Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Tony NGUYEN

Membre
  • Compteur de contenus

    324
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été publié par Tony NGUYEN

  1. Par contre, une petite précision que j'aurais aimé avoir avant l'achat (même si ça n'aurait rien changé à ma décision) : Tobias préconise de porter des couleurs sombres pour le haut du corps. A éviter, donc, la chemise blanche (sans veste par dessus)...
  2. Ah bon ? Perso je trouve cette partie là suffisamment explicite. Par contre, je trouve la "charge" assez touchy, malgré les explications sous différents angles et avec slow motion. Ca doit forcément jouer, mais j'utilise mon propre téléphone pour m'entraîner, et c'est justement le type de téléphone que je préférerais éviter en conditions réelles (Huawei Mate 20, bien mastoc et lourd avec son écran de 6,53 pouces et sa batterie de l'espace ^^)
  3. Petit retour rapide, après visionnage des vidéos et prise en main du gimmick : En ce qui concerne le fait de confier à un spectateur son propre téléphone, je pense que c'est comme pour toutes les charges dans la main du spectateur et même, par extension, tous les mouvements un peu "[grossièreté]us"). C'est gros et difficile à croire que ça peut passer, mais bien exécuté ça passe. Par contre, si vous n'êtes pas convaincu que le spectateur en question n'y verra que du feu, je pense qu'il vaut mieux s'abstenir, en effet. Je sais par expérience qu'il est quasiment impossible de convaincre avec un effet qui ne nous convainc pas nous-mêmes. De plus, Tobias nous donne d'excellentes idées de contournement (confier le téléphone à un autre spectateur, par exemple). Concernant les conditions de luminosité, je pense que ce point est moins important que celle du choix de téléphone. Sachez que le gimmick est noir. Perso je ne m'aventurerais pas à le faire en pleine lumière avec un téléphone à coque rose ou blanche, mais gris ou bleu très foncé ça devrait passer. Concernant le choix du téléphone, j'attends d'avoir pratiqué dans la vraie vie, mais à priori je serais bien tenté de commencer sans prise de risque (en ayant aperçu le téléphone de la personne auparavant ou encore en demandant à tout le monde de sortir son téléphone pour filmer, ce qui permet de choisir parmi un panel). Concernant le handling, en visionnant les vidéos ça parait super simple. Mais personnellement j'ai très vite déchanté une fois le gimmick en mains. Ca ira sûrement mieux d'ici quelques heures de travail, mais au premier abord j'ai vraiment l'impression d'avoir à réapprendre des manipulations que je pensais déjà acquises pour les pièces, balles mousse, briquets et autres petits objets. Ma plus grande préoccupation se situe au niveau de l'interrupteur d'allumage du flash, que je trouve très peu "ergonomique". On a besoin de l'actionner avec une partie des doigts pas du tout adaptée, et les 2 modes de fonctionnement ont leur inconvénient. Pour faire simple, soit on choisit de garder une pression constante et ça s'éteint dès qu'on relâche, soit on choisit de l'allumer en continu, ce qui nécessite de rappuyer dessus pour l'éteindre. La première solution est risquée, car la moindre baisse de pression éteint le flash et peut donc générer un clignotement improbable. Et ce problème est renforcé par le fait que de par la conception du gimmick, la prise doit être particulièrement délicate. La seconde est encore plus risquée, car une fois enfoncé le bouton est très difficilement réactionnable. De plus, aucun "clic" ne permet d'avoir confirmation que l'interrupteur a été déclenché. On continue donc à l'aveuglette et je vous laisse imaginer le drame si la lumière reste allumée après le vanish... Voilà mes impressions à chaud. J'essayerais de vous faire un retour une fois le matos réellement pris en mains et la routine testée dans la vraie vie. Je pense qu'il va me falloir pas mal de taff, mais je reste convaincu que le jeu en vaut la chandelle.
