Aller au contenu
Melvin (Jean-Claude)

Compteur Linky, la magie du Big data

Recommended Posts

Beaucoup se focalisent sur les ondes du compteur Linky, rien n'étant prouvé à ce sujet, cela relevant plutôt du fantasme de refus.

Mais il y a plus sérieux et plus vraisemblable : une puce spécifique serait en attente d'activation dans ces compteurs, afin de résoudre le problème des taxes sur le carburant, lesquelles taxes ne peuvent pas être abandonnées par le gouvernement. En effet, si la population passe massivement à la voiture électrique (merci, pas moi), cette puce serait activée et provoquerait l'ajout de taxes équivalentes à celles des carburants, lors de la recharge électrique de voitures. Il ne fallait pas être si naïf... 🙂

Modifié par Jean-Jacques MEYER (Edler)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, Christian GIRARD a dit :

infundibuliforme 

Un grand merci pour ce mot du jour (que dis-je ? Du mois !)

Il n'est pas rare que j'apprenne un nouveau mot sur VM, mais ils sont rarement aussi savoureux ! 😍

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Christian GIRARD a dit :

les algorithmes accentuent la pression infundibuliforme vers des trucs bidons...

J'ajoute que c'est une forme assez pratique pour justement remplir des bidons. 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Et personne ne parle de Gazpar ? C'est la même chose, mais pour le gaz ! 

Encore des polémiques à venir. Mais non, cela s'arrête au palier de votre maison / appartement.

La nocivité des ondes électromagnétiques, sera sans doute le mal à venir tout comme l'amiante, les micro particules, etc. C'est juste une question de temps. Avec l'électronique, nous pouvons faire ce que l'on veut, ou ce que les personnes derrière ont envie de faire. Qui a dit manipulation.
Je me souviens, d'avoir montré à mes élèves, qu'avec un simple aimant puissant. Je pouvais redonner l'électricité à quelqu'un que l'on avait coupé à distance. Linky est sensible au fortes ondes électromagnétiques. Et quand, je vois les amoncellements de vieux compteurs électromécaniques performants qu'ils décident de mettre au rebut, c'est dingue !
Je pense que nous n'avons pas terminé d'en parler.

🤑

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Oswin a dit :

La nocivité des ondes électromagnétiques, sera sans doute le mal à venir tout comme l'amiante, les micro particules, etc. C'est juste une question de temps.

Quelles sont les sources scientifiques à ce propos ? 

Une vidéo plutôt rassurante avec une spécialiste du sujet :

"Les effets des ondes électromagnétiques sur le vivant", La Tronche en Biais

Citation

Téléphone, Wifi, micro-onde, appareils électroménagers, radio, Soleil, fond diffus cosmologique… nous baignons et sommes traversés par d’innombrables rayonnements. Certains interagissent avec la matière vivante, ce qui permet à nos yeux de voir. Parfois l’interaction est dangereuse, c’est le cas des rayons X. Mais parfois ces rayons n’ont pas ou quasiment pas d’interaction avec les molécules qui nous composent. Alors comment savoir s’il faut s’inquiéter ? Pour en parler, nous recevons Anne PERRIN, spécialiste du sujet et experte des questions de science, risque et société. Enregistrement au GEC, cours Léopold, Nancy.

 

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Christian GIRARD a dit :

Quelles sont les sources scientifiques à ce propos ? 

 

Christian, je vais (vous) raconter ce que j'ai pu me rendre compte et mis en application lors de mes études.

J'avais pour mission (sujet d'étude) de mettre en avant la nocivité des ondes émises par un cellulaire. Du moins, sa composante transverse (je n'explique pas ici, c'est un truc de fou).
Pour se rendre compte de cela, le protocole était le suivant. En collaboration avec le labo bio de l'université de Clermont-Frd, nous avions mis en évidence un stress induit sur des plants de tomates. Comment cela se traduit ? Par une production anormalement élevée de chlorophylle sur le plant bombardé d'ondes. Un plant de tomate était enfermé dans un caisson blindé, où seule une feuille du plant était en contact avec l'extérieur et donc avec les ondes.

Il a fallu ensuite publier les résultats, quelques jours après, nos crédits financiers ont été gelés. Et l'expérience n'a pu se terminer convenablement. Le client de cette étude était l'Armée Française. Il faut que je retrouve mon rapport d'expérience.

C'est tabou en France, les électrosensibles c'est des "mythos", mais pour le moment c'est l'omerta. C'est pourquoi, je pense sincèrement que cela va devenir une affaire sanitaire les années à venir. Un peu comme l'arrêt à la frontière du nuage de Tchernobyl.

