Aller au contenu

Henri BROCH - Zététique - Art du doute - Science et paranormal


Recommended Posts

Et puisqu'il faut une explication de texte :

Je n'ai voulu salir personne sournoisement comme le suggère Christian Girard et surtout pas Gerald Bronner dont j'apprécie le travail en dépit des divergences que je peux avoir sur le fond.

J'ai voulu montrer en utilisant l'ironie et l'outrance que, pour moi, il n'est pas juste de préjuger du travail d'un auteur ou de le disqualifier par avance en pointant ses engagements philosophiques (qu'ils soient rationalistes ou spiritualistes).

Je suis bien sûr pas dupe du fait que les engagements et options philosophiques d'une personne vont influer sur son travail (y compris quand il s'agit de science) mais, pour moi, toute idée, théorie, conception, livre, article, interview ou vidéo doit être évaluée en dehors de ce contexte sur le fond, uniquement sur le fond !

En choisissant de prendre ma plaisanterie au premier degré, Christian Girard me prête exactement l'idée inverse de celle que je voulais exprimer.

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Christian GIRARD a dit :

Pour ce qui concerne ton positionnement face à ce sociologue : le dénigrer en le présentant comme « proche de la mouvance activiste rationaliste et zététique » c'est, en quelques mots bien choisis, le salir tout en douceur car lesdits mots résonnent immédiatement avec les définitions multiples qu'on connaît d'eux, notamment l'activisme (politique par exemple) en tant que (je cite) « forme de militantisme dont l'une des modalités peut être de braver la loi » et impliquant des « actions qui peuvent parfois être considérées comme violentes ».  

En plus, ta présentation privilégie une définition du mot activisme (mot ambigu et aux contours mal définis certes) très péjorative et complètement hors cadre.

Le portail européen de la jeunesse donne une toute autre définition de l'activisme à l'ère du numérique et encourage chacun à devenir activiste sur le net : L’activisme à l’ère numérique

Cette définition me semble tout à fait raccord avec l'activité produite par la galaxie zététique sur certaines chaines youtube. Et, dans ce sens là, il n'y a rien de péjoratif à être un "activiste" ou un "militant" d'une cause que l'on croit juste. D'autres "activistes" qui ne sont pas d'accord ont aussi le droit de répondre et de débattre.

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, Patrick FROMENT a dit :

Gerald Bronner dont j'apprécie le travail

C'est parfait ! 🙂 

***

Aviez-vous suivi ce "feuilleton" sur la TEB ? :

« La pire publicité sur YouTube ?! » 

Citation

Parmi les messages publicitaires que la plateforme YT diffuse sur notre chaîne se cachent des perles, et aujourd'hui nous allons en examiner une pour révéler les diverses méthodes de manipulation qui s'y trouvent.

 

« Le SECRET quantique de l'abondance ! » :

Citation

Les techniques de manipulation du marketing placées entre les mains d'arnaqueurs accouchent de vidéos qui peuvent vous sembler trop débiles pour être dangereuses, mais qui sont en réalité calibrées avec soin. Faisons ensemble l'autopsie de la vidéo destinée à vous convaincre d'acheter le programme" Manifestation Quantique".

 

« La répression des FRAUDES le déteste ! Découvre sa technique. »

Citation

Une méthode pour les plumer tous. Une méthode pour les interloquer. Une méthode pour les séduire tous et dans le tunnel les flouer, au pays des beaux parleurs où s'étend la faconde. Découvrez comment M. Jacquot entend faire fortune avec son entreprise située en Estonie avec une méthode dite du copywriting ciblant les personnes ouvertes au paranormal. Suite et fin de l'autopsie de son tunnel de vente "Manifestation Quantique" qui nous amène aux portes du petit monde des infopreneurs-arnaqueurs que nous explorerons lors du prochain (et dernier?) épisode.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Christian GIRARD a dit :

Aviez-vous suivi ce "feuilleton" sur la TEB ? :

Très beau travail d’enquête et d’investigation de la Tronche en Biais !

Ce genre de bullshit et d’arnaque est, hélas, typique de plein de pubs de toutes sortes qui polluent le net.

Cela me fait penser à certaines publicités qui fleurissaient dans les années 70 et 80 sur des magazines du style Ici Paris ou France Dimanche, ici c’est juste la version 2.0

Quant au copywriting, technique de marketing, j’ai toujours pensé que, par certains de ses aspects, il sort du domaine de la simple communication pour entrer dans celui de la manipulation.

Cette série de vidéos est un parfait exemple de ce que la zététique, en général, et la TeB, en particulier, fait de mieux et, sur ce plan, là ils auront toujours mon soutien.

Mes critiques parfois virulentes de la zététique concernent le glissement fréquemment observé de :

- développement de l’esprit critique, dénonciation des arnaques du paranormal
à
- prises de positions philosophiques ou métaphysiques en prétendant qu’il s’agit de science

(typiquement pour prendre un exemple qui a fait polémique ici tout récemment : prétendre que la question de l’existence de Dieu ou de sa non existence (ou de la probabilité de son existence) est une question qui peut être réglée ou mesurée par la science).

