Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Pascal PRETTO

Débuter en tant que professionnel ?

Recommended Posts

Merci à tous le monde de m'avoir mis la réalité en pleine gueule et oui @Gilbus mon experience avec le vrais public ( sans compté la famille et les potes ) est quasi inexistant, donc je vais suivre vos conseils à tous et garder une activité à coté plutôt que de sauter sans parachute, encore merci à tous ;)

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

C'est un cap à mûrement réfléchir, car quand on passe pro, on ne fait pas tout à fait la magie selon le même état d'esprit. Le rapport au public est différent par rapport aux démos devant amis/famille. Là ton client te paie pour quelque chose, il attend donc une presta de qualité. Quand on est dans un cadre informel, un ratage est toléré ("c'est pas grave, ça arrive"). Dans la cadre d'une prestation rémunérée, ce n'est pas le même ressenti ("mais c'est quoi ce charlot que j'ai engagé"). Le conseil précédemment donné sur les portes de sorties et les filets de secours est essentiel. Un bon professionnel est quelqu'un capable d'improviser quand une Me**e se pointe pendant son tour (c'est humain ça arrive). Mais si on est assez aguéri,  on utilise une pirouette (technique et/ou de présentation) pour que le spectateur ne le sente presque pas (et prenne ça par exemple pour un ratage prévu ou simulé). Et ça, à part l'apprendre en présentant encore et encore devant des inconnus et en y étant confronté, ça ne "sort pas du chapeau" 😉

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 19/11/2018 à 14:06, darlone (Michel) a dit :

Pour réussir je crois que cela passe aussi avant tout par une attitude "professionnelle", ce qui implique :

  • Une présentation soignée.
  • De la ponctualité ( se présenter avant l'heure pour prendre contact avec les organisateurs, régler les détails techniques).
  • Un respect du public et des organisateurs.
  • Présenter uniquement des prestations rodées, testées, qui tournent et dont l'impact est assuré. Bref une qualité "professionnelle", dans les effets, la mise en scène, la musique (éventuellement...).

Entièrement en accord avec cela.
J'ajouterais:

  • Une tenue de scène/close-up de qualité
  • Une hygiène irréprochable
  • Un accord financier/prestation/durée précis et bien décrit
  • Une bonne gestion anticipée en cas d'échec (on est jamais 100% à l'abris)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Se lancer en tant que Pro, bien sur que c'est possible, je pense cependant qu'une période travail classique/mago de plusieurs années est nécessaire pour permettre de devenir bon, affiner tes tarifs, acquérir ta com de base (vidéo, photo pro, plaquette, site web,réseau...).

Oublie les tours automatique tous les collègues ont du passer sans exceptions par une étape apprendre l'art, tout le monde empalme des cartes fais des sdc, fait des super faux dépôts, des LD de fou. Tu trouvera des exceptions incapable de faire un SDC mais ce sont des extraterrestre chez les top pro.

Mais les trois étapes primordiales sont être très bon auprès du public, la communication et réseau. Prend du temps auprès d'un public régulier pour trouver ta magie, les routines qui marchent pour toi, développe les essaye tes premières presta payé, il m'a fallu de nombreuses années avant de passer à 100%.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Citation

Oublie les tours automatique tous les collègues ont du passer sans exceptions par une étape apprendre l'art, tout le monde empalme des cartes fais des sdc, fait des super faux dépôts, des LD de fou. Tu trouvera des exceptions incapable de faire un SDC mais ce sont des extraterrestre chez les top pro.

Je ne suis tellement pas d'accord... beaucoup de "top" pro avec une presta close up à 2000 balles ne savent pas faire de SDC. Au moins une bonne moitié à vue de nez. Il font de l'automatique, du gimmick, esquisse quelquefois une levée double. Le public ne sait pas ce que le magicien fait, la méthode, ce qui compte,  comme c'est répété depuis une bonne centaine d'années c'est la présentation. Et en close up j'irai un peu plus loin en disant que le "vrai" secret (dans la limite de ma petite expérience, je dirai peut être pas la même chose dans 10 ans) c'est juste d'être sympa. De réussir en 2 min à devenir ami avec n'importe qui. S'adapter pour que la personne en face puisse réellement t’apprécier. 

