Aller au contenu

Écriture inclusive : un premier bilan de la controverse


Christian GIRARD

Recommended Posts

il y a 4 minutes, Frédéric NAUD a dit :

J'apprécie l'intervention d'Etienne HRBT car elle fait preuve d'intelligence : elle ne positionne pas que d'un seul "côté". Elle voit ce qui est bon dans les mouvances de notre époque et ne s'appuie pas sur un exemple ou contre-exemple alambiqué ou tiré de je ne sais qu'elle dérive ou  tendance trop radicale. Tirer en bloc sur l'écriture inclusive est aussi totalitaire que vouloir l'imposer à tout bout de champ. L'article du Figaro se met d'entrée une belle balle dans le pied : la photo montrant une plaque utilisant l'écriture "conseiller•e•s" me paraît être un parfait exemple de situation où l'écriture inclusive est bienvenue : à l'écrit et dans un contexte politique et sociétal solennel où la reconnaissance de l'égalité dans la considération des femmes et des hommes est salutaire. 

Oui, c'est qu'est-ce que je disais, au mieux ça sera employé dans la paperasserie administrative 🙂

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 21 minutes, Mickaël MCD a dit :

Mais quel est le but ? Autre que féministe.

Et ben, ça suffit pas ?

 

il y a 23 minutes, Mickaël MCD a dit :

c'est clivant, c'est élitiste et ça laisse sur le carreau bon nombre de personnes en souffrance avec le français.

Alors toute nouveauté, sous prétexte qu'elle demandera un apprentissage aux non initiés, est à proscrire. Pourquoi ne pas se parler uniquement avec des "groumpf" ou des "ouga ouga" ?

Parce qu'écrire "Conseiller•es" sur une plaque officielle plutôt que "Conseillers et conseillères" c'est élitiste ? L'argument de l'élitisme est pour moi fallacieux. Évidemment que certains font les malins en utilisant ostensiblement les pratiques qu'ils proposent ou qu'ils adoptent. C'est vrai pour toute les nouveautés. Ça s'appelle le snobisme. Mais les avancées et découvertes elles-mêmes sont-elles à jeter avec l'eau du bain ?

Celui du féminisme l'est aussi, pour la même raison. Trop facile de mettre en avant certaines "dérives" (souvent des jeunes un peu trop exalté•e•s (tiens voilà un exemple porteur de sens...) et de balayer un sujet aussi sérieux que la lutte pour l'égalité hommes-femme.

il y a 39 minutes, Mickaël MCD a dit :

Oh, my god! 😱

Nan mais faut pas comparer ça au droit de vote quand même !

Trop tard...

  • J'aime 1
  • Merci 1

Fredopathe

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Mickaël MCD a dit :

Oh, my god! 😱

Nan mais faut pas comparer ça au droit de vote quand même !

Je ne compare pas l'écriture inclusive au droit de vote des femmes, mais les réactions épidermiques qu'un point médian suscite.

Je ne veux forcer personne à l'utiliser, mais je pense que si en lire laisse pousser de l'urticaire ou si certaines personnes éprouvent le besoin de faire des tribunes dans des journaux pour s'offusquer de cette "décadence" , ce "faux combat" bah c'est pas vraiment malin.

"...rien ne se crée, ni dans les opérations de l’art, ni dans celles de la nature, et l’on peut poser en principe que, dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l’opération ; que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu’il n’y a que des changements, des modifications". Lavoisier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Frédéric NAUD a dit :

Alors toute nouveauté, sous prétexte qu'elle demandera un apprentissage aux non initiés, est à proscrire. Pourquoi ne pas se parler uniquement avec des "groumpf" ou des "ouga ouga" ?

  • Tous les chats sont mortels.
  • Socrate est mortel.
  • Donc Socrate est un chat.
Il y a 1 heure, Frédéric NAUD a dit :

Et ben, ça suffit pas ?

Bah en vrai, non. Enfin je ne livre que mon point de vue.

En réalité, comme je le disais plus haut, l'écriture inclusive n'est pas vraiment un "sujet" pour moi. C'est juste que j'aime le débat 😄

  • Et parfois même, le débat m'ouvre les yeux sur mes erreurs, c'est toujours intéressant de débattre je trouve 🤗

Alors concernant l'écriture inclusive avec pour but une cause féministe donc : non je trouve que ça ne se justifie pas par ce chemin-là.

Gain / Perte

Sans comparaison avec la médecine bien sûr ; on a ce qu'on appelle, avec les médicaments, le rapport risque / bénéfice.

Eh bien avec l'écriture inclusive, on peut envisager de jauger le rapport gain / perte.

  • Gain : mener un combat féministe. Au service des femmes (?).
  • Perte : creuser le fossé qui grandit chaque année avec une population de plus en plus en délicatesse avec le français.

Le rapport est plutôt défavorable je trouve.

