Aller au contenu
Thomas

Cinématographe des magiciens : 1896-1906, un cycle magique de Frédéric TABET

Recommended Posts

Je viens de voir passer cela :

Citation

Ce livre propose une étude des relations entre l’art magique et le cinématographe. 

Aux débuts du cinéma, les prestidigitateurs, illusionnistes ou manipulateurs ont projeté et parfois produit des films étonnants ; chaque genre se retrouve dans leur manière de penser cette nouvelle machine, qui s’amalgame à leur spectacle.

 Partant des origines des escamoteurs, l’évolution de la prestidigitation à la fin du XIXe mène à l’illusionnisme.

 Les créations de Buatier de Kolta implantent ce paradigme scientifique qui régénère la magie optique, tel son brevet du théâtre noir qui propose en 1888, une écriture lumineuse de l’espace. 

À partir de 1900, les représentations françaises de Leopoldo Fregoli empruntent une autre voie et repoussent les limites des pièces magiques. 

Son spectacle ne repose plus sur l’altération des identités précédemment mises en oeuvre, mais sur le choc des attractions propre aux music-halls.

 Finalement, la figure du manipulateur, qui s’insinue entre autres lors des tournées de Gaston Velle, interroge les magiciens sur la place que doit tenir l’habileté manuelle. 

Paradoxalement, ces numéros divisent autant qu’ils structurent les premiers groupements corporatifs.

 L’ensemble de ces évolutions techniques et esthétiques peut s’appréhender en cycle, dont on retrouve les fondements dans la filmographie de Georges Méliès et plus généralement dans la pensée et l’écriture magique du cinéma.

Broché: 376 pages

Editeur : PUR (Presses universitaires de Rennes); Édition : 1 (6 décembre 2018)

Collection : Le Spectaculaire - Cinéma

Langue : Français

Dimensions du produit: 21 x 2,3 x 16,7 cm

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble que c'est le premier ouvrage centré sur l'histoire de l'illusionnisme à paraître dans une collection universitaire/scientifique ?!

Et pour cela : bravo à Frédéric !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le livre est enfin arrivee et je suis paticulièrement enchanté par son contenu.

Il est beaucoup question de Georges Méliès inventeur du spectacle cinématographique et Directeur du Théâtre Robert-Houdin.

On découvre a famille Velle peut connue du grand public et on suit leur parcours depuis la magie le spectacle forain  jusqu'au cinéma... puis le retour obligé à la magie.

Un livre que tout professionnel de la magie doit posséder.

Merci à Frédéric Tabet pour ce travail colossal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/12/2018 à 18:01, Thibaut (Azoth) a dit :

Il me semble que c'est le premier ouvrage centré sur l'histoire de l'illusionnisme à paraître dans une collection universitaire/scientifique ?!

Et pour cela : bravo à Frédéric !

Il me semble que cela ne sera pas le dernier my friend :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tout cas c’est en cours de lecture :) 

Modifié par Stéphane D.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Stéphane D. a dit :

Il me semble que cela ne sera pas le dernier my friend :) 

Le ciel t'entende ;)

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, Frédéric fait une présentation-spectacle de son ouvrage, samedi prochain (19 janv.)

Citation

A l'occasion de la sortie de son ouvrage " Le cinématographe des magiciens, 1896-1906, un cycle magique "  (Editions Presses Universitaires de Rennes) Frédéric Tabet* animera une séance spéciale autour de Gaston Velle. La séance sera suivie d'une dédicace de l'ouvrage dans les espaces d'expositions de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé.

Citation

 

Conférence spectaclisée par Frédéric TABET

Gaston Velle est l’un des premiers magiciens à s’emparer du cinématographe pour proposer des films à trucs. Rien de plus naturel pour ce jeune homme qui a pris la succession de son père Joseph et dirige depuis 1889 les Tournées Velle.

Ses scènes pour le compte de la société Pathé — et quelque temps avant pour les frères Lumière — montre une approche particulière des trucages, très liée aux illusions qu’il présente en tournée. En particulier, ses manipulations de « magie moderne » s’opposent aux pièces magiques proposées depuis 1888 au théâtre Robert-Houdin sous la houlette de Georges Méliès.

Comment Gaston Velle s’est-il inventé réalisateur ? Comment s’est-il adapté aux nouveaux courants de la prestidigitation ? Comment s’est-il inspiré de la scène pour créer ses films? En quoi ses « trucs » sont-ils si différents de ceux présentés par d’autres magiciens ?

Cette conférence spectaclisée proposera d’éclairer de manière inédite la carrière de la famille Velle ; de redécouvrir certaines de ses vues animées et de faire la démonstration « en live » des relations entre le spectacle et les premiers trucages cinématographiques.

 

Voir : http://www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com/Séance spéciale Gaston Velle

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×