Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Lawrens GODON

Le magicien et son (ses) agent(s)

Recommended Posts

Bonjour,

Je m'apprête à travailler avec un agent à l'étranger (un français), et avant d'aller plus loin avec lui, j'aurais souhaité avoir des indications sur le rapport professionnel avec ce métier, venant si possible de magiciens travaillant actuellement avec un agent.

( Je sais que des membres de VM ont travaillé de nombreuses années avec des agents dans le passé, mais les temps changent, et je souhaite si possible avoir des informations concernant ce métier aujourd'hui, ou du moins récemment).

Voici quelques questions que je me pose :

- Quels sont les obligations de l'agent envers le magicien qu'il représente ?

et inversement ?

- A t-il une obligation de résultat ?

- Quelle rémunération peut-il demander (en terme de pourcentage) ?

- Peut-il exiger une exclusivité ?

- Quel type de contrat établir entre nous dans l'optique d'une collaboration ?

Merci d'avance et très bonne journée à tous !

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Nous ne pouvons te répondre qu'avec un Producteur travaillant en france .

- Deja le terme agent n'existe quasiment plus . Il existait avec une licence à 3 chiffres , il était un INTERMEDAIRE entre un artiste et un employeur et il touchait une rémunération MAXI de 10 % de la rémunération + les frais justifiés . il "devait" en théorie faire une facture à l'artiste qui devait le payer . Mais tout cela était très vague et très peu appliqué!!!!..... mais ca , c'était avant !

Le Producteur ou Entrepreneur de spectacle AUJOURD'HUI doit OBLIGATOIREMENT posseder une licence ministerielle pour exercer sa profession de production et placement d'artistes , en général la 2 et la 3.

L'obligation pour lui est de declarer l'artiste et à l'artiste de suivre les instructions du prod car il est son EMPLOYE pour une période déterminée

En terme de rémunération , le prod n'a AUCUNE obligation vis à vis de l'artiste car il le vend . Il peut tres bien vendre le double de ce qu'il paye l'artiste ( Eh oui cela se voit !) il est totalement libre

Voilà en gros les reponses à tes questions .

Mais si un jour tu vois que je fais ma conf sur le sujet , vient me voir tu en apprendra beaucoup plus

Si un contrat d'EXCLUSIVITE sur une periode PRECISE n'est PAS signé , il n'a aucune obligation de résultat .Par contre si vous signé un contrat d'exclusivité il "devrait" mentionnait le nombre de contrats qu'il vous fournira et préciser en cas de depassement le prix payé pour les supplementaires . Logiquement si le quota de contrats n'est pas atteint i_l doit payer la TOTALITE du contrat

Les contrats : avec l'artiste : Un contrat d'ENGAGEMENT , avec l'organisateuir du spectacle un contrat de CESSION ou de Production ou de Coproduction selon les accords entre eux .

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

J'ai travaillé plus de 38 ans avec des agences internationales , ils n'ont aucune obligation de résultat car plus aucun maintenant te signe un contrat d'exclusivité , je parle bien d'agent artistique ( impresario ) pas de producteur ! ce ne sont pas eux qui te déclare non plus, ils sont juste intermédiaire entre l'artiste et la direction moyennant un pourcentage de 10 % maximum.

avec internet on peut maintenant très bien se passer d’agent en travaillant en direct ! car de toute façon un agent ne te défendra pas en cas de conflit avec une direction , préférant perdre un artiste qu'un établissement à programmer !

une seule défendait vraiment les artistes quitte à perdre une direction c'était Carmen Bajot ( agent du Moulin Rouge et de nombreux établissements internationaux )

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Carmen Bajot était la Rolls Royce des agences artistiques !! ❤️ Qu'est ce qu'elle est devenue ?

C'était mon premier imprésario à Paris, par la suite on s'est engueulé, mais peu importe : Elle était la première qui m'a donné une chance. Elle avait un humour extraordinaire : pour un spectacle qq a dit "otto, c'était le meilleur" Elle a répondu : Si otto Wessely était le meilleur, je me demande ce que c'était le reste. hahahaha

Carmen me manque !

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 16/11/2016 à 04:55, Lawrens GODON a dit :

Bonjour,

Je m'apprête à travailler avec un agent à l'étranger (un français), et avant d'aller plus loin avec lui, j'aurais souhaité avoir des indications sur le rapport professionnel avec ce métier, venant si possible de magiciens travaillant actuellement avec un agent.

Bonjour Lawrens,

Je viens de lire ta question et dès la première ligne, j’ai un tilt d’alarme.

