Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Dorian CAUDAL

Cards In Bag (CIB) de Dominique DUVIVIER

Recommended Posts

Reçu.

Je ne dirai qu’un mot lorsque je vois la tête des spectateurs: Jubilatoire.

Bravo aux Duvivier pour ce magnifique tour. Je suis vraiment séduit !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Tu serais pas en train de nous dire que pendant que l'on discutait d'un truc que l'on avait pas, toi, de ton côté et donc dans notre dos, tu l'expérimentais en conditions réelles, devant de vrais spectateurs ? 

Bravo... Belle mentalité. 

  • J'aime 1
  • Haha 6

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire les 28 pages de ce message...magique....quelques questions....le sac se retourne en combien de temps ? Ce retournement de sac est-il magique ? Et enfin existe-t-il des sacs en recharge ? 

 

Merci^^

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Woody (Philippe) a dit :

Tu serais pas en train de nous dire que pendant que l'on discutait d'un truc que l'on avait pas, toi, de ton côté et donc dans notre dos, tu l'expérimentais en conditions réelles, devant de vrais spectateurs ? 

Bravo... Belle mentalité. 

Mes excuses mon cher Woody ! 😉

En fait, je l'avais vu de mes yeux chez un ami à 3h du mat' et j'ai aussitôt craqué le lendemain 🙂

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Jon SPADE a dit :

En fait, je l'avais vu de mes yeux chez un ami à 3h du mat' et j'ai aussitôt craqué le lendemain 🙂

A trois heure du mat j'ai tellement sommeil à mon âge que j'achèterai n'importe quelle daube pour aller au lit ! 😁

  • Haha 6

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

28 pages.... whaouuuuu, on bat des records les gars... 

 

et tout ça, principalement pour savoir si sac ou pas sac... et j’ai même pas eu le temps d’y mettre une tite carte à l’envers...

 

Pour la petite histoire, Dominique m’avait fait l’effet au double fond, il y a des années, avec le sac, en me racontant des trucs marrants pendant le mélange, et c’était étonnant et farfelu... du Dominique, quoi!... et à la fin... tout nickel, sauf la pred.... et bluffant tout point... les rires en plus...

Il m’avait juste dit... c’est super, mais c’est un bazar....faut pas en oublier....

 

En voyant Alexandra faire le tour, tout m’est revenu d’un coup....

Alors, au passage, Bravo la Dame, parce que c’est quand même pas automatique, l’affaire....

Alors tenir la conversation, haut la main, en restant craquante, devant les Penentélés chéris, c’est pas gagné du tout...

Moi j’imagine les angoisses avant, pendant le voyage et tout ça...et puis bingo, on lache les taureaux... 

Sérieux !!!! Bravo....

car elle a fait le Job, et si bien...

Pas question, dans le temps imparti, et devant CE public, typique US, de faire du trémolo... faut occuper le terrain et marquer les points... Regardez les leçons de Jeff Mc Bride et du Commando Act... Oui, Alex a gagné....

Mais, yes, c’est certain, on n’est pas tous et toutes Alexandra....

 

Ce que je ne vous ai pas dit, c’est qu’à l’époque, avec Dominique, Je n’avais pas vraiment compris le tour, ayant des doutes et des lueurs, mais plein de zones incertaines....

 

quand le tour est sorti,

Dominique m’a offert le jeu... ( c’était mon anniv y a peu!!! )....et vraiment, suis un peu tombé sur mon séant, séance tenante...

 

D’abord, les cartes sont vraiment super bien faites, (en comparaison à plein d’autres un peu similaires)... 

mais le vrai truc, la vraie idée D.D., c’est l’utilisation de l’autre jeu... Si simple en fait, mais il fallait y penser... et là, oui, ça ouvre plein de portes sur plein d’autres routines, ou le spectateur peut tout mélanger dans tous les sens, ou pas, mais ou il ne peut rien faire capoter par une mauvaise manip... et la touche géniale est là... qui attendait depuis tant d’années...

