Jump to content
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Henri BROCH - Zététique - Art du doute - Science et paranormal


Recommended Posts

Il y a 4 heures, Patrick FROMENT a dit :

"l’eau ça mouille et le feu ça brûle !" ce sera moins morbide 😃 (et pour le coup c’est une connaissance je te l’accorde 🙂).

Non, c'est une généralisation abusive 😉 car il existe contre-exemples, en voici un : l'eau ne mouille pas un tissu hydrophobe. 

 

Il y a 4 heures, Patrick FROMENT a dit :

C’est juste que je trouve quand même ça assez particulier ces argumentations où on en revient, régulièrement, à des histoires de coup de marteau sur la tête ou bien de voitures qui renversent des braves gens

Pas du tout. L'argument du coup de marteau revient à dire que "le réel ça fait mal", ou plus généralement qu'il se perçoit. Il sert à délimiter en grosse partie ce que l'on nomme le réel empirique. Je n'ai pas argumenté selon ce point de vue (et de ton côté tu n'hésites pas à nous évoquer des cerveaux pataugeant dans des cuves, et l'on n'a pas fait notre chochotte en lisant ça). 

Je reviens sur ce qui m'a fait réagir :

Citation

 Quant à la fameuse question de la différence entre une connaissance et une croyance (question chère aux rationalistes et zététiciens) c'est une question 100 % épistémologique et donc philosophique.

Je repose donc ma question : en quoi le fait de savoir qu'il y a un risque mortel en cas de chute du haut d'une falaise (que ça fasse mal ou non, ce n'est pas le problème) ne serait pas du domaine de la connaissance mais de celui de la croyance ? Quand tu marches au bord d'une très haute falaise, avec des rochers acérés tout en bas, est-ce que tu SAIS que si tu tombes du haut de celle-ci tu meurs, ou est-ce que tu CROIS que si tu tombes du haut de celle-ci tu meurs ? C'est tout. Réponse A, tu sais. Réponse B tu crois. Alors ? A ou B ? 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 416
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

L'esprit critique est souvent présenté comme un outil efficace d'hygiène mentale.  Ci-dessous, la première vidéo d'une série d'interviews avec le plus illustre représentant de la zététique en Fra

Bonjour Jean Dupont Beaucoup d'animosité pour un premier message dans VM non ?  Ce n'est pas à moi de répondre à la place d'Antoine Dassabin mais bon, dans le doute j'ai fait une recherche G

J'ai trouvé un truc pas mal que je souhaite partager avec vous  :  

Posted Images

Il y a 8 heures, Patrick FROMENT a dit :

On va où avec ça ? 😃

Eh bien on peut postuler que tu possèdes au moins une connaissance, et ça nous rassure 😉 car c'est une connaissance que nous partageons tous, zététiciens, philosophes, épistémologues, etc. En tirant un peu sur le fil, on pourra également convenir que l'Univers n'est pas figé et qu'il a une histoire, et que de cette histoire on connaît des grandes lignes qui sont un socle de connaissances communes. Etc.

Pout ce qui est des liens et éléments que tu as donnés précédemment, on ne peut qu'être d'accord avec le fait qu'il y a toujours des risques à l'utilisation abusives d'éléments scientifiques à des fins politiques ou économiques, évidemment. Je reviens sur l'affaire Lyssenko évoquées dans l'une des pages Web en lien :

Citation

« Le lyssenkisme est une politique agricole formulée en Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) par Trofim Lyssenko et ses successeurs à partir de la fin des années 1920, puis mise en application au cours des années 1930 lorsque Lyssenko, soutenu par les autorités, prend la tête de l'Académie Lénine des sciences agronomiques. Cette politique a été maintenue officiellement jusqu'en 1964.»

Plus intéressant, ceci :

Citation

 

Propagandiste volubile du régime soviétique et du marxisme-léninisme, Lyssenko grimpe les échelons du Parti communiste de l'Union soviétique et, rompant avec le scepticisme rationnel et avec la méthode expérimentale, dénonce comme « contre-révolutionnaires » les généticiens scientifiques qui osaient discuter ses postulats. Lyssenko entend « appliquer la dialectique marxiste aux sciences de la nature » et, inversement, à démontrer la validité de la méthode dialectique par les sciences naturelles. Bénéficiant du soutien de Joseph Staline, il gagne encore en influence et élimine sans états d'âme ses adversaires, jugés comme « saboteurs » et déportés au Goulag.

Pour cette raison et parce qu'il s'appuyait sur des postulats faussement scientifiques en génétique, le lyssenkisme est depuis lors utilisé métaphoriquement pour dénoncer la manipulation ou la déformation de la méthode scientifique pour étayer une conclusion pré-déterminée liée à un objectif idéologique ou politique.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lyssenkisme

Citation

Trofim Denissovitch Lyssenko, né le 29 septembre 1898 à Karlivka (aujourd'hui en Ukraine) et mort le 20 novembre 1976 à Kiev, est un technicien agricole soviétique. Il est à l'origine d'une théorie génétique pseudo-scientifique, la « génétique mitchourinienne », qu'il promeut pendant la période stalinienne en Union soviétique où elle accède en 1948 au rang de théorie officielle exclusive opposée à une « science bourgeoise », fausse par essence.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trofim_Lyssenko

Link to post
Share on other sites

Oui ! Finalement (pour moi), au delà de la question de la promotion de l’esprit rationnel et scientifique et au delà de la dénonciation des fausses sciences (questions qui sont, somme toute, assez simples donc tout à fait du ressort de la zététique 😁), au delà de ces questions, donc, la grande question est celle d’une véritable réflexion (philosophique) sur les sciences. Et là on ne peut pas dire que la zététique soit très efficace.


