Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres du Cercle VM. Clique ici pour en savoir plus !

[Magicien] Topper MARTIN : décès


Recommended Posts

Le 24 mai est mort Topper MARTIN.

Il avait été victorieux d'un prix à la FISM en magie comique.

A la fois prestidigitateur, jongleur et comique, il a tournè sur toutes les scènes du monde.

La chose qui me plaisait plus chez lui, c'était son adresse de jongleur magique.

Il faut voir la diminution et la disparition des billes pendant qu'il faisait son numéro de jonglerie.

C'était également quelqu'un de très disponible avec tous !

Modifié par Thomas THIEBAUT

ginomoggio

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Hommage à Topper Martin

Otto Wessely

"S'il y a quelqu'un qui a commis un crime contre l'humanité, c'est bien Topper MARTIN : C'est lui qui m'a donné l'envie de faire de la magie comique avec les suites désastreuses que l'on connaît. Je l'ai vu il y a une trentaine d'années, lors d'une FISM à Amsterdam, où il avait gagné le premier prix en magie comique. Je me suis dit "pas si con ce mec, il fait tomber une centaine de boules, jette ses accessoires par terre et hop - le triomphe !" Si j'avais su comme le chemin vers le rire est périlleux, je n'aurais jamais suivi son exemple. Plus fort encore : au gala de ce fameux congrès il faisait un numéro de jonglage et il ne pouvait plus quitter la scène, tellement les gens étaient en extase. A la sortie de scène on lui apportait une enveloppe. Avec un contrat dedans. Un contrat pour le "Crazy Horse", pré signé par BERNARDIN et une petite note "remplissez vous-même et mettez le cachet que vous voulez !" Il signait et mettait "zéro centimes" dans la case, car il ne voulait pas quitter son magasin d'Antiquités en Suède.... Sacré Topper ! Plus fort encore : pour le gala de clôture avec tous les lauréats il ne faisait plus son numéro vu dans le concours, mais un autre, manifestement monté dans l'après-midi et sous influence éthylique : plusieurs sacs de marchands de trucs sur scène qu'il ouvrait au hasard. Les anneaux, une vingtaine de cannes de Fantasio, des fleurs en plumes etc. qui volaient dans tous les sens. Pas très au point, mais très underground. Pour moi très drôle….

1978 : On se parlait pour la première fois au cours d'un mémorable congrès à Tokyo (Brahma, Fred Kaps, Channing Pollock, moi aussi et plein d'autres) qu'il appelait "congrès de luxe" : je découvrais un personnage très humain, drôle, cultivé et fanatique de la culture japonaise. Rentré à Paris, je reçois dans un colis un prix "Best act award". Je lui téléphone à ce sujet, il me dit que ce n'est rien, car il avait reçu "the VERY Best act award"…….

1982 : Nous partons de nouveau pour Tokyo. Sa remarque au sujet des hôtesses de l'air de la compagnie "Aeroflot" reste dans les annales: " I wonder where they find these ugly men dressed as women " (je me demande où ils trouvent ces mecs moches habillés en femme).

1982 : Je gagne le premier prix de la FISM en magie comique. Lui aussi est dans le concours (on se demande pourquoi!), il emporte le deuxième prix. Il dit à tout le monde "le seul que j'accepte devant moi, c'est Otto, je suis heureux pour lui".

Et c'était sincère. Merci mon frère, merci mon Papa !

1982 : Congrès en Autriche : il fait une conférence sur la magie générale. Il y avait un interminable bric à brac avec des idées farfelues à la manière d' Ali BONGO. Il m'a dit :"je fais du spectacle, je m'en fous s'ils apprennent quelque chose, je suis "entertainer" ! En plus je fais maintenant du close-up, mais très original" Je lui demande qu'est ce qu'il fait donc. Il commence à me raconter un numéro où il commence avec des balles rouges dans la main d'un spectateur, d'une corde coupée et d'une carte (signée…..) qui apparaît dans son portefeuille. Ca dure une demi heure, j'hésite entre vomir ou xx m'endormir. Et pour terminer Il me montre le truc où l'on trouve un billet de banque dans un sous bock en carton pour la bière. Et cela avec un texte standard, le plus ennuyeux du monde. Je ne dis rien, je m'évanouis presque. Il vient –enfin- au climax et déchire le carton, mais il n'y avait pas de billet de banque. "Tu sais, souvent il n'y a pas de billet dedans." Fin. IL SE FOUTAIT DE MA TRONCHE DEPUIS UNE DEMI HEURE. Sacré Topper !

Je l'ai rencontré pour la dernière fois à La Haye, je ne le savais pas malade, mais quand il a posé sur cette photo, le message était clair: "Mes bagages sont faits, je me casse !"

Ciao Topper, je t'aime !

Otto

Modifié par Thomas THIEBAUT

www.ottowessely.fr

Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...