Alors le sac, les deux jeux, et les idées... C’est vous qui voyez!!!!...vais p’têtre m’en reprendre un p’tit, moi....

( parce que bonjour pour le faire aussi smooth à la main...sérieux!!!)

 

Alors sac, ou pas sac???

 

Dans les 28 pages précédentes, Tan Mai, Pierre Fleury, Woody, Gilbus!!, toujours,  et quelques autres ont su donner des pistes qui ouvrent plein de voies...

 

Les 28 pages m’ont inspirées la forme de présentation qui suit ... en rêverie nocturne.

 

Mon héros Winston Freer disait que la magie visuelle est la plus évidente, mais qu’il y a souvent plus de mystère dans le caché...C’est aussi évident chez le maitre Hitchcock... qui cache plein de choses au lieu de les montrer... lire Truffaut Hitchcock... Monument...

 

Donc le sac... mais comment le justifier?...

 

et pourquoi avoir à tripatouiller... et de quelle façon, pourquoi avoir à le faire à l’aveugle... 

pourquoi créer ce Chaos? ...

 

`ce sont ces questions qui peuvent sculpter une présentation interessante ou le sac sera justifié, et interessant, si  les blancs des questions sont remplis...

 Dominique n’en a pas besoin, il a sa «Touch»,(et son temps d’avance prédiction faite avant et réussie, qui frise le surréalisme) et son humour...  moi aussi, mais différemment.

 

Alors je dirai une histoire du genre..; car en fait peu de gens le savent, mais les cartes sont plus que ça, un simple jeu de cartes, pour certains , elles représentent le monde... des fous surement... j’en ai connu un , qui pouvait s’entrainer des heures, chaque jour, après avoir mélangé les cartes dans tous les sens, pour que juste au touché, il réussisse à reconnaitre les faces des dos...et puisse remettre le jeu dans l’ordre...essayez... prenez des cartes ... mélangez les dans tous les sens, mettez le paquet devant vous et une à une , retournez-les quand il faut, pour toutes les retrouver face en l’air.. Ca prend du temps ...non?...même avec quelques cartes....

Mais le gars que je connaissais, on lui avait dit que lorsque on perdait l’un des sens, on développait les autres.... alors il s’est entrainé, des années, dans le noir, pour affiner son sens tactile... et il passait des journées à ça... assis en tailleur, dans sa chambre noire, à retrouver le sens des cartes... 

Tiens, remélangez les cartes, dans tous les sens, enfin votre petit paquet; et puis fermez les yeux... et essayez de retourner au feeling, les cartes toutes dans le même sens...

 

Il essaie... il rate bien sûr...

Yes, le gars était fou, mais il a voulu m’apprendre...

J ‘ai essayé... j’y arrive un peu...

 

Il disait aussi qu’un jeu , si on additionne les points des cartes, yen a 365...et un joker pour les années bisextiles...Qu’il y avait 52 semaines dans l’année, et 52 cartes... qu’il y avait 13 mois lunaires et treize cartes par famille, qu’il y avait Douze cartes avec figure, et douze mois dans l’année, et 4 familles, et 4 saisons, et deux couleurs ... le rouge et le noir, comme le jour et la nuit....

et que le monde c’est devenu un joyeux bodel...un drôle de chaos, des gens perdus dans tous les sens, dans l’errance, dos à dos, sans unisson, sans union...

il avait aussi un petit papier qu’il me donna... en me demandant de ne l’ouvrir que plus tard... quand «Le Moment serait venu».....

 

alors on va faire le chaos... et un ou plusieurs spectateurs mettent la main à la pâte... 

 

et yen a dans tous les sens....

On va pour mettre un bandeau... mais non, vous allez penser que je vois au travers!!!!!

Ce sont mes mains qui ne doivent pas voir.....!!!!

