Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Magic-Tony

Comment êtes-vous devenus pros ?

Recommended Posts

Bonjour tout le monde,

Le sujet est assez explicite : comment êtes-vous devenus pros ?

Qu'est-ce qui vous a donné cette envie, vos galères de débutant, l'écriture de votre premier spectacle, où vous avez fait votre première prestation...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Publié le (modifié)

Dès mais 8 ans je prends conscience que je vis dans un monde de spectacle ( mon père était ...clown)  et je cotoie de nombreux magiciens et particulièrement YOGANO , SHA RANDJA , Dan scott   et je suis ebloui par leurs prouesses  sensuit le parcours normal boite de magie , deception ,  detour vers la musique et en 1976 jeune et beau 😜 je me lance avec ma soeur  en magie GI et scéne  en passant par la case Mayette et  le celebre "50 gi d'hier et d'aujourd'hui" Petit rappel pour les plus jeunes" Internenette " n'existe pas  les congres reservés aux ayant des moyens donc on se deme....de  comme on peut  et ne pas compter sur les anciens pour vous donner des conseils . 

Au debut c'est la R12 ( oups , recherchez sur internet Renault 12) avec galerie de toit voiture bourrée à bloc et magneto à bandes  pour la musique. L'evolution ???? la chance de tomber sur un agent artistique qui  croit en vous : Show Choc et qui vous fait travailler à fond été comme hiver  . C'est aussi le moment de franchir une etape  en acceptant d'aller voir des "forts" dans les congres  notamment MEPHISTO  à courtrai puis à Ostende (Ah les congres Mephisto , Christopher y est aussi Jeune et beau)  et là on peut estimer son propre niveau  en dessous de celui là au dessus de celui là . Et on commence à imaginer comment monter, monter , monter  .

En 1982 on fait le grand pas , de semi pro  on lache  une situation  confortable avec un metier assuré  et bien remunéré + une activité annexe , la magie , qui met largement du beurre dans les epinards . Et là c'est le GRAND SAUT DANS L'INCONNU  , comment vais-je m'en sortir pour faire vivre toute une petite famille . Et c'est là aussi qu'on se bat réellement pour  VIVRE DE SA PASSION  et faire vivre ses proches , en ayant en tête que si on abandonne sa passion et ses reves on passera aussi pour une "bille" vis à vis des amis , de la famille , des proches en ayant proclamé qu'on devient "professionnel" a

Modifié par Teddy
fautes d'orthographe
  • J'aime 4
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Oups erreur de frappe) alors on se bat , on se bat et on y arrive  et arrivée  au seuil de votre vie  vous pourrez dire :quelle belle vie , quelle vie merveilleuse on a eu 

Voilà(tres) brièvement résumé mon experience d'artiste .Alors les jeunes CROYEZ en votre talent et DONNEZ VOUS LES MOYENS de reussir , pour cela il faut savoir prendre des risques mais à l'arrivée .....quel P.I.E.D. 

  • J'aime 5
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

@Otto WESSELY a décrit dans un ouvrage passionnant ses débuts et sa carrière.

C'est passionnant et nous avons de la chance car il a offert le contenu du lire à la communauté.

Vous pouvez l'obtenir gratuitement ici https://www.virtualmagie.com/boutique/tours/livres-de-magie/biographie-dotto-wessely-je-suis-une-star-comme-tout-le-monde/

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

La magie est pour moi une passion de plus de 30 ans.

Quand on arrive à un certain age et que l'on a sa propre société d'informatique, une certaine saturation survient et on a envie de faire ce dont on est passionné à plein temps.

Donc, il y a 12 ans, arrêt de ma société d'informatique (juste garder quelques clients dans une autre entité) et création de ma société d'animations d'événements dans laquelle la magie tient une part prépondérante.

En passant pro, je peux me consacrer pleinement à ma passion et avancer dans celle-ci avec mes créations (routines, livres, logiciel, etc...).

Ma première presta était faite pour un cousin de ma femme lors de son mariage. Je reconnais volontiers (bien que cette presta ait été préparée pendant un an) que ce n'était pas forcément la meilleure de ma carrière....

Par contre en devenant pro, je reconnais avoir pris un risque mais qui ne tente rien n'a rien. Mais à force de travail et de sacrifices (au début), on arrive à ce que l'on veut.

  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses.

 

Je pensais que vous seriez plus nombreux à jouer le jeu ou alors les autres attendent que le sujet se développe...

 

Pourtant c'est quelque chose que je trouve intéressant ce parcours.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pour te répondre j'ai eu plusieurs fois l'occasion de devenir pro mais j'ai souhaité ne pas suivre ce chemin. J'ai donc gardé mon activité professionnelle et à côté travaillé en "semi-pro" au sein de troupes d'amis pro, ou en indépendant (toujours en déclarant mon activité par respect pour mes amis intermittents). Je me produit donc selon les années 15 à 20 fois en conditions professionnelles.

Je n'ai pas choisi de passer pro à 100% d'un part pour garder un salaire fixe confortable (pour ma famille) et par peur de voir ce qui me passionne devenir une contrainte à le pratiquer au quotidien. J'ai peut-être eu tort mais je le vis très bien. Cela me permet de choisir mes prestations, de faire uniquement ce qui me plait dans le thème qui me plait, sans devoir chercher des contrats pour vivre (j'ai d'ailleurs un profond respect pour ceux qui ont eu le courage de se lancer comme artiste professionnel car je connais les sacrifices!).

