Aller au contenu
Boums

Les Signes de l'Existence de Dieu

Recommended Posts

Éric-Emmanuel Schmitt : il l’avoue pour la première fois : oui, il a rencontré Dieu sur le mont Tahat, haut sommet d’un massif planté au beau milieu du Sahara.

Surprenant récit de ce qu’il nomme à plusieurs reprises « une extase mystique ». De cette expérience par nature indicible, la rencontre d’une créature avec son Créateur, Éric-Emmanuel Schmitt tire deux chapitres saisissants.

Avec la distance de celui qui a médité cet instant pendant près de trente ans, Éric-Emmanuel Schmitt se livre sans fausse pudeur, dans un récit très personnel. Authentique chercheur de Dieu, qu’il est convaincu d’avoir trouvé au beau milieu du Sahara, il s’applique depuis, comme le lui a conseillé Abayghur le Saharien, à « ne pas oublier l’inoubliable ». Dans ces pages, il nous fait toucher du doigt son « aventure sous les étoiles », mystique. Une nuit d’éternité

Source des extraits et suite de l'article : http://www.la-croix.com/Culture/Livres-Idees/Livres/L-extase-mystique-d-Eric-Emmanuel-Schmitt-2015-09-02-1351332

***

Je n'ai pas lu ce livre, voici la note figurant sur Amazon :

« Je suis né deux fois, une fois à Lyon en 1960, une fois dans le Sahara en 1989. »

Une nuit peut changer une vie.

À vingt-huit ans, Éric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée à pied dans le Sahara en 1989. Parti athée, il en reviendra croyant, dix jours plus tard.

Loin de ses repères, il découvre une vie réduite à la simplicité, noue des liens avec les Touareg. Mais il va se perdre dans les immenses étendues du Hoggar pendant une trentaine d heures, sans rien à boire ou à manger, ignorant où il est et si on le retrouvera. Cette nuit-là, sous les étoiles si proches, alors qu il s attend à frissonner d angoisse, une force immense fond sur lui, le rassure, l éclaire et le conseille.

Cette nuit de feu ainsi que Pascal nommait sa nuit mystique va le changer à jamais. Qu est-il arrivé ? Qu a-t-il entendu ? Que faire d une irruption aussi brutale et surprenante quand on est un philosophe formé à l agnosticisme ?

Dans ce livre où l aventure se double d un immense voyage intérieur, Éric-Emmanuel Schmitt nous dévoile pour la première fois son intimité spirituelle et sentimentale, montrant comment sa vie entière, d homme autant que d écrivain, découle de cet instant miraculeux.

41LLJFhQc5L.jpg

71zobZK-EHL.jpg

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Invité Pipilgrim

"Ce feu, pourquoi ne pas le nommer Dieu ?" (der de couv')

Rien de bien nouveau, en fait :

(lui - ça + ça) X ça*

... et hop ! Le tour est joué... une pirouette qui ne fait pas avancer le smilblick d'un iota, mais qui permet de renforcer son auto-persuasion à moindre frais intellectuels.

* Dans ce domaine, on se référera aux divers opuscules des entretiens "Bogdanov/Guitton", qui restent des références contemporaines édifiantes en la matière.

Modifié par Pipilgrim

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

« L'humain est bien une invention des hommes, qui repose sur notre héritage évolutif partagé, mais n'est pas une évidence pour autant. Homo sapiens n'est pas humain de fait. Il a inventé l'humain et il lui reste à devenir humain, ce qui sera fait lorsqu'il regardera le monde qui l'entoure avec humanité. » (Pascal Picq)

Sa définition conceptuelle de ce qu'est, selon lui, l'humanité :

« C'est une construction de notre psychisme qui s'appuie nécessairement sur un substrat cognitif dont les origines remontent au-delà du dernier ancêtre commun que nous partageons avec le chimpanzé. Au cours de leur évolution, les chimpanzés ne sont pas devenus des hommes ; quant aux hommes, il n'est pas certain qu'ils soient devenus humains. »

Source et page Wiki ici : CLIC

À écouter, cette très intéressante conférence :

"Pascal PICQ, Dieu et la Science"

[video:youtube]

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

J'ai vue une vidéo d'un scientifique qui parle d'entropie. Il dit que c'est un grand principe scientifique qui dit que moins un processus est sous contrôle, plus il tend vers le chaos.

Il prend ensuite pour exemple le big bang qui est une explosion et qui a amené à l'univers parfait que l'on connaît aujourd'hui.

Du coup il pose la question, si c'est phénome n'était pas sous le contrôle de quelque chose, comment peut il être le début de notre univers parfait ? Alors que toutes explosions n'amène que la destruction.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Hello Ilyass :)

J'ai vue une vidéo d'un scientifique qui parle d'entropie. Il dit que c'est un grand principe scientifique qui dit que moins un processus est sous contrôle, plus il tend vers le chaos.

Hum… De qui s’agit-il stp ? As-tu un lien qui pointe sur cette vidéo ? Parce que là c’est un peu court pour saisir la notion d’entropie qui a plusieurs significations (voir ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Entropie ).

Pour rappel, je signale que j’ai publié en 2003 dans VM un texte intitulé Les Nains et les Géants ou « Une entropie de la connaissance ». Brièvement : l’entropie était alors relative à la perte de l’information.

