant son temps libre, deux pays vont surtout le marquer. Tout d'abord, la Côte d'Ivoire où il enseigna dans un poste en brousse durant deux ans. « J'y ai rencontré des féticheurs et des sorciers. Ils me considéraient comme un collègue. » Avec son regard de magicien et de ventriloque, il décèle les trucs utilisés par ses homologues qui, eux, ont un rôle spirituel. Certains n'ont pas leur pareil pour faire jaillir des voix semblant provenir d'une statuette ou d'un feu.

Auteur prolifique

Le second pays est le Costa-Rica. « J'ai été professeur au lycée public dans la capitale, San José, durant six années. » Dès qu'il le peut, le Pr Fañch parcourt ce pays très isolé et visite les communautés indiennes. C'est la seule fois où la magie a failli lui coûté la vie !

« Je m'étais rendu dans une vallée perdue. Dams un village, il y avait un grand rassemblement pour la venue d'un cacique, un chef, venu percevoir sa dîme. J'ai fait quelques tours de magie et j'ai fait apparaître de l'argent. Les Indiens ont cru que j'étais venu leur prendre leur argent ! Heureusement, l'un d'eux, qui avait travaillé comme interprète, nous a conseillé de quitter tout de suite le village et nous a aidés à le faire. »

À l'inverse, quelques tours de magie l'ont tiré d'un mauvais pas au Kenya, où il était en transit pour l'Éthiopie. Il y rejoignait un ami Finistérien, enseignant comme lui, Jean Le Viol. « On ne trouvait rien en Éthiopie. Jean m'avait demandé de ramener des munitions pour la chasse. J'en avais des centaines dans une valise. Les douaniers kenyans m'ont demandé ce que je faisais. J'ai dit que j'étais magicien. J'ai exécuté quelques tours. Ils étaient ravis. Quand ils ont vu les munitions, ils m'ont laissé passer ! »

La retraite venue, Fañch Guillemin n'a cessé, ni de voyager, ni de faire de la magie. Il est aussi un auteur prolifique sur l'histoire de son art. Il a rédigé une douzaine d'ouvrages, dont le dernier sur « L'art du ventriloque » (1). En France, personne n'avait écrit sur le sujet depuis le XVIIIe siècle.

(1) À la librairie Dialogue ou chez l'éditeur www.marchanddetrucs.com

« La préservation de la vérité objective et de la capacité de chaque individu à former des jugements objectivement vrais est la condition première et absolument nécessaire d’une vie libre » (James Conant, in Orwell ou le pouvoir de la vérité, p. VIII).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Fanch Guillemin a eu le droit a de nombreux articles dans la presse régionale. Cet article est paru en 2009 dans "le Télégramme" journal qui fait partie des spécialités de la Bretagne .

