Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Richard CCH

Membre
  • Compteur de contenus

    7 739
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    1

Tout ce qui a été publié par Richard CCH

  1. L'effet n'est pas le même non plus.
  2. Neuf - 45€ fdpi Payement Paypal de préférence. Le Livre mythique des Flicking Fingers, ! Suite à son énorme succès, Le livre en anglais est épuisé depuis plusieurs années, vous avez enfin la chance de découvrir cet excellent livre en français en édition limitée. Un livre qui n’est pas le fruit d’un seul cerveau mais bien de dix cerveaux brillants. Un livre foisonnant d’excellentes idées en tous genres, de pistes à explorer et de routines abouties. Un livre de réflexion qui fait la part belle à la psychologie, qui explique le » comment » mais aussi le » pourquoi « . Un livre augmenté de 12 pages inédites pour la version française. 232 pages
  3. Neuf - 45€ fdpi Paiement Paypal de préférence Ce premier tome de la collection TH Series réunit en français cinq livrets devenus introuvables depuis de longues années aux États-Unis. Et pour cause, Max Maven y révèle des principes ingénieux longtemps gardés secrets, appliqués à des expériences étranges et variées : trouver une couleur pensée par un spectateur dans des conditions impossibles, revisiter l’effet du book test en devinant un numéro de téléphone dans un carnet d’adresses, emmener le public dans une expérience déroutante sur le thème de l’astrologie, gagner une série de paris dans un poker déjanté, présenter un show télépathique hors du commun ou encore ajouter à votre répertoire plusieurs routines de cartes E.S.P. Plus de 50 effets machiavéliques dévoilés par l’un des plus grands mentalistes du monde ! 224 pages.
  4. Neuf - 40€ fdpi Paiement Paypal de préférence. Vous pourrez réaliser toute une gamme d’effets aussi bien impromptus que préparés, pour le close-up ou la scène et même pour certains, à distance (au téléphone par exemple). Les applications sont extrêmement variées : effet « dans quelle main », localisation d’objets cachés par un spectateur, routines de psychométrie, bank night, chair tests, roulettes russes, divinations, prédictions et bien d’autres routines encore ! Le plus excitant est que le Green Neck System est fascinant de simplicité et n’implique aucune procédure complexe ou absurde pour les spectateurs ! "Je n’ai qu’un regret, c’est que Bob Hummer n’ait pu lire ces pages, sûr qu’il aurait adoré….! J’ai également la pensée qu’Annemann, aurait adoré tous ces nouveaux développements." Gaëtan Bloom Exemples de routines À Table : Une routine totalement impromptue dans laquelle le mentaliste devine l’objet, parmi plusieurs, auquel pense un spectateur. Bistrot : le mentaliste retrouve plusieurs fois de suite sous quelle tasse parmi plusieurs, le spectateur a caché une boulette de papier. Puis pour terminer, il explique au participant qu’il va l’influencer pour un dernier round de jeu et le prouve en prédisant, cette fois-ci, la tasse sous laquelle le spectateur cache la boulette. Poison : une roulette russe avec un verre d’eau de javel caché parmi des verres d’eau potable. Ethylo-Test : une routine de » PK taste » dans laquelle le mentaliste perçoit les boissons bues par le participant. Mr Malchance : un chair test autour du thème de la malchance avec un final surprenant. Fantaisie en Fa mineur : le mentaliste retrouve dans quelle main deux participants ont caché une pièce de monnaie. Basic Instinct : le mentaliste soumet plusieurs participants à un test de détection de mensonge avant de deviner précisément à quelle célébrité pense l’un d’entre eux. Et bien d'autres effets encore... 200 pages
