Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Jean-Marc KLD

Vos critères pour le choix du Palais Mental

Recommended Posts

Cela fait quelques temps que je recherche un lieu que j'ai connu pour réaliser mon palais mental, mais je ne trouve rien dans mes souvenirs, mon enfance et plus tard qui s'approche de cela.

Si vous avez réussi à sélectionner un lieu pour y construire votre palais mental,  quels sont les critères qui vous ont fait votre choix?

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Jean-Marc KLD a dit :

Cela fait quelques temps que je recherche un lieu que j'ai connu pour réaliser mon palais mental, mais je ne trouve rien dans mes souvenirs, mon enfance et plus tard qui s'approche de cela.

Si vous avez réussi à sélectionner un lieu pour y construire votre palais mental,  quels sont les critères qui vous ont fait votre choix?

Bonjour, pour moi le premier palais mental que j'ai utilisé était simplement mon appartement. 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Jean-Marc KLD a dit :

Cela fait quelques temps que je recherche un lieu que j'ai connu pour réaliser mon palais mental, mais je ne trouve rien dans mes souvenirs, mon enfance et plus tard qui s'approche de cela.

Si vous avez réussi à sélectionner un lieu pour y construire votre palais mental,  quels sont les critères qui vous ont fait votre choix?

En effet, ton appartement ou ta maison sont les meilleurs premiers palais de mémoire : tu les vis quotidiennement.

Certains prennent des lieux virtuels (plan d'architecte, palais de jeux , circuit digital ...) mais je ne maitrise pas le sujet et j'ai pas envie de suivre ce chemin.

Je comprends ta difficulté à utiliser des lieux de ton enfance : les images sont floues, pâlies et parfois incomplètes et ce sont tes souvenirs qui vont tracer ton chemin, pas l’efficacité.

On travaille bien souvent mieux ses tables de rappel que ses lieux de mémoire. Je pense que c’est une erreur.

En ce qui me concerne, un palais de mémoire doit être choisi, propre avec des images claires …C’est la raison pour laquelle, je suis un peu old school, j’ai photographié tous mes lieux de mémoire avec le lieu précis que je voulais avoir, mais aussi la distance, les accroches, l’angle…. Car pour ma part, avec le temps, les images ont tendance à pâlir ou s’assombrir, les détails s’en vont et donc j’aime retourner à mon imagier pour revivifier les couleurs, éclairer le lieu, accentuer les accroches ….

Au lieu de choisir un palais de mémoire, tu peux aussi prendre un chemin de mémoire : chemin du domicile au travail, ou à la boulangerie ou encore dans un parc.

Dans les 2 cas, juste quelques critères : attention aux distances, pas trop prêt, pas trop loin- des images pas trop petites, ni trop grandes, prendre des points d’accroches, plutôt éviter le lieux en hauteur, les croisements pour les chemins de mémoire, éviter de changer d’angle de prise de vue…..et plein de choses encore.

Seule la pratique régulière et l’autocritique te permettront d’améliorer à ta sauce et de maitriser ton palais de mémoire.

Je ne rentre pas plus dans le détail car je pourrais écrire des pages sur le sujet et ta question est générale. Certains membres de Vitrual magie ont écrit des booklets sur ce Thème – sinon la référence pour échanger, à condition de maitriser un peu l’anglais reste le Forum Art of Memory : plus de 100 000 message sur l’art de la mémoire.

Pour commencer, tu peux aussi faire un premier chemin de mémoire de façon impromptue (comme je l’ai mentionné dans un autre email) : le corps Humain de bas en haut: Cheveux, front, œil, oreille, nez, bouche, gorge, épaule, coude, main , poitrine, ventre, zob, cuisse, genou, tibia, pied. ( tiens 17 Lieux ? )

Pour aller vite, essaye donc avec ce dernier en allant faire tes courses – un objet par lieu- puis 2. Et un peu plus tard, essaye un autre exercice 3 informations par lieu (personnes ou objets qui interagissent).

