Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Daniel KRELLENSTEIN (Owan Nemo)

Membre
  • Compteur de contenus

    45
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Daniel KRELLENSTEIN (Owan Nemo)

  • Date de naissance 04/04/2000

Informations Personnelles

  • Localisation
    Noisy-le-Sec (93) / FRANCE
  • Profession / Occupation
    magicien

Informations Magiques

  • Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...
    CMP FFAP

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Daniel KRELLENSTEIN (Owan Nemo)'s Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

  • First Post Rare
  • Collaborator Rare
  • Conversation Starter Rare
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

0

Réputation sur la communauté

  1. Bonjour Je cherche un jeu de gobelets de Johnson products. Si vous en aviez et qui ne vous servent pas, contactez-moi.
  2. Je cherche la cloche "tel's bells" de Terry Herbert,vendue parfois en France sous le nom de "cloche obéissante". Merci de me faire une proposition si tu as ça qui somnole dans un tiroir...
  3. "On fait comme si" ...à lire absolument ! Benoît Rosemont met en partage des années d'expériences et de réflexions. Vous y trouverez l'essentiel pour monter un spectacle complet depuis la création du personnage jusqu'aux solutions pour faire face aux situations difficiles au moment de la représentation. Cela en passant par la construction de votre histoire, le choix des tours, etc. C'est une approche méthodique du travail de la magie pour les enfants. C'est un livre pratique écrit par un perfectionniste. Et si vous ne faites pas de magie pour les enfants ? je vous le recommande également ! Car ce qui s'y trouve est souvent valable pour la magie en générale... En tous cas, cela fera avancer, j'en suis certain, votre approche du métier.
  4. Les premiers chèques arrivent. Merci à tous. Vous pouvez joindre un bref message pour sa famille ou pour ses amis du Magic Circle... Nous transmettrons. Magicordialement
  5. Bravo Arthur ! Bravo Domi L'art est difficile et la critique intelligente est aussi un art ! Pour aller dans le sens de domi, sur le dernier point, "le temps théâtral", oui, pourquoi pas des poissons... Mais le plongeur cherche quoi, outre les poissons ? Pourquoi pas aussi un trésor... Un petit coffre... Une perle parmi les bulles... En tous cas bravo M'sieur Zip !
  6. En mémoire d'Ali Bongo, Une occasion de faire un beau geste Les funérailles d'Ali auront lieu le 27 mars et conformément à ses souhaits il sera incinéré. Nous avions pensé venir avec une belle couronne de fleurs au nom des magiciens français et chacun aurait pu y contribuer, c'était une façon classique de rendre hommage à ce grand magicien. Sa famille, toujours en conformité à son esprit pratique et généreux propose autre chose : Plutôt qu'une couronne, faire un don au service cardiologie de l'hôpital St-Antoine où Ali a séjourné. Voilà l'occasion de faire un beau geste en mémoire d'un grand magicien. Ce don fait à l'hôpital sera en quelque sorte « la couronne de fleurs » des magiciens français qu'en votre nom, nous apporterons. Nous dirons à Alison et Philip, sa nièce et son neveu, le « nombre de fleurs » qui la compose. Nous savons déjà que ce sera « une belle couronne ». Un don, aussi petit soit-il, reste un don. Chacun contribue comme il peut, comme il veut. Ce qui importe c'est aussi le nombre. Alors, s'il vous plaît, faites-le savoir autour de vous, à vos amis magiciens qui n'auraient pas vu cette annonce. Le mieux est de ne pas attendre, si vous souhaitez participer, prenez maintenant votre carnet de chèque, et faites en un à l'ordre de « Association Robert Debré - Hôpital St-Antoine ». À envoyer au plus vite chez : Peter DIN - Président de la F.F.A.P. 2 allée des Érables 78370 PLAISIR Rappel Chèques établis exclusivement à l'ordre de « Association Robert Debré - Hôpital St-Antoine». Amitiés magiques Peter DIN, Pour la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs & Owan Nemo (Daniel Krellenstein), pour le Cercle Magique de Paris