  4. Début d'aprem, interloqué par la description de l'effet, je me suis dit "tiens, un dossier à suivre". 1h plus tard, après lecture de témoignages de magos l'ayant vu de leurs propres yeux, j'en étais au stade du "Bon OK, j'attends que ça se brade sur VM et je me lance". Bref, c'est commandé pour moi aussi. Oui je suis faible, j'avoue
  5. La toute première fois où j'ai fait un tour à la meilleure amie de ma femme, j'avais toujours dans mon jeu une carte clé correspondant à mon WOW (6 de coeur)... Mon WOW ne me sert pas pour l'effet classique, mais pour une double carte au portefeuille, avec un change à vue (le Wowlett, pour ceux que ça intéresse ^^). Bref, la première carte révélée en ouvrant mon "portefeuille" est le 6 de coeur, visible à travers une petite fenêtre plastifiée... Bref, on était dans un bar, dehors, et ma veste, avec mon "portefeuille", était restée à l'intérieur. Je lui fais choisir une carte de manière complètement honnête, et au moment où elle la retire du jeu, je reconnais ma carte clé (grosse montée d'adrénaline). Je profite de connaître sa valeur pour jouer un peu avec ça, puis je la fais remettre la carte VRAIMENT où elle veut et m'amuse à la retrouver en mode jazz, de toutes les manières possibles avec une carte clé... Gros succès. Même ma chérie avait la mâchoire au sol. Puis on rentre dans le bar et là, une idée de génie me vient... "Tiens, tu peux m'attraper ma veste, stp ? Non, je ne veux pas y toucher. Dans la poche intérieure il y'a mon portefeuille. Sors le et ouvre-le stp..." Je crois que son cri s'est entendu depuis l'espace. Depuis ce jour là, à chaque fois que j'ai l'occaz de faire de la magie en présence de cette nana, je me démerde pour qu'il soit question à un moment du 6 de coeur. Elle me déteste, je crois ^^
  6. Petit close-up en table à table dans un petit resto cosy, super intimiste... Je me lance dans une de mes routines préférées, où je nomme une par une les cartes tenues dans la main d'un spectateur (petit paquet de cartes choisies par le spectateur, après une coupe), le tout en leur tournant le dos. Cette routine fonctionne grâce à un chapelet secrètement échangé avec le paquet ayant servi pour la routine précédente (et où les cartes sont mélangées plusieurs fois, par plusieurs spectateurs différents). Bref, je nomme une première carte : Premier Wouahh ! Seconde carte, second wouahhhhh ! Troisième carte : ...euh, bah non, celle-là je l'ai pas... OK, quatrième carte : Ah bah celle-là non-plus... "Pas grave, ça nous fait quand même 2 cartes. Choisissez celle que vous voulez et signez-la" (et on passe rapidement à autre chose ^^). Finalement, après avoir fait toutes les tables, je retourne à celle-ci pour leur en mettre vraiment plein la vue et tenter de gommer au maximum mon fail précédent. La table a été conquise et au moment de les quitter, une dame me dit "Pour tout à l'heure, je crois que c'est la faute de mon mari. Quand vous étiez de dos et que vous avez demandé de couper le jeu, il a mal compris et l'a mélangé...". Dans la vie, parfois on gagne et parfois on apprend. Maintenant, quand j'effectue cette routine là, je ne tourne plus le dos au public (ou alors seulement APRES que le paquet de cartes soit dans les mains du spectateur)...
  7. Je pense effectivement qu'on est en train de comparer 2 effets assez différents, même s'ils reposent sur le même gimmick. En tout cas, je n'avais personnellement jamais songé à cette différence avant d'en discuter ici. Et quoi qu'il en soit, s'il m'arrive régulièrement de tomber sur des spectateurs qui souhaitent examiner mon paquet de cartes ou mes pièces (par exemple), jamais personne n'a semblé exprimer une quelconque suspicion vis à vis de mon portefeuille
  8. En fait, je pense que si tu voulais vraiment récupérer ton Wow pour revenir à l'usage "classique", il serait certainement possible de le faire (à condition d'avoir gardé la partie détachée). Mais encore une fois, mon avis est loin d'être objectif, car j'ai horreur du Wow tout en étant fan du Wowlett
