Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Cyril RICHTER (zirko)

Aimants : perte de puissance au fil du temps

Recommended Posts

Bonjour

Il y a 4 ans je faisais les cuillères qui collent avec un aimant néodime, et aujourd'hui ça ne marche plus bien que les aimants soient toujours aussi puissant quand ils se collent entre eux,

alors ma question est dois-je m'en racheté un et est ce que vous rencontrer le même problème ?

Cyril

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Il est normal que les aimants se "déchargent"... un champ magnétique est en effet un voyage d'électrons, et à force de partir, y'a moins d'électrons.

C'est une des raisons pour lesquelles les solutions de mouvement perpétuel avec des aimants ne sont pas viables...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Jamais testé, mais j'ai lu il y a longtemps qu'en attachant un poids à un aimant et en augmentant progressivement cette charge, on augmentait la force de l'aimant. Méthode qui s'appelle "nourrir un aimant".

C'était dans un article sur les coquilles typographiques (le typographe avait mis que la méthode s'appelait "mourir en aimant", ce qui est plus poétique, il faut le reconnaître...), et je n'ai aucune idée de la validité de l'article scientifique original.

Je vous renvoie à la toute fin du paragraphe A2 de cette page : http://www.cnrtl.fr/definition/aimant//1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, zirko a dit :

Bonjour

Il y a 4 ans je faisais les cuillères qui collent avec un aimant néodime, et aujourd'hui ça ne marche plus bien que les aimants soient toujours aussi puissant quand ils se collent entre eux,

alors ma question est dois-je m'en racheté un et est ce que vous rencontrer le même problème ?

Cyril

Dans des circonstances normales, les aimants en néodyme et en ferrite conservent leur magnétisation très très longtemps (beaucoup plus que 4 ans, même quasi infini).

Mais cela dépend de leur environnement et de leur nature.
Par exemple, les aimants au néodyme ne supportent pas des températures supérieures à 80°. Pour les aimants en ferrite c'est 250°, avec une température minimale de -20°, uniquement pour eux. Pour les aimants fins, ces températures maximales peuvent être plus basses. Idem pour des anneaux magnétiques diamétralement magnétisés.

Mais leur pire ennemi, ce sont les champs magnétiques puissants (électro-aimants par exemple). Et surtout pour les aimants en ferrite, mis en présence d'aimants au néodyme (perte d'aimantation ou inversion des pôles). D'où la nécessité de les stocker et transporter séparément.

Personnellement je n'ai jamais constaté de perte d'aimantation de mes aimants au néodyme, même au bout de plusieurs dizaines d'années.

Il y a quand même une chose qui m'étonne : tes aimants sont toujours aussi puissants quand ils se collent entre eux. Donc ils n'ont pas perdu de leur aimantation. Le problème ne viendrait-il pas de tes cuillères ? Bon, je vais éviter la blague facile de dire qu'il faut éviter les cuillères en plastique, mais ces cuillères sont-elles les mêmes ? Si non, leur alliage est-il identique ? Et si oui, il se peut qu'à la longue elles se soient aimantées à leur tour et se repoussent, en fonction de leurs pôles (surtout si elles sont en fer).

Par contre, la réponse de Chakkan me laisse rêveur. Un champ magnétique est une force (la force de Lorentz), il n'est pas constitué de particules. À ne pas confondre avec le champ magnétique produit par un électro-aimant, ce dernier étant parcouru par un courant électrique pour fonctionner (un déplacement d'électrons). Mais le champ magnétique n'est pas constitué d'électrons et encore moins avec des pertes possibles, c'est une "influence".
Les champs produits par des électrons d'atomes voisins peuvent s'aligner les uns par rapport aux autres, pouvant faire apparaître une aimantation spontanée : c'est le ferromagnétisme, créant des aimants permanents.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, Edler a dit :

Par contre, la réponse de Chakkan me laisse rêveur. Un champ magnétique est une force (la force de Lorentz), il n'est pas constitué de particules. À ne pas confondre avec le champ magnétique produit par un électro-aimant, ce dernier étant parcouru par un courant électrique pour fonctionner (un déplacement d'électrons). Mais le champ magnétique n'est pas constitué d'électrons et encore moins avec des pertes possibles, c'est une "influence".
Les champs produits par des électrons d'atomes voisins peuvent s'aligner les uns par rapport aux autres, pouvant faire apparaître une aimantation spontanée : c'est le ferromagnétisme, créant des aimants permanents.

J'adore quand on parle de physique... Surtout quand c'est bien fait! ;) 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

LE champ magnétique en lui même est en effet une force, une "influence".
Mais au départ, pour qu'il existe, il y a bien déplacement de matière, d'électrons ?

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Non, il y a présence d'électrons dans des atomes voisins, qui produisent des champs. S'ils sont alignés les uns par rapport aux autres, l'aimantation devient spontanée. Mais ce n'est pas leurs déplacements le long de l'aimant qui en est la source.

La confusion provient de la nature du courant électrique, dont la source est le déplacement d'électrons. Avec pour conséquence la création d'un champ magnétique (cas de l'électro-aimant). Si le courant s'arrête, plus de champ magnétique. Mais dans un aimant permanent, il n'y a pas production de courant à l'intérieur.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

En provenance de Supermagnet

Un aimant devient-il moins puissant avec le temps?

Dans des circonstances normales, des aimants en néodyme et en ferrite ainsi que des bandes et films magnétiques conservent leur magnétisation pour une durée quasi illimitée.

Les influences suivantes peuvent entrainer une perte de la force magnétique :

Aimants en néodyme

Chaleur : La plupart des aimants en néodyme ne devraient pas être exposés à des températures dépassant les 80 °C.

D'autres champs magnétiques puissants (par exemple ceux provenant d'électro-aimants)

Aimants en ferrite

Chaleur : Les aimants en ferrite peuvent supporter une température maximale de 250 °C.

Froid : Les aimants en ferrite ne supportent pas des températures en-dessous de -40 °C.

D'autres champs magnétiques puissants : des champs émanant d'électro-aimants mais aussi d'aimants en néodyme peuvent démagnétiser les aimants en ferrite ou inverser leurs pôles. Pour cela, les aimants en néodyme et les aimants en ferrite devraient toujours être stockés et transportés séparément.

Bandes et films magnétiques

Chaleur : Des films et bandes magnétiques peuvent supporter une température maximale de 85 °C.

Froid : Les bandes et films magnétiques ne peuvent pas être refroidis en dessous de -20 °C.

D'autres champs magnétiques puissants : des champs émanant d'électro-aimants mais aussi d'aimants en néodyme ou en ferrite peuvent démagnétiser les bandes et films magnétiques ou inverser leurs pôles. Pour cela, ils devraient toujours être stockés et transportés séparément.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...