Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les VIP. Clique ici pour en savoir plus !
Gérard MERCIER

[Congrès] 22e FISM 2003 à La Hayes du 21 au 260703

Recommended Posts

"Un top super résumé du concours FISM 2003

En effet, c'est un excellent compte rendu, fait par Sue Ann Webster (femme de Tim Ellis), elle a fait ça toute seule comme une grande, sans demander l'aide de qui que ce soit et elle n'attend des "mercis" de personne. Elle l'a fait parce qu'il le fallait faire ! Si l'on attend les divers publications, on peut attendre jusqu'a Noel, et on se demande encore pour quelle année...... Toutefois MAGICUS sortira son edition speciale le 12 aout !

Bravo à Sue Ann !!

otto

otto

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Invité

Y a pas de problème .

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Y a-t-il un site officiel de la FISM? Mis à part fism.com et fism2003.com?

J'ai lu qqpart que la Fédération Internationale des Sociétés Magiques regroupait 60 pays, j'aurais aimer en apprendre d'avantage sur cet organisme. D'où ma question [Clin d'oeil]

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Otto avait raison. Noël approche à grands pas et toujours rien.

Heureusement, nos voisins de Germanie nous proposent un très beau compte rendu avec plein plein de belles photos.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

J’ai lu pas mal des comtes rendus sur ce congrès, mais je trouve que l’on ne respecte pas assez les vrais genies.

Donc : HONNEUR AUX INCOMPRIS !

Dés le début du congrès le climat est donné : on ne rigole plus : la catégorie « magie comique » sera supprimée, on a d’autres choses à faire ! Le congressiste pense « je m’en fous, il y aura toujours les minables et les mauvaises qui seront une source de gaieté inespérée. Seconde erreur : si un numéro ne correspond pas aux goûts des juges, le jury a le droit de faire fermer le rideau après trois minutes. Ce qui nous privera donc du plaisir de nous fendre la gueule pendant les massacres.

Difficile donc de se mettre à la chasse des moments de fraîcheur et de franches rigolades.

Pourtant j’ai réussi à trouver les oiseaux rares : ceux qui sont différents, marginaux, sentimentaux, fragiles ou incompris, ceux qui ne correspondent point au goût de Monsieur l’AFAP et son épouse, ni aux critères du jury. Il y a quelques décennies j’aurais pu entrer dans ce club très fermé – j’ai été viré des deux sociétés magiques en Autriche - mais l’AFAP m’a embougeoisé…

- Je commence par les galas : ici également, on dirait que les numéros comiques ont été supprimés, et pourtant il y en avait… Pas de fermeture du rideau non plus après trois mauvaises minutes. Pourtant on aurait pu ! Mon cœur penche tout d’abord pour IRINA , une belle Russe bien en chair (photo) qui nous a montré des foulards vides qui changent parfois de couleurs. Les changements sont difficilement perceptibles, car tout est orné des motifs du folklore russe (période 1900 – 1910) qui sont quasiment identiques pour nos yeux mal entraînés. Après 10 minutes de déplacements style poupée russe sur roulettes, une apparition du Kremlin sur la tête de l’artiste ! J’ai trouvé ça très drôle, mais le public n’a rien compris, car ce n’était pas annoncée comme numéro comique. Dommage ! IRINA m’a expliqué par la suite que ce n’etait pas le Kremlin sur sa tête, mais une église dont j’ai oublié le nom.

Il y avait aussi un membre du jury, qui chantait hystériquement avec son épouse une espèce de « rap » et qui jetait quelques cartes par terre dans l’espoir de faire rire. Dans le concours on n’aurait pas pu fermer le rideau car ca ne durait que 3 minutes et 20 secondes. Il est mondialement connu que les incompétents dans les jurys sont légion, mais le prouver au cours d’un gala : chapeau ! Je lui décerne donc le premier prix du courage !

D’autres incompris ont été les NAPOLEONS qui présentaient le premier gala : Ils voulaient nous prouver qu’avec un peu d’application on peut facilement saboter un spectacle. Je trouvais cette démarche assez éducative, mais le public non… Et je tiens encore une fois à remercier l’organisation de ne pas avoir appliqué pour les galas le règlement de la fermeture du rideau après 3 mauvaises minutes ! Sinon on se serait couché très tôt…

Laissons donc tomber les comiques pour trouver d’autres choses plus marrantes : les concours, en en particulier la magie avec animaux : Carlos HILSDORF , l’ami des colombes m’a beaucoup plu. Malheureusement je n’ai pas tout vu, car on fermait le rideau après cinq minutes, ceci est dommage. Les spectateurs n’ont sûrement pas pigé que ce charmant jeune homme nous montrait sa propre version de « Les Oiseaux » de HITCHCOCK : léger combat avec les deux premières colombes, plus violent déjà le passage où il mettait le troisième oiseau dans une caisse noire et qu’il ne pouvait plus retirer ses mains pendant une longue minute. Combat des trois pigeons à l’intérieur de la boîte ou déchirement des mains par les bestioles ? Le mystère restera intact, car juste au moment où il sortait de la boîte ses mains et un foulard en feu - il me semblait aussi une bête à moitié brûlée - l’incorruptible jury a fait fermer le rideau. Comme s’ils n’avaient pas compris le message de l’artiste : « Vive HITCHKOCK ! »

