Aller au contenu

Magie et Voyance


Recommended Posts

Il y a 20 heures, Patrick FROMENT a dit :

De même, nous sommes plutôt dans le champ de la psychologie

Une branche de la psychologie peu connue s'intéresse à ces phénomènes

Psychologie anomaliste - Anomalistic psychology

Citation

Selon la psychologie anomaliste, les phénomènes paranormaux ont des explications naturalistes résultant de psychologique et physique facteurs qui ont donné à certaines personnes une fausse impression d'activité paranormale.

Citation

L'hypothèse de départ est donc que des choses paranormales se produisent, alors que les psychologues anomalistes ont tendance à partir de la position que les forces paranormales n'existent probablement pas et que nous devrions donc rechercher d'autres types d'explications, en particulier les explications psychologiques de ces expériences qui les gens qualifient généralement de paranormal.

 

🤔 Pas très scientifique tout ça !!!

 

28946970_885167271664413_283556515012934

 

Je préfère de loin l'approche de Thomas Rabeyron tout aussi scientifique mais avec moins d'à-priori et d'idéologie :
 

Citation

Nous préférons le terme "d'expériences exceptionnelles" davantage utilisé par les cliniciens spécialisés dans ce domaine (...) Ce terme est idéologiquement neutre et n'implique aucune affirmation sur le statut réel de ces expériences ou sur l'état de santé mentales des personnes qui les rapportent.

Thomas Rabeyron - Clinique des expériences exceptionnelles

 

Modifié par Patrick FROMENT

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 23 minutes, Patrick FROMENT a dit :

28946970_885167271664413_283556515012934

C’est très caricatural. Il existe des découvertes scientifiques liées à la déduction via l’observation des faits, d’autres à une épiphanie ou à la sérendipité, d’autres encore à une recherche destinée à corroborer une idée préconçue ou une hypothèse, d’autres provenant d’un travail de groupe, en synergie, etc. 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 20 minutes, Christian GIRARD a dit :

C’est très caricatural. Il existe des découvertes scientifiques liées à la déduction via l’observation des faits, d’autres à une épiphanie ou à la sérendipité, d’autres encore à une recherche destinée à corroborer une idée préconçue ou une hypothèse, d’autres provenant d’un travail de groupe, en synergie, etc. 

Je voulais simplement souligner le fait que, même en psychologie, il existe plusieurs approches face au expériences exceptionnelles :

- L'approche qu'on peut qualifier de "psychologie anomalistique" qui va consister à expliquer rationnellement ces expériences. Par exemple en mettant en évidence un biais cognitif ou une pathologie mentale.

- L'approche qu'on peut qualifier de "clinique" qui est celle de Thomas Rabeyron et qui consiste à comprendre l'expérience subjective des personnes qui disent avoir vécu une expérience exceptionnelle et à accompagner ces personnes hors de tout présupposé idéologique sur l'origine ou l'explication du phénomène.

Citation

les deux caractéristiques fondamentales de l'approche clinique : elle est casuistique, puisqu'elle s'intéresse d'abord à des cas individuels, qui ne sont jamais rigoureusement comparables ; elle est holistique (ou globaliste), puisque ses interprétations se réfèrent à un ensemble synchronique et diachronique de conduites, et non pas aux seules relations régulières entre conduites actuelles et situations qui les provoquent. source

La première approche est explicative (avec un à priori physicaliste).

La seconde approche est plutôt phénoménologique et s'intéresse à comprendre le phénomène à partir du récit de celui qui le vit.

Typiquement, les deux approches existent dans le cas des EMI par exemple : On peut chercher à expliquer (rationnellement ou pas) les EMI (hallucination... survie de l'âme après la mort physique...). On peut aussi essayer de comprendre l'impact et la fonction d'une telle expérience sur le sujet et sur sa vie sans se prononcer sur la réalité du phénomène.

Bien sûr un rationaliste va plutôt s’intéresser à la première approche et considérer la seconde comme digne de peu d'intérêt voire futile

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 37 minutes, Christian GIRARD a dit :

C’est très caricatural. Il existe des découvertes scientifiques liées à la déduction via l’observation des faits, d’autres à une épiphanie ou à la sérendipité, d’autres encore à une recherche destinée à corroborer une idée préconçue ou une hypothèse, d’autres provenant d’un travail de groupe, en synergie, etc. 

