Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Les "écoles" de pensée en Magie


Recommended Posts

Bonjour za toutes zé za tousse,

Selon vous, est-ce que le style de la magie d'un(e) artiste pourrait être lié à son origine ?
Je me posais la question de savoir si, comme dans l'art (à l'instar de la peinture), il existait différentes "écoles" bien distinctes.

Par exemple, on retrouverait :

- Ecole espagnole : l'accent est mis sur le spectaculaire (ex : "Ni aveugle ni fou" de Juan Tamariz, un chef d'oeuvre).
- Ecole italienne : on est plutôt dans la perfection technique (ex : Giacomo Bertini et son incroyable "Florentine coin assembly")
- Ecole anglaise : sobre et élégante, sans fioritures (ex : Cardini au "Festival of Magic" de 1957, la seule trace vidéo de ce maître passé)
- Ecole américaine : l'important, c'est l'impact de l'effet (ex : la merveilleuse routine des salières d'Albert Goshman).
- Ecole hollandaise : on privilégie l'humour, la détente (ex : Fred Kaps avec le truc du sel qui ne finit jamais de couler, sublime)
- Ecole française : euh ... difficile à trouver, si vous avez des idées ... .

Je penchais bien pour le côté rationnel du boniment (ex : Jean Eugène Robert Houdin et sa pièce fusible, effet copié par Jean Hugard dans son "Coin Magic" de 1935) mais force est de constater qu'aujourd'hui plus que jamais, la mondialisation semble avoir cassé les codes et aplani les différences.

Les Français sont de bien curieux phénomènes, on pourrait dire qu'ils sont un mélange de toutes les écoles de pensée à la fois :

- Spectaculaire : Jean-Pierre Vallarino avec sa routine "Champagne" de fou furieux (j'avais la cassette VHS !)
- Perfection technique : bouloulouloulou pock ! (bruit de bouche)
- Impact de l'effet : l'incroyable Francis Tabary qui a plus d'une corde à son arc (et qui a un point commun avec Milton Kort).

- Humour et détente : Dominique Duvivier qui sait comment mettre à l'aise.

Pas simple, donc !

Guy.

  • Merci 1

"La magie d'aujourd'hui, cependant, n'est pas comme celle d'hier. L'Art de la tromperie, comme les autres arts, avance à chaque mouvement de pendule."
Nelson Downs - Art of Magic

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Très bonne question il faut aussi définir la magie selon les époques   .

 on peut réfléchir à  la magie des époques antérieures au 19e siècle

Comme  mêlant magie blanche et magie noire et au fond utilisant le astuces et les manipulations de la magie blanche pour servir la magie noire ou prétendu telle.

 même si il se rencontrait des magiciens qui devant le public en fait le peuple ne faisais rien parce que ce que nous faisons nous-même c'est-à-dire les manipulations et des astuces pour éblouir la population sans faire appel a des forces occultes ou divines

 

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Jean-Marc (thucydide) a dit :

Très bonne question il faut aussi définir la magie selon les époques   .

 on peut réfléchir à  la magie des époques antérieures au 19e siècle

Comme  mêlant magie blanche et magie noire et au fond utilisant le astuces et les manipulations de la magie blanche pour servir la magie noire ou prétendu telle.

 même si il se rencontrait des magiciens qui devant le public en fait le peuple ne faisais rien parce que ce que nous faisons nous-même c'est-à-dire les manipulations et des astuces pour éblouir la population sans faire appel a des forces occultes ou divines

 

Pas vraiment d'accord: il y a eut de tous temps une magie de divertissement, et en parallèle des escrocs se servant d'astuces pour simuler des pouvoirs... Cherche les Doc sur les bateleurs du moyen âge, sur les magiciens de salon ou de scène de la Renaissance etc.

Les populations très croyantes de ces époques n'auraient pas acceptées de servir de publique à ces artistes s'il avait été question "pour de vrai" de pouvoir sataniques ...

Gilbus

  • J'aime 2

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

L'ancêtre d'Okito, Jasper Bamberg se disait nécromancien et alchimiste. Il faisait apparaître des fantômes grâce à des lanternes cachées et de la fumée (un peu similaire au procédé utilisé par Jean Eugène Robert Houdin pour ses spectres).