 

Alors vous mettez les mains dedans, et vous finissez le tour....

 

A la fin, vous avez presque réussi à sortir toutes les cartes du chaos....

Pas mal ... Hein?????

Mais pas encore parfait, peut-être le moment de voir ce qu’il m’a laissé , sur le papier...

et on lit: 

«Dans l’état actuel du chaos, il y aura deux Piques, et deux coeurs, et deux trèfles , et personne sur le carreau, et on en sera exactement là!!!!!!!»

 

Et alors on sort les cartes qui ne sont pas dans le bon sens, et il ya deux piques, et deux coeurs, et deux trèfles, et pas de carreaux... et les cartes formeront la date exacte du jour: 22/11/18.... 

Pas plus pas moins...

 

J’vous jure M’sieurs dames, Y aune matière formidable dans ce C.I.B., et que voguent vos idées...

 

Juste un mot avant la fin... 

L’histoire du tricheur à l’aveugle est assez vraie, et je l’ai connu... Il s’appelait José Luis Moreno, et faisait des faros parfaits, sans imbrication, en s’étant entrainé des mois et des années dans le noir... il savait , à l’oreille, si le mélange était parfait ... ou non...

il faisait plein d’autres prodiges... mais c’est un autre histoire...

 

Alex et Dominique nous ont fait un beau cadeau... profitons en, et soufflons lui nos miracles..

 

Gaetan

 

 

 

  • J'aime 10
  • Merci 5

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Gaëtan BLOOM a dit :

Alex et Dominique nous ont fait un beau cadeau... 

Ce "cadeau" est plutôt l'exploitation commerciale d'un principe déjà décrit en 1945. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Gaëtan BLOOM a dit :

Ce sont mes mains qui ne doivent pas voir.....!!!!

j'adore la poésie de cette phrase :)

 

Quant au célèbre parallèle entre le monde et le jeu de carte, j’aimerai proposer, même si ce n’est pas une discussion là-dessus, une autre façon de le présenter, la façon conteur.

 

Les magicien font une comparaison (nombre de jour de l’année, nombre de cartes, etc. ) :

Le calendrier dit cela, le jeu de carte dit cela…

C’est très bien pour introduire l’aspect symbolique et magique du jeu de carte (ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, nous dit la table d’émeraude…).

Mais trop souvent, je vois des magiciens/conteurs mettant en place une histoire, et faisant des comparaisons entre l’objet du réel, et le rôle qu’on lui donne dans l’histoire…

C’est mieux si on dépasse cette étape.

Si on part du principe que le spectateur est intelligent, on peut le laisser faire le lien de lui-même.

Exemple :

Citation

 

Je voudrais vous parler d’un monde bizarre.

Dans ce monde, il y a 4 saisons (étaler un jeu classé, pour faire voir les 4 familles)

L’année est divisée en 12 mois (décaler de l’alignement les figures, et faire le geste de compter rapidement avec un doigt qui survole les cartes, s’abaissant 12 fois au passage)

Mais le 12 n’est pas le vrai chiffre : une lune tourne autour de ce monde, et divise l’année en treize mois lunaire (sortir complètement une famille, et faire le geste de compter rapidement avec un doigt qui survole les cartes, s’abaissant 13 fois au passage)

Mais quel que soit le nombre de mois ou de jours, il y a toujours….(Remettre la famille que l’on a sortis à coté de la famille de même couleur, pour avoir toutes les noires d’un côté, toutes les rouges de l’autre.)

le jour et la nuit. (montrer les rouges pour le jour, les noires pour la nuit)

Mais au début, c’était compliqué :

Les animaux ne savaient pas s’il fallait dormir le jour ou la nuit.

