Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Recommended Posts

  • Réponses 33
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les + Actifs

Membres les + Actifs

Messages les + Populaires

Les cartes du croupier ne sont pas chevauchées, mais étalées complètement et clairement, les unes à côté des autres. Révélation des cartes du croupier à 3:10, 6:50, etc... C'est

Au court de mon entraînement de la routine je me suis rendu compte d'un détail.  Lors de la dernière manche, il y a un cas de figure où le participant peut faire "perdre" le magicien si il choisi

Mais quelle m....e sérieux c'est vraiment nul  Je ne comprends pas comment on peux dire du bien d'un produit tel que celui là n'importe quel spectateur ayant plus de 10 de qi Comprendra immé

Il y a 23 heures, Michael ALFONSI a dit :

pour les joueurs je suis certains que les cartes sont chevauchées l’une sur l’autre pour faciliter le ramassage à la fin de chaque partie . Pour les cartes du croupier , j’ai un léger doute .

Les cartes du croupier ne sont pas chevauchées, mais étalées complètement et clairement, les unes à côté des autres.

Révélation des cartes du croupier à 3:10, 6:50, etc...


C'est le cas pour le jeu du BlackJack aux US, mais c'est la même chose en France. Seule la procédure de révélation semble être différente (pas au même moment).

Révélation des cartes à partir de 3:23.

 

Il y a 23 heures, Baptiste CRETIN a dit :

Je pense juste qu'en France, très peu de gens savent jouer au Blackjack (et aux cartes en général mdr...à part le paquet de merde ou sortir une quinte flush de poker - et encore, sans se rendre compte pourquoi c'est la meilleure main)

😄 On est d'accord.

 

Mais le fait que les gens ne sachent pas jouer au Black Jack est à mon avis un faux problème.

Beaucoup de personnes, même sans avoir joué, connaissent ce jeu.

Et qu'elles connaissent au non le Black Jack, les règles sont extrêmement simples.

 

Et je pense qu'ici, l'important est ailleurs.

La manière dont Luke Jermay présente son effet permet de s'éloigner justement du simple jeu de casino.

Ce n'est finalement qu'une excuse, et un exemple pour illustrer un concept, celui du choix et de l'influence.

 

D'ailleurs, dans la vidéo de présentation, son texte illustre très bien cette idée.

Il commence par expliquer qu'une personne est influençable, même si elle sait qu'on va tenter de l'influencer. Et explique les "règles" du jeu en une seule phrase.

 

"The game is unusual because it's not about the shuffle of the cards... The game is going to be entirely played based on the decisions that you will make".

Le jeu n'est pas basé sur les cartes mais sur les décisions prises par le spectateur.

 

"I have a major advantage. I'm going to look at the card. That means that I will know what it is that I want you to do. My job won't be not to worry about the random fall ot he cards (or fate), but instead to worry about your choices."

Luke rajoute qu'il va pouvoir voir les cartes, et qu'il ne s'occupera pas de savoir quelles sont les cartes distribuées par le hasard, mais bien des choix du spectateur.

Il s'éloigne ainsi de l'idée du jeu, voir même de l'utilisation des cartes, et renforce ainsi l'idée qu'il va essayer d'influencer le spectateur à faire certains choix.

 

C'est probablement pour ça qu'il a choisi le Black Jack, et non le poker par exemple, ce qui aurait alourdi la procédure, et donc l'effet, dont l'accent est mis sur le concept d'influence et non le jeu.

Bien sûr on peut présenter l'effet d'une manière plus simple, uniquement comme un jeu, où le spectateur de gagne jamais. Et pour ça, on pourrait par exemple s'inspirer de la routine Ten Card Poker Deal.

Mais je ne pense pas que cela soit une bonne idée.

Car on perdrait ainsi en impact de présentation.

 

Au delà du fait que la présentation de Luke est particulièrement intéressante, le rythme de la routine justifie complètement l'utilisation d'un choix entre deux possibilités.

L'accent est mis sur ce choix simple.

Et en ce sens, cela me fait complètement pensé à une routine de Which Hand.

 

Et paradoxalement, plus la procédure est simple et plus les choix sont limités pour le spectateur, plus l'impact, lorsque l'expérience est répétée plusieurs fois, semble puissant (toujours cette idée de Less is More).

