Aller au contenu

Tequila Hustler de Mark ELSDON


Recommended Posts

Le 28/09/2022 à 11:27, Charles-Eric DANGOISSE a dit :

Pas nouveau, mais en VF et a priori agrémenté de quelques idées supplémentaires, 

De ce que Sylvain VIP a annoncé, rien de neuf par rapport à la version anglaise. Je l'ai lu en anglais, c'est une tuerie je le fais tout le temps, n'hésitez pas. J'ai pris la version française tout de même 🙂 

"Veritas vos liberabit"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 01/10/2022 à 16:15, Georges PERON a dit :

Un classique du mentalisme impromptu ! Tequila c'est très déroutant, beaucoup moins facile à remonter que Manoeda par exemple.

Je n'ai jamais eu de souci avec Manoeda 😅 Après, Tequila Hustler reste chouette aussi ! (mais je maintiens c'que j'avais écrit des années auparavant sur ce sujet, en comparant les deux routines...)
Quoiqu'il arrive le problème de ce genre de routine/méthode c'est que... tu le fais une fois. Si tu le répètes ça devient compliqué pour ne pas s'faire choper... Et... de fait (comme je l'ai dit dans mon dossier Dans Quelle Main dans Imaginarium) le plot du "DQM" y'a pas 30000 possibilités : soit tu le fais plusieurs fois de suite pour que ca soit impressionnant... soit tu le fais une fois MAIS l'enjeu doit être TRES important.
Ca ne reste qu'une chance sur deux... et fait une fois, ca peut paraitre un coup de chance (pas méga impressionnant)... MAIS si tu as un GROS enjeu, là ca prend de la valeur (exemple : ce mec qui a vendu TOUT ce qui lui appartenait, a pris la tune, est allé dans un casino, et a tout misé sur une couleur. Une chance sur deux. Yep. Mais l'enjeu est... différent. 😄 )

 

Il y a 4 heures, Julien LOSA a dit :

Je n'ai jamais eu de souci avec Manoeda 😅 Après, Tequila Hustler reste chouette aussi ! (mais je maintiens c'que j'avais écrit des années auparavant sur ce sujet, en comparant les deux routines...)
Quoiqu'il arrive le problème de ce genre de routine/méthode c'est que... tu le fais une fois. Si tu le répètes ça devient compliqué pour ne pas s'faire choper... Et... de fait (comme je l'ai dit dans mon dossier Dans Quelle Main dans Imaginarium) le plot du "DQM" y'a pas 30000 possibilités : soit tu le fais plusieurs fois de suite pour que ca soit impressionnant... soit tu le fais une fois MAIS l'enjeu doit être TRES important.
Ca ne reste qu'une chance sur deux... et fait une fois, ca peut paraitre un coup de chance (pas méga impressionnant)... MAIS si tu as un GROS enjeu, là ca prend de la valeur (exemple : ce mec qui a vendu TOUT ce qui lui appartenait, a pris la tune, est allé dans un casino, et a tout misé sur une couleur. Une chance sur deux. Yep. Mais l'enjeu est... différent. 😄 )

ps : c'est une histoire vraie... j'vous laisse chercher pour voir s'il a gagné ou pas. 😛 

  • J'aime 4

Choose your battles wisely.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Julien LOSA a dit :

Je n'ai jamais eu de souci avec Manoeda 😅

Moi non plus 🙂. Mais j'ai un petit faible pour Tequila car la deuxième question est très différente de la première. Avec Manoeda j'ai déjà eu la réflexion : "ah oui c'est une table de vérité ?"

Par contre ce qu'il ne faut pas sous-estimer avec Tequila c'est la difficulté côté spectateur : surtout lorsqu'il décide de mentir. En gros, rien qu'au temps de réponse on sait souvent la posture qu'il a décidé d'adopter 🙂

 

 

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, Georges PERON a dit :

Par contre ce qu'il ne faut pas sous-estimer avec Tequila c'est la difficulté côté spectateur : surtout lorsqu'il décide de mentir. En gros, rien qu'au temps de réponse on sait souvent la posture qu'il a décidé d'adopter 🙂

 

 

Oui c'est pour ça que je leur dit toujours "ne répondez pas de suite, prenez votre temps pour réfléchir à la réponse tout en gardant une "poker face"."

