Aller au contenu

Thierry (Moonlight)

Cercle VIP **
  • Compteur de contenus

    1 277
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

304 Respect

À propos de Thierry (Moonlight)

  • Rang
    Accro****
  • Date de naissance 12/10/1959

Informations Personnelles

  • Localisation
    Savigny le temple
  • Profession / Occupation
    Chef d'entreprises - Magicien professionnel

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Pour les prestas je sors le portefeuille de petits paquets de type JOL. Sinon pour le rangement dans mon matériel chez moi, j'utilise des albums photos petit format avec des pochettes en interne et un élastique qui l'entoure (pour éviter que les cartes ne tombent).
  2. Pour moi (en tant que prof de théâtre et tout ca se rejoint), il n'y a pas vraiment de méthode stricte et rigoureuse. Tout dépend de la personnalité de chacun. Certains vont baser leur routine sur l'humour donc le texte devra être dans le même ton, si la routine est tournée vers un thème de type ésotérique le texte le sera aussi. L'écriture d'un texte d'accompagnement est comme l'écriture d'un livre, d'une thèse ou autre si on a pas d'imagination, on y arrivera pas. De plus, le texte n'est pas tout, il faut pouvoir improviser dessus quand on fait des routines interactives avec le public (ce qui est mon cas, car les routines où l'on montre une série de manipulations ou d'effets sans que le public interagisse ne sont pas dans mon type de présentation. Une piste est de se dire qu'est ce que je veux évoquer dans ma routine (et pas seulement choisissez une carte, je vais la retrouver ce qui n'a aucun intérêt). A partir de là, on a déjà une trame de texte, ensuite c'est une question de d'imagination, de manipulation du français et là il n'existe pas vraiment de méthodes (si on a pas d'imagination, rien n'y fera). J'ai toujours été sceptique sur les méthodes un peu directives. Cela peut donner quelques idées mais rien ne vaut sa propre créativité.
  3. Je suis d'accord mais encore faut-il y trouver un intérêt. Quel intérêt de participer à un crowfunding pour une traduction en français quand on lit l'anglais. Autant participer à une création de livre, là je serai partant mais pour une traduction moi je n'y vois pas d'intérêt (pour mon cas perso bien sur). Un crowfunding pour de nouvelles choses serait bien plus intéressant pour faire évoluer la magie plutôt que de traduire des effets existants parce qu'une partie des magiciens ne lisent pas l'anglais. Tous les magiciens le savent bien que l'anglais est quasi indispensable (surtout si c'est notre métier).
  4. Oui cela coûte moins cher en matériel final. Mais c'est le même temps pour le réaliser. Avec le numérique, on a pas la phase d'impression physique (qui pour le coup est assez rapide). Il y a quand même un boulot de mise en page pour bien respecter les formats des EBooks sachant qu'il y a différentes sortes d'Ebooks (EPub, pdf, etc...). Pour ma part, le support physique "Livre" est un objet de valeur voire de collection. J'ai mis mon 1er bouquin en version numérique mais seulement quand il a été épuisé dans sa version papier. Plus haut, on parle de crowfunding, bien sur c'est une bonne idée. Mais ce n'est pas seulement une question d'argent un bouquin. Relisez mon message plus haut pour voir l'infrastructure nécessaire et fiable et le temps à passer. Et il ne faut pas oublier non plus, le photographe pour les photos de l'ouvrage et parfois si on a pas les compétences le graphiste. Tout cela a un coût financier et temporel.
  5. A mon petit niveau (je me suis auto-édité mes deux bouquins), cela coûte quand même un peu de sous (c'est un euphémisme) et cela prend énormément de temps. Ensuite, il faut une infrastructure derrière. Par exemple, pour chacun de mes livres, j'ai 5 relecteurs avec chacun un domaine de relecture (des magiciens et des spécialistes de l'orthographe et de la langue française). Pour un bouquin c'est minimum 12-16 mois à partir du moment où le plan est fait. Et mon prochain va prendre un peu plus. Et comme dit plus haut, même si ce n'est pas un monde idéal, il faut se faire un peu mal et se mettre à la langue anglaise. Cette réflexion est valable également pour les vidéos. Déjà en regardant des vidéos en anglais, tu vas améliorer ta compréhension en anglais.
