Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Florian LONGEPE

Déclarations de vos prestations de magie avec le Guichet unique du spectacle occasionnel (GUSO)

Recommended Posts

Une chose que je ne comprend pas trop dans les exemples de courriers de Kamika:

Il ne parle pas de frais de déplacement, juste d'un salaire net.

Normalement, les frais de déplacement ne sont-ils pas à traiter à part (dans la déclaration GUSO notamment qui a les cases qu'il faut pour ça...), car ils ne sont pas chargés comme un salaire...?

A, et il faut bien sûr adapter le texte, si on n'est pas intermittents:

On peut remplacer "Etant intermittent du spectacle," par "Etant artiste de spectacle,", j'imagine...?

A part ces questions, merci pour ces exemples de courriers :)

Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Ca y est je suis de retour donc quelques réponses à vos diverses interrogations mdr

- Effectivement ne JAMAIS faire de facture si vous etes artistes !!! C'est très grave vis à vis de l'URSSAF qui peut vous redresser en entreprise . Vous faites un "MEMOIRE POUR REGLEMENT" c'est exactement comme une facture avec les meme termes et contenu mais c'est l'INTITULE qui est important !!!! ( ahla la notre bonne technocratie et administration française :mad:)

- Meme si vous passez par le GUSO , faite un contrat [b]PAPIER [/b]car sur les feuillets GUSO ils manquent toutes les clauses que vous souhaitez voir appliquées et effectivement c'est un contrat d'ENGAGEMENT comme intitulé (toujours la bonne technocratie....)

- Enfin pour ch'ti bonhomme , tu as tout à fait raison , comme nous les "visuels" nous sommes à 0 % d'abattement ( les batards c'est nous!) il faut tout simplement différencier le salaire à indiquer dans les cases "Salaire Brut" et "Salaire Net " et les frais de transport et autres dans la case "frais professionnels" et dans ce cas l'organisateur ne paiera pas de charges sociales sur les frais de dep et repas/hotel et autres ( c'est tout à fait legal) !!!

Pour terminer petite reflexion personnelle qui fera sans doute une fois de plus rire certains . Si je pouvais effectuer ma conference spécifique sur ce sujet ( les droits et devoirs des artistes) dans toute la France , vous en apprendriez beaucoup !!!!!! mais voilà "certains" ne souhaitent pas que j'appuie là où ca fait mal .......... après ILS ne pourraient plus dire " ah bein je ne savez pas " ...........

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réactions,

*Je ne parle jamais a mes employeurs de facture (comme vous l'avez vu dans les courriers) par contre j ai fait a tort un titre "facturation" pour cette article que je viens de remplacer par "règlement".

*Teddy m'avait déja suggéré de remplacer intermittent par artiste, ce que je n'ai pas fait car les photographes, par exemple, ne passent pas par le guso, mais la précison artiste du spectacle (vivant) est justifiée, je fais la modif!

*Pour les frais de transport, je suis imposé au frais réel donc je les déduis de mes impôts, je ne pense pas qu'il soit possible de le faire si on les place dans frais professionnels? Mais c'est sans doute avantageux de remplir la case frais professionnels pour ne pas etre chargé sur ses frais de déplacement. Je vais également le notifier dans l'article.

Modifié par kamika

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Oui , comme nous sommes à 0 % d'Abattement si tu inclus tes frais ( route, repas , hoteletc...) dans le prix global , tu payes des charges sur la TOTALITE y compris sur du Gas-oil, des tickets péages etc.... ce qui n'est pas normal . En mettant ses frais dans la case "frais professionnels" tu ne payes pas de charges sur ses frais .

Par contre effectivement quand tu es aux frais rééls il faut tout d'abord "réintegrer" ses frais sur ta feuille de'impot puis les soustraire dans la case frais réel ( c'est l'écriture legale pour les impots car tu ne peux pas deduire 2 fois les meme frais .

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Merci pour vos réactions,

...

*Teddy m'avait déja suggéré de remplacer intermittent par artiste, ce que je n'ai pas fait car les photographes, par exemple, ne passent pas par le guso, mais la précison artiste du spectacle (vivant) est justifiée, je fais la modif!

*Pour les frais de transport, je suis imposé au frais réel donc je les déduis de mes impôts, je ne pense pas qu'il soit possible de le faire si on les place dans frais professionnels? Mais c'est sans doute avantageux de remplir la case frais professionnels pour ne pas etre chargé sur ses frais de déplacement. Je vais également le notifier dans l'article.

yes! j'ai bon!!!! ;)

Il me semble que le guso a même deux case: une pour les frais professionnels, une pour les frais de déplacement... je ne sais pas quelles sont les différences de traitement entre ces deux cases?

Peut-on faire entrer les consommables utilisés durant le spectacle en frais professionnels?

Est-ce souhaitable, vu que cela rendrais la lecture du document plus complexe?

Dans les frais pro, outre les consommables, bien sûr, peut-on y inclure un amortissement des investissements en matériels, décors, costumes et accessoires?

Quelles sont alors les règles d'amortissement?

héhéhé: a force, on va finir par avoir toute la conf de teddy, en lui soutirant les infos une a une ;)

Mais c'est vrai que quand on entre dans le détail, il y a plein de questions qui aparaissent...

allez, les clubs, soyez sympa, achetez sa conf!

