Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Vision des magiciens Vs Public


Recommended Posts

Le message véhiculé par cette image est ambigu, on peut lui faire dire des choses contradictoires…

Première version :

Les magiciens se prennent la tête pour rien, le public, lui, il ne pinaille pas sur des trucs qu’il ne voit même pas, qu’il n’imagine même pas.

Donc, les magiciens peuvent discuter sans fin sur des choses qui ne servent à rien.

 

Seconde interprétation :

Le public voit un résultat fini, achevé, un tour de magie.

Mais pour que le tour fonctionne, le magicien doit, lui, approfondir toutes sortes de choses que le public ne verra pas, mais qui vont être essentiel pour que le tour soit efficace.

De la même façon qu’un utilisateur voit la télé comme un prolongement de sa télécommande, tellement simple d’utilisation.

Mais pour que la télé marche, il faut que les ingénieurs et techniciens qui ont conçus la télé déploient des trésors de technicité et de connaissances, que l’utilisateur de base n’imagine même pas…

 

Et c’est vrai que les deux versions sont justes :

Il arrive que l’on se prenne la tête pour des choses sans aucune importance pour le spectateur.

Par exemple, déployer de la technique difficile, qui génère des risques et n’apporte pas de plus-value par rapport à une technique simple qui fait le même effet : cas typique ou le magicien technicien se fait plaisir, sans rien apporter de plus au tour.

 

Et à côté de cela, il y a de bonnes questions (à mon sens), qui doivent être posées, pour enrichir et donner du croustillant au tour :

N’importe quel tour peut être amélioré, par la réflexion et les essais, alors que ce sera toujours « un tour de magie » pour le public.

Sauf que dans certains cas, le « tour de magie » sera juste une démonstration de truc, et avec un peu de travail, deviendra un miracle…

La compréhension du tour par le magicien est essentielle : le magicien doit savoir comment ça marche, et pourquoi ça marche, sous peine de ne pas tirer tout ce qu’il peut du tour…

Tiens, un exemple tout chaud :

J’étais invité à l’anniversaire de la trésorière d’une de mes associations, il y a peu, et j’ai imaginé un « petit tour » :

Le jeu de cartes est mélangé par les spectateurs, pendant ce temps, je montre à tout le monde, et surtout à la trésorière, deux nombres.

Le jeu est ensuite mélangé abondement par la trésorière elle-même, en suivant les instructions du public, et en retournant aléatoirement des cartes face en bas ou face en l’air.

Au final, le nombre de cartes faces en l’air correspond au premier nombre affiché, le nombre de figures face en l’air au second nombre affiché, et le total des points du même tas donne exactement l’âge de la personne, que tout le monde a déjà en tête, puisque on est là pour lui fêter son anniversaire…

Vous avez reconnu bien sûr la mécanique de serial prédiction version Colombini ou de Simon Aronson (SHUFFLE BORED)

Dans ce « petit tour », automatique bien sûr, le public ne comprendra pas le fonctionnement.

Mais comprendra que c’est totalement impossible !

Mais pour que l’impossibilité soit évidente, il faut travailler le texte, le timing, la gestion des spectateurs, les interactions et enchaînement logique, la motivation etc.

Et dans ce cas particulier, j’ai poussé la personnalisation (manipulation de chiffres par une trésorière, lien avec l’âge au tout le monde connais etc…) pour que l’ensemble percute directement l’esprit des spectateurs.

Tout ce travail, qui n’est jamais vu en tant que tel par le public, a permis de transformer un tour automatique en miracle qui a stupéfié tout le monde, et dont tous ceux que j’ai revu par la suite m’on reparlés…

Et en ce sens, l’image dont nous parlons ici est intéressante :

Le spectateur à une vision, si possible claire de ce qui se passe et du caractère impossible de ce qui arrive.

Et le magicien, lui, a une vision totalement différente, car il doit mettre en place ce que doit croire le spectateur (donc maîtriser les pensées du spectateur…) tout en gérant l’aspect réel du tour, et tout ce qui se passe « pour de vrai ». Et rendre ces deux aspects compatibles.

C’est pour cela que le travail de l’interprète est toujours plus complexe que celui du spectateur, une partie du travail de l’interprète étant justement de simplifier celui du spectateur…

 

Tiens, si on parle des familles d’effets, par exemple, sujet largement débattu dans différentes discussions ici :

On peut dire que ça ne sert à rien, discussion oiseuse entre magicien, un tour, c’est un tour…

Mais j’ai souvent vu des magiciens semer la confusion chez leurs spectateurs en présentant un effet, tout en mettant un texte et en donnant des arguments appropriés à une autre famille d’effet.

Comprendre ce que l’on fait me semble important.

 

Bon, après, moi, je ne comprends pas tout, mais c’est normal, je ne suis pas vraiment magicien…

Gilbus

  • J'aime 5
  • Merci 1

Quand le magicien montre la lune avec son doigt, le public regarde le doigt...

Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Gilbus a dit :

Le message véhiculé par cette image est ambigu, on peut lui faire dire des choses contradictoires…

Pour info, cette image avait déjà été postée et avait suscité d'autres réflexions concernant la représentation de l'homme détenteur du "savoir" devant la femme symbolisant l'esprit plus "normal". Pas réussi à retrouver ce sujet néanmoins...

  • Haha 1

We're looking for a better solution to the problem when we should be looking for a better problem to work on.

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

C'est une traduction (pas géniale) de ce meme américain:

9y5dliw9qgc11.jpg

qui est lui-même l'une des nombreuses adaptations de ce meme :
thumb.png

Dérivé de cette blague sur les différentes manières de nommer les couleurs selon que l'on est un homme ou une femme :
79e.png

Il y en a des tas et des tas, plus ou moins drôles (beaucoup par rapport aux styles de musique, mais pas seulement). Le sens n'est pas du tout ambigu, ça s'amuse juste du fait que les passionnés/spécialistes d'un domaine particulier voient forcément dans le domaine en question toutes sortes de nuances dont le grand public se fiche totalement.

  • J'aime 2
  • Merci 2
Lien à publier
Partager sur d’autres sites
  • 9 months plus tard...
Il y a 22 heures, César CHALRET (16 art) a dit :

Plus tu es pointu

Moins on peut s'assoir sur un ballon ? 😛 

On peut peut être coudre par contre, si on est pointu ( enfin bon, rien n'est prouvé, mais on suppose ) . 

Plus on est pointu, moins on pique la curiosité ?

Mine de rien c'est intéressant...Il faut s'aiguiller dans la direction de la flèche, sur la pointe des pieds...

Bon je vais écouter "les Cactus" de Jacques Dutronc tiens. 

  • Haha 1
Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...