Je n'ai pas trop galéré pour mes premières prestas pour avoir baigné dans le théatre, la mise en scène, la cascade. En faisant des effets spéciaux sur un spectacle j'ai échangé avec un magicien, je l'ai aidé, donné des trucs d'artificiers, et il en a fait de même avec la magie... Un hasard donc cette rencontre dans une fête médiévale à Chartres en 1994!

Adapte du mélange des arts, j'ai de suite mélangé dans mes spectacles de troupe, magie, escrime de spectacle, jonglerie, voir chant, et par la suite hypnose, et donc cela a été plus facile que de me lancer seul en scène en  magie, ce que j'ai fais plus tard devant l'insistance et surtout les demandes de prestations reçues des copains!

J'ai toujours écrit mes numéros de magie comme des spectacles de théatre donc finalement pas de difficultés majeures  pour moi en dehors de découvrir des techniques magiques nouvelles et de les travailler.

 

 

 

  • J'aime 3
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Publié le (modifié)

A mon tour de participer à ce petit exercice.

Vers l'âge de quatre ou cinq ans, je découvre émerveillé les spectacles de cirque avec notamment la magie.

Au Noël de mes 6 ans je reçoit le coffret de magie de Dominique Webb, je me rappellerai toujours de la joie que j'ai eut en découvrant et apprenant tous les secrets qu'il contient.

Deux à trois ans plus tard je présente mes premiers spectacles de magie avec des marionnettes que je cousais moi-même, ma mère m'avais appris à coudre car je la sollicitais trop.😂

C'était génial d'être totalement indépendant dans la confection de mes marionnettes, à partir de quelques bout de chiffons et de cartons.

Les spectacles de fin d'année à l'école sont mes premiers pas sur scène.

A le fin des années 80 (début de mon adolescence, si si je suis encore jeune ) : je fait mes premiers pas au théâtre avec des exercices d'improvisations et des cours d'expressions corporelles. Je joue des pièces de théâtre de boulevard, c’était le pied.

En 1995 : Pendant mes études supérieures ( à la fac de Grenoble), je découvre qu'il existe des magasins et des clubs de magie. Je remercie Luc Parson de m'avoir ouvert la porte de la FFAP de Grenoble.

1998 : Départ pour Paris dans le but de vivre pleinement de ma passion. D'abord je travaille comme conseiller en parapharmacie.

Première rencontre déterminante avec une de mes clientes, avec qui je m'entendais très bien car on partageait la même passion pour la peinture. Je ne vous ai pas dit que en même temps je peignait et exposait mes tableaux. Désolé je m'égare, donc en discutant avec ma cliente  je lui parle de mon projet de vivre de la magie, elle me présente son mari qui était pianiste dans des cabarets. Il me conseil et me met en contact avec le milieu professionnel. Les premiers vrais contrats arrivent ! J'ai donc à cette époque 2 emplois: conseillée en parapharmacie et magicien pendant 2 ans.

2001 : Je plaque mon CDI en parapharmacie ( malgré une belle proposition pour travailler comme délégué pharmaceutique pour un grand labo.)

Je venais d'avoir la proposition de travailler dans une boutique de magie.

Me voilà engagé chez « Joker Deluxe », certains d'entre vous m'ont peut-être déjà croisé à la boutique de Saint Ouen l'Aumône. Je travaillais enfin à 100% dans la magie. Boutique et spectacles.

J'ai pu me perfectionner aux différentes techniques grâce à toute les rencontres enrichissantes faites là bas.

Il reste encore de belles amitiés de cette époque, également parmi les professionnelles, je pense notamment à mon ami Jims Pely.😀

La fin de Joker Deluxe ( trop précoce à mon gout) à été pour moi le début de mon aventure pro dans le spectacle avec des hauts et des bas.

Je prend les pages jaunes et appel tous les cabarets de Paris. J'imprime une listes des restaurants par arrondissements et même chose je prend mon téléphone et finit par décrocher des contrats régulièrement. Mon rêve se réalise enfin, je ne vit que des spectacles de magie.

En 2005 : J'ai été choisi pour une formation de ventriloquie avec Michel Dejeneff (Tatayet). Nous étions 8 heureux élus.

Je suis revenu à mes tout premiers pas en écrivant des spectacles avec ma marionnette: “Max le chat". Spectacles pour jeunes public.

La même année, le hasard de la vie ma fait quitter l'agitation parisienne pour me retrouver dans le Nord où je vit encore.

Je ne sais pas si d'autres ont comme moi eut quelques petites pauses forcées dans sa vie d'artistes pro. Des mois, même des périodes où les contrats sont plus difficiles à trouver.

A la naissance de mes enfants mes nouvelles responsabilités de père m'ont poussé à trouver un CDI pendant 2 ans et demi, une fois la panique passé j'ai repris ma vie d'artiste pro.

Maintenant à mon parcours et mes projets c'est rajouté mon rêve de jouer au théâtre, je ne fait pas ma pub, c'est juste pour partager avec vous le plaisir immense que je ressent lorsque je rencontre mes spectateurs venus voir mon spectacle. C'est totalement différent que de jouer en évènementielle. Le partage avec son public est plus profond.

Voilà de façon très synthétique mon parcours fait de haut et de bas. Il manque encore beaucoup de passages évidemment.

Au plaisir de lire les votres.

A très bientôt.

Franck

Modifié par Franck LAMY
  • J'aime 5
  • Merci 4

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...