C'est ce qui renforce l'idée "d'influence" du magicien sur les choix du spectateur.

D'ailleurs, toujours dans la présentation, lorsque l'expérience est répétée, Luke offre au spectateur toujours plus de chances (basées sur des choix simples) de gagner.

Renforçant encore une fois l'idée, lors des révélations, que l'influence est totale.

 

Au final, c'est typiquement le genre d'effet qui peut se faire en 5 minutes.

Mais si on prend la peine de le travailler (et là Luke nous mâche littéralement le travail), on peut faire vivre une véritable expérience au spectateur.

Où le jeu et les cartes, au même titre que pourrait l'être des cartes ESP, ne sont qu'un support pour cette expérience.

 

P.S. Petit détail caché de la vidéo de présentation de Hit. Le spectateur s'appelle Jack 😄.

Modifié par SébastienO
  • J'aime 3
  • Merci 1
Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, sa version alternative avec le pendule est celle que je vais retenir. Il ne parle presque pas du thème du jeu, même pas besoin de baratiner sur le thème de l'influence non plus, et c'est le participant qui active lui même le pendule par suggestion. A la limite c'est un effet plus fort que de trouver les bonnes mains! Néanmoins, dans ce contexte, ce double effet, pendule + choix des bonnes cartes, je trouve que c'est l'utilisation la plus intéressante, comme le dit lui même Jermay. 

Peut être pas en close up...car pas propice pour suggérer le fonctionnement d'un pendule mais en situation intimiste c'est à dégainer sans hésiter 😉

 

Etes-vous bien attentif ?

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Une réflexion intéressante de Luke Jermay paru il y a quelques jours sur le blog de VanishingInc :

 

 

« Winners All

By Luke Jermay - Tuesday, December 15, 2020

When it comes to gambling routines, there are two main approaches we see in performance material. The first, I think of as demonstrations of skill. The types of routines that showcase the performers technique, skill and sleight of hand abilities. The second, are those routines in which you engage the spectator in direct play of a game and win.

In my experience those routines that allow for the direct engagement of play, offer a more compelling experience for the audience. If you take a moment or two to contrast in your mind routines such as Fast and Loose or Three Card Monte with demonstrations such as riffle stacking or bottom dealing, the potential within direct engagement of play becomes clear.

However, there is a very real concern with demonstrations of direct play. If not carefully handled, they can come off as mean spirited. After all, the entire demonstration hinges on the performer ‘beating’ the spectator. In my own work, I have used these style routines and choose to lean as heavily as possible into the notion that I will do everything I can to beat the spectator. Instead of trying to soften this, I make it hard. I make it mean spirited but I frame the experience as being exactly this prior to it beginning. I believe in this regard I was deeply inspired by Ricky Jay’s masterful performance of the 10 card poker deal which appeared on his BBC Special “Hustlers, Hoaxsters, Jokesters and Ricky Jay.” When this approach is taken, for the right person at the right time, it can be sensational, dramatic and compelling.

The key words here are, at the right time, for the right person. For other times, there are other ways!

Thanks to the freedom of the method within “Hit” you are able to turn the tables and rather than beating the spectator time after time, you can magically empower the spectator to win, time after time. In my own presentation along these lines, I have the spectator think about times in their life where they were happy, content and confident. I then have them relive these feelings as they use their intuition to pick cards to form their hand. Amazingly, time after time, when the spectator is in a good frame of mind they find the cards that win. Amazingly, when not in a good frame of mind when making choices, they lose. The routine is transformed from a gambling routine into something that leads us to consider the nature of our thoughts affecting our choices.

Best of all, with this simple reframing, all are winners! »

  • J'aime 1
  • Merci 1
Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Mais quelle m....e sérieux c'est vraiment nul 

Je ne comprends pas comment on peux dire du bien d'un produit tel que celui là n'importe quel spectateur ayant plus de 10 de qi

Comprendra immédiatement le fonctionnement et comme toujours avec Luke jermay 3h de bla bla pour pas grand chose

  • Merci 1
  • Haha 2
Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 17/12/2020 à 21:05, Patrice (jayce) a dit :

Je ne comprends pas comment on peux dire du bien d'un produit tel que celui là n'importe quel spectateur ayant plus de 10 de qi

C'est vrai qu'avec un peu de culture magique, le mystère n'est pas très épais, mais la routine est assez bien menée.