(vous n'aurez même pas à passer par le Guso, puisque c'est pas un spectacle ;) )

Gilbus

Modifié par Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Sacré GIBUS mdrmdrmdr

Alors : Non il n'y a pas de case frais de transport mais une case "Avantage en nature" ( NB : cela ne veut pas dire que tu dois "sauter" la secréta_ire du comité des fetes ou du CE qui t'emploie en guise de rémuneration mdr " cela reprend uniquement et eventuellement les repas et hotel que l'on pourrait te donner et cela est taxé !!! en charge ( pas normal mais bon.....)

Par contre effectivement dans les frais professionnels tu peux y mettre les frais de materiel utilisé au prorata de leur utilisation sur l'ensemble de l'année en cours , mais c'est certes compliqué à evaluer par rapport au nombre de prestations fluctuantes d'une année sur une autre

MERCI pourle coup de pouce pour la pub de ma conf , mais je crois que c'est peine perdue comme je l'ai deja expliqué , "certains" ne souhaitent pas savoir pour continuer à travailler .................. ;)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Sacré GIBUS mdrmdrmdr

Alors : Non il n'y a pas de case frais de transport mais une case "Avantage en nature" ( NB : cela ne veut pas dire que tu dois "sauter" la secréta_ire du comité des fetes ou du CE qui t'emploie en guise de rémuneration mdr " cela reprend uniquement et eventuellement les repas et hotel que l'on pourrait te donner et cela est taxé !!! en charge ( pas normal mais bon.....)

Par contre effectivement dans les frais professionnels tu peux y mettre les frais de materiel utilisé au prorata de leur utilisation sur l'ensemble de l'année en cours , mais c'est certes compliqué à evaluer par rapport au nombre de prestations fluctuantes d'une année sur une autre

MERCI pourle coup de pouce pour la pub de ma conf , mais je crois que c'est peine perdue comme je l'ai deja expliqué , "certains" ne souhaitent pas savoir pour continuer à travailler .................. ;)

Effectivement, il y a bien deux cases, une pour avantage en nature, l'autre pour frais professionnels : Désolé, je disais "frais de déplacement" de mémoire, et comme je suis avant tout un amateur...

Merci pour la différence de traitement entre les deux cases, c'est plus clair...

Pour calculer l'amortissement du matériel, comme ce sont des utilisations ponctuelles et non en continu à l'année, c'est effectivement le bazars :

Ça va presque forcément être au pif, et c'est la qu'il ne faut sans doute pas trop se planter pour ne pas risquer de redressement :

Si on met des sommes injustifiables en frais, on peut être soupçonné de vouloir esquiver les charges sur une partie du salaire...

Il faut avoir la durée d'amortissement du matériel, en années, et diviser par le nombre supposé de prestations annuelle, en se référant aux années précédentes, j'imagine?

Du très approximatif, sauf à avoir une carrière sans heurts, ce qui est rare...

Tu nous dira dans ta conf combien d'années d'amortissements on peut mettre suivant le type de matériel...

En compta classique, la durée et le taux d'amortissement d'un matériel dépendent de plein de critères :

C'est effroyablement complexe quand on n'est pas comptable, je trouve...

http://www.actes6.com/compta/amortissements.htm

Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Tout à fait raison c'est tres complexe et approximatif .

C'est de l'ordre de 3 ans pour du materiel type instruments, sono etc . direct concernant les "petites fournitures" surtout celles consommables et donc chiffrables à l'année .

Si c'est des consommables sur place ( Ballons, artifices etc....) eux ils peuvent etre enlevé en totalité pour l'utilisation dans un spectacle

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

C'est la qu'on vois qu'en plus de tout le reste, l'artiste doit aussi se taper la compta et ses finesses, s'il veux se faire payer au plus juste prix, et donc gérer son stock comme le fait une entreprise... alors qu'il est salarié ;)

Bon, pour un jeu de cartes, ce n'est pas bien grave...

Mais certaines illusions coûtent des centaines d'euro, même pour du close-up, et sont donc gérable en amortissement...

Sans parler des GI qui montent le budget encore plus vite...

Et il faut aussi penser ce qu'on a fabriqué soit même, puisque cela s’amortit sur la base de la valeur vénale... Pour une illusion unique et sur mesure, ça doit être coton à chiffrer ;)

Enfin, il y a les costumes : Ne pas oublier de faire entrer les costumes et autres vestes et accessoires en frais... y compris les factures de couturier pour les transformer s'il y a lieu : La magie habille son homme, à défaut de le nourrir! :)

Résultat: moins de charges pour l'employeur, donc un prix final plus compétitif...

Ou, si le magicien est "à la cool", et ne calculais pas vraiment ses frais d'investissement, et qu'il passe à un vrai calculs:

Plus de sous à la fin du mois...

j'imagine que ce dernier cas doit apparaitre régulièrement pour un semi-pro...

Un amateur faisant quelques prestations pro à l'occasion ne gère pas, en général, un état de valorisation et d'amortissement du stock ;)

C'est compliqué, votre vie....

Gilbus

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Le problème avec le GUSO, et son apparente complexité, est, selon moi, le fait que la personne qui cherche un magicien aura tendance à "embaucher" celui qui à l'air le moins complexe en démarche..

Je m'explique..

Le mec reçoit deux réponses de magicien..

L'une dit : " Bonjour, mon tarif est de ( exemple ) 300 euros, en espéces ou en chèque à régler le jour J "

L'autre dit : " Bonjour, étant donné mon statut de magicien, je dois déclarer mes revenus au GUSO etc etc etc, plus l'explication de ce qu'est le GUSO, les démarches en ligne etc etc... "

Bref, à mon avis, et en particulier les employeurs publics, embaucheront plus facilement la première personne..

Vos avis ?

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...