  9. OK, je comprends mieux le point soulevé, comme ça. Effectivement, on ne peut pas montrer le dos de la première carte révélée. Pour la seconde, en revanche, elle peut être signée et laissée en souvenir (et donc à l'examen) après l'effet. Honnêtement, je ne vois pas vraiment l'intérêt pour le spectateur de voir l'arrière d'une carte qui vient de voyager dans un portefeuille. Mais puisque ça semble si important pour vous, je dois certainement passer à côté de quelque chose. --> La carte est placée derrière la même surface qu'avec un Wow seul (puisque l'arrière du Wow, avec la "goutière", est tout simplement retirée. Pour l'alignement de la carte, ça ne m'est arrivé que 2 fois de me planter, mais en m'y prenant vraiment comme un manche. Et comme je ne pratique pas la transformation visuelle, au pire la carte bien droite a laissé place à une carte un peu de travers, je ne trouve pas ça si choquant dans l'absolu. Par contre, je confirme que personnellement je ne me verrai pas utiliser cet accessoire comme portefeuille du quotidien. Déjà parce qu'au quotidien je n'utilise pas de portefeuille, et ensuite car il serait encombrant et peu pratique. Pour la qualité du cuir, je ne vois pas trop quoi dire. Là encore, je ne m'étais jamais posé la question. Je l'ai depuis 5 ans et il n'a pas bougé. Mais ça serait peut être pas la même chanson si je l'avais eu sur moi H24 toutes ces années
  10. La vidéo en question (avec la jolie petite coupure vidéo ^^). Ca commence à 00'30. Avec cette vidéo, le procédé saute aux yeux. Mais le faire de façon fluide et "détachée" est une autre paire de moufles... Enjoy
  11. Pour celles et ceux qui iront le voir en conf, je vous conseille de lui demander de vous expliquer la passe où il enclave un anneau tenu dans la main du spectateur, puis laisse le spectateur en question examiner ce qu'il tient en mains, à savoir les 2 anneaux "réellement" enclavés... Cette passe figure depuis des années dans sa routine mais n'est expliquée nulle part, à ma connaissance, en tout cas. Sur la seule vidéo que j'ai trouvée (où il la fait), le mouvement "pratique" est coupé au montage... Quand il est venu chez nous, on a tilté dessus et on lui a demandé de nous l'expliquer. Il a accepté de nous montrer rapidement le principe, mais clairement sans volonté réelle qu'on reparte avec. Personnellement, j'ai passé pas mal de temps à chercher mais je ne regrette pas, car cette passe est un convincer extrêmement puissant quant à l'honnêteté des anneaux. De plus, elle permet de squizzer l' "enclavement" de l'anneau double, que j'ai toujours trouvé un peu capillotracté...
  12. De rien, on est là pour ça. Pour le revendeur, je sais qu'un certain marchand de trucs en a encore en stock. Par contre, à ta place, j'attendrais d'être certain que le Wow 3 ne pose pas de problème de compatibilité avec le Wowlett. J'ai posé la question directement au créateur du Wowlett (Luke DANCY) qui m'a répondu dans la foulée qu'il attend justement un Wow 3 pour effectuer des tests. Il est sensé me répondre prochainement, donc tu fais comme tu veux mais à ta place j'attendrai quelques jours avant de me lancer. PS : Dans quelques mois, quand tu l'auras bien pris en main, n'oublie pas de repasser par ici histoire de nous raconter comment toi tu l'amènes
  13. Pas plus que dans une routine classique de carte au portefeuille Justement, c'est très fort, car puisque le Wow reste dans le portefeuille, ça donne réellement l'impression que la carte est simplement retirée du portefeuille (d'ailleurs, au moment de retirer la carte, je la flash habituellement à moitié sortie, tout en insistant, par ma gestuelle, sur le fait que la carte n'est pas facile à extraire - et donc encore plus difficile à insérer ^^ On a exactement la même vue qu'avec l'utilisation d'un Wow classique. les 2 cartes apparaissent derrière un "volet transparent"; le simple fait d'ouvrir le portefeuille révèle la carte. En fait, on peut voir le Wowlett comme un simple "déguisement" du Wow standard, permettant de passer d'un objet inexistant à un objet de la vie courante. A ça s'ajoute le fait de pouvoir charger secrètement la carte signée sans passer par la phase "regardez, je place une carte quelconque dans un objet que vous n'avez jamais vu de votre vie..." Quand j'ai commencé à présenter cette routine, je disais m'entraîner pour le poker, en demandant aux spectateurs de me faire leur plus beau "poker face" pendant que je tenterais d'analyser leurs micro-expressions. Le portefeuille jouait alors un rôle déterminant dans ma performance, car je promettais de le laisser en cas d'échec. J'ai arrêté cette présentation, car premièrement ça m'obligeait à monopoliser quelques bifetons dans mon accessoire (et tant qu'à faire ça, autant les consacrer à Extreme Burn 2.0 ^^) et deuxièmement, j'ai retiré de mon répertoire toutes les présentations qui suscitent chez les spectateurs l'envie de me voir me planter.