Si tu arrives à placer 3 informations par lieu, cela signifie que tu seras capable de mémoriser 102 décimales après Pi, ou 306 chiffres binaires ou encore un jeu de cartes entier( en PAO), ou les principaux mots/idées d’un texte… le pre-requis étant d’avoir un table de rappel pour les cartes  et pour les chiffres (de 00 à 99).

  • J'aime 3
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, Jean-Marc KLD a dit :

Si vous avez réussi à sélectionner un lieu pour y construire votre palais mental,  quels sont les critères qui vous ont fait votre choix?

La simplicité, j utilise une sorte de promenade avec des lieux ou je vis

chambre je me leve, salle de bains, cuisine, ensuite j'ouvres ma porte et je vais dehors, le bar a cote de chez moi, puis la boulangerie etc... tu as compris le principe

Pour les cartes j'utilise un POP (personne objet personne) avec des actions predefinis par type de lieu

exemple :

dans la cuisine y'a une personne qui cuisine l'objet dans une casserole et qui renverse le contenue sur une autre...

///

tu peux aussi placer des objets dans differents endroits de ton lieu

chambre:

un sur le lit, tu ouvres le tiroir de ton bureau et y'a le deuxieme objet, et sur ton porte manteaux y'a le troisieme qui pendouille

///

Comme dit yves le forum artofmemory regorge d'infos

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 23/05/2020 à 12:15, Jean-Marc KLD a dit :

Cela fait quelques temps que je recherche un lieu que j'ai connu pour réaliser mon palais mental, mais je ne trouve rien dans mes souvenirs, mon enfance et plus tard qui s'approche de cela.

Si vous avez réussi à sélectionner un lieu pour y construire votre palais mental,  quels sont les critères qui vous ont fait votre choix?

Je n'ai pas 1 palais mais plusieurs.

Mon premier palais de 10 étapes est chez moi sur un trajet : lit - wc - lavabo - douche - dressing - chambre enfant 1 - chambre enfant 2 - escalier - cuisine - porte.

Mon second palais est un appartement où j'ai vécu pas mal de temps, et comporte 20 étapes. Sa dernière étape est un passage secret qui reboucle si j'ai besoin avec un autre appartement ou j'ai vécu et qui comporte 10 étapes, ce qui me fait soit 20, soit 30 étapes.

Mon palais le plus récemment utilisé est ma maison, dans l'ordre où je l'ai visitée quand je l'ai achetée, et selon ce que je veux en faire je peux aller à 10 - 20 ou 100 étapes.

Inutile de viser le palais de Ceaucescu avec ses 1 100 pièces.
Simple, efficace, mémorable.

Avec un palais de 10 étapes, tu peux diviser chaque étape en quadrant pour multiplier par 4 ce que tu y mets (ou plus complexe en horloge si tu le sens et là c'est x12).

Anecdote, pour ma prise de parole lors de la première partie de Fabien Olicard, j'avais 20 éléments à retenir, et je les ai placés par groupes de 4 sur 5 lieux seulement. Fabien m'a demandé de resserrer (raccourcir) de 2 min, j'ai parcouru mon palais rapidos et j'ai décidé "d'enjamber" deux endroits pour ne pas en parler. Ainsi en parcourant mon palais lors de la restitution devant un peu moins de 2000 personnes, j'ai tout de suite identifié les moments à zapper pendant que je parlais. No Stress.

 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, David (Chakkan) a dit :



Mon palais le plus récemment utilisé est ma maison, dans l'ordre où je l'ai visitée quand je l'ai achetée, et selon ce que je veux en faire je peux aller à 10 - 20 ou 100 étapes.

Avec un palais de 10 étapes, tu peux diviser chaque étape en quadrant pour multiplier par 4 ce que tu y mets (ou plus complexe en horloge si tu le sens et là c'est x12).


 

Bonjour,

J'intuite ce que tu veux dire mais je pense qu'il faut expliquer la technique du quadrant et de l'horloge : ne serait-ce que pour gérer l'espace et pour ceux qui ne connaissent pas.