Il y en avait qui dormaient le jour (prendre des cartes rouges, les retourner face en bas sur le « dormir »

D’autre qui dormait la nuit (prendre des cartes noires, les retourner face en bas)

Mais c’était pas toujours les même qui dormais au même moment ! du coup, c’était le bazar…

(on prend des poignées de rouge et de noir qu’on laisse tomber dans n’importe quel sens en les mélangeant.)

Ceux qui dormais le jour venait rendre visite à ceux qui dormais la nuit, et les réveillais.

Ceux qui dormais la nuit voulaient faire la fête avec ceux qui dormais le jour, et les empêchait de se reposer…

Il y avait tellement de changement, qu’a la fin, on ne savait plus si c’était le jour (montrer une carte rouge au hasard) ou la nuit (montrer une carte noire) et plus personne ne dormais !

C’est pas bon pour les nerfs, ça…

Ils ont décidé de s’en remettre à un juge : la taupe.

Oui, la taupe à la vue basse, et c’est bien connu que la justice est aveugle.

Mais surtout, la taupe vit sous la terre, il n’y a ni jour ni nuit. (Montrer le sac, l’intérieur, pour montrer que la taupe est dedans, le sac étant vide, bien sûr)

La taupe a reçu tout le monde chez elle (jeter les cartes dans le sac, puis y plonger les mains pour faire ce qui doit être fait)

Et elle a commencé à interroger tous les animaux, un par un :

Toi, le chien, tu veux dormir le jour ou la nuit ?

Le jour, j’aime bien aller me promener de jour, et comme j’ai le sommeil léger, ça ne m’empêchera pas de monter la garde la nuit.

Et toi, le chat ?

Le jour, j’aime bien faire des siestes… Et la nuit… j’ai des yeux qui me permettent de bien voir !

Et toi le cheval ?

O, moi, la nuit, je dors.

Et toi la chouette ?

Moi, c’est le jour que je dors le mieux, sinon, la lumière me donne mal à la tête…

 

La taupe interroge tous les animaux, chacun dit ce qu’il préfère…

Et à la fin, comme tout le monde a pris le temps d’y réfléchir, de se poser la question, et comme chacun a fait son choix en fonction de ce qui lui plait à lui, et pas seulement pour faire comme ses voisins…

Et bien la fin, chacun sait à quoi s’en tenir.

(Sortir le jeu du sac)

Quand il fait nuit, (étaler le jeu en ruban )

tous les animaux de nuit (parcourir le jeu ou on ne vois que des carte noires) sont réveillé.

Et quand le jour arrive (basculer le ruban sur l’autre face)

Tous les animaux de jour sont réveillés.

Et la taupe ? (Montrer le joker, le prendre)

O, la taupe, elle, elle vis sous terre, alors le jour la nuit, elle s’en fiche…

(Tenir le joker par les angles en diagonal, et faire pivoter lentement le joker pour montrer d’il a deux faces et pas de dos.)

 

 

Bon, c’est une histoire montée à l’arrache, pendant que j’écrivais, il faut la refaire proprement, mais ce que je voulais dire :

Quand on a une histoire, on peut l’illustrer avec des objets, en donnant une symbolique et un rôle aux objets, SANS avoir à dire : « ceci est un jeu de carte, mais dans mon histoire, c’est… »

Le spectateur est intelligent.

Et pire, il prend plaisir à comprendre lui-même les choses.

Si on lui donne du prémâché, il n’a pas le plaisir de comprendre.

Si vous donnez un rôle a vos accessoires dans l’histoire que vous racontez, vous gagnerez en efficacité en ne sortant pas de l’histoire, en ne revenant pas à l’objet trivial qui nous sert de support, mais en parlant de l’objet pour ce qu’il est dans l’histoire.

Faite confiance à l’intelligence du public, il vous le rendra…

Gilbus

  • J'aime 9
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci Gilbus

une autre belle histoire, et même à l'arrache, je vois très bien la chose.... ça nous fait deux présentations déjà super construites et où le sac est pleinement justifié... L'Art du conte est une si belle chose...

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...