  14. Le Wowlett permet d'effectuer une carte au portefeuille directement chargée dans ton Wow. Pour les spectateurs, ça donne l'impression que la carte est derrière un "filet", comme il en existe dans certains portefeuilles. Par contre, il est important de noter que le Wow doit être "modifié" de façon permanente pour être intégré au Wowlett. il ne sera donc plus utilisable dans son état initial (ce qui tombe bien, car je n'ai jamais été fan de l'effet de base). Personnellement, je ne fais qu'une seule routine avec, mais cette routine est l'une de celles qui ont le plus d'impact dans mon répertoire : 2 cartes sont choisies et remises dans le jeu : une signée (et donc connue de tout le monde sauf moi) et l'autre inconnue de tout le monde, sauf d'un spectateur Je demande aux spectateurs si d'après eux il est plus facile de retrouver la carte signée ou la carte non-signée (peu importe la réponse, je commence systématiquement par rechercher la carte non-signée) Je demande au spectateur qui est le seul à connaître sa carte de me regarder dans les yeux et de répondre à mes questions, en précisant qu'il a le droit de mentir à toutes mes questions. Puis je restreint les choix possibles en m'approchant suffisamment près de "sa" carte pour qu'il pense que je l'ai devinée, mais je me trompe de valeur ou de famille. Je fais en sorte que le spectateur ne dévoile pas encore sa carte. J'explique que quand on est nul comme moi en lecture de pensées, on peut toujours compter sur sa chance et je sors mon portefeuille en expliquant qu'avant de venir, j'avais rangé une "carte chance" dans mon portefeuille. Je demande seulement maintenant au spectateur de révéler sa carte, et elle correspond à la carte que j'ai dans mon portefeuille. Je passe alors au spectateur suivant, mais cette fois-ci je trouve réellement sa carte par "lecture de pensée" J'explique alors que dans tous les cas même si je m'étais trompé j'avais un filet de sécurité car j'ai une carte chance dans mon portefeuille. Je réouvre mon portefeuille, et à la place de la carte précédente se trouve la seconde carte "devinée", signée. Je retire la carte signée du portefeuille et l'offre en souvenir (ce qui m'offre l'occasion de me reset pour les tables suivantes) Quand je tombe sur une table avec des enfants, je demande à un enfant de bien observer comment je retrouve la première carte, puis je le laisse faire tout seul pour la seconde (le second climax est prêt dès le premier révélé). Dans ces cas là, c'est à l'enfant que je laisse la carte signée, en trophée de son tout premier exploit magique (et ça cartonne ^^)
  15. Désolé de déterrer ce vieux sujet, mais s'il y a encore des utilisateurs du Wowlett ici, j'aimerais savoir si certains d'entre vous l'ont essayé avec le Wow 3 qui vient tout juste de sortir. J'adore cet outil mais j'ai toujours trouvé la révélation de carte un peu décevante, à cause de l'opacité du Wow. Apparemment, la troisième version apporte une amélioration à ce niveau, mais comme il ne s'agit pas de la seule évolution je redoute un peu que ce ne soit pas utilisable avec le Wowlett... Quelqu'un ?
  16. Tu veux dire un sceau, un tuyau et une clé anglaise pour vidanger l'essence, remplacer le réservoir et retransvaser l'essence...? Mouais, ça doit être ça...
  17. Désolé d'en remettre une couche, mais non, vraiment, cette saga est réellement bourrée d'énormes incohérences (qui n'enlèvent rien à son charme ^^). Dernier exemple, avant d'arrêter de flooder cette discussion avec ce hors-sujet : Dans le 3, Marty et Doc passent tout le film à tenter de faire rouler la DeLorean, car Marty s'est pris une flèche dans le réservoir d'essence, en arrivant en 1885. Il avait pu récupérer la DeLorean en 1955 grâce au Doc qui avait pris soin de la planquer dans une carrière abandonnée. Donc, en arrivant en 1885 il y a en fait 2 DeLorean : celle avec laquelle Marty arrive (et qui n'a plus d'essence) et celle que le Doc a planqué dans la carrière, qui a son réservoir intact et certainement encore de l'essence puisqu'elle n'est arrivée de 1955 que depuis 1 semaine ou 2, à ce moment là... Bref, toute l'intrigue du 3ème film serait tombée à l'eau si un des 2 protagonistes avait simplement eu l'idée d'aller récupérer la DeLOrean "du Doc" Bref, désolé pour cette incursion. @++ ^^
  18. Il existe de nombreux sites traitant de cette question, mais ma préférée est quand même dans le 2, quand Biff prend la DeLorean pour aller donner à son "moi" du passé le fameux almanach. Marty et Doc partent d'un futur qui n'a pas changé (première incohérence) et se retrouvent dans un "1985" (leur "présent") altéré. Marty suggère alors de retourner dans le futur pour empêcher Biff d'emprunter la DeLorean? Doc lui explique, à juste titre, qu'ils sont maintenant sur une nouvelle branche temporelle et que le 2015 dont ils reviennent n'existe plus puisqu'il a déjà été altéré... Sauf qu'avant leur retour en 1985 on voit très bien le vieux Biff revenir de 1955 et remettre la DeLorean à sa place, comme si de rien n'était (alors qu'il venait justement d'altérer 1955, donc 1985 et donc 2015 ^^). Par contre, je trouve intéressant de souligner un petit détail scénaristique tellement pointu qu'il est passé inaperçu pendant presque 30 ans : Dans le 1, Doc donne RDV à Marty sur le parking du "Twin pines mall" (centre commercial des deux pins, comme l'indique également le logo représentant 2 arbres). En arrivant en 1955, Marty s'enfuit d'une grange et dans sa fuite, percute un des deux pins situés sur l'exploitation agricole où il se trouve (ce qui ne manque pas d'agacer davantage le fermier armé d'un fusil). De retour en 1985, le "Twin pines mall" se nomme désormais le "Lone pine mall" et son logo ne représente maintenant plus qu'un seul pin...
