Aller au contenu

[Spectacle] San Francisco, Los Angeles & Las Vegas


Florian LONGEPE

Recommended Posts

Chapitre 7 : Le parc national du Grand Canyon

“I'll start this off without any words

I got so high that I scratched 'till I bled“ Nirvana

Situé à 4h30 de Las Vegas, le joyau le plus réputé de l’Arizona est le fruit d’une érosion qui s’est déroulée sur plusieurs dizaines de millions d’années. Les superlatifs manquent pour décrire ce lieu, ses couleurs comme ses dimensions : territoire de 4 927 km², 450 km de long, jusqu’à 2km de profondeur, et de 5 à 29km de large.

Cette nuit, nous dormirons au Best Western Grand Canyon Squire (à Tusayan).

A voir/ A faire :

- Au versant sud du Grand Canyon, de nombreux chemins et points d’observation : Yavapai point, Mather point, Mohave point…

- Hopi House : une bâtisse de pierre et de bois de 1905 consacrée en partie à la culture amérindienne.

Par manque de temps, nous n’avons pas pu voir/faire :

- le versant nord, un survol en hélicoptère, une traversée en canot pneumatique, des randonnées à travers divers sentiers, à pied ou à dos de mule… What Else ?

Puis nous reprenons la route vers…

Chapitre 8 : Hoover Dam - Las Vegas (3ème et dernière partie)

“Sing us the song of the century

That sings like American eulogy” Green Day

“Where did you come from where did you go?

Where did you come from cotton eye Joe?” Rednex

Sur la route, nous faisons un arrêt pour visiter le Hoover Dam. Ce barrage chevauchant le Nevada et l’Arizona est tout simplement gigantesque : 379m de long, 218m de haut, épaisseur à la base de 200m. « Bigger is Better »…

Puis direction le Stratosphere Hotel où nous passerons notre dernière nuit à Sin City.

Ce complexe comprend la tour d’observation la plus haute des Etats-Unis : elle culmine à 350m et offre un magnifique panorama à 360° à apprécier de jour comme de nuit. Mais aussi 4 attractions au sommet pour amateurs de sensations fortes…

La nuit venue, nous avons assisté à la Freemont Street Experience : sur 4 blocs, la rue est recouverte d'un écran géant sur une longueur de 460 mètres. Tous les soirs, à chaque heure entre 20h et 23h, la circulation est coupée, les casinos éteignent leurs néons, et un spectacle visuel et musical est projeté pour le plus grand bonheur des passants.

En plus des attraits et spectacles décrits ci-dessus, il y a encore beaucoup à voir et à faire à Las Vegas :

- Une visite des plus beaux casinos du strip et de leurs attractions: le New York-New York, le MGM Grand, le Paris Las Vegas, le Bellagio, le Caesars Palace, le Luxor, le Mirage, le Venetian…

- Le spectacle des fontaines du Bellagio : plusieurs chorégraphies aquatiques sous des airs d’opéra

- Siegfried & Roy’s secret garden and dolphin habitat

- The auto collections: pour les amateurs de voitures anciennes et singulières

- ...

Le lendemain, retour en Californie vers...

(à suivre...)

Modifié par 7homas

Thomas Duval

"L'imagination est plus importante que le savoir."

Einstein

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 36
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les + Actifs

Chapitre 9 : Santa Monica, Hollywood et les environs de Los Angeles

“I wrote you

And told you

You were the biggest fish out here

You should've never gone to Hollywood” System Of A Down

Après 4h de route, nous traversons Los Angeles pour arriver à Santa Monica, ou nous passerons deux nuits à l’Embassy Hotel Apartments.

Le soir, nous avons la chance de dîner au Magic Castle (encore merci à Bernard Darber pour m’avoir invité à visiter à ce lieu unique). Nous découvrons donc un château hors norme, doté d’une architecture particulière comme d’une décoration magique des plus singulières. Je sympathise avec un membre prénommé Doug, avec qui je discute longuement en attendant notre premier spectacle. Nous parlons entre autres de l’histoire des lieux, des magiciens français et espagnols, ainsi que des grands résidents du Magic Castle comme Daï Vernon et Larry Jennings…

Puis nous assistons à notre première représentation de la soirée :

- Rafael Benatar

Nous entrons dans la « close-up gallery », une petite salle d’une quinzaine de places dédiée à la magie rapprochée. Rafael Benatar est né au Venezuela et réside en Espagne. Sa magie combine dextérité et élégance. Il nous a gratifiés d’un spectacle de 20mn cartomagie avec notamment des classiques revisités : assemblée, transpositions, acaan…

Puis nous allons au « parlour of prestidigitation » pour voir :

- George Schindler

Le doyen des magiciens américains : plus de 50 ans de magie au compteur, et toujours l’envie d’amuser et d’étonner son public. Un sens affuté du boniment, beaucoup de comédie et de participation du public.