De tous temps, la magie et la magie ont été mélangés. Il n'y a qu'à voir les astucieux stratagèmes des prêtres Égyptiens à l'époque des pharaons pour, par exemple, faire s'ouvrir les portes du temple toutes seules ou encore faire s'allumer un feu comme par "magie".

Les procédés varient avec les époques, les lieux mais l'étincelle initiale, celle qui murmure à notre oreille que l'impossible est peut-être possible ... cette flamme mystique n'est pas prête d'être éteinte, c'est un feu sacré sur lequel les magiciens veillent comme de fidèles vestales.

Guy.

  • J'aime 1

"La magie d'aujourd'hui, cependant, n'est pas comme celle d'hier. L'Art de la tromperie, comme les autres arts, avance à chaque mouvement de pendule."
Nelson Downs - Art of Magic

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 59 minutes, Gilbus a dit :

Pas vraiment d'accord: il y a eut de tous temps une magie de divertissement, et en parallèle des escrocs se servant d'astuces pour simuler des pouvoirs... Cherche les Doc sur les bateleurs du moyen âge, sur les magiciens de salon ou de scène de la Renaissance etc.

Les populations très croyantes de ces époques n'auraient pas acceptées de servir de publique à ces artistes s'il avait été question "pour de vrai" de pouvoir sataniques ...

Gilbus

Je n'ai pas dit le contraire.

J'ai bien écrit avec erreur certes en fait j'ai dicté le message au téléphone, qu'il existait des magiciens de rues qui ne faisaient pas appels à des forces occultes mais utilisaient des formes de manipulations à la base reposent sur les mêmes principes.

(Livre en italien sur les jeux de rues ou bien la magie du pont neuf, difficile à lire...)

Bateleurs, troupes de saltimbanques .... mais sans doute aussi n'importe quels corps de métiers de ce que j'ai lu ici ou là des traditions de prestidigitations passées de génération à une autre enseignées avec le savoir faire du corps de métier.

J'avais lu ici même des tours que des bateliers renaissance ou moyen age s'enseignaient .

Ces bateliers et autres saltimbanques se produisaient même dans des cathédrales.

Qui étaient des lieux différents de vie par rapport à l'expérience que nous en avons.

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Jean-Marc (thucydide) a dit :

Je n'ai pas dit le contraire.

Nous sommes d'accord sur ce point, mais ce que je soulignaient, c'est qu'on ne peut donc faire de classement temporel sur ce point.

Par contre, on voit des variations de style dans le temps: le rythme s'accélère depuis environ 100 ans, la magie devient moins parlée, le style du discours lui même change...

Gilbus

Modifié par Gilbus

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Idem encore gilbus pour ma.part ceux sont deux phénomènes qui ont évidemment coexister magie noire et magie blanche.

Oui effectivement depuis le 19e siècle la tradition de la magie mêlant occultisme et prestidigitation s'est estompée peu à peu.

 voire voir comment Houdini chassait les spirits

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Difficile de caractériser les magiciens de telle ou telle nationalité ou de telle ou telle époque en "écoles" effectivement.

Cependant, pour ce qui est des magiciens Français (toutes époques confondues), je dirais que nous nous distinguons par une certaine créativité : Jean-Eugène ROBERT-HOUDIN, Buatier De KOLTA pour les plus célèbres du XIXème siècle, Jean MERLIN, Gaëtan BLOOM, Dominique DUVIVIER, Jean-Pierre VALARINO, Mickaël CHATELAIN, Xavier MORTIMER, Mathieu BICH, Bernard BILIS, Laurent BERETTA, Yann FRISCH pour aujourd'hui (et pour n'en citer quelques uns).

La magie d'aujourd'hui est moins verbale qu'il y a ne serait-ce qu'une quarantaine d'années, c'est vrai. Je le constate par mes lectures et les vidéos d'anciens numéros que je retrouve.

Quant aux siècles derniers, la technologie pour avoir un accompagnement sonore n'existait pas encore et se faire accompagner par des musiciens avait un coût donc la magie verbale était forcément prépondérante.

 

L'illusionnisme est l'art de donner une réalité à des choses impossibles ou très peu probables.

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...