  19. Ah par contre, si on parle de cohérence dans le propos, je ne peux qu'être d'accord à 2000% (même si je suis fan de la saga Retour vers le futur, qui est justement bourrée d'incohérences ^^)
  20. @Edler, cette remarque fait résonner en moi un passage de "Designing miracles" (Darwin Ortiz). Personnellement, je rejoins Ortiz sur le fait que réaliser l'impossible, l'improbable, devrait au contraire être notre objectif principal, justement. Si nous nous en tenons à des effets "crédibles", alors nous réalisons au mieux quelque chose de surprenant et au pire une énigme qui challenge l'auditoire sur les moyens mis en oeuvre. Bien entendu, nous vivons dans une société où personne n'est dupe et chacun sait pertinemment que nous ne sommes pas des êtres surnaturels. Mais dans la prestation que nous leur proposons, nous nous devons de l'être. Personnellement, je pense que si tu obtiens des "Mais c'est impossible !" comme réaction, alors il n'y a rien à ajouter, sauf peut être à enchaîner avec une séquence encore plus incroyable. Si je me permets cette réflexion, c'est parce que moi aussi j'ai longtemps préféré rester dans des effets et des présentations "crédibles", un peu par "humilité mal placée" et aussi un peu pour ne pas trop bousculer les spectateurs dans leur perception du monde. Mais avec le recul, je pense aujourd'hui que c'était une erreur. Je pense que notre art consiste précisément à remettre en cause, et de manière la plus "violente" possible, la perception que nos spectateurs ont de l'univers. Et je pense aussi, avec le recul (et aussi grâce à Ortiz), que plus l'effet est incroyable, moins les gens seront tentés de s'intéresser aux coulisses du truc. Et si avec tout ça l'artiste est un peu charismatique et/ou auréolé d'une aura de mystère, alors l'émotion ne peut être qu'au rendez-vous. Pour en revenir au concept de fausses pistes et fausses explications, je trouve que nous l'employons généralement assez mal. La plupart d'entre nous balançons nos fausses explications sur le ton second degré (voire du grotesque), comme s'il s'agissait de blagues. Je pense que la fausse piste, utilisée à bon escient devrait au contraire être considérée très sérieusement par les spectateurs (si possible sans qu'on ne la formule), justement pour le décourager dans sa quête d'explication, et au final le réorienter sur le fameux "chemin magique" décrit par Tamariz...
  21. Je ne suggère rien, je constate simplement qu'on me prête des intentions qui ne sont pas les miennes et que par conséquent il y a d'après moi 3 options possibles. La mauvaise foi n'en étant qu'une parmi les 3 énoncées. Pour ta seconde question, je te renvoie aux 2/3 de ce fil, où certains trouvent visiblement légitime de dénigrer les croyances des autres (sans même s'en rendre compte, je l'espère). Par ailleurs, comme je l'ai déjà écrit précédemment, je n'ai à aucun moment soutenu telle ou telle "croyance" et me suis même abstenu d'afficher mes propres convictions en matière de spiritualité. Et j'insiste encore une fois sur le fait que mon discours aurait été strictement le même si les rôles avaient été inversés.