  5. Neuf - 50€ fdpi Paiement Paypal de préférence. Cette collection a pour but de faire découvrir le meilleur du répertoire des artistes que nous avons sélectionnés pour vous. Description "Pack SMALL, Play BIG " (matériel minimal, effet maximal) : voilà comment on pourrait résumer ce premier livre de la collection Anthologie. David Acer est à la fois magicien, comédien et écrivain professionnel. Il a mis à profit tous ces talents pour vous offrir les meilleurs tours de sa carrière : 32 effets avec des cartes et des pièces, mais aussi des téléphones portables, bagues, billets, ballons, allumettes… Méthodes efficaces, thèmes originaux : même avec des cartes ou des pièces, David parvient à trouver des accroches émotionnelles fortes et souvent très amusantes. Concernant la qualité des effets, jugez par vous-même : Vous perforez une carte de visite puis vous faites disparaître le trou pour le faire réapparaître dans la paroi d’un gobelet contenant du café (qui se met soudainement à jaillir !). Vous enclavez de façon magique une bague empruntée sur des lunettes également empruntées ! Vous enlevez votre montre et vous la faites tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pour inverser la marche du temps… jusqu’à ce que la montre disparaisse au bout de vos doigts et réapparaisse à votre poignet ! Les initiales d’une spectatrice sautent d’une carte à l’autre et finissent par se retrouver dans un endroit totalement impossible. Vous présentez une version hightech des as de Hofzinser à l’aide de votre téléphone portable. Vous permutez instantanément avec votre assistant alors que vous êtes debout côte à côte sur scène ! … et bien d’autres surprises (tours de cartes ingénieux, des tours de pièces archi-visuels, des tours de mentalisme déroutants) ! 240 pages
  6. Neuf, 55 € fdpi Paiement Paypal de préférence Ce livre contient plus de 30 routines pratiques et ayant un fort impact sur les spectateurs. La plupart pourront être ajoutées immédiatement à votre répertoire. Mais Guillaume Botta va bien au-delà : il vous dévoile sa vision de la magie et du mentalisme. Format 16 x 24 cm, 392 pages, plus de 320 illustrations
  7. Une blague pour Dave (je rajoute un tiroir à la commode...)
  8. Attention, il existe aussi beaucoup de faux mages hollandais...
  9. Des expériences montrent des résultats étonnants. À un certain âge, les enfants vont "percevoir" les petites quantités au cours de présentations avec des marionnettes et des paravents. Ils seront déconcertés si la quantité attendue n'est pas la bonne, mais si les deux marionnettes canards deviennent des marionnettes dinosaures, aucun souci... jusqu'à un autre âge. Je pense comme toi qu'il doit y avoir impossibilité ressentie (émotivement pour ne pas s'attarder sur l'analyse intellectuelle), sinon nous sommes dans d'autres domaines, la poésie, le conte, le jeu de rôles (pas inintéressants, mais avec leur propre forme de magie). Je retourne voir Baltass tiens...
  10. Ma modeste expérience n'a pas valeur de vérité universelle, mais un de mes premiers souvenirs de magie se déroule seul, face à un phénomène que je n'ai pas su expliquer (qui s'avérait être de l'inattention probablement) ni reproduire. L'ironie, c'est que c'était avec du matériel de boîte de magie, à un âge où on s'amuse avec sans trop comprendre ce dont il s'agit réellement (Non! Je n'ai pas dit que beaucoup d'adultes étaient encore à ce stade! ). Cela tend à prouver que dans mon cas, la présence d'un magicien ne soit pas une condition nécessaire à la magie vécue.