Après un excellent dîner, nous allons au « palace of mystery » pour assister aux spectacles de trois magiciens :

- Farrell Dillon

Un artiste polyvalent : à la fois magicien, comédien et jongleur. Très belles manipulations de dés, de boules et de cartes. Des numéros créatifs, d’un haut niveau technique, mis en scène brillamment… Ou comment terminer sa représentation en s’évadant d’une camisole de force tout en « surfant » en équilibre sur une planche en bois et en produisant en final des dés à coudre multicolores, fil rouge du spectacle…

- Aye Jaye

Un personnage atypique : bonimenteur de talent, il impose par sa prestance et présence scénique. « Je vous ai dit que je fais aussi des spectacles pour enfants ? » dit-il en s’entaillant la peau de l’avant-bras avec une lame de rasoir…

- Jade

Originaire de Sumatra, vous avez peut-être déjà vu Jade au Pgcdm. Elle nous a offert un numéro agréable et harmonieux. Bols de riz chinois, papillons animés et neige japonaise : des grands classiques présentés avec beaucoup de grâce.

Ainsi, nous quittons le Magic Castle, conscients d’avoir passé une soirée mémorable dans un des lieux les plus magiques des USA.

Au cours de ces deux jours, nous avons visité le « Greater Los Angeles Area », la ville en elle-même étant peu touristique.

A voir/ A faire :

- Santa Monica State beach : belle plage sablonneuse bordée d’un parc linéaire planté de palmiers. En son centre : Santa Monica pier est grande jetée dotée de divers manèges et restaurants

- Santa Monica Third street promenade : rue piétonne composée de nombreux commerces variés

Egalement intéressant :

- Un détour par Beverly Hills et Bel Air pour voir les beaux quartiers qui bordent L.A.

- Hollywood boulevard : le célèbre walk of fame, pour prendre en photos quelques étoiles, dont Houdini et David Copperfield

- Commerces d’Universal city : si vous n’avez pas la journée à consacré à ce grand parc d’attractions

Par manque de temps, nous n’avons pas pu voir/faire :

- Visite des studios Warner Bros

- Universal city

- Venice beach

Et le road trip se poursuit vers…

Modifié par 7homas

Thomas Duval

"L'imagination est plus importante que le savoir."

Einstein

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Chapitre 10 : La côte Pacifique – Monterey

“Motorbreath

It's how I live my life

I can't take it any other way” Metallica

Nous empruntons la Pacific Coast Highway qui longe sur des centaines de miles la côte pacifique californienne : plages sablonneuses, forêt de pins et falaises escarpées succèdent à des montagnes aux sommets enneigés. Des travaux fermant la route entre Big Sur et Monterey nous ont obligé à effectuer un détour à mi-chemin, mais nous avons eu la possibilité d’apprécier tout de même de nombreux panoramas.

A voir/ A faire :

- Malibu : la célèbre ville longe la côte pacifique sur 34km. Depuis la jetée nous découvrons surfeurs, pélicans, étoiles de mer et plages à perte de vue…

- Santa Barbara et son port qui font face à Santa Cruz Island

- Piedras Blancas où réside une importante colonie d’éléphants de mer

- Monterey : cette ville pittoresque était la capitale de la Californie jusqu’en 1849

Par manque de temps, et surtout à cause des travaux nous n’avons pas pu voir:

- Big Sur

- Carmel-by-the-sea

Après une nuit à l’Americas best value inn stage coach lodge, à Monterey, nous visitons le port de la ville avant de reprendre la route vers l’aéroport de San Francisco, qui marquera la fin d’un road trip de 4000km…

Conclusion :

“But there's no regret

And no roads left to run” Linkin Park

Ce voyage inoubliable nous a donné un magnifique aperçu de la culture américaine : paysages merveilleux, climats variés, villes fantastiques et spectacles renversants. A l’heure du bilan, nous n’avons aucun regret, conservons des souvenirs extraordinaires et une grande envie d’y retourner pour reprendre la route…

Thomas Duval

"L'imagination est plus importante que le savoir."

Einstein

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 months plus tard...

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...