Aller au contenu

Un Tour par Jour durant un An


Recommended Posts

Vice-Versa

D’après Conjuring Credits la transposition de deux cartes remonte aux alentours de 1600. On en trouve la traduction du manuscrit dans une revue Gibecière de 2010

Dans ma bibliothèque j’ai trouvé :

1770. OZANAM. Récréations mathématiques et physiques, tome quatrième. Page 430, le même effet où la LD est facilitée par l’application de salive !

1976. Jim RYAN. Livre Expert Card Conjuring p. 79. Vice – Versa. Les cartes sont simplement posées devant chaque spectateur. Il leur est demandé de retourner face en haut chaque carte et ils constatent eux-mêmes la transposition.

1972. Frank GARCIA. Livre Million Dollar Card Secrets p. 35. Million Dollar Transposition. La première carte est montrée et placée dans un portefeuille emprunté. La deuxième carte est placée dans une enveloppe empruntée. Les cartes changent de place.

1983. VBO John MENDOZA traduit par Richard Vollmer. P. 79. Vice Versa. L’auteur attribue l’idée du verre à John Scarne et explique ensuite que cette présentation ne lui convient pas. D’après lui l’usage du verre téléphone le climax aux spectateurs. Dans sa présentation Mendoza nomme consciemment les mauvaises cartes à chaque spectateur. Immédiatement les spectateurs corrigent le magicien en disant que ce sont les bonnes cartes mais qu’elles sont retrouvées à l’opposé. Alors le magicien répare son erreur d’un geste magique et les spectateurs retournent eux-mêmes leur (bonne) carte.

Enfin, il existe une façon de présenter ce tour sans carte duplicata, en montrant une mauvaise carte pour la deuxième révélation et en réparant l’erreur (comme dans la version de Mendoza), avec cette fois les bonnes cartes et une transposition.

J'ai oublié:

1972. Frank GARCIA. Livre Million Dollar Card Secrets p. 34. Switchcraft. Le même effet de transposition cette fois-ci avec le verre

  • J'aime 5
  • Merci 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 30 minutes, Pierre GUEDIN a dit :

J'ai oublié:

1972. Frank GARCIA. Livre Million Dollar Card Secrets p. 34. Switchcraft. Le même effet de transposition cette fois-ci avec le verre

Me suis donc viandé lamentablement. Mendoza en parlait effectivement mais c'est bien Frank Garcia qui l'utilisait. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Pierre GUEDIN a dit :

D’après Conjuring Credits la transposition de deux cartes remonte aux alentours de 1600. On en trouve la traduction du manuscrit dans une revue Gibecière de 2010.

 

Bonsoir,

Merci pour cette chronologie !

Voici l'extrait en question de la traduction (anglaise) de Lori Pieper du manuscrit (italien) de la British Library (Sloane 424) datant vraisemblablement de la seconde moitié du XVIIe siècle :

A method for acting when someone takes a card and keeps it under his finger, but in such a way that it will seem that another is being placed [there], you will make it so that it is the card drawn, and nevertheless, you will show that the card taken is in the deck.

To perform this trick you must, according to the rule that has been taught, have a card taken from the deck [i.e., forced], then have the card put back and shuffle all the cards; look for the card and put it on the bottom of the deck, and cover it with another card, which card you will show, asking, “Is this your card?” He will say no; then you, in the usual way, will take out the Soldier of Swords, for example; that is, the second card in the deck, which is the card that was taken, and you will put it under his finger, and take note that you must have put another Soldier of Swords in the deck beforehand, so that in the deck there were two Soldiers of Swords, the one he took and the other, shuffled into the cards; the first he has under his finger; however, he believes he has the card with which the Sol-dier of Swords was covered; the second one [i.e., the duplicate Soldier of Swords] you will show, saying, “Here then, is your card; I want to make it come under your finger in place of that other one,” and when you say, “Disappear,” he will find his [card]; and in the event that there are two people, you will put the card that was taken under the finger of the one who took it, and you will put the card that covers that under the finger of the other person in such a way that they will believe the contrary; then you will say, “You go here, and you go here,” and the one who took the card will find the same card under his finger, and the one who believes that he has the card that has been taken under his finger, he will have the one with which you first covered the card that was taken. (Gibecière, vol. 5, n°2, été 2010, p. 158-159)

Bonne soirée,

P.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 14 heures, Pierre GUEDIN a dit :

Enfin, il existe une façon de présenter ce tour sans carte duplicata.....................

ou comme dans une version très bonne en situation de cocktail de Simon Lovell "The famed two card and glass juggle" Magic Menu page 248...que l'on peut aussi, avec deux LD,  faire remonter sur le paquet posé sur le verre en prétextant (bluffant) qu'ainsi le tour sera plus fort...version que j'utilise souvent sans problème...

Voire même faire une malle des indes miniature ....une version  que j'ai décrite sur VM il y a qq mois  je ne sais plus, ni où, ni  quand...

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...