ça ne passe pas par un SDC

 

De très bonne choses ont déjà été dites cependant personne n'as parlé d'art de rue. Perso mes 2 premières années c'est ce qui m'as fait gagné ma vie. Par art de rue j'entend se pointer avec une enceinte et commencer à réunir du monde autours de soi ou en close up en réussissant à arrêter les gens dans la rue ou toujours en close up demander à tous les restos dans ta ville si tu peux venir performer aux tables et travailler au pourboire (pense à donner une partie du tips à la fin sinon tu ne reviendra pas souvent, les serveurs peuvent t'en vouloir de piquer "leur" tips ^^).

ça n'as que des avantages :

1. C'est une excellente école. Tu dois réussir à stopper des gens qui vont d'un point A à B ou les interrompre au milieu d'un repas. Pitié ne demande pas "est ce que tu veux voir de la magie ?" fait une ouverture direct, tu aura un meilleur pourcentage de réussite. En 10 seconde véhicule le fait qu'il y a de la magie et que tu va être un gars sympa et drôle : "vous auriez du feu ?" Boum boule de feu (flash). "Vous auriez du feu ? Non c'est pas grave la cigarette je peux aussi la sniffer" (tir**e). "Oh vous avez vu ? Qu'est ce que c'est ça ?" (attire l'attention de tous le monde et produit une belle pièce de tes particules invisibles). 

2. Tu dois ensuite être suffisamment bon (et surtout sympa ^^) pour que la personne te donne un tips. Les effets doivent être fort, rapide, rythmé et visuel mais pas forcément de la grosse technique. Ne crois pas qu'il va te le donner comme ça ton tips. Tu peux faire dans la subtilité ou carrément lui dire qu'il est libre de t'encourager.
ex: le directeur du restaurant m'as invité à vous divertir ce soir si ce que j'ai fait vous as plu vous pouvez jetez des lingots d'or, diamants, bijoux... Non je plaisante vous êtes complètement libre et vous pouvez donner ce que vous voulez, l'art de rue c'est du partage. Une cigarette, un encouragement ou un sourire me va aussi 🙂 Si ce que j'ai fait ne vous as pas plus je vous donne aussi ma carte pour parler de moi à vos ennemis. (pleins d'approches sont possible, il faut s'adapter selon qui on a en face de soi, ce texte est un texte générique que j'utilisais en resto).

3. à la fin de ta journée si 100 personnes t'as filé juste 1 euros, tu en as 100 (généralement c'est plutôt pièce de 2 ou billet par spectateur). Travaille juste 20 jours comme ça et tu as plus qu'un salarié moyen. Outre le fait que ça t'évite de mourir de faim tu fais les fameuses rencontres dont on a déjà parlé. Et ça te rapporte des prestas 😉 De plus tu va prendre de l’expérience et si tu réussis dans ces conditions tu va réussir partout et être redoutable. C'est la meilleure école.

 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 26/11/2018 à 21:18, Hugo (carabas) a dit :

Se lancer en tant que Pro, bien sur que c'est possible, je pense cependant qu'une période travail classique/mago de plusieurs années est nécessaire pour permettre de devenir bon, affiner tes tarifs, acquérir ta com de base (vidéo, photo pro, plaquette, site web,réseau...).

Oublie les tours automatique tous les collègues ont du passer sans exceptions par une étape apprendre l'art, tout le monde empalme des cartes fais des sdc, fait des super faux dépôts, des LD de fou. Tu trouvera des exceptions incapable de faire un SDC mais ce sont des extraterrestre chez les top pro.

Comment on peut dire de telles inepties ? Surtout quand on se prétend pro. Moi qui suis pro avec 50-80 oprestas par an, je ne peux pas laisser dire cela car c'est totalement faux.

Le but de la magie n'est pas de faire des démonstrations de techniques au public mais de l'intéresser, de l'amener dans son univers (et le public ne sait pas si il y a de la technique ou pas dans une routine et il s'en moque). Par principe, j'ai une magie interactive et chacune de mes routines fait intervenir le spectateur et je n'ai pas forcément de SDC (même si je sais faire). Il y a des tours automatiques ou quasi automatiques qui sont des vrais pépites (par exemple ni aveugle ni stupide de Juan Tamariz et il y en a plein d'autres). J'ai créé une routine spécialement conçue pour les couples avec agenda, un livre créé pour cette routine et un jeu de cartes qui est quasiment automatique et qui a un impact plus que fort sur le public. J'ai une autre routine qui s'appelle "Prediction Deck" qui est entièrement automatique et dont l'impact est aussi fort que certaines routines avec SDC et triple empalmage inversé.

