Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Louis GAUDILLAT

"Voila, le menu" | présenter ses tours sous forme d'un menu de restaurant

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Christian Girard a dit :

la carte peut effectivement proposer différentes entrées [...]

 le magicien, lui, présente le même menu à chaque fois.

Bref, plusieurs entrées pour une seule sortie. 

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pour répondre à Christian Girard, TanMai et Philip59, effectivement je me doutais un peu que quelqu'un avait deja eu ce genre d'idée même si je n'en avait pas connaissance! 

Mais c'est justement ce que je demandais dans le premier message c'est si, a votre connaissance et/ou expérience, vous trouviez  que le concept est bon et qu'il marche! Et ensuite comme l'a dit Christian Girard "c'est dans les vieilles marmites qu'on fait les meilleures soupes", je pars toujours du principe qu'il faut se réapproprier les choses pour pouvoir ensuite les améliorer dans un second temps, ce pour quoi vos conseils sont et seront toujours les bienvenus :)

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Cela me rappelle un peu le spectacle "la grosse collection", initié il me semble par william eston il y a quelques années:

https://www.google.com/url?sa=i&rct=j&q=&esrc=s&source=images&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwis2v20rvHbAhWCaFAKHVA4B3cQjRx6BAgBEAU&url=http%3A%2F%2Fimagesetmagies.over-blog.com%2Farticle-22334638.html&psig=AOvVaw0nPa2bIZsv2TgCqGFFi2R-&ust=1530103647127126

Des centaines de boites, chacune contenant un tour, avec une étiquette sur chaque boite.

Les spectateurs demandent à un assistant telle ou telle boite, et l'assitant emporte la boite jusqu'au magicien, qui sort le matériel nécessaire de la boite, et réalise le tour pour le spectateur.

On retrouve cette notion de spectacle à construction aléatoire, le concept même prenant le pas sur une progression dramatique dans les effets.

 

On ne maitrise donc rien, il y a une granularité dans le spectacle, chaque "tour" étant en fait un mini spectacle en lui même, et pourquoi pas.

Ton idée de carte, avec entrée plat dessert est moins libre, du coup, puisque tu peux prévoir une variété de transitions entre les différents tours, et ainsi parvenir à unifier ces choix apparemment aléatoires.

Le nombre de combinaisons est limitée, et tu maitrises malgré tout la progression dramatique, par le classement des tours dans une catégorie ou une autre.

Alors que dans la grosse collection, c'était vraiment des sketch indépendants, sans idée de succession, un tour étant fait pour un, deux ou trois spectateurs, puis on passe à un autre tour pour un autre groupe de spectateurs.

Ton idée est intéressante :)

Gilbus

 

 

Modifié par Gilbus
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

A ma connaissance, les premiers qui ont fait ça (proposer un menu de tours, comme on propose un menu de restaurant), sont Les Aristobulles (Françoise et Renaud), il y a à peu près 23 ans.
Depuis, ils se sont orientés vers le spectacle de rue avec le succès qu'on leur connait.

7819082-12125821.jpg

Il faut aussi se rappeler que les (presque) tous premiers magiciens en France qui ont lancé et (surtout) développé l'idée des magiciens qui passent de table en table en restaurant, opéraient au Clos de Rougement à Lissay-Lochy (près de Bourges). C'était en 1977 et les magiciens de toute la France se bousculaient alors pour découvrir cette façon étonnante de faire de la magie.
La revue Mad Magic et le Journal de la Prestidigitation s'en étaient fait l'écho à l'époque.

Ci-dessous un article parue dans "La Nouvelle République" :
 

La Bande du Clos de Rougemont0001.jpg

Au Clos de Rougemont, la soirée se déroulait ainsi...
Trois magiciens accueillaient les convives (une trentaine de personnes) dans deux salles différentes. Le public était assis en demi-cercle autour de la table de close-up. Les magiciens faisaient aussi office de serveur en proposant le Champagne.
Puis l'ensemble des convives se retrouvait dans une troisième salle où les magiciens officiaient en passant de table en table durant le repas. 
Les années suivantes, la formule s'est étoffée et la soirée se terminait par un mini spectacle de "scène (mini estrade)".
Au cours des années, plusieurs trios de magiciens se sont succédés pour assurer le show...