Professeur Fanch. Magicien d'Argoat et Armor

Le Télégramme

22 avril 2009 / Guy Pellen / Photo Eugène Le Droff

Fanch Guillemin, de la malice plein les yeux dès qu'il... Photo Eugène Le Droff Fanch Guillemin, de la malice plein les yeux dès qu'il est question de magie et d'illusionnisme, possède une impressionnante bibliothèque et une belle collection d'objets d'Afrique et d'Amérique du Sud. Professeur Fanch, contrairement aux magiciens et illusionnistes des années 60, a vraiment été prof. Sa passion pour la magie blanche l'a conduit chez les Papous et les Pygmées. Il publie «Magiciens d'Argoat et d'Armor» à l'occasion du prochain congrès français de l'illusion. Fanch Guillemin a enseigné l'histoire-géo en France et le français au Sénégal, en Côte d'Ivoire, en Algérie et au Canada. Et partout où il est passé, Professeur Fanch a exercé ses talents de magicien et d'illusionniste, montré les nombreux tours qu'il a appris à maîtriser depuis sa plus tendre enfance. Tiré à quatre épingles, de la malice plein les yeux, toujours prêt à jouer des tours mais sans l'ombre d'une mauvaise intention, il a au cours de ses nombreux voyages bluffé les Pygmées, les Papous de Nouvelle-Guinée occidentale, les indiens d'Amazonie...Les risques du métier «Une fois, ça a failli mal tourner, confie le magicien amateur brestois. C'était dans une tribu indienne du Costa Rica, très isolée. Les sorciers, qui me facilitent les contacts parce qu'ils me considèrent comme l'un des leurs, étaient absents ce jour-là et j'ai eu tort de multiplier les billets de banque... Ça les a énervés. J'ai vraiment eu chaud!» Depuis qu'il est retraité de l'Éducation nationale, Fanch Guillemin a confié sa destinée artistique à la Ligue de l'enseignement. C'est elle qui se charge des contacts avec les écoles où il raconte l'histoire de la magie blanche, monte ses expositions, effectue quelques tours et scotche les enfants en jouant les ventriloques! «Je n'ai pas besoin de ça pour vivre, alors, je ne joue que pour les enfants des écoles de la région. Je donne aussi des conférences, avec quelques démonstrations, dans les universités du temps libre». Bibliothèque spécialisée Parce que Professeur Fanch, en tant d'années de pratique, a quelque chose à raconter! A Brest, dans son appartement à la Tintin et Milou, peuplé de curiosités exotiques (un crâne de jeune éléphant, une vertèbre de baleine, des peaux de bêtes, des masques africains, une brique du bagne de Saint-Jean du Maroni, des gris-gris, des objets de l'époque précolombienne, un crapaud empaillé, symbole des magiciens jusqu'au début du XIXesiècle...), il a constitué une impressionnante bibliothèque spécialisée dans le domaine de la magie. Il y conserve précieusement des incunables, des rayons entiers d'éditions originales depuis le XVIIesiècle. Des tours tombés en désuétude À l'écouter raconter ses histoires, on devine rapidement que tous ces livres ne sont pas alignés là pour faire joli. Il en connaît parfaitement le contenu, est capable de reproduire des tours tombés en désuétude depuis des lustres et d'expliquer leur provenance. Il a passé des heures au Louvre, à la Bibliothèque nationale de France et dans celles de province, sait repérer des détails dans les toiles de Brueghel ou de Jérôme Bosh, cite Léonard de Vinci, Pierre Corneille ou Antoine de Saint-Exupéry... Professeur Fanch, «malicien» professionnel, vient de publier aux éditions Skol Vreizh un livre consacré aux «Magiciens d'Argoat et d'Armor», un ouvrage très documenté, comme tous ceux qu'il a déjà publiés, édité à l'occasion du prochain congrès français de l'illusion et du championnat de France de magie qui va se dérouler à Vannes, du 24 au 27 septembre prochains. L'Amicale des magiciens du bout du monde s'apprête à y accueillir 800 magiciens et illusionnistes du monde entier pour quatre jours de galas, de conférences et de concours.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/bretagne/professeur-fanch-magicien-d-argoat-et-armor-22-04-2009-345627.php

Trugarez Eugène Le Droff pour la photo :

11073.jpg.f8be74b67b378ae452dc714f323ee8cf.jpg

Avant d'apprendre des tours de magie il faudrait apprendre l'Histoire de la magie

(Christian Fechner )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

18 décembre 2014 OUEST FRANCE

Le livre animé n'a plus de secret pour Dany Trick

Daniel Cudennec collectionne les livres animés. Émerveillé par les ouvrages à systèmes, cet ancien professeur d'anglais à la retraite écume brocantes et vide-greniers... à l'affût de trésors.

Portrait

Le Quimperlois est intarissable sur le sujet. « Les livres animés (pop up) sont nés avant l'invention de l'imprimerie (1452). À l'époque, ils étaient en parchemin. J'amasse, depuis plus de cinquante années, des images qui bougent : à tirettes, à volvelles (disques de papier mobiles), à volets, pêles-mêles, livres carrousels, origami en mouvement... » L'originalité du livre animé est caractérisée par l'interactivité que déclenche son « lecteur ».

Quête de tous les jours

C'est en lien avec sa passion pour la magie et la ventriloquie que Dany Trick (son nom de scène) s'est intéressé à ce type d'ouvrage. « Je m'intéresse au livre en tant qu'objet. » Ces journées sont nourries par une insatiable envie de dénicher des ouvrages, lesquels, à ses yeux, n'ont pas de prix. Il guette les ventes aux enchères, parcourt les librairies en Bretagne, à travers toute la France...

Sa femme, Annick, le charrie gentillement : « Il n'y a plus que les papiers qui bougent chez toi. » Cela n'empêche pas Dany de partir à l'étranger sur les traces de ses ingénieurs papier de prédilection ; comme récemment à Prague, où il a déniché des oeuvres originales de Vojtek Kubasta, un des artistes le plus remarquable et imaginatif du XXe siècle dans ce domaine. Le Tchèque a créé son premier ouvrage au milieu des années 1950 avec l'idée de créer un théâtre animé au coeur d'un livre. « C'est l'un de mes auteurs préférés, et je dois posséder tout ce qu'il a produit. » Il a illustré plus de 300 livres pour enfants...

