Aller au contenu
MFR

[Réflexion] Créateur ou Interprète : où vous situez-vous ?

Recommended Posts

Moi je suis un interprète.

Lorsque je présentais mon "close-up show", j'avais au total 15 effets. Ma personnalité, un peu d'écriture, liaient le ciment unissant les routines.

Les effets que je présentais par contre, je ne les avais pas inventés.

Vous comprenez où je veux en venir?

Si je présente "Voile-Rouge" de David Stone, je le fais avec ma personnalité, mon talent, mais ne suis pas le créateur de cet effet.

Je suis un interprète de l'effet acheté en boutique.

Vous vous situez où ?

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Perso, je me force a etre créateur.

Chaque routine que je vois je me dis: comment je la ferais!! pas en terme de présentation mais en terme de technique.

J'aime fusionner des idées, par exemple pour la carte sous la boite, un mélange d'idées prises un peu partout et un final propre à moi.

Pareil pour la carte à la bouche.

Mes routines de pièces sont plus perso.

Mon bill switch, j'ai créé ma séquence de pliage car je me suis donné des limites, un cadre.

Et ensuite comme tous le monde j'ai des routines avec des présentations perso: Le tour du biddle par exemple, l'acaan de Steeve Elema...Ma routine de Foulard de slydini....

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Moi je suis plus interprète également. Je n'ai pas le talent nécessaire pour créer à proprement parlé des tours commerciaux. Je mets bien évidemment les routines à mon gout et à ma personnalité mais ce sont des tours que j'ai pour la plupart achetés.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Pour moi c'est 50-50.

En effet on a la chance d'avoir des créateurs de talent, mais j'aime bien aussi donner ma touche personnelle en créant des routines, des enchaînements, des modus operandi et le plus dur de nouveaux effets.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je me considère comme un interprète pour le moment.

Comment dire, je ne cherche pas à créer de tours, mais de temps en temps, j'observe autour de moi et une idée de routine me vient, donc peut être que, à terme, je pourrais évoluer et devenir créateur à part entière...

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Dans mes spectacles, interprète à 60%, créateur à 40...

Et auteur de mes textes et vannes à 75% (1% de vannes empruntées aux vannes classiques de magicien/mentalistes pour les tourner en dérision, 24% dz co-auteur qui "musclent" mon texte comme on dit...)

Amitiés,

Julien

Ps: enfin, qd je dis créateur... À 80% du temps j'utilise des techniques connues pour arriver à MES fins... Parce que inventer une technique qui n'a JAMAIS été publiée relève quasiment de l'impossible...ou alors c'est mal/pas sourcé/credité...

Modifié par Julien Losa

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

C'est certain qu'on essaie tous d'y mettre notre touche... magique.

Au début de ma presta je demande à un spectateur d'écrire un nombre à trois chiffres (100 à 999) sur un bout de papier et d'enfermer le tout dans un portefeuille (Thought Reader). Le portefeuille est entouré d'un élastique puis enfermé dans un bocal en verre, à la vue de tous, durant toute la soirée.

Lors de mon numéro avec les gobelets, à la finale, un chiffre est découpé dans la pelure des trois fruits réels.

Clementine: 7

Citron: 9

Lime: 4

794, le chiffre inscrit par le spectateur, sur le papier qui est dans le portefeuille, enfermé dans le bocal.(Exemple)

J'ai tenté cette petite "création perso" lors d'une soirée et j'ai aimé la réaction des gens. Stressant et exhaltant à la fois.

On peut créer dans les routines avec tous ces effets reconnus.

Modifié par MFR

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Il faudrait peut-être distinguer des nuances :

-On peut utiliser un tour, mais faire une présentation originale…

-On peut utiliser une technique connue, mais en faire un tour perso…

-On peut utiliser une présentation de tour et sa structure et mettre notre personnalité dans le texte, si bien qu’il devient « notre texte »…

Perso, je fais mes textes à 95% (on récupère toujours quelques ligne ou blagounettes d’autres personnes, ou une structure qui peut être rhabillée presque entièrement…)

Mes tours sont environ 50%¨perso, et le reste très adaptés dans beaucoup de cas.

Mes techniques sont à 95% des choses classiques, bon, j’ai bien trouvé un ou deux trucs quand même, mais bon, rien de transcendant…

Ceci dit, il n’y a pas de problème à être interprète : on en vois une majorité dans la chanson, sans que cela ne choque personne…

Gilbus.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Gilbus et Andy, je suis tout à fait d'accord avec vous.

J'ai déjà partis cette discussion sur un site de magie québécois, une véritable tornade d'avis sur le sujet.

Merci de vos lumières.

Modifié par MFR

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Les deux. Ça dépend.

Je pars toujours de ce dont je veux parler, ou ce que je veux faire ressentir. Ensuite je cherche l'effet qui servira le mieux ce but.

Si je trouve mon bonheur dans une routine déjà existante, je la reprend avec ma voix.

Sinon, faut faire un peu de cuisine.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...