Tu vas travailler avec un agent étranger, c’est-à-dire sur une législation étrangère (par le passé les Français qui se prétendaient agents, aimaient bien se domicilier en Angleterre, car la législation était à l’époque très libérale et avantageuse). Un de mes agents français, avec qui je travaillais régulièrement, a fait cela un jour… Résultat, il ne m’a pas payé et il a purement et simplement disparu), je n’ai jamais pu faire reconnaître les contrats qu’il m’avait établis. Je suis devenu par la suite beaucoup plus prudent.

Pour en revenir à ta question, Teddy a dit l’essentiel, si c’est un agent travaillant en France, il a une licence d’agent artistique et ne peut prétendre qu’à 10 % + frais justifiés. Autant te dire que cela n’existe pratiquement plus, pour ne pas dire plus. Restent les producteurs qui font ce qu’ils veulent ou presque dans la mesure où ils possèdent une licence d’entrepreneur de spectacle.

Mais cela, c’est valable en France. Si le gars est basé à l’étranger et qu’il te fait travailler à l’étranger, c’est la législation de son pays qui fait foi et là ???? Je te conseille un bon avocat international pour étudier tes contrats (si cela en vaut la peine).

Si cette personne "je ne dis pas agent, car je doute qu’il puisse en être un véritable" (mais on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise, soyons positif… mais les yeux ouverts) veut te faire travailler en France - là encore, méfiance, car souvent, ils prétendent te faire travailler en France sous le régime de leur pays et là !!!!!! Je te conseille de bien vérifier, car les lois qui encadrent le travail artistique en France sont très précises et tu as des droits à défendre.

Bref ! Bon courage, mais en ce qui me concerne je préfèrerais mille fois travailler avec une société d’événement ou de spectacle étrangère ayant pignon sur rue. Mais avec un français qui s’est basé à l’étranger, dans tous les cas je vérifierai 2 ou 3 fois ses statuts et la légalité de sa boite. Ce qui ne veut pas dire qu'il soit forcément malhonnête, mais cela va mieux en vérifiant.

Bon travail,

Peter

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Otto WESSELY a dit :

Carmen Bajot était la Rolls Royce des agences artistiques !! ❤️ Qu'est ce qu'elle est devenue ?

C'était mon premier imprésario à Paris, par la suite on s'est engueulé, mais peu importe : Elle était la première qui m'a donné une chance. Elle avait un humour extraordinaire : pour un spectacle qq a dit "otto, c'était le meilleur" Elle a répondu : Si otto Wessely était le meilleur, je me demande ce que c'était le reste. hahahaha

Carmen me manque !

 

Carmen à pris sa retraite  il y a presque  20 ans , elle est dans le sud , et ne veux pas être dérangée ! elle donnait leur chance à des jeunes artistes !  apportait aussi des idées pour les numéros et ne donnait pas forcément raison aux directions pour les garder elle défendait SON artiste 🙂

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Donc elle est toujours parmi les vivants ? On peut lui téléphoner ? Il y a 8 ans je lui ai envoyé mon livre, elle m'a appelé pour me remercier, et on a parlé de femme à femme. 😉 

otto

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Peter DIN a dit :

 

Mais cela, c’est valable en France. Si le gars est basé à l’étranger et qu’il te fait travailler à l’étranger, c’est la législation de son pays qui fait foi et là ???? Je te conseille un bon avocat international pour étudier tes contrats (si cela en vaut la peine).

 

en 40 ans d'activités professionnelle J'ai travaillé avec trois agences à l'étranger, Riese-Burghardt et Renate Wasdrack. Pas la peine de consulter des avocats, leur parole était comme un contrat, parfois les contrats de Riese-Burghardt n'étaient que 2 lignes, souvent on a signé sur place. Même chose pour Ugo Ortolani en Italie . Quelle insulte de faire appel à un avocat. C'était le bon vieux temps....

otto

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Otto WESSELY a dit :

en 40 ans d'activités professionnelle J'ai travaillé avec trois agences à l'étranger, Riese-Burghardt et Renate Wasdrack. Pas la peine de consulter des avocats, leur parole était comme un contrat, parfois les contrats de Riese-Burghardt n'étaient que 2 lignes, souvent on a signé sur place. Même chose pour Ugo Ortolani en Italie . Quelle insulte de faire appel à un avocat. C'était le bon vieux temps....

otto

Tu m'as mal lu Otto, je parlais des gars qui s'installe à l'étranger pour échapper à la législation française, pas des agences étrangères avec qui je travaille aussi et qui ne pose aucun problème. Et c'est toujours le cas à présent.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...