Aller au contenu

Henri BROCH - Zététique - Art du doute - Science et paranormal


Recommended Posts

Le 18/04/2020 à 10:45, Christian GIRARD a dit :

Étienne Klein. Tracts de Crise (N°25) - Je ne suis pas médecin, mais je

Il est question de ce texte dans l’interview ci-dessous mais de bien d'autres sujets d’intérêt touchant notamment à la pandémie actuelle et au confinement : 

Citation

Interdit d'interdire - Etienne Klein sur le Covid-19, la physique, la science...

Frédéric Taddeï reçoit Etienne Klein, physicien.

 

Modifié par Christian GIRARD
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks plus tard...
Le 08/05/2020 à 12:30, Christian GIRARD a dit :

C'est déjà bien compliqué d'expliquer la méthode scientifique alors mettre d'emblée l'accent sur des questions "relativistes" des points de vue n'est souhaitable qu'à un certain niveau de compréhension. C'est comme dans l'enseignement, on ne peut transmettre des savoirs sans y aller à petits pas, si on commence par dire trop assurément que les bases qu'on propose sont sujettes à caution comment susciter l’intérêt et la motivation d'un apprentissage ? 

Aucun modèle n’est capable de reproduire la complexité du réel. Les explications en science sont souvent fausses. (...) Les résultats scientifiques sont par nature biaisés. C’est la base de toute la réflexion sur la relativité de la science.

Professeur Didier Raoult - Votre Santé

🙂

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 3 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

Aucun modèle n’est capable de reproduire la complexité du réel.

Évidemment ! C'est une lapalissade. 

 

il y a 4 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

Les explications en science sont souvent fausses.

Euh... On pourrait éventuellement dire qu'elles sont « justes » jusqu'à preuve du contraire. 😉 

La science raisonne dans des cadres et affine continuellement sa façon de tenter d'expliquer les choses. 

Une fois de plus c'est étrange que cites ceci car comme tu mets en doute le réel je ne vois pas trop comment tu peux user des argument liés à des notions de vérité ou de fausseté

La « théorie vérificationniste de la signification » pourrait en intéresser quelques-uns parmi vous :

Citation

La théorie vérificationniste de la signification est une conception épistémologique partagée par le positivisme logique du Cercle de Vienne. Dans sa formulation la plus simple, elle affirme qu'un énoncé n'a de signification cognitive, c'est-à-dire n'est susceptible d'être vrai ou faux, que s'il est vérifiable par l'expérience : c'est pourquoi on parle aussi d'empirisme logique. Les autres énoncés sont soit analytiques, et « vides de sens » (sinnlos), soit synthétiques mais non vérifiables par l'expérience, et donc « absurdes » (unsinnig). Cette distinction entre sinnlos et unsinnig vient du Tractatus logico-philosophicus de Wittgenstein, qui influença le programme du Cercle de Vienne.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_vérificationniste_de_la_signification

 

il y a 16 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

Les résultats scientifiques sont par nature biaisés.

Raoult écrit cela pour justifier les biais de ses propres expérimentations ? 😉

 

il y a 17 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

C’est la base de toute la réflexion sur la relativité de la science.

Sur le relativisme :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Relativisme

Citation

Les détracteurs du relativisme, comme Alan Sokal, ont fait remarquer que l'affirmation selon laquelle « il n'existe aucune vérité absolue » est trivialement autocontradictoire. En effet, si la proposition est admise comme vraie, alors elle doit s'appliquer à elle-même, et est en conséquence fausse. De même, l'énoncé simplificateur « Tout est relatif » pourrait être soumis à cette démonstration.

 

Même le pape y va de son avis 😉 c'est dire ! :

Citation

 Benoît XVI a dénoncé dans un discours prononcé le 18 avril 2005, la veille de son élection une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme définitif et qui donne comme mesure ultime uniquement son propre ego et ses désirs.

 

 

il y a 25 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

Professeur Didier Raoult - Votre Santé

Ce n'est vraiment pas le bon moment pour citer Raoult comme référence à mon avis...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 41 minutes, Christian GIRARD a dit :

Une fois de plus c'est étrange que cites ceci car comme tu mets en doute le réel je ne vois pas trop comment tu peux user des argument liés à des notions de vérité ou de fausseté

LOL, Toujours la même remarque pour disqualifier mon propos.
Je ne met pas en doute le réel, je suis passionné des questions philosophiques et scientifiques autour des thèmes de la perception, de l’illusion et de la nature de la réalité (donc de le métaphysique).
Effectivement, ça amène inévitablement à flirter avec certains paradoxes.

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 37 minutes, Christophe (Kristo) a dit :


Cool.

Rassures toi Kristo, l’expression de mes paradoxes et de mes partis pris métaphysiques, n’annule pas toutes les questions auxquelles toi, moi, Christian, Didier Raoult, le pape, Henri Broch et la Tronche en Biais sont incapables de donner une réponse :

- Pourquoi y-a-il quelque chose plutôt que rien ?
- Quelle est la nature ultime du réel ?
- Cela a-t-il un sens de concevoir une réalité strictement indépendante de la conscience (et donc non dépendante de l’appareil perceptif du sujet observant) ?
- Qu’est ce qui est "premier" ? la matière ou la conscience ?
- Et d’ailleurs… Qu’est ce que la matière ? Qu’est ce que la conscience ?