Le 17/12/2020 à 15:38, Michael ALFONSI a dit :

Thanks to the freedom of the method within “Hit” you are able to turn the tables and rather than beating the spectator time after time, you can magically empower the spectator to win, time after time.

et en faisant gagner le spectateur, il aura moins la tentation de percer le secret...

Le syndrome de Stockholm, quoi...

Patrick

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 14/12/2020 à 17:08, Antoine YVON a dit :

La construction à l'air bonne mais ne montrer les cartes qu'avec l'index me gêne un peu...

Moi je trouve que c’est pas gênant tant la construction est forte ! 
En amenant le spectateur dans la direction que tu souhaites (pendule, influence, ...) tu génère une atmosphère hyper puissante ! 
moi très honnêtement, je trouve que c’est le genre de tour qui montre que l’effet n’est pas forcément le plus important dans une routine ! 
 

Enfin, très personnellement, moi j’aime beaucoup ❤️

  • J'aime 3

"La magie ne vit pas dans les mains du magiciens mais dans les yeux du spectateur" Albert Goshman

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Au court de mon entraînement de la routine je me suis rendu compte d'un détail. 

Lors de la dernière manche, il y a un cas de figure où le participant peut faire "perdre" le magicien si il choisit bien ses cartes. Vous l'aviez remarqué ? Et ce, à cause d'un élément que Jermay donne dans les explications et qui, je pense, ne devait pas être conseillé. Et qui est en lien avec le fait que les cartes que lui utilise dans sa présentation ne sont pas les même que celles fournie et dont il se sert dans les explications (On ne peut pas gagner que de 1 point avec les cartes de la dernière. Dans sa présentation du début, oui. Cela m'a fait tiquer)

Pour faire bref: 

Lors de la dernière manche, quand le participant choisit si il prend ou donne la carte "mystère", il ne faut pas surenchérir en lui proposant de vouloir changer encore n'importe quelle carte si il le souhaite. Cela pourrait causer un soucis dans un seul cas de figure 😉

Alors que nous pouvons laisser tous les choix jusqu'au bout durant le reste de la routine. Dans les explications Jermay répète qu'on peut le faire aussi à la dernière manche...mais non. Une fois que la carte "mystère" est placé, il ne faut plus toucher à rien.

Je vous invite à vérifier pour ne pas, peut être, vous faire avoir un jour 😁

Voilà voilà.

 

  • J'aime 1
  • Merci 3

Etes-vous bien attentif ?

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 23/12/2020 à 08:46, Denis DARKO a dit :

Au court de mon entraînement de la routine je me suis rendu compte d'un détail. 

Lors de la dernière manche, il y a un cas de figure où le participant peut faire "perdre" le magicien si il choisit bien ses cartes. Vous l'aviez remarqué ? Et ce, à cause d'un élément que Jermay donne dans les explications et qui, je pense, ne devait pas être conseillé. Et qui est en lien avec le fait que les cartes que lui utilise dans sa présentation ne sont pas les même que celles fournie et dont il se sert dans les explications (On ne peut pas gagner que de 1 point avec les cartes de la dernière. Dans sa présentation du début, oui. Cela m'a fait tiquer)

Pour faire bref: 

Lors de la dernière manche, quand le participant choisit si il prend ou donne la carte "mystère", il ne faut pas surenchérir en lui proposant de vouloir changer encore n'importe quelle carte si il le souhaite. Cela pourrait causer un soucis dans un seul cas de figure 😉

Alors que nous pouvons laisser tous les choix jusqu'au bout durant le reste de la routine. Dans les explications Jermay répète qu'on peut le faire aussi à la dernière manche...mais non. Une fois que la carte "mystère" est placé, il ne faut plus toucher à rien.

Je vous invite à vérifier pour ne pas, peut être, vous faire avoir un jour 😁

Voilà voilà.

 

Alors, c'est là tout l'intérêt de l'aspect "Black Jack" de la routine car, effectivement, le spectateur peut battre le score du magicien à la dernière phase, mais il dépasse les 21, du coup, il perd quand même 🙂

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...