Pour ma part, je n'ai pas trop utilisé ce processus car j'avais si on peut dire des "chemins de mémoire de compétition" - pas interférences ou de lieux fantômes  qui se faufilent - donc j'évitais les rajouts occasionnels entre 2 lieux.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos conseils, je vous lis depuis le début de mon message.

Etrangement j'avais d'abord placé l'affectif au lieu à choisir, si si c'est en lisant par-ci par-là sur le forum et ailleurs , comme critère de base. Visiblement ce n'est le cas d'aucun d'entre vous.

En tout cas le Forum art of memory est copieux.

De plus une ou deux personnes on fait remarquer sur d'autres sujets qu'ils se souviennent de listes vieilles de 20 ans ou plus.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Jean-Marc KLD a dit :

De plus une ou deux personnes on fait remarquer sur d'autres sujets qu'ils se souviennent de listes vieilles de 20 ans ou plus.

C'est normal si ces personnes ont ancré les listes dans des palais ou des associations.

En ce qui concerne un chemin de mémoire affectif, c'est tout à fait faisable - je ferai un message dédié sur le sujet.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Publié le (modifié)

Jean-Marc,

Certaines personnes diront qu’elles oublient leurs lieux de chemin de mémoire ou que la construction d’un chemin ne les enthousiaste pas. Pour cela tu peux toujours te construire un LUKASA.

Objet que j’ai confectionné avec les enfants lors du confinement.

Le LUKASA est un technique ancestrale africaine (Congo spécifiquement) qui permet à une personne de se souvenir d’informations en suivant les aspérités, les formes et couleurs d’un support en bois (en général). C’est une sorte de chemin de mémoire physique : véritable anti sèche codée. L’avantage étant que tu n’as pas à te souvenir de ton chemin mais simplement de l’information associée aux petits objets colorés en suivant un chemin.

image.png.3a863e4999107b1c799a5b600ae68829.png

LUKASA Africain

Avec les enfants nous avons donc construit un premier LUKASA avec des boutons et des  billes – (un autre éphémère, avec des bonbons): activité ludique et à la fin un objet qui a un certain charme. Dans ton salon, tu as de quoi animer une soirée avec tes amis qui te demanderont à quoi sert cet Objet.( je pense en faire un avec des coquillages)

Sur le sujet, je te recommande de lire l’excellent livre de Lynne Kelly. Ecrivaine et chercheuse :  The Memory Code

Lynne Kelly est à l’histoire des techniques de mémorisation des cultures orales et non littéraires, ce que Frances  A. Yates est à l’histoire de la mnémotechnie de l’antiquité à la renaissance dans la culture occidentale: une Experte.

Dans ce livre, elle évoque donc les différentes cultures orales et notamment celle des aborigènes qui encodent dans des danses leur histoire ou dans des lieux magiques, dont celui d’ULURU.

image.png.b17f2406387bc6212de0901ca6f7074f.png

Idem pour les peoples Celtiques – très belle thèse autour de l’énigme des pierres de Stonehenge.

image.png.02266c2e759f4105febd55047597926e.png

Même réflexion avec les statues de l’ile de Pâques.

Sans compter, compter les palais de mémoire physique Incas avec le Fameux QUIPU. : sorte de collier avec  des tresses, des nœuds et des couleurs qui encodent de l’information – véritable pierre de rosette qui vient d’être dévoilée : https://etudiant.lefigaro.fr/article/un-etudiant-d-harvard-perce-un-secret-des-incas_55e81e58-f152-11e7-9dfb-6e10ecd2d4f3/?fbclid=IwAR38BthfhiqxpDwlBOt_ugTw5gfnyWgdNKJV9-gn_-nn0Yfy7vOXOd8R764

image.png.6e8d37d4375940e281e7c5d3edc0ddbb.png

QUIPU

 

Bref, et encore plein d’autres exemples à travers les cultures et civilisations.