.... etc... etc...

😀

Modifié par Patrick FROMENT (Shiva)

Le jour où tu te rends compte que le monde n'existe pas, la vie devient plus simple.

Paul Binocle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 47 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

Rassures toi Kristo, l’expression de mes paradoxes et de mes partis pris métaphysiques, n’annule pas toutes les questions auxquelles toi, moi, Christian, Didier Raoult, le pape, Henri Broch et la Tronche en Biais sont incapables de donner une réponse :


Ouf !! J'ai eu peur !

 

il y a 47 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Pourquoi y-a-il quelque chose plutôt que rien ?


A mon avis, il y a les deux.
A la fois quelque chose, et rien.
Ca dépend pour qui.

 

il y a 47 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Quelle est la nature ultime du réel ?

 

Peux-tu préciser la question ?

Tu veux dire, de quoi le réel est-il composé ?

Particules, ondes, idées etc ? Ou autre chose ?

 

il y a 47 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Cela a-t-il un sens de concevoir une réalité strictement indépendante de la conscience (et donc non dépendante de l’appareil perceptif du sujet observant) ?

 

Oui
 

il y a 47 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Qu’est ce qui est "premier" ? la matière ou la conscience ?


Cette question est bizarre car, a priori il ne peut y avoir une conscience sans matière

 

il y a 47 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Et d’ailleurs… Qu’est ce que la matière ? Qu’est ce que la conscience ?

 

Pour ça, il faut voir dans le dico

 

il y a 47 minutes, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

.... etc... etc...

😀

 

Si on ne sait pas répondre à ces questions, on peut y répondre partiellement tout en progressant petit à petit au fur et à mesure des découvertes; et pour le reste, disons que la réponse est : Mystère...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

LOL, Toujours la même remarque pour disqualifier mon propos.

Mais non Patrick, je ne cherche pas à disqualifier ton propos. Les questionnements philosophiques ou métaphysique sont fondamentaux à l’expérience humaine et je trouve ça très bien que tu titilles les certitudes (mais parfois à mon avis tu t’égares 😉). Je pointe juste le fait que dès lors qu'on nie l'existence du réel, quel qu'il soit, même si ce n'est qu'une illusion de réel, ça écarte d'à peu près tous les autres sujets ! À quoi bon sauver des vies si le réel n'existe pas ? À quoi éviter le "mal" ou lutter contre lui si le réel n'existe pas ? Quel est l’intérêt de l'altruisme, de la compassion si de toute façon le réel n'existe pas ? Comment pourrions-nous discuter de tout ceci si ce quelque chose qu'on appelle le réel n'était pas là pour nous le permettre ? 

On est tous empêtrés dans le réel, quel qu'il soit, toi autant que nous (eh oui, selon moi tu existes bel et bien). Le réel est un cadre, aux limites floues c'est vrai mais on n'a guère d'autre choix que de s'y confronter, c'est aussi simple que ça. Vivre c'est faire l'expérience du réel. 🙂 

 

Il y a 3 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Pourquoi y-a-il quelque chose plutôt que rien ?

On ne le sait pas mais ce quelque chose c'est le réel. 😉

 

Il y a 3 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Quelle est la nature ultime du réel ?

Je ne suis pas persuadé que cette question ait un sens. 

 

Il y a 3 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Cela a-t-il un sens de concevoir une réalité strictement indépendante de la conscience (et donc non dépendante de l’appareil perceptif du sujet observant) ?

La question n'est pas de savoir s'il cela a un sens, on n'en sait rien. Est-ce que cela a un sens de manger de cacahuètes à l’apéro ? Je ne le sais pas non plus. Beaucoup de choses n'ont pas de "sens". 

 

Il y a 3 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Qu’est ce qui est "premier" ? la matière ou la conscience ?

Où se trouve une conscience indépendante et sans relation avec de la matière ou de l'énergie stp ? 

 

Il y a 3 heures, Patrick FROMENT (Shiva) a dit :

- Et d’ailleurs… Qu’est ce que la matière ? Qu’est ce que la conscience ?

Ce sont des questions complexes auxquelles il est difficile de répondre. Les réponses que j'ai proposées ci-dessus dépendent de certains cadres limitatifs permettant de coordonner tout ça. 

La matière c'est les cacahuètes dans ta soucoupe. La conscience c'est ce qui te permet de choisir d'en manger ou pas. Le réel c'est de prendre l'apéro dans un jardin avec tes potes en mangeant des cacahuètes. Tu vois, c'est tout simple finalement. 

Cela fait des années qu'on te dit qu'il serait quand même bien étonnant qu'un cerveau de primate comme le nôtre soit capable d’appréhender convenablement l'étendue du réel et puisse répondre à toutes les questions (d'où l'impossibilité de définir ce qu'est « la nature ultime du réel »). Il faut un peu d'humilité pour accepter nos limites.  

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...