Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Recommended Posts

Bienvenue en injonction contradictoire schizophrénique :

 

IMG_banque.thumb.jpg.fe4062a5bf1e8598da7febd5da107e08.jpg

Du coup mon kif depuis, c'est d'entrer dans des banques avec un foulard sur le nez...

même si pas plus tard que tout à l'heure, par réflexe, j'avais baissé mon foulard avant de sonner et qu'ils mon fait signe de le relever sur le visage pour pouvoir m'ouvrir.  L'impression d'être Ma Dalton qui bénéficie de la bienveillance des banques qu'elle braque. 🙂

 

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Bon... Sinon, le confinement comme test de soumission à l'autorité, c'est plus fort que l'expérience de Milgram et l'expérience de Stanford réunies, non ?!? 🙂

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

Bon... Sinon, le confinement comme test de soumission à l'autorité, c'est plus fort que l'expérience de Milgram et l'expérience de Stanford réunies, non ?!? 🙂

Non. La situation montre juste que les gens sont capables d’agir (si je puis dire) collectivement pour le bien-être de chacun. Accepter une période de confinement limitée n'est pas comparable à une soumission excessive à l'autorité (façon expérience de Milgram) et n'a pas transformé les citoyens en bourreaux des autres (façon expérience de Stanford) . 

C'est au contraire la preuve d'une maturité collective. On aimerait au contraire que la prise de conscience qui fut mondiale pour un problème ponctuel puisse être un modèle pour d'autres tragédies en cours. 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Christian GIRARD a dit :

Non. La situation montre juste que les gens sont capables d’agir (si je puis dire) collectivement pour le bien-être de chacun. Accepter une période de confinement limitée n'est pas comparable à une soumission excessive à l'autorité (façon expérience de Milgram) et n'a pas transformé les citoyens en bourreaux des autres (façon expérience de Stanford) . 

C'est au contraire la preuve d'une maturité collective. On aimerait au contraire que la prise de conscience qui fut mondiale pour un problème ponctuel puisse être un modèle pour d'autres tragédies en cours. 

Salut, j'interviens ici même si je n'ai pas (encore?) pris le temps de lire tout le sujet Covid...

Une amie brésilienne, avec qui j'ai vécu pendant le confinement, m'a fait part d'une remarque intéressante sur cette situation :
Au Brésil, pour des raisons politiques et de moyens, les gens se sont confinés volontairement (et non sous la contrainte avec menace d'amendes, comme en France). Les moyens médicaux étant ce qu'ils sont, ils sont même confinés depuis plus longtemps que nous et n'en voient pas encore la fin. La mère de mon amie n'a même pas fait de courses depuis 2 mois et demi, elle vit sur ses réserves.

L'effet sur les gens est semble t-il bien différent, selon que le confinement a été imposé ou choisi par la population.

En France, beaucoup de gens l'ont mal vécu et en garderont sans doute un certain traumatisme, voire une envie de revanche.
Au Brésil, les gens étant volontaires, il semble qu'ils le vivent beaucoup mieux. Même si la durée commence à leur peser, évidemment...

On peut comparer aussi avec d'autres pays où le confinement a été différent (pas de limitation de déplacements en Allemagne par exemple)

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, Christian GIRARD a dit :
Il y a 23 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

Bon... Sinon, le confinement comme test de soumission à l'autorité, c'est plus fort que l'expérience de Milgram et l'expérience de Stanford réunies, non ?!? 🙂

Non. La situation montre juste que les gens sont capables d’agir (si je puis dire) collectivement pour le bien-être de chacun.

En tout cas, il semble que nous sommes en train de rentrer dans la séquence suivante (qui était prévisible). A savoir, les questions autour de : En a-t-on trop fait ? A-t-on cédé à la peur ? Les conséquences du confinement vont-elles semer un chaos mondial pire que la maladie ?...

BHL est un de ceux qui ouvrent le bal avec un pamphlet à paraitre le 10 juin :

BHL : « Ce qui m'a frappé, c'est notre incroyable docilité » . Le philosophe, qui publie « Ce virus qui rend fou », dresse un état des lieux alarmant de la France.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

« Ce qui m'a frappé, c'est notre incroyable docilité » . Le philosophe, qui publie « Ce virus qui rend fou »

Il y a 23 heures, Christophe (Kristo) a dit :

Au Brésil, les gens étant volontaires


Une autre comparaison intéressante d'ailleurs : en France, à 20 heures chaque jour, des gens aux fenêtres pour acclamer le personnel de santé.
Au Brésil, les gens étaient aux fenêtres avec des casseroles pour protester contre Bolsonaro !

Comme quoi, la docilité peut prendre de nombreuses formes...

 

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...