  • J'aime 3

"Veritas vos liberabit"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je m'étais pris la version en anglais à l'époque, mais je n'ai pas eu le courage de la travailler avec un support anglais...

Par la suite, de mémoire, il y a eu une version PDF, du coup je l'avais racheté pour la traduire plus facilement avec des outils en ligne. Mais là pareil, je n'ai pas pris le temps de la travailler...

  • Je viens de précommander cette troisième version ! 3 fois que je l'achète et toujours pas travaillé ! 🤪

Ce coup-ci j'ai envie de vraiment m'y mettre, j'espère que ça en vaut la peine ! 😄

  • Haha 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks plus tard...
il y a 39 minutes, Laurent MARCHETTI a dit :

Bien apprécié ce petit livre ..

très facile ! 

dorénavant je ferais ainsi 

 

C’est également adopté en ce qui me concerne. Je vais opter, comme le soulignait la personne sur The Jerx, pour une question ouverte : 

Le 11/01/2016 à 12:29, Dorian CAUDAL a dit :

Une réflexion intéressante tirée du site jerx sur les effets de type "which hand ?"... En gros, pour les non anglophones, ça dit que si on avait vraiment le pouvoir de détecter la vérité et le mensonge, pourquoi le démontrerions-nous avec un jeu de pièce dans la main, "plot" le moins intéressant du monde ?

----------------------------------------------------------------------------------

I played around with the "which hand" type of effect and a liar/truth-teller presentation a lot this past month. It is, I think, an effect magicians appreciate much more than non-magicians. In fact, my layman-mind is so disinterested in this trick it turned me off to "body-language" and "lie-detecting" as a premise at all for the past few years.

Think of it this way: The idea here is that you're able to tell when someone is lying based on visual or aural clues. Now imagine you really had that skill. Got it? Okay, now I'm going banish you to live on a mountain cliff where you will subsist only on rainwater and tree moss until you can come up with a less interesting way of demonstrating this skill than determining which hand someone is holding a coin in.

You will die on that cliff.

We are literally demonstrating a skill in the least interesting way possible. And why? Well, because people have come up with some clever and interesting ways to determine where the coin is and/or if someone is lying or telling the truth. Clever in method. Interesting to the performer. The audience is just a cog in the process that we're using to keep ourselves entertained.

First, let's look at a procedural issue with this type of trick.

In a lot of these effects the audience is expected to either consistently lie or consistently tell the truth about certain things. I found that people would often get tripped up with yes or no questions if they were supposed to lie all the time. Their life, up until this point, has been about satisfying people with timely and accurate responses to questions. And that's so ingrained in them that -- even when they know they're supposed to lie about everything -- if someone says, "Is the coin in your right hand?" their first instinct is often just to spit out the truth. So I found this happening a lot:

Me: Is the coin in your right hand?

Them: Yes... [pause] Oh, wait, no! No... it's not.

To combat this I would tell them to slow down and take a few seconds to answer the question, but I didn't really like that. I didn't want to seem to be playing any role in how much time they were taking to respond to me.

I found that the best way to handle the situation is not to ask yes or no questions in the first place. Instead I would say something like this, "I want you to keep your role in mind [liar or truth-teller] and when you're ready I want you to tell me which hand holds the coin in a manner consistent with your role." They would take a beat and say, for example, "The coin is in my left hand." This is the same as me saying, "Is the coin in your right hand?" and them answering "No." But it has the advantage that nobody ever fucks it up, and it gets the spectator to put the sentence in their own words which gives you more to work with when you "analyze" their response for lies.

La version de Michael Murray est intéressante.

  • J'aime 1

"In magic, today as always, the effect is what counts. The method or methods used are always purely secondary." Dai Vernon

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...