  11. Dommage, beaucoup se contentent d'être des manches...
  12. Je ne pense pas totalement que personne ne songe au modus à un moment ou à un autre après l'effet. Mais je pense vraiment que l'attitude, le cadre, le texte peuvent vraiment aider à ne pas donner envie de se poser la question plus que cela. L'improviste, c'est ce que chacun y met. Cela peut être une impression d'impromptu, mais cela peut vraiment être un moment avec quelque chose se trouvant sur place, ou même un jeu qu'on a sur soi, un objet qu'on a dans sa salon et un invité qui attiré demande ce dont il s'agit. Mais il est vrai que ce champs des possibles est vaste. En fait, quand j'introduis une histoire, une question, qu'une conversation dérive sur un sujet sur lequel j'ai quelque chose à partager, je n'ai pas la sensation de sortir un matériel et un tour. Je prends par exemple un jeu sur lequel j'ai travaillé avec un ami, qui nous permet de réaliser ce qui était avant des tours de cartes, mais qui là sont des discussions, des échanges. Je n'ai plus l'impression de présenter un effet, on montre un jeu,on raconte l'histoire liée et il n'y a que les magiciens à qui on présente les effets qui le ressentent comme tel (enfin c'est mon ressenti, mais c'est vrai qu'ils se demandent ce qui vient de se passer XD ). J'ai conscience aussi que mon pote et moi avons un style de présentation proche et qu'on ne vas pas faire de cascade avec le jeu avant de démarrer, ça doit aider à ne pas perturber l'atmosphère.
  13. C'est un équilibre d'amateur au sens non professionnel, et cette liberté est incroyablement enrichissante pour la réflexion et la création. D'ailleurs, cela se ressent (et c'est chouette) au cours de brainstorming avec des personnes qui vont présenter des choses dans un autre cadre, presta ou amateur "intensif". J'aime les conversations et les occasions "à l'improviste" ou la discussion, un objet, une question, permettent de présenter quelque chose sans attirer à soi l'éclairage pour dire "j'ai quelque chose à vous montrer". Ce n'est nullement un jugement de valeur. Encore une fois c'est ma personnalité en cette période et je ne me positionne nullement par rapport aux pros. Il est de rares magiciens que je prends plaisir à regarder alors que je me sentirais incapable d'être à leur place (mais rien ne dure vraiment). J'ai découvert récemment une partie du travail de Philippe Molina, c'est un des rares que je peux regarder faire des cartes pendant un certain temps sans m'ennuyer ou me sentir mal en tant que spectateur. J'aime la sincérité, le plaisir qu'il prend et qu'il communique et l'humilité qui transparait quand il fait un effet. J'ai la sensation de partager un moment, pas de me prendre une leçon de la part d'un gars qui a le secret et pas nous (et en plus, il cogite brillamment). Il n'est pas le seul, mais c'est un cas assez rare pour le souligner me concernant. Merci de m'avoir relancé sur la toupie, tu viens de me donner une idée...
  14. Je rejoins Eric sur tout le message, et suis donc globalement d'accord avec vous Peter. Je ne veux pas pinailler mais l'argument du singe n'est pas correct à mon sens. Dire "un singe qui présente un tour ne crée par d'émotions" ne permet pas de prouver que "c'est l'artiste qui crée l'émotion". Je ne dis pas non plus que l'émotion créée ne vient QUE de l'effet. Sinon je prendrais plus de plaisir à regarder 90% de la magie que je vois passer. Mais c'est probablement un passeur, un des nombreux éléments nécessaires pour créer l'instant.
  15. C'est un message intéressant. Peut-on ressentir en tant que spectateur la sensation de magie sans parler de l'explication derrière le rideau ? Pour ma part, j'ai besoin qu'il y ait de l'inexplicable, mais je préfère que ce ne soit pas le but, juste le chemin. Je travaille sur quelques effets qui peuvent laisser au spectateur la sensation que la magie vient de lui, mais il n'aura pas d'explication cartésienne s'il se pose la question, et je fais tout pour qu'il ne se la pose pas (au cours du moment que l'on partage, rien ne l'empêche d'y repenser par la suite). De plus, je me dis que partager un "secret de tour" avec le spectateur, c'est réduire à un "truc" le moment auquel il a pu assister, et même créer de la déception plus tard s'il pense pouvoir le présenter et ne pas obtenir la même chose. Ne me sentant pas dans la "transmission" descendante mais plus dans le partage alors, c'est peut-être aussi cela qui m'amène à penser ainsi. Et encore une fois, chacun fait comme il le souhaite. Je ne vois nullement ma manière de fonctionner comme la bonne, la seule, la vraie. C'est juste celle qui me convient en cette période. Chacun son chemin.