Et puis je ne vois pas ce que les femmes ont à y gagner 🙃

36.15 ta vie

Il y a près de 20 ans, j'avais un Directeur, une femme, qui refusait qu'on l'appelle Directrice ! Je l'entends encore avec son accent auvergnat. "Non Mickaël, je ne suis pas une Directrice, c'est à l'école une Directrice, je suis ton Directeur."

Aujourd'hui en 2023, mon Directeur est une femme (pas la même), qui signe ses mails "Directeur" et qui se présente comme Directeur et pas Directrice.

Et c'est amusant que tu parles justement de portes avec écrit "Conseiller•es" ; j'en vois tous les jours à mon boulot 😄

Alors chez nous on a pris le parti d'adapter à ce que chacun voulait au détriment de l'homogénéité.

  • Des femmes ont choisi Conseillère.
  • D'autres femmes ont choisi Conseiller.
  • Et les hommes ont tous choisi Conseiller.

En revanche [choisir expression A, B ou C] n'a choisi d'écriture inclusive.

  • A : aucun
  • B : aucune
  • C : aucun·e

Bah tant qu'à être inclusif, faudrait inclure aussi ceux qui n'ont pas fait le choix de l'écriture inclusive 😉 🙂

  • Inclure les non-inclusifs 😎

Mais bref, je ne sens seulement qu'une volonté de quelques uns (et pas très très nombreux à priori) à vouloir utiliser voire imposer dans certains cas l'écriture inclusive.

Mais de mon expérience de tous les jours, ça ne se démocratise pas, ça ne perce pas... Ça ne prend pas chez les gens.

  • En résumé, ce n'est pas du tout du tout quelque chose qui se met en place dans la vraie vie.

Et je crois (sans jugement ni enthousiasme) que ça ne risque pas de se développer au-delà d'une utilisation marginale de quelques uns.

Enfin, interroge 1.000 femmes sur les combats à mener pour l'égalité homme / femme et leurs souffrances au quotidien. Je ne suis pas certain qu'il n'y en ait ne serait-ce qu'une seule qui te mette l'écriture inclusive dans sont top 3.

il y a 40 minutes, Etienne HRBT a dit :

Je ne veux forcer personne à l'utiliser, mais je pense que si en lire laisse pousser de l'urticaire ou si certaines personnes éprouvent le besoin de faire des tribunes dans des journaux pour s'offusquer de cette "décadence" , ce "faux combat" bah c'est pas vraiment malin.

Je ne connais pas tes motivations dans ta démarche d'écriture inclusive, mais c'est déjà top si tu n'es pas pour l'imposer ! 🙂 ce n'est pas le cas de tous les adeptes ^^

Perso je ne chope pas d'urticaire, j'ai la chance de savoir la lire. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Etienne HRBT a dit :

99 femmes et 1 homme, et on doit accorder au masculin ?

Femme et homme sont des substantifs pour lesquelles il est question du genre des mots, pas du genre des sexes, c'est aussi simple que cela. Exemple : « Quatre-vingt-dix-neuf chaises et un tabouret sont beaux. » Ces cent objets sont beaux, ces cents productions humaines sont belles. Étienne, écrirais-tu : « Ces femmes et ces hommes sont belles » ? Ça ne ferait que retourner le problème à l'envers si tant est qu'il y en ait un. 

 

Il y a 2 heures, Etienne HRBT a dit :

le CV de certains membres.

Alors là oui, un membre c'est masculin. 

(Un peu d'humour dans ce sujet ne fera pas de mâle, ce serait dommage qu'il parte en cacahuète.)

 

Il y a 2 heures, Etienne HRBT a dit :

C'est fou comme certaines personnes ont peur d'un point médian.

Il faut dire que très peu de personnes savent gérer les raccourcis clavier, pour le point médiant c'est comme ça :

Citation

La norme prévue par Windows pour un clavier configuré en langue française prévoit la saisie du point médian par la combinaison des touches suivantes :

Appuyez la Touche Alt.

Appuyez successivement sur les touches 0, 1, 8, 3 de votre pavé numérique.

Relâchez la touche Alt

 

 

Il y a 2 heures, Etienne HRBT a dit :

il peut être intéressant d'en mettre dans certaines phrases pour que la moitié de l'humanité sache qu'on ne s'adresse pas qu'aux hommes ou ne se sente pas exclues de fait. 

 

Certains (ne me demandez pas qui, on n'est pas dans Wikipédia) pourraient rétorquer que, justement, la langue considère l'humanité dans son entier avec un objectif de neutralité (sans doute un rêve pieux mais bon...) et que les nouvelles propositions d'écriture séparent de fait cette humanité en deux catégories bien distinctes, en deux "communautés" qui auparavant faisaient bloc (par ailleurs deux communautés genrées dans laquelle ne se reconnaitront pas d'autres personnes ne s'estimant ni homme ni femme, mais c'est une sujet connexe). 

 

Il y a 2 heures, Etienne HRBT a dit :

Si ça fait moche je vais mettre "Chères et Chers collègues" par exemple.