  7. Bon. je vois que nous ne sommes pas d'accord et que nous ne parviendrons pas à accorder nos points de vue. Les lecteurs de ces onze pages se détermineront. À chacun de dire... - Si tout acte commercial se vaut ou s'il y a une différence entre : faire l'article pour un tour de magie et promettre des "débouchés facilement accessibles" là où il n'y en a pas à des chômeurs ou des gens en difficulté... - S'il faut faire confiance à l'intelligence de tous ses concitoyens ou si ce qui est écrit engage les auteurs et peut faire des dégâts... - Si les corrections de Marc Gesbert sont suffisantes ou si elles ne le sont pas et si cette offre reste pour le moins équivoque comme beaucoup d'autres chez viametier... J'en ai fini pour ce sujet. Magicordialement
  8. Cher Tanhouarn, On devient plus lisible quand on est moins outrancier et je note une amélioration. Nonobstant, quand on fait une citation, il est honnête de la garder dans son contexte et de ne pas faire dire autre chose à son auteur. Ou alors il faut bien lire. Quand je disais: "Devenez magicien ! Engagez vous dans un métier où la concurrence est telle que les cachets sont en baisse continuelle depuis vingt ans"! C'était précédé de : "...Ce ne serait pas très commercial de dire :" Donc il fallait citer : ...Ce ne serait pas très commercial de dire :"Devenez magicien ! Engagez vous dans un métier où la concurrence est telle que les cachets sont en baisse continuelle depuis vingt ans"! Je parlais donc uniquement de l'aspect commercial de l'annonce et en aucun cas de ses éventuelles répercussions sur le métier. Je ne comprends pas ce que cette histoire de "La collaboration de la FFAP avec la FEPASES", mais je veux bien que tu m'expliques. À priori, sans connaître le sujet, ce que je puis te dire, c'est que si tout n'a pas toujours été parfait et que des erreurs ont pu être faites, Peter et le Conseil Fédéral travaillent à faire le ménage. Je ne pense donc pas qu'il soit opportun ni juste d'attaquer la FFAP. D'autant que c'est hors sujet : ici on parle du lamentable stage Viamétier. Sur le stage, j'ai bien relu tous tes arguments. Ils ne répondent en rien au problème. Même si je ne suis pas tellement pour faire du prosélytisme, je n'ai absolument rien contre des stages de sensibilisation ou de formation et le prix là dedans n'est pas la choses la plus importante. Je le redis de manière un peu différente parce que encore une fois c'est les deux points sur lesquels il y a problème et sur lesquels tu ne réponds pas. 1) Quand une publicité fait miroiter "des débouchés facilement accessibles" cela s'adresse à des gens qui ne trouvent pas de débouchés ou qui ont du mal à en trouver, à des gens qui sont peut-être au chômage ou en tous cas dans une situation difficile. On leur ment et je trouve cela beaucoup plus grave (même sans aucune comparaison) qu'un marchand qui ferait l'article pour vendre un tour. Le rapprochement entre les deux démarches est abusif et relève même de la malhonnêteté intellectuelle. 2) Quand une publicité laisse croire qu'un métier artistique tient à quelques ficelles qui seraient toutes livrées en trois jours, on donne une image désastreuse de cette profession. Quel regard aura sur les artistes du spectacle un spectateur qui croirait (ne serait-ce qu'un peu) cela? Quel employeur qui croirait cette assertion accepterait de rétribuer correctement un artiste après cela? Je lis ce qui est écrit. C'est pourquoi les explications du patron de cette société de formation et les amendements apportés à la présentation du stage ne m'ont absolument pas convaincus. Mais je pense que tu te fais le défenseur d'une mauvaise cause pour de mauvaises raisons. Tu disais, page 4 : "Je vois quelque chose que l'entreprise de mon épouse développe actuellement, à savoir donner à des gens la possibilité de découvrir les facettes de métiers qu'ils ne connaissent pas." Je voudrais te rassurer : personne ne critique les stages de sensibilisation en général, mais seulement ceux de cette société en particulier. À fortiori personne ne critique ce que fait ton épouse ou ne met en doute sa probité. J'espère que cette fois-ci les choses sont plus claires et que nous allons arriver à être d'accord. Contrairement à Christian Girard je crains que ces propositions de stages soient vues, lues et crues, sinon pourquoi seraient-elles faites ? Merci Carla pour le texte d'Aznavour. Magicordialement