Collectionnite aiguë

« Plus qu'un collectionneur, je suis un accumulateur. » Dany amasse aussi des cartes de voeux, des cartes humoristiques, des dépliants publicitaires, des vinyles... et évidemment, des livres sur la magie, « mais ça, c'est une autre histoire ». Il a d'ailleurs été contraint de louer un entrepôt pour conserver sa conséquente bibliothèque, et ses ouvrages les plus précieux sont à l'abri dans un coffre-fort, en banque.

Dany a gardé une âme d'enfant. « Regarde ça, si c'est beau ! Ça sort du livre ! » Contes pour enfants, ouvrages scientifiques, livres de magie... Il s'émerveille au fil des pages. Il présente rarement ses précieuses collections, qui sont malgré cela connues via un réseau spécialisé dans le domaine du livre animé. « J'ai échangé pendant trois ans avec quelqu'un qui réalisait une thèse sur le sujet. » Mais sa plus belle fierté est de figurer dans l'ouvrage de Charles Trebbi, L'art du pop up et du livre animé, sorti en 2012 aux éditions Alternatives.

11074.jpg.77e17be6fde7434a2f8987c28c512f92.jpg

Avant d'apprendre des tours de magie il faudrait apprendre l'Histoire de la magie

(Christian Fechner )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

AVI CITY LOCAL NEWS 7 FEV 2015 Fabien Solaz

Success story D'un coup de baguette magique

La chaîne Paris Première va diffuser les tours de magie du Vauclusien Fabien Solaz.

Si vous êtes fumeur, évitez de lui prêter votre briquet. Boulangers ou banquiers, abstenez-vous de lui donner de l'argent. Car à coup sûr, il subtilisera votre bien. Depuis plus de 15 ans, Fabien Solaz est magicien professionnel. "C'est un job à plein-temps. Bon, à force mes amis proches se lassent de mes tours, mais chaque nouvelle rencontre est propice à un tour de magie."

Des tournées internationales

Son show "Chic Magic" est aujourd'hui produit à l'échelle nationale et internationale notamment à bord de paquebots de luxe. Fabien a effectué de nombreuses croisières en Europe du nord, Méditerranée, Caraïbes et autour de l'Amérique du sud. En tout, l'illusionniste a présenté ses tours dans plus de 30 pays. Et chaque fois l'effet est le même. La magie opère et les spectateurs restent bluffés par les tours de ce passionné. "Mais attention, précise Fabien, je ne suis pas un génie. Un show de magie se prépare un peu comme le concert d'un artiste. Je suis sans cesse en quête de nouveaux tours ou de nouveaux effets." Sa dernière trouvaille, des apparitions de baguettes de magie en lévitation, lui a permis de finir en tête d'un classement prestigieux. Dans le cadre du championnat de France de Magie 2010, la chaîne Paris Première a organisé un casting qui regroupait 1 500 candidats. Seuls les 12 meilleurs vont avoir l'honneur de présenter leurs tours devant les caméras le 6 mars prochain. "C'est une superbe occasion de se faire connaître, des agents vont regarder l'émission. Finalement, c'est un peu comme la Star académy", plaisante Fabien. Et si par malchance, le magicien vauclusien échouait dans la réalisation de son tour, d'un coup de baguette magique, il parviendra probablement à se faire disparaître

Photo Parisien Libéré

11075.jpg.e7a3a0a72df045cef64d32c46d34d484.jpg

Avant d'apprendre des tours de magie il faudrait apprendre l'Histoire de la magie

(Christian Fechner )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

15 JANVIER 2015 DAUPHINE LIBERE Dani Lary

1 / 3

Dans son atelier, Dani Lary et son équipe conçoivent ses prochains tours, pour la scène comme pour la télé.

Dani Lary a construit la réplique de la voiture de Maurice Trintignant.

Sur scène, Dani Lary fait aussi le barman.

Châteauneuf-sur-Isère

Drôme

Entre deux préparations de tours pour “Le plus grand Cabaret du Monde”, Dani Lary peaufine les derniers réglages de l’adaptation théâtrale de son spectacle Rétro Temporis qui l’emmènera en tournée dans tous les pays. Pour Le Dauphiné Libéré, l’enfant du pays a accepté de nous ouvrir les portes de son atelier à Bourg-de-Péage.

un hangar sombre et des grilles pointues. Dans l’atelier, un homme nous dit « Montez, il va arriver ». Même chez lui, Dani Lary apparaît et disparaît mystérieusement. Escaliers escarpés, statuettes macabres, tout est là pour rappeler que l’on se trouve dans l’antre de la magie, du paranormal. Soudain il surgit : « Faites votre prière, c’est un privilège d’être ici ». Son grand garage ressemble plus à un atelier de menuisier qu’à celui d’un magicien. « Mon père était menuisier. Le menuisier du Général de Gaulle, rappelle-t-il, illusionniste, c’est avant tout du bricolage artisanal » C’est ici qu’il entrepose tous les objets qui ont fait sa renommée dans le monde entier. Le fameux piano volant traîne à côté de la cuve où le prestidigitateur Harry Houdini, plongé dans l’eau et attaché par les pieds, arrivait à se défaire de ses chaînes.