C'est une preuve que la langue actuelle permet déjà la nuance recherchée sans point médian. Question : faut-il mettre "chères" devant et "chers" après car, d'un certain point de vue, cela établit une hiérarchisation si l'on considère que ce qui est avant est "supérieur" à ce qui est après" (ou le contraire) ? La question ne se pose pas quand on écrit "Chers collègues" qui, quoi qu'on en dise, intègre l'ensemble des collègues indistinctement de tous les autres critères.

Le TLFi donne cette définition :

Citation

COLLÈGUE, subst.
A. Celui ou celle qui, à l'intérieur d'une institution publique ou privée, est revêtu de la même fonction ou de la même charge que d'autres

Collègue, c'est un ou une collègue. "Chers" collègues, au regard des règles qui existent de longue date, permet d'englober tous les genres puisqu'on fait référence à la fonction. "Chères" collègues discrimine de fait les collègues "non femmes". Ce qu'il manque en fait c'est plutôt un terme qui discriminerait les femmes ! En effet, pour s'adresser aux seuls "mâles" du groupe il faudrait écrire "Chers collègues masculins" là ou "Chères" suffit pour les femmes et "Chers" suffit pour tous les genres ensemble. (Oui, je sais, je suis taquin, mais c'est pour voir jusqu'où peut aller la réflexion sur le sujet.)

 

Il y a 2 heures, Etienne HRBT a dit :

Par exemple, si à chaque fois j'écris "chers copains", je n'aime pas parce que j'ai aussi des copines. j'ai envie de m'adresser à elles. 

Eh bien si tu tiens vraiment à scinder le groupe de tous tes amis en deux catégories genrées, tu fais comme tu l'as écrit plus haut, tu écris "Chères amies et chers amis" (ou le contraire) et voilà. Où est le problème avec la langue française en l'état ? Il suffit de l'apprivoiser. 

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 28 minutes, Mickaël MCD a dit :

Enfin, interroge 1.000 femmes sur les combats à mener pour l'égalité homme / femme et leurs souffrances au quotidien. Je ne suis pas certain qu'il n'y en ait ne serait-ce qu'une seule qui te mette l'écriture inclusive dans sont top 3.

Entièrement d'accord avec toi. Ce n'est pas je pense le premier des combats à mener surtout qu'il est très indigeste et bouleverse une structure ancienne. Il y a pleins de choses à faire avant sur les salaires, les violences faîtes aux femmes, le harcèlement de rue, les postes à responsabilité...  

  • Merci 3

www.dedales-hypnose.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Etienne HRBT a dit :

 

Je ne veux forcer personne à l'utiliser

C'est justement à mon sens un des problèmes de l'écriture inclusive si chacun fait ce qu'il veut. L'écriture est un canal de communication comme la voix. Shannon a simplement mais efficacement théorisé la base de la communication, un émetteur, un récepteur et pour qu'ils communiquent entre eux et se comprennent il faut un canal commun entre les deux. L'écriture est l'un des ses canaux. Donc si on veut que cela soit efficace, il faut apprendre la même "écriture", pour que tout le monde la comprenne et puisse l'utiliser. Donc en dehors de toute considération ou valeur, s'il y a d'un côté ceux qui utilisent l'écriture classique et les autres l'écriture inclusive cela brouille forcément la communication qui est le but premier. 

  • J'aime 3

www.dedales-hypnose.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Mickaël MCD a dit :
  • Tous les chats sont mortels.
  • Socrate est mortel.
  • Donc Socrate est un chat.

Avant de me prêter ce genre de sophisme, il faudrait peut-être m'expliquer en quoi l'écriture inclusive utilisée intelligemment est élitiste. Ton absence d'argument fait que tu présentes la notion d'élitisme comme une conséquence directe de la nouveauté et de l'éventuelle complication qu'elle représente. Je prends donc un malin plaisir (ironique, je suis prof de maths...) à m'autoriser l'utilisation de façon de raisonner : nouveauté donc élitisme.

 

il y a 33 minutes, Michel DARLONE a dit :

C'est justement à mon sens un des problèmes de l'écriture inclusive si chacun fait ce qu'il veut.

 

il y a 33 minutes, Michel DARLONE a dit :

Donc si on veut que cela soit efficace, il faut apprendre la même "écriture", pour que tout le monde la comprenne et puisse l'utiliser

Pas trop d'accord avec ça. Justement la langue évolue et sa richesse fait qu'absolument personne ne peut en maîtriser toutes les formes et les subtilités, en perpétuelle mouvance et interpénétration. L'écriture inclusive n'est qu'une évolution de plus, sans caractère absolu. Rien n'est absolu dans la langue. Même la grammaire qui n'est qu'une tentative de codification.

Evidemment on ne peut pas faire "n'importe quoi" sans cesse sous peine de brouiller complètement la communication, mais de là à vouloir être définitif...

Fredopathe

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Créer...