  16. Perso, quand je vois la plupart des routines d'assemblées/productions, je suis plutôt las des as.
  17. Merci pour la réponse. Perso, je m'ennuie beaucoup devant de nombreux magiciens, comme cela peut vous arriver. Mais dans beaucoup de cas auxquels je faisais allusion, j'estime que les spectateurs autour de moi mériteraient mieux: plus de travail, d'approfondissement ou un vrai message. Quand quelqu'un apprend dans mon entourage que je m'intéresse à la magie, il s'en étonne car ce qu'il connait de moi par exemple semble ne pas coller avec l'image qu'il a lui-même de la magie (via ses expériences la plupart du temps "grand public"). Je lui partage alors quelques vidéos (à défaut de conseiller un spectacle actuel) des grands qui me font toujours vibrer. Et j'ai à chaque fois la même remarque: "ah ben c'est dommage qu'on ne connaisses pas ce magicien, ou qu'on ne le voie pas à la TV..." Enfin, on retombe dans d'éternelles discussions et ce n'était pas mon but. Je voulais juste aller dans vos sens, à la fois un vecteur d'émotion, mais aussi une émotion (on parle bien de la "magie du cinéma"). Je me souviens d'une bêtise que j'avais dans les cartons, avec 4 cartes de visite et un smiley dessiné sur un coin de table. Je pense que le message que j'y mettais était bien plus fort que l'effet magique en soi. C'était une adaptation d'un classique de la cartomagie mais plus rien n'était visible. Les spectateurs avaient la banane (me semble-t-il) quand c'était terminé, personne ne m'a jamais demandé les cartes à examiner. Par contre, j'étais incapable de présenter deux fois l'effet à une même personne, parce que j'avais l'impression de me répéter. Je pense que j'étais alors plus dans le message, la discussion que dans une démonstration technique. Le but n'était pas de parler de moi, mais je me dis que si ça fonctionne avec un twisting the aces, un sachet de thé ou une carte choisie et retrouvée, ça vaut le coup de regarder à deux fois avant de qualifier de "bête" un tour en effet. Très bon exercice dont plusieurs ont déjà parlé. : prendre un effet dans un livre, à côté duquel on est passé plusieurs fois ou qui ne nous attire pas. Le travailler, le présenter. Autre exercice que j'ai pu faire par le passé, prendre un accessoire de magicien dans une boutique sans savoir ce que j'allais en faire (bon, c'est le cas de beaucoup c'est vrai :D), mais plus sérieusement, prendre un accessoire ou un tour à l'opposé de ce que je suis, et voir ce que je pouvais en faire. Très instructif dans mon cas.
  18. Pas besoin, j'ai une toupie pour ça! J'ai été émerveillé quand j'ai découvert le principe gamin, je m'en souviens encore. J'ai été émerveillé quand j'ai vu un ami me parlait de son univers en sortant un sachet de thé, sur un coin de table de restaurant, je m'en souviens encore.
