Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

Henri BROCH - Zététique - Art du doute - Science et paranormal


Recommended Posts

Il y a 4 heures, Christian GIRARD a dit :

Tu auras remarqué que dans cette courbe il y a quelque chose qui cloche.

😂

Effectivement, il y a certainement quelque chose qui cloche à mettre en scène un certain type de pensée (la pensée dite complexe) comme le summum de la pensée.

J'imagine aisément que tu vas trouver "quelque chose qui cloche" aux auteurs de ce graphe (Sylvain Fève et Philippe Gillemant).

Il y a néanmoins des choses qui me semblent plutôt justes et pertinentes dans ce graphe : renvoyer dos à dos le biais matérialiste et le biais mystique, repérer deux grandes lignes de force qui structurent les idées (la pensée mentale et la pensée émotionnelle).

Le document complet ici : Les biais cognitifs de la pensée matérialiste

Je suis tombé là dessus en suivant les publications du philosophe et essayiste Vincent Cespedes, il a l'air un peu remonté contre la zététique... 😁

Capture d’écran 2020-12-03 à 07.38.43.png

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, Georges PERON a dit :

Plusieurs choses qui clochent même : lorsqu'on voit que pour atteindre la justesse il faut être à mi-chemin entre la rigueur et la transcendance 😀 

Oui... Les auteurs expliquent le pourquoi de cette vision dans la conclusion du document que j'ai mis en lien dans mon précédent message. On est un peu dans l'inspiration du Manifeste pour une science postmatérialiste de Gary E. Schwartz et Mario Beauregard.

 

Citation

En conclusion, il faut reconnaître que les personnes qui prêchent la rigueur scientifique (qu’elles se disent matérialistes, sceptiques, rationalistes ou cartésiennes) sont utiles à la société car elles imposent légitimement à notre conscience collective l’autorité et la nécessité de cette rigueur. Elles évitent ainsi que ne se répandent trop facilement des croyances ou dérives sectaires. Cette rigueur a toutefois besoin d’une discipline de la pensée fondée sur un ordre établi (de croyances scientifiques). Or dans une époque où la science ne cesse de remettre en question cet ordre et ses fondements, il devient vital de relâcher la contrainte d’autorité et de rigueur pour faire entrer en sciences l’ouverture d’esprit, l’imagination, la créativité et l’intuition. Il en va de la crédibilité de l’autorité scientifique installée, sous peine d’aboutir à l’effet contraire, en l’occurrence une fuite de l’intelligence en dehors de la science, conduisant à un foisonnement de pratiques et de croyances douteuses qui s’auto-justifient par la rigidité mentale de ceux qui prétendent les combattre en conservant l’ancien paradigme : un cercle vicieux.

 

Modifié par Patrick FROMENT

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En gros, pour faire simple, la valeur de ces critiques de la zététique est de mettre à jour les fondements de la pensée zététique (matérialisme scientifique et rationalisme scientifique) et donc ses biais conceptuels (survalorisation du cadre ontologique matérialiste, survalorisation de la pensée logique et rationnelle, positivisme, risque de dérive scientiste…).


A cela la zététique peut intelligemment répondre que son but n’est pas de prétendre à une pensée globale et intégrée autour des grandes questions métaphysiques de l’humanité mais, pour paraphraser l’article wikipédia, d’être « l'étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges » ou comme « l'art de faire la différence entre ce qui relève de la science et ce qui relève de la croyance ».


A charge pour les philosophes et épistémologues de leur montrer que la différence entre science et croyance n’est pas toujours aussi nette et tranchée que les zététiciens voudraient nous le faire croire et que les fondements de la science reposent eux mêmes sur un ensemble de croyances (j’ai déjà abordé cette question ici et là).

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Patrick FROMENT a dit :

Je suis tombé là dessus en suivant les publications du philosophe et essayiste Vincent Cespedes, il a l'air un peu remonté contre la zététique... 😁

 

Les fameux philosophes des réseaux sociaux...

Il paraît tout à fait logique que les "penseurs" qui considèrent la rigueur, l'analyse et la logique comme des biais, diffusent sans aucune analyse ce qu'ils trouvent sur le Web et qu'ils en parlent sans aucune rigueur. 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 20 minutes, Georges PERON a dit :

Les fameux philosophes des réseaux sociaux...

Il paraît tout à fait logique que les "penseurs" qui considèrent la rigueur, l'analyse et la logique comme des biais, diffusent sans aucune analyse ce qu'ils trouvent sur le Web et qu'ils en parlent sans aucune rigueur. 

Euh... Jugements, peut être, un peu hâtifs et excessifs (autant sur l'attaque ad hominen de "philosophe des réseaux sociaux" que sur l'absence de rigueur).

Tu devrais jeter un coup d’œil sur le cv de Vincent Cespedes, sa bibliographie, sa discographie, sa chaine youtube (bon... j'ai pas dit que je partageais toutes les idées de Mr Vincent Cespedes hein ! 🙂 mais prétendre qu'il ne s'exprime que à coup de 280 signes c'est, peut être, un peu court !... Mais bon c'est la disqualification classique de tous les contradicteurs de la zététique ! 🙂)

Modifié par Patrick FROMENT

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 18 minutes, Patrick FROMENT a dit :

Euh... Jugements, peut être, un peu hâtifs et excessifs (autant sur l'attaque ad hominen de "philosophe des réseaux sociaux" que sur l'absence de rigueur).

Tu devrais jeter un coup d’œil sur le cv de Vincent Cespedes, sa bibliographie, sa discographie, sa chaine youtube (bon... j'ai pas dit que je partageais toutes les idées de Mr Vincent Cespedes hein ! 🙂 mais prétendre qu'il ne s'exprime que à coup de 280 signes c'est, peut être, un peu court !... Mais bon c'est la disqualification classique de tous les contradicteurs de la zététique ! 🙂)

Je n'ai rien contre la personne que tu cites. J'aurais donc bien du mal à faire une attaque ad hominem d'une personne que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam. Le tweet est tout simplement le contraire de la pensée un peu profonde, c'est du marketing . 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 12 minutes, Georges PERON a dit :

Le tweet est tout simplement le contraire de la pensée un peu profonde, c'est du marketing .

"contraire de pensée un peu profonde" et "marketing" c'est effectivement la définition générale d'un tweet ! 🙂

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...