Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Revue Skeptical Inquirer | The Magazine for Science and Reason


Recommended Posts

Skeptical Inquirer, The Magazine for Science and Reason.

C'est une revue bimestrielle américaine publiée (depuis 1976) par le Committee for Skeptical Inquiry (CSI), organisation américaine qui se consacre à la critique des phénomènes "paranormaux", ou de disciplines qu'il juge pseudo-scientifiques comme l'ufologie, la parapsychologie, la cryptozoologie ou encore l'homéopathie.

Il s'agit d'une des organisations les plus importantes du mouvement sceptique contemporain, avec The Skeptics Society.

inquirercovers_1.jpg.002f59c9aa7405315b54d9f980d5f167.jpg

 

L'abonnement à la revue est de $16.99, soit 14€ par an pour 6 numéros.

Cet abonnement vous donne accès à tous les futurs numéros, sous format digital (pdf).

Mais également un accès aux archives complètes de la revue.

Chaque revue, depuis le numéro 1, étant également disponible en téléchargement au format pdf.

Et dans toutes les archives, de très nombreux articles sont en lecture libre.


A noter également qu'avec une inscription gratuite sur le site, vous avez accès toutes les deux semaines à des présentations en ligne sur divers sujets.

Ces présentations sont ensuite visibles sur la chaîne YouTube du Center for Inquiry (cfi).

Viral BS: Medical Myths and Why We Fall For Them

The Role of Cognitive Dissonance in the Pandemic

Combating Fortunetelling Fraud (aka Psychic Fraud)

 

  • Merci 1
Lien à publier
Partager sur d’autres sites
  • Thomas changed the title to Revue Skeptical Inquirer | The Magazine for Science and Reason

La  Skeptical Inquirer consacre son édition de janvier/février 2021 à James Randi.

1910712690_SkepticalInquirer.thumb.jpg.10322ec377bd33f6860d019fcda301ce.jpg

 

 

La lecture d'un des articles de ce numéro m'a permis de découvrir que le Skeptical Inquirer avait consacré deux numéros, en 1983, au Projet Alpha.

442638236_projectalpha2.thumb.jpg.0e40b02a1d87c52383b6600d12ca4eb8.jpg

 

Le Volume 07, No. 4 de la revue présente la première partie du compte rendu de James Randi sur le Projet Alpha, intitulé The  Project Alpha Experiment: Part  1. The  First Two  Years

What would happen if two young conjurors posing as psychics were introduced into a well-funded university parapsychology laboratory?

 

La suite de cet article a été publié dans le Volume 08, No. 1 sous le titre The Project Alpha  Experiment Part 2. Beyond the Laboratory

Some scientists learn from their errors, others refuse to. The press makes wild claims, a professed 'expert' fails the test, and the hoax is disclosed.


Les deux articles sont disponibles en lecture libre.

The Project Alpha Experiment: Part 1

The Project Alpha Experiment: Part 2

 

A noter que le Volume 07, No. 4 présente aussi la première contribution d'un certain Martin Gardner, l'auteur de Mathématiques, Magie et Mystère.

  • Merci 1
Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !
  • Messages

    • On peut considérer, aussi, que tout est forcément scientifique car il n'y a pas d'au-delà du monde phénoménal (pas d'au-delà du monde physique si on préfère) ou, encore, en d'autres mots plus philosophiques, pas de transcendance. Bref que l'idée même d'un au-delà du monde physique n'est que pure spéculation et croyance (ce qui est vrai d'un certain point de vue). C'est, à mon avis, la position métaphysique adoptée par beaucoup d'athées et de rationalistes et c'est le sens même de leur démarche. En gros, et pour le dire encore autrement, il n'y aurait pas de question qui ne soit pas scientifique car tout se rapporte, en dernière analyse, aux énoncés de la physique. Je considère cette dernière position comme scientiste même si, par ailleurs , je ne suis pas théïste (il y a d'autres formes de transcendance que le theïsme).
    • C'est mignon de voir un jeune de 9 ans faire un peu de magie. Aprés, d'un point de vue artistico-technique, c'est sûr que... bon... Aprés, d'un point de vue télévisuel, les américains ont l'art de faire pleurer dans les chaumières.  
    • S'il y a un Dieu, il est caché, il est ailleurs, il est hors du temps, il n'obéit pas à nos lois et nous ne pouvons rien dire de lui. Nous ne pouvons décréter ni qu'il n'existe ni qu'il n'existe pas. Nous avons seulement le droit d'espérer qu'il existe. S'il n'existe pas, notre monde est absurde. S'il existe, mourir devient une fête et la vie, un mystère. Je préfère, de loin, le mystère à l'absurde. J'ai même un faible pour le secret, pour l'énigme, pour un mystère dont la clé nous serait donnée quand nous serons sortis de ce temps qui est notre prison. Kant parle quelque part d'une hirondelle qui s'imagine qu'elle volerait mieux si l'air ne la gênait pas. Il n'est pas impossible que le temps soit pour nous ce que l'air est pour l'hirondelle. Tant pis ! Je prends le risque. Si tout n''est que néant, si les portes de la nuit s'ouvrent et que derrière il n'y a rien, être déçu par ma mort est le dernier de mes soucis puisque je ne serai plus là et que je n'en saurai rien. J'aurai vécu dans un rêve qui m'aura rendu heureux. Jean d’Ormesson   Beaucoup de choses dans ce joli texte de Jean d’Ormesson : - Les trois premières phrases expliquent parfaitement que la question de l'existence de Dieu n’est pas (et ne peut pas être) une question scientifique. - Si Dieu n’existe pas le monde est absurde (peut être la seule chose dans ce texte avec laquelle je m’inscris en faux) - Une belle comparaison entre l’hirondelle de Kant et le temps pour les humains. - Le fait qu’il n’y a pas lieu d’avoir peur de la mort (et ce qu’il y ait ou non persistance de la conscience après la mort ou pas)… Beaucoup de philosophes depuis l’antiquité ont abordé cette question. - Enfin la dernière phrase  « J'aurai vécu dans un rêve qui m'aura rendu heureux » me fait penser à des mots de Khandro Rinpoché : « Au moment de la mort, vous regarderez en arrière et tout cela ressemblera à un rêve ». En bref : La vie peut être comparée à un rêve car elle est éphémère. On retrouve cette idée chez plusieurs auteurs (théistes ou pas).  

  • Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !
  • Qui est en ligne (en orange les membres du Cercle VM) - Afficher la liste

  • Statistiques des membres

    • Total des membres
      7 508
    • Maximum en ligne
      4 524

    Membre le plus récent
    Patrice (Newrick et Kirwen)
    Inscription
  • Statistiques des forums

    • Total des sujets
      76 701
    • Total des messages
      643 166
×
×
  • Créer...