Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Recommended Posts

Je suis assez d'accord avec Moonlight : il faut clairement faire une distinction entre le comportement des pro et celui des amateurs.

Pour ma part, j'appartiens à la seconde catégorie, et si je suis, comme les autres, sorti de la spirale des premiers temps, je suis tout de même obligé de me renouveler régulièrement... tout simplement parce que mon public, lui, ne se renouvelle pas : je fais de la magie pour ma femme et pour mes amis, et ils finiraient pas se lasser si je leur faisais pour la centième fois la même routine de carte ambitieuse ou de changement de couleur.

D'après moi, c'est une raison importante de cette quête permanente de nouveautés chez les amateurs.

Maintenant, ça ne veut pas dire que je me jette sur les derniers gimmicks à la mode : le renouvellement, ça peut consister à aller rechercher un tour oublié (ou injustement laissé de côté) dans un vieux livre : pour mon public, c'est une nouveauté !

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Vos réponses sont toutes très intéressantes, et notamment la frontière entre amateurs et professionnels, qui implique forcément des recherches différentes. Et finalement je pense qu’on  peut se retrouver en chacune de ces réponses.

Toutefois mon message voulait surtout aborder une notion plus psychologique voire philosophique de la question: qu’est-ce que cette compulsivité dit de moi? Ce qui ramène au fond à la question fondamentale: pourquoi fais-je de la magie? Je pense que non seulement répondre clairement à cette question aide à progresser dans notre magie, mais aussi et surtout à nous comprendre en tant qu’être humain. Et comprendre sans se juger est sans doute la seule voie qui mène à l’action équilibrée.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'on aime juste cette discipline. De fait, on continue d'essayer tout ce qu'elle propose, par plaisir de pratiquer.

Comme un pianiste qui achète régulièrement de nouvelles partitions à jouer. 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Justement, il en va de même pour un pianiste. Sur quel type de répertoire se dirige t-il, préfère t-il lire beaucoup de choses différentes ou ne se concentrer que sur certaines choses.

Au fond c’est : dis-moi quel type de magie tu pratiques, quelles routines, et aussi dis-moi combien tu dépenses, et je te dirai qui tu es... :)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

On va pas se mentir, la magie est un loisir onéreux. Quand on est professionnel tout change: on ne voit plus ces achats comme des dépenses mais comme des investissements, on prend ce qui selon nous va cartonner ou alors ce qui va nous permettre d'apprendre.

 

J'avoue moi même être très consommateur de nouveauté quand l'effet décrit est bluffant et que je n'ai aucune idée de comment cela fonctionne. Juste par curiosité, pour découvrir la solution, l'ingéniosité qu'il y a derrière. Je suis donc un compulsif par désir poussé d'apprendre et de comprendre.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Aurelien80 a dit :

Je suis donc un compulsif par désir poussé d'apprendre et de comprendre.

Oui, mais si on remonte encore le fil de ce désir, je pense que cela va plus loin, et retourne toujours à la même question du pourquoi.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, sammuel a dit :

Oui, mais si on remonte encore le fil de ce désir, je pense que cela va plus loin, et retourne toujours à la même question du pourquoi.

Je ne penses pas qu'il faille aller si loin. Le pourquoi c'est juste pour assouvir sa curiosité. Comme la première fois que l'on a vu un tour de magie et que nous avons eu l'envie irrésistible de comprendre comment cela fonctionnait. Ou alors ce désir de comprendre est peut être un besoin profond de comprendre notre environnement et d'être capable de tout expliquer...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Sujet super intéressant !

 Au début, j'avais tendance à apprendre toutes les routines d'un livre. Maintenant je travaille surtout celles que j'aime. Je me les approprient  et essai de trouver une histoire, quelque chose en plus ...

On parle beaucoup d'achat de gimmicks mais on peut aussi parler des tours dans les livres et dvd. Pourquoi faire des tours compliqués alors qu'un biddle marche aussi bien qu'un tour de la carte au portefeuille pour les profanes ?

Pourquoi vouloir toujours apprendre de nouveaux tours alors que l'on pourraient perfectionner nos tours ?  Plus on se diversifie dans les tours et plus on devient moyen partout. Tout est une question de "sacrifice" ou de "priorité".   Je vois souvent des magiciens qui savent faire beaucoup de tours bien. Ils les font bien, seulement bien et pas très bien... 

 

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...