Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Xavier MARESCOT

Cercle VM *
  • Compteur de contenus

    35
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

47 Superbe

À propos de Xavier MARESCOT

  • Rang
    Magicos*
  • Date de naissance 29/08/1956

Informations Personnelles

  • Localisation
    Tahiti (98) / POLYNESIE FRANCAISE
  • Profession / Occupation
    Retraité de Météo-France passé de la Prévision à la Prédiction

Informations Magiques

  • Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...
    https://www.youtube.com/channel/UCw0MtSfT3sBv1ZZLWVqwWGw

Visiteurs récents du profil

467 visualisations du profil
  1. Petite rectification (vérification faite dans mes papiers), RVB (Rouge, Vert, Bleu) d'Eric Callens avait été commercialisé par Joker Deluxe (et non pas par Mayette comme mentionné par erreur). Joker Deluxe a cessé ses activités de vente en direct fin 2002.
  2. J'ai découvert la magie de Philippe Molina assez récemment grâce à Virtual Magie. Dans sa Web-série je trouve que sa routine "Trou noir" (Episode 4) est sublime. C'est une routine qui est inspirée de "Blank Jazz Aces" de David Solomon dont il a revu et amélioré plusieurs aspects. Personnellement, j'adore les routines de changement de couleur des dos (et/ou des faces) des cartes et pas seulement lorsqu'il s'agit de tours de petits paquets (juste quelques cartes) mais également lorsque ce sont les dos de toutes les cartes du jeu qui finissent par se transformer en différentes couleurs. Je dois dire que "Trou noir" qui par ailleurs s'appuie sur une histoire est l'illustration de la magie que j'aime, à savoir visuelle et surprenante. Dans cette catégorie de tours de changements de couleurs de jeux entiers j'avais placé dans mon top 3, "Miracolour" de Boris Wild (que j'ai un petit peu adaptée pour lui rajouter des effets), "Stranger Gallery" un tour de petits paquets de John Bannon mais que j'ai étendu à tout le jeu pour en améliorer le final (et "chasser" initialement "Prisme" de Joshua Jay) et "RVB (Rouge Vert Bleu)" un tour vraiment sympathique mais beaucoup moins connu d'Eric Callens (qui avait été commercialisé à une époque assez lointaine par Mayette). Caméléon de Dominique Duvivier figure également en bonne place dans ma sélection. Je dois avouer que désormais "Trou noir" arrive en tête de mes préférences mais j'ai peut-être raté d'autres routines de ce type (?)...
  3. Effectivement j'avais interrogé Chad il y a quelques années sur la possibilité d'obtenir une clé Usb rouge sur les deux faces afin de pouvoir faire vérifier l'article si le spectateur souhaite examiner les clés mais je n'avais pas obtenu de réponse. Je viens de refaire une tentative de contact sur son site et je verrai bien. Toutefois si Thomas à une clé en stock à vendre je reste preneur
  4. J'aime bien les raquettes fabriquées par François Danis et plus généralement ses diverses productions. Après avoir utilisé des raquettes pour la routine classique de multiplication de petites pièces, mon choix c'est finalement porté sur la version de Chad Long dont Claudemage fait mention ci-dessus mais sauf erreur de ma part, je crois malheureusement que ces clés ne sont plus commercialisées à ce jour. Mon utilisation :
  5. Moi aussi j'affectionne tout particulièrement les routines avec des effets de changement de couleurs des dos et/ou des faces des cartes (routines majoritaires dans mon répertoire de cartomagie). Comme cité dans ce fil de discussion, « Dazzle » d'Alex Elmsley sur son DVD « The Magic of Alex Elmsley » (vol 2) reste une référence en matière de changement de couleurs de cartes (et m'a d'ailleurs inspiré la routine « Ambiance » publiée sur ma chaîne YT varuamagic). Par ailleurs, j'avais acheté auprès d'Aldo Colombini une routine intitulée « Restless Colors » et qui répond bien à l'objet de cette discussion. Il s'agit d'une création de Roy Walton