Je ne mets pas en doute, les compétences de telle ou telle personne, mais les intérêts dans ce domaine se chiffrent vite !

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Oswin a dit :

En collaboration avec le labo bio de l'université de Clermont-Frd, nous avions mis en évidence un stress induit sur des plants de tomates. Comment cela se traduit ? Par une production anormalement élevée de chlorophylle sur le plant bombardé d'ondes. Un plant de tomate était enfermé dans un caisson blindé, où seule une feuille du plant était en contact avec l'extérieur et donc avec les ondes.

Je ne connais ni le protocole détaillé ni les résultats exacts mis en évidence, mais la première idée qui me vient, c'est qu'il est prévisible que la chlorophylle, qui est utilisée pour la photosynthèse, va se concentrer dans la seule feuille qui est exposée à la lumière. 

Un peu comme les arbres qui n'ont de feuilles que sur les branches qui émergent de la canopée : la plante s'adapte à son environnement, ondes cellulaires ou pas...

Je veux croire que vous avez mené l'expérience avec un plant de tomates témoin, et que vous avez pu observer des différences entre la feuille exposée bombardée et la feuille exposée non bombardée. Sans ça, l'expérience ne voudrait rien dire... et avec un tel biais dans l'étude, on comprendrait que vos crédits aient été gelés 😜

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Oswin a dit :

Christian, je vais (vous) raconter ce que j'ai pu me rendre compte et mis en application lors de mes études.

J'avais pour mission (sujet d'étude) de mettre en avant la nocivité des ondes émises par un cellulaire. Du moins, sa composante transverse (je n'explique pas ici, c'est un truc de fou).
Pour se rendre compte de cela, le protocole était le suivant. En collaboration avec le labo bio de l'université de Clermont-Frd, nous avions mis en évidence un stress induit sur des plants de tomates. Comment cela se traduit ? Par une production anormalement élevée de chlorophylle sur le plant bombardé d'ondes. Un plant de tomate était enfermé dans un caisson blindé, où seule une feuille du plant était en contact avec l'extérieur et donc avec les ondes.

Il a fallu ensuite publier les résultats, quelques jours après, nos crédits financiers ont été gelés. Et l'expérience n'a pu se terminer convenablement. Le client de cette étude était l'Armée Française. Il faut que je retrouve mon rapport d'expérience.

C'est tabou en France, les électrosensibles c'est des "mythos", mais pour le moment c'est l'omerta. C'est pourquoi, je pense sincèrement que cela va devenir une affaire sanitaire les années à venir. Un peu comme l'arrêt à la frontière du nuage de Tchernobyl.

Je ne mets pas en doute, les compétences de telle ou telle personne, mais les intérêts dans ce domaine se chiffrent vite !

Hello Oswin 🙂 

Tu peux me tutoyer hein !

Bon, merci pour ton retour d'expérience mais en effet, l'expérience à laquelle tu fais référence n'est pas publiée, n'a pas été reproduite par d'autres, n'a pas été validée par un journal avec comité de lecture, elle ne peut dont être utilisé pour preuve, c'est le principe de la science. 

Aucun scientifique (enfin, à part quelques rares hurluberlus) ne nierait l'évidence d'une réelle preuve portant sur un sujet aussi grave, donc je ne m'inquiète pas trop. Et j'ai du mal à croire en un complot de l'Armée française portant à cacher les dangers de certaines ondes sur une feuille de tomate... Je suis sans doute trop naïf. 😉

 

Citation

les électrosensibles c'est des "mythos"

Il semblerait oui... En tout cas ils se mentent à eux-mêmes :

 

 

Citation

Bien que les symptômes soient reconnus comme réels, les essais cliniques réalisés en double aveugle ont montré que les personnes étudiées étaient incapables de distinguer une exposition aux champs électromagnétiques réels d'une exposition simulée. Ces études suggèrent que l'effet nocebo joue certainement un rôle non négligeable, sans écarter d'autres hypothèses. L'OMS indique également que ces symptômes peuvent être dus à des maladies psychiatriques préexistantes, « ainsi qu'à des réactions de stress résultant de la crainte inspirée par les éventuels effets sur la santé des CEM, plutôt que de l'exposition aux CEM elle-même. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilité_électromagnétique

 

Citation

le protocole était le suivant. En collaboration avec le labo bio de l'université de Clermont-Frd, nous avions mis en évidence un stress induit sur des plants de tomates. Comment cela se traduit ? Par une production anormalement élevée de chlorophylle sur le plant bombardé d'ondes. Un plant de tomate était enfermé dans un caisson blindé, où seule une feuille du plant était en contact avec l'extérieur et donc avec les ondes

Vu de l’extérieur que peut-on dire, quelles questions cela soulève-t-il ? :

- Pourquoi "une production anormalement élevée de chlorophylle" est-elle qualifiée de stress ? De telles productions "anormales" se produisent-elles dans d'autres conditions et quels sont les moyens mis en œuvre pour vérifier que ce ne sont pas d’autres facteurs qui ont été à la source de cette surproduction constatée ? 

