Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Benjamin BACHELARD

Droits de Possession & de Représentation

Recommended Posts

Petite anecdote pour Michel (Darlone)

A mes débuts, il y a plus de 40 ans, j'ai acheté chez Magic Hand (je peux le dire, la Boutique n'existe plus) une fantastique ombrelle aux foulard nouvelle méthode, les critiques étaient dithyrambiques sur le produit (pensez Magic Hand était considéré à l'époque comme la meilleur boutique professionnelle d'Europe.

J'ai cassé ma tirelire le tour coutait se m'en souvient encore 1 800 Francs soit environ 270 €, c'était une somme importante il y a 40 ans.

J'ai reçu le matériel, très pro, très beau, mais totalement infaisable, car le principe était génial sur le papier, mais impossible à réaliser en condition réelle. Après plus de 3 mois de vains essais et de répétitions acharnées, le parapluie est partie dans le placard aux rebuts et quelques mois ou année plus tard, je l'ai revendu à un magicien qui avait créé son petit musée de la magie perso (sic). Mais j'avais surtout appris une chose,

Citation

lorsque l'on est un magicien professionnel on vend du rêve, on n'en achète pas

Je n'ai pratiquement jamais plus rien acheté dans une boutique, à l'exception des produits que je connaissais et dont j'avais la stricte utilité et parfois un truc ou deux sans intention de les refaire, juste pour le plaisir de les voir et de les essayer. On ne devient pas magicien en achetant les créations des autres.

C'est pour cela que le problème des droits s'il est important, ne représente pas autant de chose dans son spectacle. 1 ou 2 autorisation maxi, pour le reste, il y a de quoi faire, car on est limité que par son talent et son imagination.

 

  • J'aime 2
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Publié le (modifié)
il y a 10 minutes, Michel (Darlone) a dit :

Rien en effet et heureusement mais la morale et l’éthique ne doivent pas être que du côté de l’acheteur mais aussi du créateur non? Et pour en revenir aux droits, un petit avertissement sur le livre ou le produit et un mail  de contact et entre gens de bonne volonté on trouve toujours des solutions. 

Oui tu as entièrement raison, mais lorsque tu vois la foule se presser pour assister à l'ouverture d'un magasin de Hard Discount Action, vendant de la M.... emballé sous blister. De la M.... mais pas chère !

Alors tu comprends pourquoi certains "créateurs" qui ne sont pas plus honnêtes ou éthiques que la grande majorité des magiciens, décident de presser la poire à gogos.

Combien de Vmistes préfèrent commander en Chine, alors qu'ils savent qu'ils vont acheter de la M.... - Mais de la M... pas chère ?

Modifié par Peter DIN
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Entièrement d’accord, d’ailleurs mon univers étant historique, je fabrique et j’adapte de vieux principes. Et ce que j’achète c’est le plus souvent par curiosité et pas pour les utiliser. 

Je suis très respectueux des droits d’auteurs mais dans ce débat je pense que c’est important de signaler que si les acheteurs doivent être respectueux les créateurs aussi. 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Michel (Darlone) a dit :

Entièrement d’accord, d’ailleurs mon univers étant historique, je fabrique et j’adapte de vieux principes. Et ce que j’achète c’est le plus souvent par curiosité et pas pour les utiliser. 

Je suis très respectueux des droits d’auteurs mais dans ce débat je pense que c’est important de signaler que si les acheteurs doivent être respectueux les créateurs aussi. 

Rien à redire à cela, entièrement d'accord.

Toutefois le créateur propose à la vente, il ne force personne à acheter.

En revanche l'acheteur à souvent bien plus de latitude pour voler le créateur.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Oui c’est certain. Et je pense que le préjudice est plus important avec les copies chinoises, les copies numériques de livres, qu’avec l’usage professionnel d’un tour de close up acheté en boutique. Je pense d’ailleurs qu’en toute bonne fois beaucoup de gens pensent qu’ils peuvent utiliser un tour officiel acheté en boutique sans restrictions. Avant le VM live je pensais que seul les droits TV étaient réservés.