et d'Aldo Colombini commercialisée avec les cartes requises. Une démo ici de Chris Magik : J'approuve également le choix de « Stranger Gallery » mentionné ci-dessus par Steve car cette routine de petit paquet de John Bannon propose également des changements de couleur que j'aime bien. Cela m'a inspiré une routine que j'ai étendue au delà de l'utilisation des seules cartes fournies et que j'ai intitulée « Le château » (il ne s'agit pas d'un château de cartes que je serais bien incapable de fabriquer mais d'un château dont les salles renferment de jolis tableaux de différentes couleurs :
  6. Dans la famille des effets de type "collectors" : Jean-Pierre Vallarino a commercialisé un « Super Collectors » (avec les cartes requises) qui mérite d'être retenu car plutôt direct et convaincant : De son côté, Joshua Jay a sorti un livret explicatif (142 pages) sur le sujet « OverLap ». Il inclut un DVD (pour les démonstrations) et les cartes spéciales requises pour une vingtaine d'effets dont « Collectors and Back Again ». Il s'agit d'un tour de petit paquet avec les quatre As tenus en main et trois autres cartes quelconques extraites du jeu (par le magicien), placées dans l'étui (vide) puis retrouvées entre les quatre As tenus en main. C'est son effet « Collector ». La routine se poursuit par les quatre As qui disparaissent magiquement (pas de lapping) pour ne laisser en main que les trois cartes quelconques qui sont alors distribuées face en l'air une par une sur le tapis. Les quatre As sont retrouvés dans l'étui d'où ils sont extraits. C'est son effet transposition (évidemment, on ne peut rien laisser à l'examen). Sinon, la version sophistiquée de « Collector » de Duduv54 (Anthony) figure dans mon top 3. Elle s'inspirerait de Syd Segal et d'Irving Quant. Je l'avais téléchargée en 2012 mais bizarrement on ne la retrouve plus sur ses chaînes internet (Youtube ou Dailymotion). Par contre elle a manifestement été clonée (vidéo en français sous-titrée en anglais) sur un site japonais (après la publicité initiale) : https://v.youku.com/v_show/id_XNTU5MDkzNDg4.html?spm=a2hzp.8253869.0.0 La version de David Regal intitulée « Illegal Collections » sur son DVD More Tricks (vol 2) utilise un jeu à dos rouge et un jeu à dos bleu. Les trois cartes sélectionnées dans le jeu rouge respectivement par trois spectateurs sont nettement perdues dans ce même jeu avant de réapparaître entre quatre As à dos bleu (extraits du jeu bleu devant les spectateurs). La routine ne requière aucune carte gimmick mais il faut prendre connaissance (sans que le spectateur ne le sache) des trois cartes à dos rouge choisies librement et les mémoriser (avant d'extraire les As du jeu bleu). Le principe utilisé est absolument génial et permet éventuellement de terminer avec deux jeux de cartes complets qui peuvent être examinés. L'impact sur le public est vraiment très fort car aucun mouvement suspect n'est effectué et les trois cartes rouges sélectionnées semblent voyager magiquement entre les As à dos bleu tenus en main. Je pense que l'exploitation d'un chapelet voire d'un jeu marqué pour prendre connaissance secrètement des cartes choisies est une alternative à la méthode utilisée par David Regal. On peut ainsi faire remettre les cartes par les spectateurs eux-même à trois endroits différent du jeu rouge étalé en ruban avant de l'égaliser très clairement. Sinon, j'ai créé une routine que j'ai nommée « Les Chasseurs » (sous-marins) qui s'inspire d'une part du collector de Martin Nash intitulé « Slow Motion Sleight of Hands » sur son DVD The Very best of Martin Nash (vol 1), et, d'autre part, de la routine « Aces in Their Faces » (une assemblée d'As) commercialisée en 1997 par Bob Kohler :
