Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Domgae

Sympathetic 10 de Jorg ALEXANDER

Recommended Posts

Elle est complémentent différente. Sans trop en dire, Mayol utilise le fameux regard croisé de Juan TAMARIZ.

Ayant vu cette version effectuée par Mayol et Claude Mage, je préfère finalement rester sur celle de Jorg ALEXANDER que j'ai pratiqué une 10zaine de fois et fait toujours son effet.

Modifié par maroine

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pourtant j'ai souvenir d'un hoo....!!!!!, quand j'ai dévoilé les cartes au changement de l'as de pique, devant les 78 tours qui sont pas un modèle de public moldu.

Réaction difficile à obtenir aux 78 tours.

Devant les moldus, l'effet est très fort, (avec le tien aussi) mais l'avantage c'est que tout est clean.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Le problème avec le change de Tamariz pour ce tour, c'est que c'est moins clean car on ne peut pas suivre les cartes du début à la fin, justement ;)

enfin, c'est ce que j'ai ressenti en le voyant.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Pourtant j'ai souvenir d'un hoo....!!!!!, quand j'ai dévoilé les cartes au changement de l'as de pique, devant les 78 tours qui sont pas un modèle de public moldu.

Réaction difficile à obtenir aux 78 tours.

Devant les moldus, l'effet est très fort, (avec le tien aussi) mais l'avantage c'est que tout est clean.

Claude, je ne remets pas en cause l'effet sur les gens mais la méthode qui ne me correspond pas. Celle de Jorg ALEXANDER me plait bien plus et me parait pure dans la procédure avec des gestes bien lents, les mains bien ouvertes, le jeu montré classé par couleur, les piques (de l'AS au 10) bien montrés avant l'effet, etc...

Maintenant celle de Mayol je retiens le fait que le verre n'est pas touché par le magicien au moment de l'effet. mais celle Jorg ALEXANDER, je fais bien vérifier le foulard avant de commencer.

Dans mon histoire, je justifie le foulard et les verres car je raconte l'histoire d'un serveur qui a toujours rêvé d’être magicien...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 25/03/2015 à 13:11, Patrice BERNARD a dit :

On retombe dans le cadre de l'utilisation "professionnelle" et il est vrai qu'investir dans un Wonder Sealer apporte un plus... mais fait également monter singulièrement le prix de revient de la routine.

Mais on n'a rien sans rien...

Je trouve que ce tour n'est quand même pas si "terrible" qu'on le dit.

En gros, de quoi s'agit-il ? Les 10 cartes noires sont DF.

Les 10 cartes rouges ne sont pas DF.  Les cartes rouges sont mélangées par le spectateur.

Par conséquent le magicien devra forcément procéder à un ch. des cartes rouges.

C'est très classique, simple, et pas exceptionnel.

Le problème étant que les cartes noires sont DF et classées dans le même ordre que les cartes rouges placées dans le verre (donc après le ch.)

Conclusion : il ne peut pas les mélanger, contrairement aux cartes rouges. Il ne peut pas non plus les laisser à aucun moment entre les mains du spectateur, également contrairement aux rouges.

Une telle disparité rend le tour assez faible en fait.

Que fait-il ? comme il ne peut ni mélanger ni laisser toucher les cartes noires, il construit une routine pour essayer de compenser ce point faible : si on sort les cartes d'un paquet scellé, peut-être qu'on ne pensera pas que les cartes noires peuvent être truquées ? ni qu'elle ne sont jamais mélangées ni touchées par le spectateur. Tout cela en totale contradiction avec le traitement des cartes rouges.

Conclusions : il présente un paquet scellé et insiste bien là-dessus.

Pourtant, il ne s'agit pas d'une routine de tricherie ou l'ordre initial des 52 cartes est important. Il ne s'agit que d'une routine utilisant deux fois 10 cartes où, en toute logique, les deux paquets auraient dû être traités de la même façon. C'est-à-dire être simplement au moins mélangés tous les deux.

Il fait donc le choix d'utiliser un paquet scellé pour faire oublier que les cartes noires n'ont jamais été mélangées ni présentées au spectateur. Ou rendre cela plus anecdotique.

L'utilisation d'un paquet scellé, et le fait d'insister sur cela, ne renforce donc pas l'impact du tour.

Peu importerait que les cartes sortent d'un paquet scellé ou non si les deux paquets de 10 cartes, les rouges et les noires, était chacun mélangé.

Le recours à un paquet en apparence scellé a juste pour but d'essayer de dissimuler une faiblesse du tour.

Concernant le fait que les cartes noires ne sont pas mélangée (au moins par le magicien), il aurait pu également faire un ch. des 10 cartes noires, d'une façon ou d'une autre.

Par conséquent, les petits détails dans le scellage qui pourraient être améliorés par le Wonder Sealer n'apporteraient de toute façon pas grand chose au tour.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Karl DELLIS a dit :

Je trouve que ce tour n'est quand même pas si "terrible" qu'on le dit.

En gros, de quoi s'agit-il ? Les 10 cartes noires sont DF.

Les 10 cartes rouges ne sont pas DF.  Les cartes rouges sont mélangées par le spectateur.