- Combien de temps a été enfermé le plant de tomate dans le caisson blindé ? Une seconde, une heure, une semaine ?...

- Quelle est la durée d'irradiation elle-même ? À quelle "dose "? De quelles ondes s'agit-il ? 

- L'expérience n'a-t-elle été menée que sur un seul plant ? Quid de la reproduction de l'expérience ?

- La feuille a-t-elle été analysée AVANT ? Si ça se trouve il y avait déjà en elle "une production anormalement élevée de chlorophylle" avant le bombardement d'ondes...

Etc.

Note que je ne remets en cause l'éventuelle grande validité de l'expérience, je dis juste que de notre point de vue trop de questions restent en suspens et qu'on ne peur rien en tirer en terme d'argumentation. 

Avec le même protocole, si on expose la feuille en plein cagnard d'été pendant quelques jours, les radiations doivent à mon avis être néfastes à la feuille isolée (faudrait vérifier). Et pourtant les rayons solaires sont vitaux pour la plante.

Il y a beaucoup trop de variables et de manque dans les données proposées...

Et si quelqu'un estime que le résultat prouve une réelle menace sur la vie des humains, il serait criminel de ne pas devenir lanceur d'alerte !

 

 

 

 

 

 

Modifié par Christian GIRARD

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

J'ajoute ceci, dans un autre domaine :

Citation

Thomas Midgley Jr. est aujourd'hui considéré comme l'une des personnes ayant causé le plus de dommages à la couche d'ozone dans l'Histoire humaine.

Lire ceci https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Midgley_Jr.

 

Inversement on trouve :

Citation

 

Le plomb est un métal dont la toxicité est bien connue depuis l’Antiquité. Pourtant, malgré ces connaissances millénaires, dans les années 1920, des industriels imposent le recours au plomb comme additif à l’essence, tandis que des chercheurs nient tout effet sur la santé des gaz d’échappement chargés en plomb. Ainsi est née une vraie fausse controverse sur un poison mortel, mais lucratif.
Les intoxications au plomb font partie des plus anciennes épidémies de maladies du travail et le saturnisme est considéré depuis le xviiie siècle comme un problème gravissime de santé publique. Cela n’a empêché ni l’usage généralisé des peintures à base de plomb (connues sous le nom de céruse) dans les édifices publics, les logements, les bateaux ni l’introduction du plomb dans l’essence. Pourtant, les premières observations systématiques dans le langage médical du xxe siècle remontent à 1904. Cette année-là, un médecin australien, J. Lockahrt Gibson, publie un article précurseur intitulé « Plaidoyer concernant la peinture des balustrades et des murs de chambre comme source d’empoisonnement au plomb d’enfants du Queensland  ». Il y présente les cas cliniques de quatre enfants souffrant d’atteintes du nerf optique, qui évitèrent la cécité en étant – sur prescription médicale – retirés de logements contaminés par la peinture au plomb. Cette observation mit fin à un postulat selon lequel les signes d’empoisonnement au plomb observés chez des enfants étaient liés à une élimination urinaire trop lente…

 

 

Il a un gars qui a fait travail incroyable pour mettre en évidence les dangers du plomb dans l'essence, je ne retrouve pas son nom... Pourtant, quel héros !

Grr !

 

 

 

Modifié par Christian GIRARD

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Ce dont je me souviens, faut que je retrouve dans mes archives mon rapport....

Chambre anéchoïque, totalement blindée. Rien qui entre, rien qui sort. Dans le noir complet,  test sur trois mois, champ E à 1V/M (je crois que c'est la norme maxi pour un adulte au repos). Des milliers d'infos à traitées après. J'ai des bribes de souvenirs, cela à plus de 15 ans. Avant que je change radicalement de voie professionnelle.

Le soucis des études en France, c'est que l'on ne fait absolument pas confiance à ce que font les chercheurs des autres pays, il faut refaire souvent les expériences initiales et comparés les résultats ensuite. Pas très économique.

Après, je suis conscient qu'il faudrait se replonger dessus, mais à l'époque cela avait plomber la marre des chercheurs dans ce domaine.

Je vais essayer de joindre mon maître de stage de l'époque, s'il n'a pas raccroché sa blouse 😉

  • J'aime 1
  • Merci 2

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...