Aller au contenu

Etienne SAGLIO dans Affaires culturelles sur France Culture le 271123


Thomas

Recommended Posts

L'excellent magicien nouveau Etienne SAGLIO est en ce moment au Monfort à Paris pour Les Limbes (à voir absolument pour ressentir de vrais instants magiques).

Voici une chouette interview :

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/affaires-culturelles/etienne-saglio-est-l-invite-d-affaires-culturelles-1375500

Citation

Dresseur de fantômes, chasseur d’émotions et illusionniste virtuose, Étienne Saglio s’est imposé depuis une quinzaine d’années comme l’un des maîtres de ce courant que l’on nomme “la magie nouvelle”. Alors qu’il reprend "Les Limbes" au Théâtre Monfort, rencontre avec un enchanteur du réel.

Avec Etienne Saglio Magicien

Exit les lapins, baguettes, cartes et les colombes sorties du chapeau, Étienne Saglio est de ces magiciens qui depuis les années 2000 façonnent une magie dite "nouvelle", fondée sur le détournement du réel dans le réel. À la croisée des arts – le jonglage et le cirque auxquels Étienne Saglio s’est d’abord formé, mais aussi les arts plastiques ou encore la cuisine – ce mouvement entend déborder du format codifié du "tour" pour déployer une dramaturgie poétique qui fait monde et explorer la façon dont la subjectivité artistique peut générer des émotions. Tout un programme, mis en œuvre par notre invité dès son premier spectacle L’Envol - Variations pour piano et polystyrène en 2007, accompagné au piano par Madeleine Cazenave, pour son diplôme du Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne. Depuis, le magicien a signé plusieurs pièces qui firent date, du fantasmagorique Soir des Monstres (2009) au spectacle jeunesse Goupil et Kosmao (2021), en passant par le conte visuel Le Bruit des Loups (2019) qui explorait nos terreurs enfantines tout en reboisant notre imaginaire, ou encore Les Limbes (2014), un voyage au royaume des morts dont la reprise au Théâtre Monfort nous donne l’occasion de le recevoir. Le temps d’un grand entretien, Étienne Saglio nous entraîne dans les coulisses de son art et revient sur ses différents spectacles en tournées.

Habiter le réel, grâce à la magie

Pour les protagonistes de la magie nouvelle, parmi lesquels Yann Frisch, la dramaturge et anthropologue Valentine Losseau, mais aussi les magiciens Raphaël Navarro et Clément Debailleul de la compagnie 14:20, avec lesquels Etienne Saglio collabore fréquemment, ce mouvement fait rupture avec la magie moderne en cela qu’il repose sur un positionnement par rapport au monde :

"On travaille en collision avec le réel en tant que magicien, la magie nous aide à l’habiter. On pense que la frontière de ce qui est possible et de ce qui n'est pas possible est inamovible et fixe. Or avec la magie, on vient travailler précisément à cet endroit-là. Mais si le réel disparaît, on passe dans le virtuel et la magie n'existe pas. La magie n'existe qu'en écho au réel, je suis sur cette frontière. Le cirque la travaille par tentative, car il va essayer d'aller gratter un peu de gravité, gratter le bord du réel. La magie bascule quant à elle dans l'irréel, mais pas trop loin." Etienne Saglio

"Dans le cirque contemporain, présenté dans les théâtres publics, on s'est beaucoup concentrés finalement sur les acrobates. Avec la magie nouvelle, on creuse plutôt la veine du cirque des objets. Quand je suis jongleur, c'est par procuration que je vis la pesanteur, la gravité et les risques. Alors que les trapézistes et acrobates balancent leur corps, moi, je balance une balle. C'est un peu moins risqué, mais c'est là qu'on s'approche de la marionnette, car c'est une forme de projection de soi." Etienne Saglio

L'illusion consentie ou le pacte magique

Dans la magie moderne, comme la magie nouvelle, la machinerie théâtrale et les procédés optiques, technologiques et numériques, sont toujours essentiels à l’écriture magique. Aussi, si le magicien nous ouvre la fabrique de son art au cours de l'entretien, il ne nous révèle pas pour autant ses subterfuges, pour la simple raison que la magie ne peut advenir pour le spectateur sans que reste intacte sa part de mystère :

"Mon travail, c'est de créer l'illusion. Si je venais à entrer dans les détails de ce que je fais, ça s'appellerait alors la désillusion, qui est quelque chose de définitif. Il faut s'en méfier, s'en préserver. Parfois, on sait qu'on construit des choses sur des illusions, mais dès fois, c'est préférable à la désillusion. En tout cas, j'essaie d'amener de la magie dans la vie des gens, car c'est quelque chose d'important et dont on a besoin." Etienne Saglio

Pour contrer la défiance du spectateur qui chercherait à démasquer la magie, Etienne Saglio essaye de travailler avec la complicité du public au sein de ses spectacles :

"À un moment donné, dans le spectacle 'Les Limbes', la marionnette a un regard plus profond et ça, les spectateurs le sentent tous au même moment. C'est quelque chose qui me fascine. Comme si on était prédestiné à attendre ça. On a envie de prêter des âmes, car ça fait du bien, je crois, d'être dans un monde un peu plus complexe, où les objets pourraient en avoir une. En tout cas, dès que la marionnette commence à bouger, tout le monde bascule avec cette illusion, qui est une illusion consentie. C'est-à-dire que, à ce moment-là, le spectateur est partenaire et complice de l'illusion qu'il perçoit. C'est extrêmement important pour moi, parce que c'est une forme de contrat qui va les tenir ensuite dans leur rapport à l'illusion qu'ils vont voir dans la magie." Etienne Saglio

Une interview de 2016 avec un spectacle   "Nous, rêveurs définitifs" dans lequel @Yann FRISCH, @Eric ANTOINE... étaient intervenus.

🎩 Rejoignez notre prestigieux cercle de magiciens & de mentalistes ! ✨

Accéder à la plus grande collection francophone de vidéos de magie 🎩
Profitez d'Afters exclusifs, recevez 500€ de tours OFFERTS, revendez vos produits d'occasion ou encore accédez à la fameuse Chambre des Secrets... 🌟

🤩 Ne résistez plus et découvrez tous les secrets ! 🎩🌟

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour ce partage ! J'étais dans la salle lors de "rêveurs difinitifs" et je m'en souviens encore. De mon point de vue, la pensée de la magie nouvelle est une ouverture vers davantage de subtilité émotionnelle. Cela déplace l'intérêt du spectateur et de l'artiste de l'effet vers l'intérêt dramaturgique. De la performance vers le sens. Du comment vers le pourquoi... 

  • Merci 1

C'est parce que ça ne sert à rien qu'il faut le faire sérieusement 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Créer...