« Ma femme, je la découpe, je la noie, je la fais disparaître »

Dans l’atelier, les sept employés s’affairent sur un meuble sur lequel trône le tableau de la compagne de Dani Lary. « Oui, depuis le début, ma femme, je la découpe, je la noie, je la fais disparaître, mais elle est toujours là ». Pour sa prochaine télévision, chez Patrick Sébastien, il souhaite rendre hommage au pilote Maurice Trintignant « On a monté une réplique de sa première voiture que l’on va faire apparaître sur scène ». Dans le même temps, pour une deuxième émission, il va faire disparaître deux femmes dans des pots de fleurs géants. Sur son téléphone il montre les photos des créatures, en bas et sous-vêtements : « dur boulot » ricane-t-il. Depuis 17 ans, il invente des tours chaque mois, et il a encore des idées, confesse-t-il : « Les magiciens sont de passage. Moi, je reste. »

«J’ai monté un spectacle à l’envers ». C’est comme ça que Dani Lary parle de Rétro Temporis, sa dernière création. « Au départ, c’est le plus grand show que l’on a fait en Europe. Il est conçu pour les zéniths. Mais maintenant qu’on les a tous faits, je veux aller jouer dans les théâtres ». Une ambition du “plus petit” qui devient un vrai problème de taille… Aucune scène n’est capable d’accueillir son spectacle, qui rend hommage à Jules Verne, Georges Mélies et surtout son maître Jean-Eugène Robert-Houdin. « C’est simple, on a réduit la taille de chaque tour, tout en les rendant plus accessibles au public, plus interactifs » avoue-t-il. Mission accomplie, à une semaine de la première « tout est rentré dans un seul camion » là où il en fallait 3 pour les zéniths. Dani Lary conserve néanmoins la démesure de la belle époque.

11077.jpg.f6baef829d1851fe0a4ea214f5b55e11.jpg

Avant d'apprendre des tours de magie il faudrait apprendre l'Histoire de la magie

(Christian Fechner )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la lorgnette (bordeaux) 28 septembre 1862

Un escamoteur trop habile.

le "Droit" rapporte le fait suivant :

« Le nommé L., saltimbanque, originaire du département des Bouches-du-Rhône, avait rassemblé autour de son établissement, fixé momentanément place du Château -d'Eau, et composé d'une table pliante et d'un vieux tapis, un assez grand nombre de badauds. Après les avoir étonnés par divers tours de passe, il s'écria :

— Messieurs, ce que vous venez de « voir n'est rien ; je vais vous montrer un escamotage « d'un nouveau genre et que Robert-Houdin lui-même « n'a jamais essayé de faire. »

Puis, marchant vers un provincial à la cravate duquel il avait remarqué une épingle en or, enrichie d'un magnifique brillant:

- Que monsieur, reprit-il, veuille bien me confier son épingle ; je vais la broyer dans ce mortier, puis, quand elle sera réduite à l'état de limaille, je n'aurai qu'un mot à dire, et monsieur la retrouvera dans sa poche.

En présence de tout le monde qui avait les yeux fixés sur lui, le provincial n'osa pas manifester de la défiance et empêcher par un refus l'exécution du tour qu'on attendait. Il lâcha donc l'épingle. Dès que l'escamoteur l'eut entre les mains, il s'écria :

- Les sergents de ville ! gare à moi ! En même temps, il enleva d'un seul coup la légère table pliante, le vieux tapis, et prit la fuite. Les badauds se dispersèrent, et le saltimbanque était déjà loin que le provincial n'était pas encore revenu de sa stupéfaction.

« Cependant L. qui avait maintes fois exécuté des escamotages de ce genre, était l'objet d'une surveillance. Des agents figurant incognito au nombre des spectateurs, et qui n'avaient perdu aucun de ses mouvements, l'eurent bientôt rejoint; le bijou, que, malgré son habileté, il n'avait pu faire disparaître, fut retrouvé dans sa poche.

« Ce dangereux prestidigitateur a été écroué au dépôt. »

Avant d'apprendre des tours de magie il faudrait apprendre l'Histoire de la magie

(Christian Fechner )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Créer...