Par conséquent le magicien devra forcément procéder à un ch. des cartes rouges.

C'est très classique, simple, et pas exceptionnel.

Le problème étant que les cartes noires sont DF et classées dans le même ordre que les cartes rouges placées dans le verre (donc après le ch.)

Conclusion : il ne peut pas les mélanger, contrairement aux cartes rouges. Il ne peut pas non plus les laisser à aucun moment entre les mains du spectateur, également contrairement aux rouges.

Une telle disparité rend le tour assez faible en fait.

Que fait-il ? comme il ne peut ni mélanger ni laisser toucher les cartes noires, il construit une routine pour essayer de compenser ce point faible : si on sort les cartes d'un paquet scellé, peut-être qu'on ne pensera pas que les cartes noires peuvent être truquées ? ni qu'elle ne sont jamais mélangées ni touchées par le spectateur. Tout cela en totale contradiction avec le traitement des cartes rouges.

Conclusions : il présente un paquet scellé et insiste bien là-dessus.

Pourtant, il ne s'agit pas d'une routine de tricherie ou l'ordre initial des 52 cartes est important. Il ne s'agit que d'une routine utilisant deux fois 10 cartes où, en toute logique, les deux paquets auraient dû être traités de la même façon. C'est-à-dire être simplement au moins mélangés tous les deux.

Il fait donc le choix d'utiliser un paquet scellé pour faire oublier que les cartes noires n'ont jamais été mélangées ni présentées au spectateur. Ou rendre cela plus anecdotique.

L'utilisation d'un paquet scellé, et le fait d'insister sur cela, ne renforce donc pas l'impact du tour.

Peu importerait que les cartes sortent d'un paquet scellé ou non si les deux paquets de 10 cartes, les rouges et les noires, était chacun mélangé.

Le recours à un paquet en apparence scellé a juste pour but d'essayer de dissimuler une faiblesse du tour.

Concernant le fait que les cartes noires ne sont pas mélangée (au moins par le magicien), il aurait pu également faire un ch. des 10 cartes noires, d'une façon ou d'une autre.

Par conséquent, les petits détails dans le scellage qui pourraient être améliorés par le Wonder Sealer n'apporteraient de toute façon pas grand chose au tour.

Jugement très sévère mais objectif et construit. 

J'aime particulièrement ce tour. Je ne le présente jamais avec un jeu scellé mais "rangé à l'avance pour gagner du temps et aujourd'hui nous allons joué avec des rouges et des noires, les piques et les cœurs par exemple..." et on ne m'a jamais rien dit.

Les noires pour le magicien, hop dans le verre, et on ne les touche plus. C'est limpide, direct et il n'y a justement rien de suspect pour le spectateur puisqu'on montre sans le dire qu'il n'y a aucune manip.

Les rouges pour le spectateur situé du bon coté du magicien pour faire le change confortablement vis à vis des autres éventuels spectateurs, mélanges, liberté absolue pour le spectateur. Il fait ce qu'il veut ce qui exclu également pour le public un contrôle de la part du magicien.

Non vraiment, rien de choquant à mes yeux dans ces différences de traitement pour les deux tas de cartes.

On ne m'a jamais demandé de vérifier les noires. J'ai parfois planté mon change, ils ont senti alors un truc bizarre se passer, mais l'effet de la carte retournée reste incompréhensible. 

Sympathic 10 fait partie pour moi des routines qui ont un excellent rapport difficulté / effet sur le public ! 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Didier AGYD a dit :

Jugement très sévère mais objectif et construit. 

J'aime particulièrement ce tour. Je ne le présente jamais avec un jeu scellé mais "rangé à l'avance pour gagner du temps et aujourd'hui nous allons joué avec des rouges et des noires, les piques et les cœurs par exemple..." et on ne m'a jamais rien dit.

Les noires pour le magicien, hop dans le verre, et on ne les touche plus. C'est limpide, direct et il n'y a justement rien de suspect pour le spectateur puisqu'on montre sans le dire qu'il n'y a aucune manip.

Les rouges pour le spectateur situé du bon coté du magicien pour faire le change confortablement vis à vis des autres éventuels spectateurs, mélanges, liberté absolue pour le spectateur. Il fait ce qu'il veut ce qui exclu également pour le public un contrôle de la part du magicien.

Non vraiment, rien de choquant à mes yeux dans ces différences de traitement pour les deux tas de cartes.

On ne m'a jamais demandé de vérifier les noires. J'ai parfois planté mon change, ils ont senti alors un truc bizarre se passer, mais l'effet de la carte retournée reste incompréhensible. 

Sympathic 10 fait partie pour moi des routines qui ont un excellent rapport difficulté / effet sur le public ! 

Oui et la version de Mayol je peux laisser les deux verres à l'inspection des spectateurs, ce qu'il font presque jamais, mais comme il n'y a plus rien à voir 😉, on sent que je suis tranquille, et les spectateurs le sentent.

En plus pas de manip sur le verre, je ne touche que le foulard.

Pour le ch....e c'est très simple, le tour n'est pas encore commencé, le spectateur mélange, je sors le foulard de la poche c'est fait.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...