  6. Pour ce faire ce genre de choses, j'utilise un "MINI Duvivier Wallet" et à la fin le portefeuille est totalement disponible pour être donné au spectateur car il n'y a rien à voir (le portefeuille donné au spectateur est normal). Bien sur, cela demande un peu de travail pour faire ce qu'il faut à la fin (mais rien de bien méchant non plus). De temps en temps, il ne faut pas tout attendre du matériel et comme dit plus haut l'enrobage dans ce type de routine est essentiel et demande réflexion et travail. Pour être encore plus performant, dans certaines de mes routines, j'utilise 2 "MINI Duvivier Wallet", ce qui donne des possibilités encore plus infinies. Quand Dominique Duvivier ce portefeuille on voit bien que tout ce qu'il y a autour est important et qu'il attire peu l'attention sur le portefeuille.
  7. Oubli dans mon message précédent, je fais une variante avec un autre principe mathématique où les cartes de la matrice 4x4 sont face en bas. Cela évite que les spectateurs se disent: "il voit les cartes donc il sait celles qu'il faut retourner". Après avoir posé les cartes, le mode opératoire est plus ou moins identique. Dans cette version, il y a un peu de technique alors que la version de Colombini est automatique.
  8. On peut le faire sans carte gimmick. Moi je le fais de la façon suivante: 1 prédiction qui indique le nombre de cartes face en bas et une seconde prédiction qui indique les 4 cartes qui sont face en bas (une carte blanche sur laquelle j'ai inscrit le nom des 4 cartes). Sinon, pour la version de Colombini, on peut se faire facilement la carte de prédiction. Dans la version de Colombini, la carte est composée de 3 quarts d'une carte et d'un quart d'une autre carte. avec A la fin, il y a une petite subtilité en utilisant la carte de prédiction donnant le nombre de cartes face en bas.
  9. Moi je n'ai jamais eu de soucis avec eux et quand il y a eu un petit souci une fois, un coup de téléphone et problème résolu. En général, livraison sous 2-3 jours. Pour ce qui est des demandes de renseignements par mail, je connais bien d'autres boutiques qui sont soi-disant sérieuses qui ne m'ont jamais répondu.
  10. MPC n'accepte pas les formats vectorisés. Moi je les upload en jpeg 800 dpi ou en png 800 dpi.
  11. Cela fait environ 3 ans que j'utilise dans mes prestas des DD avec du RF et je ne suis pas le seul. De plus, on peut faire beaucoup plus polyvalent avec des des "2 ways" (je ne dis pas que le Destiny Deck ne l'est pas). Pour le même prix, je me suis fait 2 jeux encore plus polyvalents. Donc pour moi, il n'y a rien de nouveau. On peut aussi faire plein de choses avec des DD non 1 ou 2 Way (notamment avec les DD Dos rouge et dos bleu). C'est quand même concret d'utiliser le principe en prestas réelles (et pas une de temps en temps).
  12. Je n'en ai pas trouvé. C'est toujours la surprise avec les PHOenix DD 1 way ou 2 Way.
  13. Rien de novateur depuis que les Phoenix DD existent. Des routines de ce type et des jeux de ce type (pas exactement le même), il en existe des dizaines. Rien que pour mes prestas, j'ai deux jeux du même type que je me suis fabriqué.
  14. Que des proches ou de la famille disent que Vernon réalisait tel ou tel tour, cela signifie que déjà ils sont au fait de la magie et que ce ne sont pas des moldus. Si on a la même réflexion ("c'est une magie de vieux") quand on est en presta, là il faut se remettre en cause notamment au niveau du boniment ou du mode opératoire. Pour ma part en presta réelle, je n'ai jamais eu ce genre de réflexion ou même des attitudes déçues. Il y a des routines plus ou moins impactantes mais c'est tout. Et c'est là que l'on peut se poser la question: réaliser une routine telle qu'elle a été décrite ou est-ce que je la revois et je me l'approprie ? J'ai choisi mon camp, je prends la solution de me l'approprier. Et si on ne veut pas que l'on nous dise Vernon ou Marlo le faisaient déjà, il faut faire preuve d'imagination et créer ses propres routines. Là au moins si on nous balance l'argument Vernon le faisait, on a la réponse en disant "Hébien non, impossible, je l'ai créé de toute pièce".
  15. Son intérêt est assez simple, c'est de faire l'audience pour ramasser quelques subsides reversées par YT grâce à la pub. C'est plus facile que d'aller chercher des contrats et de se frotter à un vrai public.
×
×
  • Créer...