  9. Décidément Tanhouarn, je ne sais pas qui déverse des flots de "mairde". Je n'arrive pas à comprendre que l'on qualifie ainsi les propos des autres, même quand est pas d'accord. C'est regrettable que l'injure et la grossièreté fassent office d'arguments. Et puis tant qu'à parler de "merdre" autant le faire avec talent. Encore faut-il en avoir car tout le monde n'est pas Rabelais ou Jarry. Ça, c'était pour la forme mais revenons au fond. De deux choses l'une : - Ou tu ne comprends pas et c'est dommage, - Ou bien tu fais semblant et tu as sans doute une bonne raison. La question n'est pas "que ce genre de stage puisse amplifier une concurrence déloyale". Qui a dit ça ? Non ! Le problème est double : D'une part on fait miroiter "des débouchés facilement accessibles" dans une profession où ce n'est pas le cas à des gens probablement dans la détresse. D'autre part, la présentation de ces stages laisse supposer que magicien ou comédien sont des métiers dont il suffirait de connaître les ficelles pour pouvoir les pratiquer. C'est stupide et c'est terriblement dévalorisant pour nos professions. Ne pas voir cela c'est être aveugle. Maintenant je ne comprends pas tes attaques haineuses contre les clubs FFAP, les magiciens qui en sont membres et ceux qui y donnent des cours. Il faudrait que tu me dises où tu es et de qui tu parles parce que la réalité que je connais n'a rien à voir avec ce que tu décris. Mais je crois comprendre la méthode : À court d'argument pour défendre l'indéfendable on insulte, on accuse, on calomnie. Bravo ! Voilà qui semble apporter un élément de réponse à la question posée au début de ce message. Magicordialement
  10. Je laisse aux roquets l'idée que quand on critique on aboie. Je n'ai lu dans ces 10 pages aucune outrance ou injure de la part de ceux qui ont critiqué ce stage, j'ai surtout vu des argument étayés et parfois peut-être des craintes excessives. Le texte a été corrigé, c'est moins pire. L'ambiguïté demeure, on continue de laisser croire qu'il y a des débouchés facilement accessibles dans la profession. Je suis heureux de l'apprendre. Les défenseurs offensés n'ont pas répondu sur ce point. Je rappelle ce qui est toujours écrit: Premier jour : * Exposé assorti de démonstrations sur les débouchés actuels facilement accessibles: * Petites scènes : lors d'anniversaires, de mariages, etc... * Proximité ( « close-up » ) : restaurants, cocktails... Chez viamétier c'est toujours le cas. Regardez les autres stages. Comédien, chanteur Vous vous sentez une âme d'un artiste et vous rêvez de vous produire sur scène ? Venez passer trois jours avec le comédien-chanteur-compositeur Pascal Assy qui vous montrera toutes les ficelles du métier... Comme si le métier de comédien reposait sur des "ficelles"! Oserait-on dire ça du métier de danseur classique ou de celui de chanteur lyrique ? Les "ficelles", elles sont grosses effectivement ! C'est la même duperie, la même méthode, le même double langage. Mais c'est logique, ce ne serait pas très commercial de dire : "Soyez comédien! lancez-vous dans une des carrière où il y a le plus de chômeurs" ou "Devenez magicien ! Engagez vous dans un métier où la concurrence est telle que les cachets sont en baisse continuelle depuis vingt ans"! Bien cordialement
  11. Bravo mon Kouik, j'appelle tout de suite Ranky, je le mets en contact avec Viamétier (c'est pas une annexe de viagra ?) et son ami Gérard et on fait un stage baston par la même occasion.