  • J'aime 1

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De la nécessité de bien définir le sujet dont on parle :


Selon la définition qu’on donne du mot "Dieu" on va pouvoir considérer que la question est appréhendable par la science ou pas.

Si nous définissons "Dieu" comme le Dieu créateur de la Bible, nous avons effectivement quelques soucis à concilier cette vision avec les données de la science. D’autres définitions ou visions du concept "Dieu" sont en revanche complètement compatibles avec la science (le "Dieu de Spinoza" par exemple pour reprendre la célèbre expression d’Albert Einstein.


La même question se pose au sujet de la conscience :

Quand il est question de conscience dans les neurosciences, il s’agit de conscience d’accès  définie dans un cadre physicaliste.

Ceci est très bien expliqué par Stanislas Dehaene dans son cours de Psychologie cognitive expérimentale :

Citation

Le mot « conscience » est polysémique, et l’introduction d’un vocabulaire précis et restreint est une étape importante de la théorisation. (…) Le second usage, intransitif, fait référence à la prise de conscience d’une information particulière. On parle alors de « conscience d’accès », ou d’accès d’une information à la conscience.


Dans le même cours, Dehaene évoque la conscience phénoménale :

Citation

La  conscience phénoménale précèderait et dépasserait ce que nous sommes capables de rapporter (c’est-à-dire la conscience d’accès).


La conscience phénoménale est celle dont je parle quand je parle habituellement de "conscience", d’"expérience consciente" ou de "l'effet que cela fait de ressentir une certaine sensation".

Comme je l’ai indiqué hier, cette conscience n’est pas quantifiable et pas objectivable tout en étant notre expérience permanente la plus intime et la condition même de l’objectivation du monde. Selon Ned Block elle n’est même pas définissable : "Tout ce qu'on peut faire, c'est indiquer le phénomène. "

Pas objectivable, pas quantifiable, pas définissable = quelque chose qui est (aujourd’hui) en dehors du champ de la science pure et dure (et qui pourtant est juste le tissu de nos vies : ce qui est au cœur même de notre expérience la plus intime et la plus immédiate).

La seule porte de sortie (aujourd’hui) pour un scientifique de rendre compte de cette conscience phénoménale tout en restant dans un cadre physicaliste et sans perdre la face, c’est de renvoyer la conscience phénoménale au statut... d’illusion ! (toujours extrait du même cours de Psychologie cognitive expérimentale par Stanislas Dahaene) :

Citation

Même  si  l’introspection  semble  valider  l’idée  d’une conscience  phénoménale  de  la  totalité  d’une  scène  visuelle,  il  se  peut  qu’elle  ne reflète  qu’une  « illusion  de  voir ».

 

  • Merci 1

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks plus tard...
Le 20/05/2021 à 12:41, Christian GIRARD a dit :

Pour ce qui concerne ton positionnement face à ce sociologue : le dénigrer en le présentant comme « proche de la mouvance activiste rationaliste et zététique »...


Un peu plus de deux semaines après cette interprétation curieuse d’un de mes propos qui se voulait humoristique, je reçois un clin d’œil de l’univers au travers d’un passage d’un livre qui a atterrit par hasard entre mes mains.

(Ok… Comme nous sommes sur un sujet qui parle de zététique, on va donc se mettre au diapason et parler de « biais cognitif » plutôt que de « clin d’œil de l’univers » (c’est moins poétique, je sais ! 😁))

Donc…

Dans l’excellent ouvrage de Patrick Laude, Clefs métaphysiques de la Sophia Perennis - Comprendre le langage interreligieux de Frithjof Schuon :


41ubvHKUF+L._SX329_BO1,204,203,200_.jpg


… Quelle n’est pas ma surprise (page 239) de voir le « rationalisme » et « l’activisme » assimilés à des « déviations occidentales modernes », le « rationalisme » et « l’activisme » constituant respectivement une « réduction de l’intelligence » (si, si !!! 🤣) et un « obstacle à la contemplation ».

(Bon… Au passage le mot « activisme » prend encore un sens différent et il est à comprendre, ici, comme une sorte d’hyperactivité, de productivisme et de pragmatisme propre à l’Occident au contraire de l’Orient qui serait plus « contemplatif ». Mais la juxtaposition de ces deux mots (activisme et rationalisme) dans le contexte que j’ai rappelé plus haut est plutôt cocasse !)

Quant à Frithjof Schuon, dont ces lignes sont censées traduire la pensée, il semble que ce monsieur était loin d’être un zététicien ! 🙂😃🤣

Citation

« L'inébranlable conviction » de ce dernier que « Brahman est la seule réalité et que l'univers est illusoire », constitue selon Mark Perry un « axe » de la pensée de Schuon.

 

IMG_20210608_112430_resized_20210608_124441268.jpg

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...