  7. Oui j'avais déjà vu cette vidéo mais je lui trouvais un petit défaut du moins pour une visualisation Youtube (déformation de magicien amateur mais éclairé oblige ), à savoir que lorsque Gabi Pareras étale les cartes en ruban on peut nettement compter 9 cartes alors qu'à la la fin de la routine il expose très clairement 7 cartes. Ceci dit il parle et regarde ses deux spectateurs et je doute que ces derniers aient remarqué quoique ce soit. Sinon sa routine présentée avec moins de cartes que la version originale est à mon avis plus aisée à exécuter encore que son lapping de deux cartes après l'éventail Ascanio est travaillé (parfaitement invisible). Du coup, le motif d'aller chercher le billet dans la poche de la version de José Carroll n'est plus nécessaire et Gabi peut sortir son billet dès le début de la routine. Encore une preuve ici de variations infinies à partir d'une version initiale, ce qui fait le charme de la cartomagie...
  8. Cette routine est effectivement excellente. Elle est intitulée « The Unwary Cheater or The Nine Card Monte » et a été publiée par José Carroll dit Pepe Carroll en 1988 (Editorial Frakson) dans un premier volume anglais intitulé « 52 Lovers ». Sur YT une vidéo de meilleure qualité (car plus récente) à signaler même si elle n'est pas exécutée par le maître Carroll lui-même mais présentée avec clarté par l'italien Federico Renzetti.
  9. Dans la série des DVD thématiques « The World Greatest Magic » (TWGM) produits par L&L Publishing, il existe une série de trois volumes consacrés aux routines de bonneteau, série intitulée « The Last Word On Three card Monte ». Avec ce set, j'ai pu visionner les présentations (et variantes) de 21 artistes magiciens professionnels mais finalement je leur ai préféré une version figurant sur le DVD « The Essential » (Vol 2) d'Aldo Colombini et intitulée « Bleached » (blanchi). Comme le précise Aldo, il s'agit d'une routine de Peter Duffie réalisée avec une carte blanche et trois cartes ordinaires identiques. Le final de cette routine produit un véritable impact sur les spectateurs. A signaler tout de même que le bonneteau « Wild Monte » de Boris Wild présenté avec des cartes de couleur de dos différentes (dont l'une avec le symbole du dollar) sur son DVD « Remarkable Card Magic » (Vol 1) mais également sur le (Vol 2) des DVD de la série (TWGM) citée ci-dessus, est très visuel. Dans mon top 3 j'ai ajouté « Double Monte » de John Guastafero publié sur son DVD « BrainStorm » (Vol 1) mais également sur le (Vol 2) des DVD de la série (TWGM) citée ci-dessus. Son dernier effet avec l'apparition de la carte recherchée (parmi les trois cartes du bonneteau classique) en lieu et place d'une quatrième carte différente préalablement laissée à l'écart sur le tapis est magique. Avec trois cartes (ne pouvant pas être laissées à l'examen à la fin de la présentation) le bonneteau de Mike Rogers est une référence. Il y a une routine que j'exécute parfois sans savoir toutefois d'où je la tiens vraiment car elle figure dans mes archives papiers depuis plusieurs décennies (peut-être à créditer à un dénommé Gilles Himmelspash ?). Mes recherches sont restées vaines (si quelqu'un a une idée ?). Voici le descriptif : Le magicien présente entre ses mains un roi de trèfle (ou toute autre figure) et quatre cartes à faces blanches montrées recto/verso. L'une des cartes à faces blanches est posée face en bas (dos visible) à l'écart sur le tapis et reste bien en vue. Le roi de trèfle est retourné face en bas parmi les trois cartes blanches restantes (faces en haut). L'une des trois cartes blanches est également retournée face en bas (dos visible) et le tout est mélangé très lentement entre les mains (2 faces visibles et 2 dos visibles). Le spectateur est invité à désigner librement le dos de la carte qu'il pense être le roi de cœur. Cette carte est clairement retournée face visible... c'est la carte blanche. La carte face en bas qui n'avait pas été choisie est retournée... c'est bien entendu le roi. L'une des trois cartes à faces blanches est alors éliminée (posée sur le tapis). Le roi est à nouveau placé face en bas parmi les deux cartes blanches restantes en main et l'une de ces deux cartes blanches est également retournée face en bas (dos visible). Le tout (1 face visible et 2 dos visibles) est mélangé entre les mains très lentement. Lorsque le spectateur désigne librement et très clairement le dos de la carte qu'il pense être le roi, il se trompe à nouveau puisque la carte choisie est retournée face visible et c'est encore une carte blanche, a face de l'autre étant montrée et c'est bien entendu le roi. Le roi est retourné de nouveau face en bas (dos visible), l'une des deux cartes blanches restantes et éliminée et donc posée sur le tapis avec la remière carte blanche déjà éliminée. Reste en main une blanche retournée face en bas et le roi qui a déjà été retourné face en bas. Le magicien les mélange lentement (2 dos visibles) et interroge le spectateur qui se trompe à nouveau en désignant le dos de la carte qu'il pense être le roi qui est une carte blanche. Le magicien retourne la deuxième carte tenue en main pour révéler la face du roi mais en fait celle-ci est également blanche. Il ajoute ces deux cartes blanches aux deux autres cartes blanches déjà éliminées (il reprend ces quatre cartes blanches montrées recto/verso) puis regarde la carte qui a été posée à l'écart sur le tapis au début de la routine, cette carte est révélée de manière très nette et c'est le roi de trèfle ! Dans la routine qui vient d'être décrite, le spectateur choisit librement la carte qu'il pense être la bonne carte (alors que ce sera toujours une carte à face blanche). Le déroulé du tour est assez proche d'un bonneteau qui en quelque sorte met le spectateur à l'épreuve et peut finalement le mettre dans une situation de frustration.... Je suis assez d'accord avec l'avis de Frédéric dans ce fil de discussion qui suggère plutôt de raconter une histoire qui vous est arrivée en présentant un bonneteau car cela évite de donner cette impression de défier les spectateurs. Belle illustration d'ailleurs de ce propos par Christian Chelman dans sa vidéo ci-dessus (j'aime bien la partie avec les cartes blanches). Pour en revenir à « Bleached » de Peter Duffie, Il m'est arrivé de présenter ce tour en restant fidèle à son thème originel mais désormais je détourne l'effet bonneteau initial pour le faire coller à une histoire de carte fantôme.
  10. J'approuve le choix des cartes folles citées précédemment et notamment "Ultimate Cartes Folles" de Jean-Pierre Vallarino ainsi que "Tamed Cards" de Tommy Wonder. Dans les mains de ces artistes, c'est un régal. J'ajouterais à « Call of The Wild » (référencée ci-dessus) carte folle originale de John Bannon avec un double effet final (publiée notamment sur le DVD « Smoke and Mirrors »), son excellente routine « Return to The magnificient 7 » (DVD "Impossibilia"). On peut préférer parler dans ce cas de « carte pilote » mais réalisée avec des cartes normales. Sept 9 de carreau à dos rouge sont montrés et une carte à dos bleu est choisie dans un jeu bleu (par exemple une dame de pique). En contact avec cette dame de pique, les sept 9 de carreau à dos rouge vont se transformer en sept dames de pique à dos rouge (les cartes peuvent ensuite être laissées à l'examen). A noter sur la chaîne youtube (YT) de Duduv54 la classique carte folle façon Duvivier mais surtout sa très belle présentation de la « Damaso's Wild Card » de Damaso Fernandez (magicien espagnol). La vidéo ci-dessus de Garret Thomas s'apparente plutôt à un bonneteau dans lequel il exploite il est vrai, le potentiel des cartes folles. Personnellement j'exécute depuis toujours une carte folle montrant 4 cartes à faces blanches et 4 dos qui vont se transformer en la carte choisie par un spectateur. Je ne sais plus où j'avais trouvé cette routine créditée au magicien japonais Yuji Wada. A priori elle avait été