Quand on fait des prestations de 4-5 heures (ce qui est mon cas) avoir dans son arsenal des tours automatiques permet aussi de se "reposer" (entre guillemets) un peu. Quand on est pro, il faut arrêter de se la jouer car on sait faire un SDC ou autre technique, car ce n'est pas forcément la technique qui fait la réputation.

  • J'aime 4
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Thierry (Moonlight) a dit :

Comment on peut dire de telles inepties ? Surtout quand on se prétend pro. Moi qui suis pro avec 50-80 oprestas par an, je ne peux pas laisser dire cela car c'est totalement faux.

Tu m'a lut en travers je parle des top pro.

Parmi les close-up men pro (que je considère peut être à tors au top de la discipline), je vais citer quelques noms:

Larsen, David Jarre, Romaric, Stone, François Chapman...

Pense tu réellement qu'il n'ont pas payer le prix de la technique.

Pense tu réellement que leur répertoire n'est que composé de tours automatiques?

On est d'accord la technique n'est pas une finalité et j'aime beaucoup certains tours automatiques qui ont un super impact public, mais les spectateurs savent reconnaître une maîtrise technique, une liberté, un mouvement fluide une amplitude que ne permet pas l'utilisation de gimmick (c'est vraiment magique).

Après chacun voit midi à sa porte, je pense personnellement qu'une grosse base technique est inévitable même si elle n'est pas utilisé, tout comme faire de la veille sur les derniers effets sortie,je ne parle pas forcement des derniers tours de Sans cerveau (avis au anglophone) . Après tout ce n'est que ma façon de travailler et dont je voit les collègues qui m'entourent.

La réalité n'est toujours qu'une question de point de vue

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Il existe plusieurs types de professionnels, et de magies... Automatique ou pas ce qui compte c'est l'impact de la routine et sa présentation (qui rentre dans l'impact). Pour un magicien qui fait des cartes en close-up avec un personnage axé par exemple sur la triche au poker, forcément il lui faudra pour être crédible une très bonne technique et une très bonne dextérité. Pour le reste pas forcément, un magicien qui a un bon niveau en théatre, avec un personnage type one man show n'a pas besoin d'une super technique en cartomagie. Le spectateur voit l'effet, l'ambiance, le personnage mais pas le moyen d'y parvenir. L'important c'est la maitrise, la fluidité, le sens de la scène et de l'intéraction avec le public. Si le tour est bon, bien présenté et bien exécuté (c'est à dire magique, car impossible à comprendre) peu importe que la technique soit simple ou non. Après souvent les magiciens sont passionnés et aiment travailler des techniques pour eux même et c'est autres choses mais pour le public non magicien, franchement il s'en moque.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Michel tu te trompe je ne parle pas que de technique de carte, mais aussi de faux dépôt, d'écriture au nail writer, de change, de charge, de gestion des temps faible/temps forts, la maîtrise du FI, pour moi c'est de la technique pure et cela passe par la case technique, cela permet de aussi de rattraper n'importe quel situation ou d'en inventer en impromptue. Je suis bien entendu complètement d'accord que tout cela n'est rien sans un personnage fort, un numéro avec un bon impact, des plots extraordinaire...

Si toute cette technique ne sert qu'a "la carte est perdu et je vais la retrouver" on est d'accord que c'est très faible artistiquement.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, Hugo (carabas) a dit :

Michel tu te trompe je ne parle pas que de technique de carte, mais aussi de faux dépôt, d'écriture au nail writer, de change, de charge, de gestion des temps faible/temps forts, la maîtrise du FI, pour moi c'est de la technique pure et cela passe par la case technique, cela permet de aussi de rattraper n'importe quel situation ou d'en inventer en impromptue. Je suis bien entendu complètement d'accord que tout cela n'est rien sans un personnage fort, un numéro avec un bon impact, des plots extraordinaire...

Si toute cette technique ne sert qu'a "la carte est perdu et je vais la retrouver" on est d'accord que c'est très faible artistiquement.

Effectivement tu as raison  j'avais restreint ton propos à de la cartomagie, vu sous cet angle je suis donc totalement en accord avec toi, je pensais que tu parlais de techniques compliquées, il faut bien entendu un bagage et des connaissances, mais cela n'exclue pas les bons tours automatiques  😀

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...