  12. Le problème n'est pas de faire un stage sensibilisation ou découverte pourvu que ce soit clairement annoncé. Le problème porte uniquement sur l'intitulé et sur l'aspect "marketing", comme vous dites. Nous critiquons ce que nous voyons. Cette société (viamétier) profite du temps de crise pour promettre des choses qu'elles ne peut tenir. Histoire de n'avoir aucun souci elle tient un double langage comme j'ai dit plus haut. Certains (qui lisent entre les lignes) comprennent bien que c'est une sensibilisation (juste pour voir si c'est un métier qui plaît), mais ceux qui font une lecture sommaire, ceux qui ont besoin de croire à un avenir meilleur (les plus malheureux dans tous les cas) vont croire pouvoir "changer de vie en changeant de métier" grâce au stage qu'ils auront fait. Donc si vous êtes d'accord avec l'idée qu'on ne peut apprendre aucun métier du spectacle en 11h00 ce n'est plus la peine de continuer à défendre cette fumisterie.
  13. Pardonne-moi Tanhouarn mais je ne peux te suivre. Nous sommes en plein sophisme. C'est le principe de l'équivoque bien connu des magiciens. Ceux qui sont honnêtes ne l'utilisent qu'à des fins de divertissement. Je m'explique : Le Slogan de la société dit : "Pour changer de vie, changez de métier"! L'intitulé est "Devenez illusionniste" Voilà l'introduction : Vous êtes habile de vos mains ? Vous aimeriez vous produire devant un public fasciné ? Avez-vous déjà pensé à faire une carrière d'illusionniste professionnel ? Ce parcours est fait pour vous ! Avec Gérard Majax et son assistant, vous découvrirez les coulisses d'un métier méconnu et vous pourrez même produire vos numéros en public ! Et ça conclu comme ça : Troisième jour : * déplacement dans une salle de spectacle parisienne et présentation du numéro étudié devant le public. * 3 ou 4 passage en close-up dans un restaurant spécialisé. Ça c'est pour le côté promesse, miroir aux alouettes. Côté "oui mais non, en fait c'est pas ça" on nous dit : Vous n’êtes pas heureux dans votre travail ? Vous avez déjà pensé à changer de métier mais vous avez peur de vous lancer dans cette aventure. Viamétiers vous aide à faire le premier pas vers le travail que vous aimerez. C'est le choix du magicien. Choix 1 : On attire le chaland par des promesses qui reviennent à "devenez magicien professionnel en 11h00". Choix 2 : On explique que le chaland n'a pas bien lu, qu'il ne s'agit que d'une sensibilisation... Non seulement c'est ignoble mais en plus cela laisse à penser que l'on peut devenir illusionniste professionnel en trois jours ! Belle image pour les artistes prestidigitateurs ! Merci Gégé !
  14. C'est comme ça. C'est la crise. Une agence fait miroiter des perspectives d'avenir à des gens désespérés. Quelle générosité ! Pour changer de vie, changez de métier !, tel est le slogan. Cela s'adresse à ceux qui sont malheureux dans leur vie professionnelle, à ceux qui n'ont pas d'emploi. Et comme on s'adresse aux miséreux, il est même proposé des facilités de payement... En voilà qui sont sur le chemin pour être béatifiés tout cru. Heureusement que nous avons des artistes dévoués et consciencieux prêts à se donner corps et âme pour une cause humanitaire. C'est beau ! Merci Saint-Gégé ! Combien "d'explorateurs" par stage ? Cinq, huit ou douze personnes ? ...Non, je ne fais pas marcher la caisse enregistreuse, c'est juste que dans cette action quasi bénévole, il faut s'assurer que l'artiste aie le temps de s'occuper de chaque stagiaire. Juste un peu moins de 230€ de l'heure par personne, c'est pas cher en plus. Je suis certain que cette délicieuse idée va faire des émules. Combien de ceux qui osent critiquer aujourd'hui cet artiste désintéressé l'imiteront demain et se lanceront dans la formation professionnelle ?
  15. C'est le moment d'en profiter ! Vous voulez être danseur étoile en dix leçon ? Pianiste de concert en 60 heures ? Vous êtes une vraie poire pur jus ? Magicien professionnel en 11 heures ? C'est possible ! Vous ne me croyez pas ? Allez donc voir ici : http://www.viametiers.fr/parcours/1/136 La bêtise n'a pas de limite. Les gogos étant en nombre illimité, cela crée des opportunités pour les gens sans scrupules.
×
×
  • Créer...