  19. Je connais quelques copains qui racontent des histoires, sérieuses ou non, qui nous embarquent dans un univers absurde, lointain, ancien ou totalement imaginaire. Et puis je me laisse faire, et comme il y a un message, une histoire, une émotion à la fin, je n'entends jamais leurs spectateurs dire "je ne sais pas comment tu as fait..." ou "je suis bluffé..." etc. Sans basculer dans le tour à histoire et tout le matériel qui va avec, je pense qu'on a moyen de faire vivre un moment sympa aux gens sans focaliser leur attention sur le modus. Après tout, quand je sors du cinéma, je ne dis jamais "Ouah, les effets spéciaux étaient super, je me demande si c'est du fond vert ou blabla" ou "Le film était génial, je me demande comment le scénariste a mis en place telle construction blabla" Par contre, il m'est arrivé de sortir en disant "Pfff, ce film était nul (ou "je ne suis pas rentré dans le film"), les effets spéciaux n'étaient pas crédibles, le scénar est mauvais etc" Neuf fois sur dix, je vois quelqu'un donner un casse-tête au spectateur, le reprendre pour le résoudre puis s'en aller sous les applaudissements. Qu'est-ce que cela a d'intéressant ? Je suis un spectateur exigeant je pense, et si on arrive à me transporter avec un sachet de thé, c'est qu'on peut créer de la magie sans attirer l'attention sur le "truc" (d'ailleurs, parler soi-même de truc est déjà révélateur... mais on est dans une habitude de chercher la nième manière de réaliser un effet déjà connu alors qu'on pourrait passer plus de temps à chercher une seule manière de bien présenter l'effet).
  20. Je suis d'accord sur le vecteur d'émotions et sur le fait de s'ennuyer en regardant certains. Mais je pense que ce n'est pas en se basant sur ceux qui "font mal" qu'on peut définir facilement ce qui est fait. Sinon, la plupart de la magie visible au grand public serait à mes yeux ringarde, poussiéreuse et sans intérêt. Je pense qu'on peut arriver à la magie comme une émotion, quand le spectateur rentre dans notre univers, accepte de nous suivre et ressent les choses sans les analyser consciemment. Je sais Eric être perfectionniste et savoir créer ces moments de magie qui sont une émotion à part entière.
  21. État neuf - Paypal 18€ fdpi 10 routines incroyables, totalement impromptues, faisables avec des élastiques empruntés! - Touch - ESCAPE - Ghost Slink - Ghost Palm - Ghost Finger - Crazy Hanson's Handcuffs - Crazy Magician's Handcuffs - Infinity Linkage - Missing Linkage - Flash Band Plus 2 routines: - Teleport - Liquid Plus de 2 heures de magie totalement dingue!
  22. État neuf - Paypal 20€ fdpi Nouvelle version du grand classique de la cartomagie Card Warp de Roy Walton, simple et efficace.
  23. Richard CCH

    Gregory Wilson - Cold Case

    État neuf - Paypal 26€ fdpi Ce change de jeu est si simple que vous pourrez passer d’un jeu de carte mélangé à un jeu de cartes en chapelet en quelque secondes. Même en disant à l’avance au public que vous allez échanger le jeu, ils ne verraient rien. Recevez un gimmick de précision et des explications complètes dont dix routines originales de Gregory Wilson, David Gripenwaldt, Michael Weber, John Kennedy, Justin Miller et Raj Madhok. Préfabriqué en bicycle rouge, mais facilement adaptable à n’importe quelle marque.
  24. Richard CCH

    Velocity - Rick Smith Jr

    État neuf - Paypal 21€ fdpi Rick Smith Jr est le champion du jeter de cartes en vitesse, distance et précision. Il détient le record mondial pour avoir jeté une carte à jouer à une distance de 67 m, avec une vitesse de pointe à 148 km/h ! Il vous partage aujourd’hui ses techniques les plus efficaces pour vous transformer en véritable ninja cartomane en quelques minutes. Grâce à Velocity, vous découvrirez : Comment jeter une carte pour découper et pénétrer Gagner en vitesse, distance et précision Comment trancher des fruits et des légumes comme un ninja Comment transpercer des surfaces dures comme du carton, des citrouilles… Comment faire siffler la carte durant son vol Divers lancers et leurs utilisations Des mesures de sécurité Des paris Comment obtenir des réactions du public Comment créer votre propre numéro Quatre nouveaux mouvements pour éjecter des cartes sans les jeter Aucune autre vidéo ne vous apprendre autant sur le sujet. Soyez prêt à devenir un ninja avec Velocity !
×
×
  • Créer...