En revanche pour faire échos à certains faits récents, que certains magiciens renommés et médiatiques le fassent en prime Time à la télévision sans aviser ni citer le créateur cela en dit long sur le chemin a parcourir.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, Michel (Darlone) a dit :

Rien en effet et heureusement mais la morale et l’éthique ne doivent pas être que du côté de l’acheteur mais aussi du créateur non? Et pour en revenir aux droits, un petit avertissement sur le livre ou le produit et un mail  de contact et entre gens de bonne volonté on trouve toujours des solutions. 

C'est pour cela que j'ai indiqué dans mes bouquins que le lecteur peut utiliser les routines en prestations professionnelles sans aucun problème mais que pour des diffusions télévisées, vidéos médias, etc... le lecteur doit me demander l'autorisation (autorisation que je donne volontiers du moment qu'il y a crédit et aucun droits demandés). Je ne vois pourquoi je restreindrai l'utilisation (c'est à mon avis le contraire du partage lorsque l'on écrit un bouquin). Les routines dont je ne veux pas l'utilisation par d'autres, c'est simple je ne les couche pas dans les livres.

Pour ce qui est du gain sur les livres, on peut aussi faire comme moi, s'auto-éditer, on gagne un peu plus qu'en passant par éditeurs et boutiques (mais là il faut une structure qui suit). Mais faut pas rêver ce ne sont pas les livres qui vont nous faire devenir millionnaires (c'est malheureusement le fantasme de beaucoup d'acheteurs).

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je pense surtout que comme dans beaucoup de domaine on marche clairement sur la tête....! Ça montre bien toute l’incohérence législative.... et le fait que tout cela ne soit pas applicable dans la vie réelle. Après avoir lu les 17 pages en une seule traite, plusieurs réflexions me viennent

Ok droit d’auteur, propriété intellectuelle, tout ça tout ça TMTC... mais il me semble que le créateur ce rémunère déjà en vendant ses créations, parfois même très chère. (Mais c’est quelque chose qui doit être pris en compte dans le calcul du prix!)  Le client achète un accessoire, pour l’utiliser. Si l’utilisation devient interdite, personne n’achète, et par la force des choses personne n’utilise. On règle d’un coup tout les problèmes de droit d’utilisation, mais avec un gros problème majeur, plus de rémunération du tout et mort de tout les créateurs. C’est aussi la base de la loi de l’offre et de la demande. Avant de sortir un produit pour en tirer profit la première question à ce poser c’est de savoir si il y a de la demande, autrement dit si les gens vont l’acheter. Dans le cas d’un produit « utilitaire » destiné à des utilisateurs mais dont l’utilisation serait interdite, c’est complètement absurde. 
 

et si on va chercher la petite bête, l’existence même des magiciens professionnels est pratiquement remise en cause

- si je prend mon jeu de carte Bycicle, il possède au dos un design bien reconnaissable, qui plus est déposé. Si dans une prestation rémunérée un magicien récalcitrant ose utiliser ce jeu, ce qui serait extraordinaire! Ça fait de lui un criminel ? Il doit payer des droits d’utilisations pour ses cartes? Comment sont t’il calculer sachant qu’un jeu de carte comporte 54 cartes donc 54 fois un design déposé ? A t’il droit à une réduction si il retire les deux joker ? Les prix sont t’il dégressif dans le cas des tours avec des cartes pliés, déchirés, ...etc et qu’on ce retrouve avec des jeux d’une 40aine de cartes


- si je regarde mon iPhone le design est déposé, le logo au dos est déposé. Un magicien utilise son téléphone en prestation, ça veut dire qu’il doit demander l’autorisation à Mr Tim Cook et éventuellement payer des droit d’utilisation ?  On fait comment quand on utilise le téléphone d’un spectateur, c’est lui qui reçois la facture? Ou c’est moi qui paye pour quelques chose qui ne m’appartient pas, et que je ne touche même pas durant la prestation ? 
 

Des incohérences comme ça on peut en trouver à la pelle! Et dans tout les domaines:

- j’achète un set de couteau hors de prix, d’un grand coutelier, si nul part il n’est marqué que son fabricant me cède explicitement les droit d’utilisation ça veut dire que je ne peux pas en tirer profit et donc l’utiliser dans mon restaurant ? 
 

- je paye ma licence de taxi, Renault peut m’interdire d’utiliser ma twingo sport grand cru 1995 pour vivre de mon métier ? 