En savoir plus ici : http://www.virtualmagie.com/ubbthreads/ubbthreads.php/ubb/showflat/Number/447152/Searchpage/1/Main/2766/Words/%2Bnains+%2Bg%E9ants/Search/true/Re:__Re:__%C2%AB_Les_nains_et_les_g#Post447152#g58XuR8YrmszHSgf.99

De plus il faudrait arriver à définir ce que tu entends par chaos car s’il s’agit de la théorie du même nom, le chaos n’y est pas synonyme de désordre.

La théorie du chaos est une véritable théorie scientifique. Elle repose sur la représentation des solutions des équations différentielles dans l'espace des phases associé : représenter les solutions sous forme de trajectoire dans l'espace plutôt que l'une des variables en fonction du temps permet de révéler la structure sous-jacente : c'est ce qui conduit à affirmer que la théorie du chaos contribue à « trouver de l'ordre caché sous un désordre apparent. ».

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_chaos

Il prend ensuite pour exemple le big bang qui est une explosion et qui a amené à l'univers parfait que l'on connaît aujourd'hui.

Une explosion ? Pas vraiment :

De façon générale, le terme « Big Bang » est associé à toutes les théories qui décrivent notre Univers comme issu d'une dilatation rapide qui fait penser (abusivement) à une explosion, et est également le nom associé à cette époque dense et chaude qu’a connue l’Univers il y a 13,8 milliards d’années sans que cela préjuge de l’existence d’un « instant initial » ou d’un commencement à son histoire.

Quant à la « perfection » de l’univers « que l’on connaît », je te laisse responsable du choix de ce substantif. Je ne vois pas en quoi l’univers des tous premiers instant serait moins (ou plus) parfait que celui d’aujourd’hui ou qu’un autre univers (qui serait différent et donc « parfait » dans son genre). J’ai d’ailleurs du mal à imaginer ce que peut être un univers imparfait. :crazy:

Du coup il pose la question, si c'est phénome n'était pas sous le contrôle de quelque chose, comment peut il être le début de notre univers parfait ? Alors que toutes explosions n'amène que la destruction

Une fois de plus ton assertion possède sa propre contradiction : selon tes propos, toute explosion « n’amène » pas que « la destruction » puisque l’Univers est un contre-exemple que tu proposes toi-même. ;)

Néanmoins, il est fort possible que l’univers tende à sa propre destruction, ce en quoi, puisque il est supposé parfait, l’on pourrait déduire que toute les explosions « amenant à la destruction » sont à l’image de l’explosion « initiale » (ou prétendue telle) c’est-à-dire parfaites… :whistle:

Un univers ne peut-il être soumis à des lois sans que pour autant les objets soumis à ces lois soient « sous contrôle » ?

Ta façon de formuler les questions est tendancieuse car il ne s’agit pas de questions ouvertes : en réalité, tu induis l’idée qu’il y a nécessairement un Dieu créateur (on sait qu’il s’agit de ta conviction profonde est qu’en plus ce Dieu est « l’auteur » du Coran sous forme de révélations faites au prophète Mahomet…).

Une autre conférence pas inintéressante, "Luc FERRY, Dieu et la science" :

Luc Ferry : « Vouloir démontrer l’existence de Dieu, paradoxalement, c’est vouloir détruire la religion. »

[video:youtube]

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
J'ai vue une vidéo d'un scientifique qui parle d'entropie. Il dit que c'est un grand principe scientifique qui dit que moins un processus est sous contrôle, plus il tend vers le chaos.

Il prend ensuite pour exemple le big bang qui est une explosion et qui a amené à l'univers parfait que l'on connaît aujourd'hui.

Du coup il pose la question, si c'est phénome n'était pas sous le contrôle de quelque chose, comment peut il être le début de notre univers parfait ? Alors que toutes explosions n'amène que la destruction.

Il s'agit du Deuxième principe de la thermodynamique qui dit que l'entropie d'un système (c'est à dire le désordre) ne peut qu'augmenter ou rester constante.

Mais l'entropie peut très bien diminuer localement et augmenter globalement. Autrement dit de l'ordre se crée à certains endroits (par exemple, des étoiles et des planètes se forment sous l'effet de la gravité) tandis que du désordre s'accroit autour.

(L'entropie d'un système peut diminuer mais cela signifie que l'entropie du milieu extérieur augmente de façon plus importante)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Ouah, Christian m'a grillé d'1 mn 13 s.

Ta façon de formuler les questions est tendancieuse car il ne s’agit pas de questions ouvertes : en réalité, tu induis l’idée qu’il y a nécessairement un Dieu créateur (on sait qu’il s’agit de ta conviction profonde est qu’en plus ce Dieu est « l’auteur » du Coran sous forme de révélations faites au prophète Mahomet…).

Là dessus une réflexion, quelle différence que le Dieu auquel on pense soit celui-là ou celui d'une autre religion monothéiste ? Si des gens de culture différente croient en un dieu créateur unique, c'est forcément le même, non ? S'il y a plusieurs dieux uniques, le dieu ne l'est plus, unique mdr

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Science & Vie n° 1055, août 2005 : Pourquoi Dieu ne disparaîtra jamais

00001353_cover_A.jpg

Voici un lien qui pointe sur une analyse très critique de cette revue :

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article466

En conclusion de l'article, cette question ironique et drôle : " [...] si le cerveau humain est programmé de façon inéluctable pour croire en Dieu, dans quelle espèce convient-il de classer le cerveau des athées ?

:)

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...