Sinon le premier magicien à faire du close-up en restaurant devait être Sammy Liardey.
On peut aussi citer "Le boeuf à l'escamote" dans un autre registre.

Modifié par Gérard Bakner
  • J'aime 3
  • Merci 4

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 26/06/2018 à 11:48, Christian Girard a dit :

Par contre elle préexiste, dans le cas présent il s'agit donc d'une redécouverte qui ne se sait pas comme telle.  🙂

Ce thème du menu magique à la carte a déjà été débattu dans VM il y a quelques années, je n'ai pas retrouvé le (ou les)  sujet concerné (trop d’afférences avec les mots-clés utilisés, notamment "carte" 😉). Par contre j'encourage Louis G. dans la poursuite de cette idée évidemment, c'est dans les vieilles marmites qu'on fait les meilleures soupes (en l’occurrence des potions magiques). 👍

Une idée en passant : la carte peut effectivement proposer différentes entrées, plusieurs plats principaux et des desserts variés mais il suffit que les noms des plats soient choisis judicieusement pour qu'en réalité il n'y ait qu'un seul tour correspondant à chaque catégorie, une sorte de choix libre pour ce qui concerne les noms mais un forçage honteux 😉 pour ce qui concerne la prestation. Exemple : Les Cartes du fakir, Miracle à la carte ou Les Valets récalcitrants (pas récal-citrons hein !) peuvent être des titres différents pour un seul et même tour. En définitive, le spectateur croit choisir son "menu" particulier, le magicien, lui, présente le même menu à chaque fois. Ah, quel métier de menteurs ! 😉

 

Affirmatif Christian !!!! Il y a pas mal d'années de cela, Eric ELECTRIK (Eric Nadeau) un magicien québécois nous avait expliqué que pour ses close-up, il proposait à ses spectateurs un "menu" qu'il déposait sur chaque table et dans lequel il leur demandait de choisir un effet qu'il leur présentait ensuite. Il avait même intégré à ceci un "Menu enfants" avec des effets spécialement destinés aux plus jeunes.... Mais idée très intéressante.

  • Merci 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Dans mon personnage du collectionneur que j'utilise en déambulation, j'utilise un carnet avec ma collection de tours, et les spectateurs choisissent le tour qu'ils veulent dans la liste de ma collection.

Le concept n'est en effet pas nouveau, etil fonctionne plutôt bien sous cette forme ! Le travail de mise en scène permet de sortir du cadre et de présenter un tour non choisi par un spectateur, mais l'exercice de style est intéressant.

En formule "spectacle" c'est plus compliqué mais j'ai monté un spectacle il y a deux ans qui s'appelle "Valise...s" au cours duquel 15 valises étaient sur scène et c'étaient les spectateurs qui choisissaient les valises que j'ouvrais. A l'intérieur il y avait l'histoire de la valise (illustrée par un tour de magie) et je ne connaissais pas à l'avance l'ordre des numéros. Eric Antoine a repris ce concept avec des cartons lors des soirées magies pour l'ouverture de son théâtre.

Modifié par Spiouf
  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

James Hodges, dans les années 80, utilisaient des boîtes-cadeaux numérotées. Le public choisissait un numéro et James présentait le tour se trouvant dans la boîte. C'était dans un théâtre parisien, un spectacle pour enfants.
C'est ce spectacle qui m'a donné l'idée de "Magie Surprise". J'avais sur scène, un certain nombre de boîtes colorées qui se transformaient, une à une, en bateau, en château, en cuisinière afin de servir de support aux différentes histoires magiques que Françoise et moi racontions aux enfants.

298.jpg

Modifié par Gérard Bakner
  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Florian (ABbath) a dit :

j'aime bien l'idée , mais il faut en prévoir pas mal et une grosse sacoche

Une seule carte suffit, qui est présentée  à chaque table. En tout cas c'est principalement cette idée qui a été débattue dans ce sujet. Offrir une carte (de restaurant) à chaque convive est optionnel, en guise de souvenir, mais tu soulignes toi-même le côté  peu pratique  de ce choix, auquel s'ajoute les frais de fabrication. À chacun de faire selon sa motivation..  🙂 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...