Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Syndrome de l’Imposteur : comment manier l’imposture sans être victime de son syndrome ?


Recommended Posts

Une peur d’être démasqué, un sentiment de scepticisme à l’égard de sa propre production, un doute permanent… tels sont certains signes du syndrome de l’imposteur. Et si ces modalités, par la force des choses, étaient le moteur même du métier d’illusionniste? 
J’attends vos réflexions, vos ressentis sur ce sujet.

  • J'aime 1
Citation

Mais par dessus tout j'aurai aimé devenir magicien. C'était la tendance la plus profonde, le penchant le plus intime de ma nature ; je ressentais une certaine insatisfaction devant ce qu'il était convenu d'appeler la réalité, qui me semblait être le produit d'une stupide convention établie par les adultes.

Enfance d'un magicien de Hermann Hesse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Thomas changed the title to Syndrome de l’Imposteur : comment manier l’imposture sans être victime de son syndrome ?

Hmm... Tu ne publies pas beaucoup sur VM, personne autour de moi n'a entendu parler de Zarkanum, plus étrange encore, ce qui semble être ton nom ne comporte aucune voyelle, du coup je me demande si tu es vraiment magicien ou si tu ne serais pas plutôt un... 😜

Cela étant dit, je vais quand même essayer de répondre pasque j'ai un boulot qui m'attend et que j'ai la flemme de m'y mettre 😝 : à mon avis, il ne faut pas confondre le syndrome de l'imposteur et l'imposture elle-même. J'explique : l'imposture - même si le mot ne me parait pas vraiment adapté - fait partie du jeu de la magie (nous ne sommes pas de vrais magiciens mais des prestidigitateurs qui faisons semblant de faire croire à nos spectateurs que nous sommes de vrais magiciens mais c'est un autre sujet).

Le syndrome de l'imposteur, en revanche, est tout à fait différent. Dans le cas qui nous occupe, le syndrome de l'imposteur consiste à se dire : est-ce que parmi les David Stone et autre Etienne Pradier, je ne fais pas figure d'imposteur lorsque je me prétends prestidigitateur ? En d'autres termes, ici le syndrome de l'imposteur consiste à douter de notre propre légitimité à nous dire "artiste prestidigitateur". 

L'étape d'après consiste à gérer ce fameux syndrome de l'imposteur (pour ceux qui le ressentent) qui selon moi ne relève plus vraiment de l'artistique mais du rapport que l'on a à ce que que l'on fait.

My2Cents 

W.

Modifié par Woody (Philippe)
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Woody (Philippe) a dit :

Hmm... Tu ne publies pas beaucoup sur VM, personne autour de moi n'a entendu parler de Zarkanum, plus étrange encore, ce qui semble être ton nom ne comporte aucune voyelle, du coup je me demande si tu es vraiment magicien ou si tu ne serais pas plutôt un... 😜

Cela étant dit, je vais quand même essayer de répondre pasque j'ai un boulot qui m'attend et que j'ai la flemme de m'y mettre 😝 : à mon avis, il ne faut pas confondre le syndrome de l'imposteur et l'imposture elle-même. J'explique : l'imposture - même si le mot ne me parait pas vraiment adapté - fait partie du jeu de la magie (nous ne sommes pas de vrais magiciens mais des prestidigitateurs qui faisons semblant de faire croire à nos spectateurs que nous sommes de vrais magiciens mais c'est un autre sujet).

Le syndrome de l'imposteur, en revanche, est tout à fait différent. Dans le cas qui nous occupe, le syndrome de l'imposteur consiste à se dire : est-ce que parmi les David Stone et autre Etienne Pradier, je ne fais pas figure d'imposteur lorsque je me prétends prestidigitateur ? En d'autres termes, ici le syndrome de l'imposteur consiste à douter de notre propre légitimité à nous dire "artiste prestidigitateur". 

L'étape d'après consiste à gérer ce fameux syndrome de l'imposteur (pour ceux qui le ressentent) qui selon moi ne relève plus vraiment de l'artistique mais du rapport que l'on a à ce que que l'on fait.

My2Cents 

W.

Le syndrome de l'imposteur ne caractérise absolument pas le fait d'être un imposteur ou non. Je rejoins Woody.

D'ailleurs si nous prenons Aberkane en exemple d'imposture, il est pour autant à des années de lumière d'etre quelqu'un qui souffre de doute permanent sur sa personne, ses capacités ou autres. Il en est pleinement convaincu à l'inverse, à tord très régulièrement. On pourrait cibler un Dunning-Kruger bien avancé chez lui plutôt.

Modifié par Frédéric HÔ
  • J'aime 3
  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, Woody (Philippe) a dit :

Tu ne publies pas beaucoup sur VM, personne autour de moi n'a entendu parler de Zarkanum, plus étrange encore, ce qui semble être ton nom ne comporte aucune voyelle, du coup je me demande si tu es vraiment magicien ou si tu ne serais pas plutôt un...

Salut Philippe,

Si, si je publie de temps à autre (avec un penchant pour le sujet "Les Signes de l'Existence de la Réalité"). Mon vrai nom de famille a été raccourci par Thomas au profit de mon pseudo lors de mon inscription 😅.

 

Il y a 8 heures, Woody (Philippe) a dit :

Le syndrome de l'imposteur, en revanche, est tout à fait différent. Dans le cas qui nous occupe, le syndrome de l'imposteur consiste à se dire : est-ce que parmi les David Stone et autre Etienne Pradier, je ne fais pas figure d'imposteur lorsque je me prétends prestidigitateur ? En d'autres termes, ici le syndrome de l'imposteur consiste à douter de notre propre légitimité à nous dire "artiste prestidigitateur".

C'est là le sens de ma question. Le sentiment d'imposture peut venir à plusieurs niveau. Avoir une passion pour une pratique qui "trompe" par définition, ne pas se sentir légitime d'en faire une profession ou encore n'être qu'à la cheville d'autres "prestigieux prestidigitateurs"...

Modifié par Thierry SCHRR (Zarkanum)
  • J'aime 1
Citation

Mais par dessus tout j'aurai aimé devenir magicien. C'était la tendance la plus profonde, le penchant le plus intime de ma nature ; je ressentais une certaine insatisfaction devant ce qu'il était convenu d'appeler la réalité, qui me semblait être le produit d'une stupide convention établie par les adultes.

Enfance d'un magicien de Hermann Hesse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...