  22. Arsène, soit je me suis mal exprimé, soit tu as lu mon intervention de travers, soit tu fais preuve de mauvaise foi. Car d'après ce que tu écris, nous partageons exactement le même point de vue, à savoir le fait que chacun devrait être libre de penser ce qu'il veut, sans risquer de se faire dénigrer par les autres. Et encore une fois, je n'ai jamais écrit que telle ou telle croyance était plus légitime qu'une autre. J'ai simplement tenté de faire remarquer à certains que traiter les croyants d'idiots ou d'ignorants était tout aussi irrespectueux que quand les rôles sont inversés.
  23. Je ne suis pas d'accord avec ça. Je ne prétends nullement détenir la vérité ou que mes croyances (que je n'ai d'ailleurs pas exprimées) soient plus légitimes que d'autres. Par aulleurs, je ne dénonce pas le simple fait d'exprimer son point de vue, mais le fait de sous entendre que penser autrement est un aveu d'ignorance, voire de bêtise. Et ce, quelles que soient les idées défendues. Je suis peut être naïf, mais j'aime à croire que nous vivons dans une société où chacun a le droit de penser ce qu'il veut, à condition de ne pas chercher à imposer ses propres convictions aux autres. Pour en revenir au livre de Majax, je ne l'ai pas lu, donc je ne me prononcerai pas dessus. Je ne critique même pas sa démarche, car après tout il a bien le droit d'écrire sur les sujets qu'il souhaite. Et j'étais justement venu ici en espérant avoir des retours sur le livre en lui-même, puisque le sujet m'intéresse. Je ne pensais pas du tout trouver ici un tel déballage d'arrogance et de mépris. Et pour terminer, je tiens à préciser que j' aurais eu exactement la même réaction si j'avais lu des croyants attaquer ouvertement le point de vue d'athées. Inutile, donc, de chercher à me prêter des intentions qui ne sont pas les miennes, car à aucun moment je n'ai cherché à défendre ou attaquer tel ou tel point de vue en particulier.
  24. En toute honnêteté, je n'ai pas eu la force de parcourir l'intégralité de ce fil, mais j'en ai lu suffisamment pour être pris de nausées. A tous ceux qui sous-entendent que le fait de croire en Dieu fait de certains des sots ou des ignorants, comprenez bien que votre "non-croyance" est déjà une certaine forme de croyance en soi (même si certains préfèrent jouer sur les mots et parler de "savoir", de "science" ou de "certitudes"). Et votre mépris des croyants vous rabaisse, à mon avis, exactement au même niveau que tous les intégristes de tous bords, qui se pensent supérieurs aux "mécréants", qu'ils considèrent au mieux comme des ignorants et au pire comme la plaie de l'humanité. Vous ne vous positionnez certes pas dans le même camp idéologique, mais vous partagez la même vision d'un monde peuplé d'idiots, au milieu duquel vous-seuls détenez l'ultime vérité. De plus, vous employez souvent les mêmes argumentaires et la même rhétorique, sans aucune humilité ou réserve vis à vis du caractère subjectif de votre pensée. Vous semblez également n'éprouver aucune empathie envers les gens qui pourraient se sentir insultés par votre discours. Après tout, tant pis pour leur susceptibilité, vous êtes là pour éclairer le monde de votre lumière, pas pour jouer les assistantes sociales, hein ? Bref, tout ça pour dire que si l'on a le droit d'exprimer ses opinions, certains de vous feraient peut être bien de se remettre un peu en question et d'arrêter de se prendre pour des messies. Je suis le premier à considérer que le prosélytisme n'a pas sa place dans notre société (et encore moins sur un forum de magie). Et je souhaiterais simplement rappeler à certains que le prosélytisme idéologique n'en est pas moins du prosélytisme quand il s'effectue sous la bannière de l'athéisme. Merci pour votre compréhension.
  25. Avec le mien, à peine déballé j'ai placé une pièce sur l'aimant et quand j'ai voulu la récupérer, l'aimant est tellement fort (et certainement mal collé) qu'il s'est délogé (oui, ça fait rager...). Je l'ai donc recollé (avec du scotch double face, car pas de super glue sous la main) et recouvert d'une couche de carton, pour en atténuer la force. J'ai ensuite recouvert le tout avec un bout de feutrine auto-collante fournie. Et le résultat me paraît bien plus pratique (aimantation moins forte, meilleure glisse et atténuation très nette du "clic" au moment du retrait de la pièce). Bref, je vous encourage à essayer, vous serez certainement conquis.
×
×
  • Créer...