publiée dans une vidéo VHS « Secret Sessions » mais je ne me souviens pas l'avoir visionnée et il me semble que je l'avais plutôt lue dans une revue magique sous l'intitulé « la transformation fantastique » (?). A ne pas confondre avec une version parue dans Arcane n°115 en juillet 2004 et intitulée « la carte folle de Shigeo Futagawa » (exécutée d'ailleurs au début de ma routine YT intitulée Vinaigrette). La version de Christian Chelman que je découvre dans ce fil de discussion me plait bien car elle prend un peu le contre-pied des cartes folles qui transforment des cartes à face blanche en plusieurs faces identiques à celle d'une carte choisie par le spectateur. Sur un boniment travaillé il va donc faire disparaître la face des cartes. Dans cette même idée (avant d'avoir vu ci-dessus la routine de Christian) j'avais adopté la routine intitulée « Wipe out » de Syd Segal et publiée sur son DVD « Gaft Card Magic ». Syd Segal extrait du jeu un carré de quatre cartes de même valeur ou figure (une de chaque famille) dans lequel se trouve la carte préalablement choisie (et remise dans le jeu) par le spectateur, par exemple le valet de trèfle, puis il fait disparaître successivement (transformation en trois cartes à faces blanches) les trois autres valets tenus en main (valets de pique, cœur et carreau). Il ne lui reste en main que la carte choisie par le spectateur dont il transforme la couleur du dos. Cela m'a inspiré ma « carte fantôme 1 ».
  11. Dans la revue Arcane n°109 parue en janvier 2003, le Magicien professionnel Jérôme Helfenstein présente en exclusivité une "ambitieuse progressive" avec laquelle il a gagné le deuxième prix d'un concours de Close-up pendant la Colombe d'Or 2002. Son effet peut être présenté comme final d'une carte ambitieuse classique mais éventuellement comme un tour à part entière. La carte signée du spectateur remonte face visible sur le jeu, morceau par morceau (quart par quart). Je n'ai jamais vu cette ambitieuse en vidéo (avec la réaction des spectateurs) ni même lu des avis à son sujet sur les forums de magie alors qu'à priori elle me semble assez originale. A moins qu'il s’agisse d'une version plutôt destinée à un jury de concours ? J'avais coché d'une croix cet effet dans ce numéro d’Arcane sans toutefois me lancer dans la fabrication des 3 cartes spéciales requises...
  12. Je suis d'accord avec Olivier et le fait que le livre "Close Up" de David Stone est une mine d'informations. Ces dernières sont restituées à partir du vécu de ce magicien professionnel ayant été confronté à des situations diverses et variées. C'est à mon avis un excellent guide si on souhaite en faire son métier (et savoir "se vendre"). David aborde les conditions de travail et les différents types d'événements donnant l’occasion de se produire (magie en restaurants, soirées privées, grandes surfaces, salons professionnels, soirées évènementielles, conférences et congrès). Il propose un chapitre entier sur la magie verticale et la magie de table à table. Lorsque j'ai lu ce livre en 2006 (je reste convaincu qu'il est toujours d’actualité), j'avoue avoir pris conscience que les contraintes du métier de magicien professionnel n'étaient vraiment pas faites pour moi et que ma situation d'amateur cherchant à divertir sa famille et ses amis était bien plus confortable et allait perdurer... Sur support DVD, je peux citer Mark Leveridge (magicien britannique) qui a commercialisé via L&L Publishing "The Art of Hopping Tables" (l'Art du table à table). Il explique ses préparations, le choix de ses accessoires, les approches, les angles de vue et surtout il est filmé en action et donc suivi en situation réelle (intéressant).
