Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Sébastien PASQUET

Cercle VM *
  • Compteur de contenus

    150
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

57 Superbe

À propos de Sébastien PASQUET

  • Rang
    VMiste**

Informations Personnelles

  • Localisation
    Montpellier (34) / FRANCE
  • Profession / Occupation
    ingénieur

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. A vendre High Caliber en parfait état. Version épuisée depuis longtemps en neuf. 45 euros FDPI pour la France. Paiement par paypal
  2. A chercher aussi « portefeuille big Stockholm » sur notre GAFA préféré/détesté mamazone. c’est ce qu’utilise John bannon dans son penguin live, c’est super car le boîtier est rigide.
  3. Le printemps est là, j’ai vu les premiers bourgeons et les premières jupes...et un dvd?
  4. What?? Dans quelques jours un tome 2? Mais comment être plus complet que le tome 1 déjà ultra précis? A moins de faire remonter l'open prédiction à Jésus dans la Bible ou d'attribuer le comptage Emsley à Lucy l'australopithèque*, je vois pas *Le comptage Lucy donc
  5. Espiègleries de Pit Hartling Bravo d’Aldo Colombini parfait état 25 euros fdpi, paiement par paypal sebastien
  6. il est visiblement épuisé un peu partout...disons qu'une recherche rapide aboutit à ce constat!
  7. J’ai réussi à chopper le bouquin « mille et une sources » doccase c’est vraiment impressionnant et passionnant. Je n’ose imaginer le nouveau...
  8. Les larmes à la fin c'est tout mimi... Ca montre que tout ne vaut pas tout en ce monde et que même des gens reconnus et "installés" ont encore besoin de se lancer des défis, de se dépasser. C'est très rafraichissant et extrêmement sympathique.
  9. Bonjour Je trouve que Red Herring n'a qu'un intérêt théorique" (et encore, limité, tellement c'est simple à remonter) pour un magicien. Sur un profane, je pense que toutes ces manipulations pour faire choisir une carte sont inutiles et créent de la suspicion : il peut se demander pourquoi tout ça pour choisir une carte "librement" alors qu'il suffit de choisir une carte librement dans un étalement en début de tour...du coup, à mon sens, c'est plus un tour à faire en fin de soirée à un pote moldu à qui tu as fait des effets tout simples "pick a card" avant et à qui tu dis que cette fois-ci la procédure de choix de la carte va être longue pour être au dessous de tout soupçon. Pas un tour à faire d'emblée sinon l’intérêt est nul pour les raison évoquées ci-dessus. Ramjollok me semble mieux construit et plus intéressant du point de vue du profane : la carte est choisie au début, "librement" si bien guidé, puis les mélanges sur table peuvent être semi-guidés (le magicien peut couper lui même et faire faire un rosetta shuffle au spectateur) pour que le spectateur ait le sentiment de chaos total, venant de mélanges qu'il fait lui-même. La partie critique du tour où le spectateur trouve sa carte pour la déplacer n'est en fait pas si "dangereuse" que ça si on si prend bien . J'ai peur de me faire taper sur les doigts par un modo, à juste titre, si j'en dis plus. Et malheureusement je n'ai pas d'accès en chambre des secrets car cela ne fait que 17 ans que je fais de la magie...(auto joke douce amère). Bref Ramjollok me semble plus intéressant au niveau de l'effet (c'est bien cela l'essentiel, le reste n’intéresse que les magiciens) du côté profane, avec une méthode qui n'est pas plombante comme dans Red Herring.
  10. Ce bouquin est le meilleur que j’ai lu en magie. Tout est clair, brillant, réfléchi et illustré par des exemples magiques ou de la vie courante. Tous les efforts qui doivent être faits pour éloigner l’effet vu par le spectateur des causes (la méthode) sont évoqués brillamment. Cela donne à réfléchir...il y a un avant et un apres ce livre pour moi
  11. Un package "Strong Magic+Concevoir des miracles" serait une bonne idée, du côté de nos magasins de magie éditeurs de livres préférés...
  12. Il est vrai que maitriser son art est un vrai plus pour pouvoir écrire dessus, mais rien n'est n'est tranché pour savoir si c'est une condition nécessaire et/ou suffisante. Pour prendre une analogie sportive (limitée comme toute analogie) : Zinédine Zidane a été un joueur exceptionnel, il devient un entraineur exceptionnel.Aymé Jacquet et Raymond Domenech ont été des joueurs moyens (pour simplifier) et pourtant de grands entraineurs (coupe du monde pour l'un, finaliste pour l'autre). En tennis, de grands entraineurs n'ont pas été de grands joueurs. De grands joueurs sont devenus de grands entraineurs. De grands joueurs n'ont jamais réussi à devenir de grands entraineurs. Tout ça pour dire qu'on s'étonne de choses qui me paraissent aller de soi : pratiquer est une chose, analyser/transmettre sa pratique est quelque chose de complètement différent. Darwin Ortiz est peut être soporifique dans sa pratique, mais il a la capacité de s'extraire de celle-ci pour analyser son art de façon pertinente et le transmettre clairement. Il y a aussi le problème du passage à l'écrit en soi qui peut poser problème ou inversement : John Guastaferro fait des livres que je trouve excellents (il sait décrire, sait écrire clairement, produit de grandes trouvailles etc...) et pourtant je le trouve chiant quand il fait les tours qui'l décrit. Je ne parle même pas de théorie là mais des tours en eux-mêmes Plus complexe, le cas de Juan Tamariz : il est à mes yeux un dieu dans sa présentation, dans son charisme, dans ses créations. Lorsqu'il explique ses tours ensuite, il laisse son costume de showman fantasque et est toujours grandiose, il nous pond oralement les plus belles explications qui soient, limpides, profondes, et des fois il me met les larmes tellement je sens d'amour et de profondeur dans ce qu'il dit. ----ATTENTION ÂMES SENSIBLES OU POLÉMIQUES NE PAS LIRE CE QUI SUIT---- Et pourtant...je n'ai rien lu de Tamariz qui me conviennent...son dernier livre en est l'exemple type : vouloir faire passer ses idées par écrit ne signifie nullement qu'on y arrive (d'ailleurs on verra si j'y arrive par ce message). Je n'ai pas aimé l'arc en ciel magique donc, le jugeant confus, naïf, inutile (allez-y sortez les haches et exécutez moi :))! Je suis très heureux que tout le monde l'aime, mais ce n'est pas mon cas. Les rares moments qui m'ont séduits furent quand il évoquait sa carrière, qu'il mettait de lui sans chichi wannabe poétique. je ne pense pourtant pas avoir des capacités de lectures ni une capacité d’abstraction limitées. Et mon statut de magicien du dimanche n'enlève rien à la pertinence (ou non) de mon jugement, sauf à s'interdire d'avoir des avis sur quoi que ce soit qu'on ne maitrise pas parfaitement... Bref tout ça pour dire que pour moi Tamariz ne passe pas à l'écrit, malgré son évidente qualité de show man et de théoricien. Écrire n'est pas tout pour laisser une trace après tout...Jacques Lacan n'a rien écrit et pourtant, il a durablement changé la psychanalyse... ---VOUS POUVEZ REPRENDRE LA LECTURE--- Par conséquent, je lirai ce nouveau Darwin Ortiz sans préjugé, en tentant de le juger pour ce que j'ai entre les mains, uniquement, et non pour ce qu'il est (ou pas) comme showman. Heureux d'avoir contribué à la discussion !
  13. Suis en ce moment avec mon MODEM 56K sur mon pentium II portatif, à la la gare TER de Vesoul, et ça passe pas, je comprends pas....
×
×
  • Créer...