Autres grands vedettes du concours : « LE DUO », deux amis belges. Premières trois minutes : les boules dans la bouche. En parlant, mais on ne comprenait rien à cause des boules… Les prochaines six minutes étaient consacrées au fameux jeu des gobelets avec 2 morceaux en mousse. Pour augmenter l’émerveillement, ils chantaient une mélodie de cirque (à capella, donc sans paroles ni musique), et à ce moment-là j’ai pu assister à un phénomène qui se manifeste parfois pendant une prestation comique et qui n’est pas possible à la télé : le public bascule lentement du « je ne comprends rien » au « c’est sûrement du comique » en passant par « ce n’est pas drôle » puis finalement au « on en a marre ». Et juste à ce délicieux moment ou les sentiments virent encore une fois et un début de haine devient quasiment palpable, le rideau se ferma et nous ne saurons jamais la fin de cette expérience de psychologie des masses. Mais le destin nous souriait quand même un peu, car les commandes pour fermer le rideau étaient en panne, ce qui nous a procuré quelques minutes de bonheur supplémentaires. C’est finalement le directeur de la FISM qui a personnellement tiré le rideau. Assez marrant ! Pour la petite histoire : l’un du « DUO » etait parmi les fondateurs du « cirque du soleil ».

D’autres concurrents ont eu davantage de chance : on ne pouvait pas leur fermer le rideau, car rien n’était assez mauvais pour les virer. Tout d’abord JAKUB KROULIK : Lanterne de rue sur la scène, donc romantisme assuré. Entre un jeune homme, foulard rouge autour du cou et canne dans ses mains fragiles. Disons le tout de suite : il n’aurait pas été retenu pour un casting pour « RAMBO ». Cela commence avec une séquence de la canne volante la plus sensuelle que j’ai jamais vu. Sur la chanson d’Hervé Villard « Reviens » ! Suit une routine de foulards roses et une autre avec les anneaux (ils sont mats, c’est plus chic) et cela sur les Top-Ten francophones des années 70. Sheila, Ringo, Mathieu : un régal musical. Les chansons passaient en version intégrale, le jeune homme n’avait sûrement pas compris les paroles – il est tchécoslovaque – ce qui rendait cette prestation irrestible. Premier Prix comique et Grand Prix de la chanson française pour l’Eurovision. Reviens dans mes bras Jakub, je te ferai écouter toute ma collection Mylène FARMER ! Tu as prouvé qu’avec une distanciation à la Brecht on obtient des résultats surprenants. Evidemment c’est encore une fois seulement moi qui t’a compris…

Mais mon préféré, mon chéri, c’était le roi de la subtilité : Jorgen FEVRE ! Il porte des lunettes, il fait 1 mètre 60 et il est Danois, ce qui rajoute au charme. Il a entre 20 et 50 ans, quelques personnes ne bougent pas avec l’age. Guéridons chromés sur scène, rideau de fond jaunâtre, entrée en queue de pie avec canne, qui change de couleur. La canne se transforme en deux foulards, les 3 annaux de Richard ROSS passent, colombes, foulards gris-jaunâtres : un régal ! Ce mec voulait sûrement faire un hommage aux cabarets des années cinquante, mais encore une fois personne sauf moi ne l’avait remarqué. C’est le seul candidat qui nous intéressait à un tel point que nous nous posions des questions genre « où vit il ? », « comment passe-t-il ses nuits », au « a quel âge a-t-il quitté la maison de ses parents, 35 ou 36 ans » ou « est il encore vierge? ». Une chose est sûre pour moi : il porte des sous-vêtements Thermolactyl, même en été. Personne du jury n’avait compris que ce numéro est une métaphore des longues nuits d’hiver à Odense au Danemark, donc malheureusement pas de prix officiel.

Un autre grand fantaisiste est DAG LOFALK , le nouveau président de la FISM, car le prochain congrès sera à Stockholm. Ce charmant homme de 110 kg qui nous vient du fond des forêts suédoises, ne pouvait pas aligner deux phrases et ne se souvenait plus de la date pour le prochain FISM-congrés… Un marginal qui promet !

- Je ne veux pas terminer ce compte-rendu sur les stars méconnues sans rendre hommage au duo OTTO et MARTYN , qui nous ont fait vers minuit au sous-sol un spectacle « trash » : Boules Slydini dans de vraies toilettes avec bruitage nature, scène cuir dans une backroom pour pédés, les séquences « pipe » avec des ballons et « masturbation » avec des pompes à vélo etaient plus vraies que nature, également le sketch ou ils avalent des cigarettes à la Mullica en s’embrassant sur la bouche. Truc final si l’on peut dire, apparition d’un lapin qui ne vint jamais. Mais tout le monde s’en foutait, car la salle etait déjà vide. J’ai compris, et je suis probablement le seul, qu’ils voulaient nous dire que nous magiciens avec nos smokings et nos sourires hypocrites sommes encore plus vulgaires qu’eux, et eux sont seulement vulgaires-honnêtes tandis que nous, nous sommes tous des honteuses mal baisées !

Lucidement,

Otto

[ 27. Août 2003, 18:33: Message édité par : Thomas THIEBAUT ]

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Merci Otto pour ce bon moment passé à te lire.

Au fait, te rapelles-tu d'un passage TV que tu fis jadis habillé en costume léopard devant un public froid comme un iceberg qui ne semblait pas bien saisir les subtilités de ton numéro qui pourtant m'ont moi bien fait rire?

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je crois bien d'avoir ce souvenir dans mes pensées refoulés...... Comme mon passage à la TV Suisse où on est venu me payer apres la repetition, et on m'a demandé de quitter le studio, car d'autres "vedettes" (Isabelle Aubret entre autres....) ne m'ont pas trouvés digne de paraitre dans la meme emission qu'eux...... Souvenirs, souvenirs.

bises

otto

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...