La crise de la Covid a révélé aussi une crise des sciences (crise du monde scientifique lui même en proie à des dissensions et des rivalités qui ont éclaté au grand jour à la faveur de cette crise et crise de civilisation vis à vis de la science (certainement due au fait que nos contemporains ont mis des attentes déraisonnables sur la science)).
Des personnes comme Étienne Klein (à la fois scientifique et philosophe des sciences) ont assez vite alertés sur la nécessité d’une articulation entre science et philosophie des sciences :


on remarque qu’aujourd’hui, les thèses « relativistes », par exemple celle de Paul Féyerabend, ont un impact très fort, notamment dans les milieux étudiants. Même si leur diffusion s’accompagne de contresens et de malentendus, elles servent de socle à des critiques de plus en plus vives adressées aux professionnels de la recherche : Votre science dit-elle réellement le vrai ? Comment osez-vous prétendre qu’elle se réfère à la rationalité alors que les jugements esthétiques, les préjugés métaphysiques et autres désirs subjectifs imprégnent sinon sa démarche tout entière, du moins certaines de ses phases ?
(…)
l’indifférence commune des scientifiques à l’égard de la philosophie des sciences a aussi des effets pervers. D’abord, elle peut être interprétée comme la marque d’une sorte de mépris de la part des acteurs de la science pour toutes les questions qui transcendent l’opérativité de leurs disciplines, laissant accroire que la science est devenue une entreprise exclusivement productiviste.
(…)
La chose me semble devenue criante : les sciences contemporaines manquent cruellement, aussi bien dans leur construction que dans leur présentation, d’un travail philosophique régulier.

source

  • J'aime 1

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Patrick FROMENT a dit :


La crise de la Covid a révélé aussi une crise des sciences (crise du monde scientifique lui même en proie à des dissensions et des rivalités qui ont éclaté au grand jour à la faveur de cette crise et crise de civilisation vis à vis de la science (certainement due au fait que nos contemporains ont mis des attentes déraisonnables sur la science)).
:

 

Ah bon. Des chercheurs qui ne sont pas d'accord entre eux, c'est une crise ? 🙂

N'est-ce pas au contraire le principe même de la science d 'apporter la contradiction, de chercher des failles et de proposer de nouvelles hypothèses ? ça a toujours existé sauf que ça ne se passait pas sur des plateaux télé mais dans des revues que le grand public ne lisait bien sûr pas ! 🙂

Quant aux rivalités elles ont aussi toujours existé et il n'y en a pas plus aujourd'hui qu'avant (ah la gloire ! les subventions !). 

Et puis c'est bien connu que les philosophes sont tous d'accord entre eux, qu'il n'y a pas de rivalité entre eux, et tout ça tout ça, pas la crise quoi 🙂

 

 

 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, Georges PERON a dit :

Et puis c'est bien connu que les philosophes sont tous d'accord entre eux, qu'il n'y a pas de rivalité entre eux, et tout ça tout ça, pas la crise quoi

Oh non ! Et je n'ai jamais prétendu cela.

Les philosophes ne sont même pas d'accord sur la définition précise de leur discipline ni sur ses méthodes. Il n'y a même pas de langage unique en philosophie, deux philosophes peuvent utiliser le même mot dans un sens tout à fait différent.

(... Et j'ose dire que ce joyeux bordel me plait bien ! 🙂)

  • Haha 1

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Le 08/02/2021 à 14:15, Georges PERON a dit :

medium

 

Citation

Certaines personnes, qui se disent médiums ou voyantes, prétendent pouvoir « entendre la voix des morts ». Mais qu'en est-il vraiment ? Une équipe de chercheurs de l’Université de Durham (Royaume-Uni) s’est penchée sur ce phénomène. D’après leurs recherches, les personnes affirmant avoir le don de clairaudience, c'est-à-dire la capacité d'entendre des sons ou des paroles sans aucun stimulus externe, auraient un niveau d’« absorption » plus élevé. En clair, elles ont plus de facilité à s’immerger pleinement dans des activités imaginatives.


 

Citation

 

Les psychologues Adam Powell et Peter Moseley, qui ont mené cette étude parue en janvier dernier dans la revue «Mental Health, Religion and Culture», expliquent que les médiums seraient beaucoup plus sensibles aux hallucinations auditives

 

https://www.cnews.fr/monde/2021-02-12/voici-pourquoi-certaines-personnes-disent-entendre-les-morts-selon-une-etude

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...