  13. Dans la série des DVD thématiques « The World Greatest Magic » produits par L&L Publishing, celui consacré à la carte ambitieuse regroupe des versions de David Regal, Harry Lorayne, Frank Garcia, Michael Ammar, Paul Wilson (final avec une carte au portefeuille), Doc Eason (final « missdirection » avec la carte retrouvée sous un verre resté à vue sur son bar), Al Schneider (final avec la carte retrouvée dans l'étui), Tommy Wonder (final avec la carte retrouvée pliée en quatre dans une boite) et Dai Vernon. Par ailleurs il existe une version intéressante, assez classique au début (carte ambitieuse dos visible) mais suivie d'une remontée face en l'air (« paint brush ») sur le DVD Brainstorm Vol 1 de John Guastafero. La routine intitulée « Detour » se termine par une carte au portefeuille (inséré dans la poche arrière du pantalon) avec le Hip Shot Wallet de Keith Bennett (article qui ne me semble à priori plus commercialisé ?) exécutée de manière indirecte (détour d'attention au moment du chargement de la carte). La version de carte ambitieuse de Garret Thomas intitulée « Houdini Card Trick » et présentée sur son DVD (vol 1) Inside the Mind (of Garret Thomas) mérite également d'être citée pour son final justement. Elle lui permet de raconter une histoire entre Houdini et Dai Vernon (le professeur) et surtout de terminer avec un bel effet de changement de couleur du jeu (la routine requière deux cartes spéciales). J'aime la version de Garret Thomas mais je lui ai finalement préféré la version de Marc Delahousse extraite de l'un de mes tous premiers livres de magie intitulé Nouvelle Micro-Magie Française (Editions Techniques du Spectacle) et paru en 1976. Son final original ne nécessite pas de carte spéciale. Cette carte ambitieuse m'a inspirée pour ma routine du Plongeur en scaphandre autonome...
  14. Oui les effets sont multiples et très visuels. A ne pas confondre avec le tour de petit paquet "Emotions" de Carlos Vaquera qui requière une carte Joker spéciale. Je l'avais acheté il y a quelques années mais bizarrement j'ai l'impression que ce tour n'est plus commercialisé. A moins qu'il ait été écrasé par les routines "Emotions" que tu cites ? Dommage car la routine est vraiment sympathique.
  15. Toujours sur ce thème des tours de petits paquets que j'aime bien. Magic Makers a commercialisé un DVD livré avec des cartes bicycles (2012) pour une routine intitulée “Color Aces” présentée par Kris Nevling qui crédite “Carnival Color Cards” de Rudy Hunter et “Queens Out of Control” (QOC) de Gerry Griffin. Je trouve que la routine est effectivement très similaire à QOC de Gerry Griffin (à priori cette dernière s'appelait initialement “Paradigme Shift”) , commercialisée également par Magic Makers. La routine de John Bannon intitulée “Royal Scam” (DVD 2008 Fractal Card Magic I) présente également des similitudes avec QOC. John crédite “Cascade” de Roy Walton (1962), “The Sympathetic Cards” commercialisées par Magic Ronnay (en 1976) et bien entendu QOC (en 2004). J'ai décliné sur ma chaîne YT (Varua Magic) ces routines en 3 thèmes différents “Royal Scam” (Poker Magique), QOC (Tenues de Soirée) et récemment “Color Aces” (Course Automobile). J'ajoute "Shenanigans" (Manigances) d'Aldo Colombini (DVD vol 2 The Essential) qui s'est inspiré lui aussi de "Sympathetic Cards", routine lui permettant de raconter une histoire sur "Les Leprechauns" des petits lutins d'Irlande (en métropole on évoquerait les Farfadets). Aldo commercialisait ces cartes spéciales avec des dos de couleurs unies et des lutins verts sur les faces des cartes (voir ma version sur ma chaîne YT varuamagic) mais à mon grand regret elles ne sont plus commercialisées. Ces quatre routines s'appuient sur quasiment le même mode opératoire et permettent un final avec deux effets consécutifs, à savoir la transformation de la face de 3 cartes et le changement de couleur du dos des autres cartes. J'évite toutefois de les présenter dans une même session de magie à mes amis car je trouve qu'elles se ressemblent vraiment beaucoup (du moins QOC et “Color Aces”).
×
×
  • Créer...