Pour conclure – j’en tire la morale suivante : Si dans notre culture occidentale le loci ( lieu) a toujours était associé à une place, un endroit, on s’aperçoit que finalement il peut être transféré à un paysage, une rite, une danse, un geste ou images abstraites…. Cela donne aussi d’autres idées.

Pour infos,Kelly est un personnage sympathique qui organise des concours de mémoire en Australie. Elle s’est amusée à titre personnel à encoder toute l’histoire de l’humanité dans les quartiers autour de sa maison. ( cf livre) : impressionnant.

Elle organise maintenant des ateliers de construction de LUKASA et conseillent des passionnées à travers le monde.

Je vous recommande chaudement ce livre riche et instructif ainsi que les suivants : memory craft… son site : https://www.lynnekelly.com.au/



 

image.png

image.png

Modifié par Yves BLANCHARD
  • J'aime 2
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 26/05/2020 à 17:39, Yves BLANCHARD a dit :

Jean-Marc,

Certaines personnes diront qu’elles oublient leurs lieux de chemin de mémoire ou que la construction d’un chemin ne les enthousiaste pas. Pour cela tu peux toujours te construire un LUKASA.

Objet que j’ai confectionné avec les enfants lors du confinement.

Le LUKASA est un technique ancestrale africaine (Congo spécifiquement) qui permet à une personne de se souvenir d’informations en suivant les aspérités, les formes et couleurs d’un support en bois (en général). C’est une sorte de chemin de mémoire physique : véritable anti sèche codée. L’avantage étant que tu n’as pas à te souvenir de ton chemin mais simplement de l’information associée aux petits objets colorés en suivant un chemin.

image.png.3a863e4999107b1c799a5b600ae68829.png

LUKASA Africain

Avec les enfants nous avons donc construit un premier LUKASA avec des boutons et des  billes – (un autre éphémère, avec des bonbons): activité ludique et à la fin un objet qui a un certain charme. Dans ton salon, tu as de quoi animer une soirée avec tes amis qui te demanderont à quoi sert cet Objet.( je pense en faire un avec des coquillages)

Sur le sujet, je te recommande de lire l’excellent livre de Lynne Kelly. Ecrivaine et chercheuse :  The Memory Code

Lynne Kelly est à l’histoire des techniques de mémorisation des cultures orales et non littéraires, ce que Frances  A. Yates est à l’histoire de la mnémotechnie de l’antiquité à la renaissance dans la culture occidentale: une Experte.

Dans ce livre, elle évoque donc les différentes cultures orales et notamment celle des aborigènes qui encodent dans des danses leur histoire ou dans des lieux magiques, dont celui d’ULURU.

image.png.b17f2406387bc6212de0901ca6f7074f.png

Idem pour les peoples Celtiques – très belle thèse autour de l’énigme des pierres de Stonehenge.

image.png.02266c2e759f4105febd55047597926e.png

Même réflexion avec les statues de l’ile de Pâques.

Sans compter, compter les palais de mémoire physique Incas avec le Fameux QUIPU. : sorte de collier avec  des tresses, des nœuds et des couleurs qui encodent de l’information – véritable pierre de rosette qui vient d’être dévoilée : https://etudiant.lefigaro.fr/article/un-etudiant-d-harvard-perce-un-secret-des-incas_55e81e58-f152-11e7-9dfb-6e10ecd2d4f3/?fbclid=IwAR38BthfhiqxpDwlBOt_ugTw5gfnyWgdNKJV9-gn_-nn0Yfy7vOXOd8R764

image.png.6e8d37d4375940e281e7c5d3edc0ddbb.png

QUIPU

 

 

 

Merci Yves

perçant comme message, je vois mieux la condition de griot dont on dit souvent en Europe qu'un griot est une bibliothèque, je comprends mieux leur méthode d'apprentissage et de mémorisation.

Le livre de Lymne Kelly est gratuit en audio book je viens de le voir sur amazon.

Je ne connaissais pas Kelly mais Yates si, merci pour le conseil de lecture.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...