C'est aussi le principe de l'intuition en Mathématiques. Le résultat apparaît clairement à l'esprit dans un moment inattendu avec une certaine forme de certitude, mais le travail de démonstration reste alors à faire.

  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 15 minutes, Georges PERON a dit :

mais le travail de démonstration reste alors à faire

Et dans certains cas cette démonstration est impossible à faire (c'est le cas pour ce qui concerne les fondements des mathématiques, Russel ou Wittgenstein s'y sont frottés avant de renoncer (et en manquant de perdre la raison au passage 😄)) 

Fondements des mathématiques

  • Merci 1

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Patrick FROMENT a dit :

On peut chercher à expliquer (rationnellement ou pas) les EMI (hallucination... survie de l'âme après la mort physique...). On peut aussi essayer de comprendre l'impact et la fonction d'une telle expérience sur le sujet et sur sa vie sans se prononcer sur la réalité du phénomène.

Effectivement, les deux approches existent, mais elles ne s'intéressent pas au même aspect du phénomène.

Si je projette un film à un physicien et à un auteur dramatique, le premier va décortiquer le projecteur, analyser le nombre d'images par seconde, la puissance de la lampe et pourra expliquer comment ça marche ; le second va s'intéresser à l'intrigue, au choix des acteurs, aux mouvements de caméra et pourra expliquer ce qui est perçu par les spectateurs.

Aucune de ces deux méthodes n'est "la bonne" : ce sont deux approches différentes et complémentaires, mais pas incompatibles.

Ce cloisonnement est d'ailleurs un problème en sciences, où la communication interdisciplinaire est trop rare.

  • J'aime 2
  • Merci 1

L'important, c'est que ça valide !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 9 minutes, Alx a dit :

Ce cloisonnement est d'ailleurs un problème en sciences, où la communication interdisciplinaire est trop rare.

Oui ! Et ce "cloisonnement" dont tu parles devient un véritable gouffre quand il s'agit de faire parler sciences dures et sciences humaines sur un sujet aussi sensible que le paranormal ou les expériences exceptionnelles.

Ci dessous trois extraits de l'ouvrage de la psychanalyste Djohar Si Ahmed Comment penser le paranormal

Ces trois extraits montrent bien la grande difficulté à traiter la question des expériences exceptionnelles dans le cadre scientifique traditionnel (sauf si c'est pour les dénigrer).1352223461_Capturedecran2021-07-23a10_12_10.png.3053903db7ba142818267b028ea2e28d.png

304101648_Capturedecran2021-07-23a10_15_59.png.af1b46f7641b95c8504cdd5b62e2d8ca.png

164701370_Capturedecran2021-07-23a10_17_17.png.c4c7ceda212ebce51f41844ade259aea.png

Djohar Si Ahmed semble adopter le même type d'approche que Thomas Rabeyron : Le paranormal est un matériel psy à part entière

413hMnjZ2QL.jpg

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites


En tout cas on voit bien à quel point les visions sous tendues par chacune des deux approches est différente :


- Du côté scientifique/rationaliste on considère que ce qui est important c’est de prouver la réalité ou la non-réalité des phénomènes parapsychologiques. Or comme on adopte un cadre objectif qui n’est peut être pas pertinent avec ce type de phénomènes, on conclu à leur fausseté et on explique le phénomène par une fraude, un biais cognitif ou une pathologie mentale.Le tout se doublant d’une sorte de morale voulant qu’il est nécessaire de dénoncer ces phénomènes comme nuisibles et d’éradiquer la croyance en ces phénomènes.


- Du côté disons clinique/anthropologique on considère qu’il est impossible de caractériser la réalité ou la non-réalité de ces phénomènes (même avec la mise en évidence de X fraudes ou biais), que c’est un débat sans fin et qu’il est plus intéressant de regarder quel sens ces expériences peuvent avoir, quel est leur impact sur le sujet qui les vit et quelle fonction psychique ces expériences peuvent avoir. Par ailleurs, on ne considère pas ces expériences forcément négativement mais comme une expression typiquement humaine avec des dimensions culturelles et psychiques qu’il est intéressant d’étudier et de décortiquer. Thomas Rabeyron explique que l’expérience exceptionnelle éloigne de la réalité dans certains cas mais que dans d’autres cas elle permet de mieux épouser la réalité.

 

Inutile de dire quelle est mon approche de prédilection... 🙂

 

Minute très intéressante dans le vidéo ci dessous entre 1:50:50 et 1:51:35

 

 

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...