Aller au contenu

Jerry ANDRUS et la non-misdirection


Karl DELLIS

Recommended Posts

Je suis en train d'étudier le travail de Jerry Andrus. Je découvre qu'il était opposé à tout ce qu'on entend souvent sur la misdirection.

Il pensait que le spectateur devait regarder les mouvements et que par conséquent une technique devait être invisible plutôt que de nécessiter une misdirection.

En fait, c'est toujours ce que j'ai intuitivement pensé à tout le moins en ce qui concerne le close-up et plus particulièrement la cartomagie. Essentiellement, pour 4 raisons :

- il y a énormément de techniques que l'on peut facilement flasher et pour lesquelles il est recommandé d'utiliser une misdirection. Or, si on devait dans ces cas utiliser systématiquement des misdirections, cela finirait par se sentir; Il me semble qu'on ne peut utiliser la misdirection autant qu'on la recommande. Sous le risque que le spectateur ne passe son temps à regarder autre part que là ou est supposé se réaliser la magie.

- A l'exception de quelques magiciens tels que Juan Tamariz ou dans un autre genre Christian Chelman, ou Dai Vernon, Slydini, etc. chez qui la misdirection est très psychologique, le spectateur s'il ne peut apercevoir la technique que l'on veut lui cacher peut sentir plus ou moins consciemment qu'il y a quelque chose qu'il n'a pas vu...

- La différence entre les temps forts et les temps faibles chez certain magiciens est tellement cadencée, qu'elle se sent. C'est assez difficile à expliquer mais cela se rencontre, par exemple, souvent dans les techniques de laping ou dans les gobelets. C'est un peu comme si cela faisait pom pom pom paaaaf; pom pom pom paaaaf; pom pom pom paaaaf... Le corps fait des mouvements anormalement emphatiques, des avancées, de reculs, etc.

- Enfin, la misdirection a un peu bon dos : on justifie un peu tout et n'importe quoi en prétextant que "cela passe avec une bonne misdirection". Mais, encore une fois, on ne peut y recourir sans cesse. On voit même de plus en plus de vidéo où le magicien explique que la caméra empêche la misdirection. ce qui est faux car certains magiciens y parviennent sans problème.

En un mot, la misdirection ne peut tout résoudre. En outre, elle porte en elle-même ses propres difficultés. Parvenir à faire une bonne midirection est tout autant difficile que de réaliser correctement une technique difficile...

Mais je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un théorise tout cela et prenne le contrepied de ce qu'on entend traditionnellement sur la middirection.

Connaissez-vous des magiciens qui prône la même philosophie que Jerry Andrus ?

  • J'aime 2
  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Thomas changed the title to Jerry ANDRUS et la non-misdirection

Tommy Wonder dans The Books of Wonder développe sur la maitrise de l'attention plutôt que son détournement.

Peut-être y trouveras-tu de l'eau à ton moulin ? En tous cas tu ne risques pas grand chose, l'ensemble de ses écrits sont magnifiques.

Acheter The Books of Wonder chez nos partenaires :
Magic Dream
 Découvrir l'offre

  • J'aime 5
  • Merci 1

Un endroit où la main de l'homme n'a jamais mis le pied... (Alphonse Allais)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks plus tard...

Olivier à raison, l'analyse de wonder remet le controle de l'attention (qui peut être permanent sans gêner, au contraire, car cela renforce l'intérêt de la prestation... 

Il étudie notamment les deux versions avec un mouvement secret sur un temps fort OU sur un temps faible... 

Cette façon de faire permet au spectateur de justement "ne rien rater", il reste concentré tout le temps, on ne détourne jamais son attention, on la dirige justement vers l'endroit ou l'action semble se produire... 

Bref, je suis bien d'accord avec toi, quand il n'y a rien à voir, c'est mieux, mais le controle de l'attention permet énormément de choses 😁

A noter que wonder n'explique pas comment ajouter de la midirection pour boucher les failles d'une routine ! 

Au contraire, il désavoue cette façon de faire, sa méthode utilise la misdirection "de l'intérieur", c' est à dire comme une partie intégrante à la routine, dès le début de sa conception. 

Je suis en train de lire les books of wonder, alors je suis assez enthousiaste, c'est super intéressant... 

Gilbus

  • J'aime 2

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...