Sur ce je file vite contacter la Monnaie de Paris pour leur demander les droit d’utilisation de 4 pièces de 2€ pour la routine de voyages.
J’essayerais de voire avec Hugo Boss si je peux utiliser un costume de chez eux en presta, ou si il est préférable que je me lance dans les spectacles naturiste.

Et si j’ai un peut de temps dans la nuit j’enverrai un tweet à Donald Trump pour savoir si je peux utiliser mon set de Vegas dream en dollar Morgan... quoi que... pour celui là je demande à qui? Au ayants droit de George T. Morgan qui a fait la gravure? Le trésor Américain? Le fabricant chinois qui produit les répliques? Le créateur qui a repris trait pour trait le fonctionnement de la STC? À Johnny Wong? À la DGCCRF? À Magicdream qui me l’as vendu sans m’avertir que je ne pouvais pas l’utiliser? 

 

 

 

  • J'aime 4
  • Embarrassé 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je pense que tu confonds deux choses très différentes : utiliser le tour d'un autre, ce n'est pas la même chose qu'utiliser un objet, même si son modèle est déposé.

Pour bien comprendre la différence, parfois subtile, entre l'utilisation d'un tour (qui relève du droit d'auteur) et l'utilisation d'une machine de magie (gimmick, boîte de grande illusion), je te recommande l'excellent VM Live consacré au sujet, avec @Pierre FLEURY LE GROS et @Guilhem JULIA.

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Thibaud VALETTE a dit :

Je pense surtout que comme dans beaucoup de domaine on marche clairement sur la tête....! Ça montre bien toute l’incohérence législative.... et le fait que tout cela ne soit pas applicable dans la vie réelle. Après avoir lu les 17 pages en une seule traite, plusieurs réflexions me viennent

Ok droit d’auteur, propriété intellectuelle, tout ça tout ça TMTC... mais il me semble que le créateur ce rémunère déjà en vendant ses créations, parfois même très chère. (Mais c’est quelque chose qui doit être pris en compte dans le calcul du prix!)  Le client achète un accessoire, pour l’utiliser. Si l’utilisation devient interdite, personne n’achète, et par la force des choses personne n’utilise....

Mon Cher Thibaud,

Tu viens de m'enlever un poids considérable !

Cela fait des années que je rêvais de sortir un nouveau livre consacré à la photographie. Une sorte d'album avec très peu de textes et plein de photos.

Je suis tombé sur ton travail de photographe et je me suis procuré pour quelques euros tes cliché, j'en ai même trouvé çà et là.

J'avais un peu peur de m'en servir et j'étais dans la merd.... car mon éditeur me réclamais la maquette du bouquin. Tu penses, il m'a versé 5 000 € d'avance sur édition et il veut rentrer dans ses frais.

Grâce à ton intervention, je suis soulagé, vraiment, car il semblerait que le fait que j'ai donné quelques euros pour tes photos, me permet de les publier et de faire de l'argent avec, c'est une très bonne nouvelle. Mon éditeur espère un tirage significatif. Je n'ai plus qu'à relire les légendes et j'ai fini mon travail, cela m'aura pris quelques heures, la magie ne m'a jamais rapporté autant pour si peu de temps.

On n'a pas prit la peine de te créditer dans le livre, car comme tu n'en as rien à faire c'était inutile de perdre notre temps avec ça et cela compliquait un peu les choses.

A bientôt pour le tome 2, si tu pouvais photographier un peu plus vite cela nous arrangerait.

Peter Din
Photogrape

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Il y a quand même un point qui me questionne.

 

J'achète un CD/DVD c'est pour écouter un artiste, voir un film ou un spectacle donc profiter de la performance d'un autre artiste. Ou même j'achète une super photo car elle me parle, c'est pour l'admirer.

 

J'achète un tour (genre l'imprimerie de Duvivier qui se trouve un peu partout), je ne vais pas le faire pour moi-même.

 

Dans ce cas pourquoi les magiciens vendent des tours qu'on peut faire ? Ce serait plus logique qu'ils vendent des DVD de leurs spectacles.

 

A moins que ce soit au même titre que posséder une partition originale... (coucou Gainsbourg).

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...