Aller au contenu
Patrick (Shiva)

Cold Reading Déductif versus Cold Reading Intuitif

Recommended Posts

Pour compléter le peu de topics qui existent actuellement sur Virtual sur le sujet du cold reading et essayer de faire avancer le schmilblick, voici deux vidéos intéressantes à méditer.

La première vidéo présente une approche du cold reading qui est maintenant assez connue des illusionnistes. Ce que j’appellerais le "cold reading cartésien déductif", il y est question d’observation et de déduction (c’est le cold reading que, personnellement, je n’aime pas et que je ne pratique plus depuis fort longtemps). Ce n’est pas la seule et unique approche en cold reading loin de là.

[video:youtube]http://www.youtube.com/watch?v=UPJ3WW96wn0

La deuxième vidéo (pour ceux qui auront le courage de la regarder jusqu’au bout) ne présente pas du cold reading au sens restreint du terme où nous l’entendons dans notre petit milieu magique. Ce n’est pas de l’illusionnisme ! (non, non, les mecs il n’y aucun preshow, ce n’est pas un épisode de "Viktor Vincent le mentaliste" :) )

Cette vidéo est celle d’une grande dame de la voyance qui coopère avec des programmes de recherche scientifique en parapsychologie (si, si, ça existe encore !). Ce qu’il y a d’intéressant ici c’est que les techniques utilisées -si on peut, toutefois, parler de techniques- sont proches (à mon sens) de celles utilisées par la dernière génération de ce que j’appellerai les "cold readers intuitifs et non déductifs". Je citerais dans cette catégorie des auteurs comme Enrique Enriquez et Richard Webster (uniquement sur certains aspects de son travail pour ce dernier).

Toujours à mon sens, il n’y a pas de différence fondamentale entre ce cold reading là et une véritable lecture de voyance si ce n’est la connaissance supplémentaire de certains principes psychologiques.

[video:youtube]

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
La deuxième vidéo (pour ceux qui auront le courage de la regarder jusqu’au bout) ne présente pas du cold reading au sens restreint du terme où nous l’entendons dans notre petit milieu magique. Ce n’est pas de l’illusionnisme ! (non, non, les mecs il n’y aucun preshow, ce n’est pas un épisode de "Viktor Vincent le mentaliste" :) )

Cette vidéo est celle d’une grande dame de la voyance qui coopère avec des programmes de recherche scientifique en parapsychologie (si, si, ça existe encore !). Ce qu’il y a d’intéressant ici c’est que les techniques utilisées -si on peut, toutefois, parler de techniques- sont proches (à mon sens) de celles utilisées par la dernière génération de ce que j’appellerai les "cold readers intuitifs et non déductifs". Je citerais dans cette catégorie des auteurs comme Enrique Enriquez et Richard Webster (uniquement sur certains aspects de son travail pour ce dernier).

Ne pas oublier de lire une petite analyse « à chaud » que j’avais faite sur une « expérience » de Maud Kristen, ici :

http://www.virtualmagie.com/ubbthreads/ubbthreads.php/ubb/showflat/Number/299747/Searchpage/1/Main/14827/Words/kristen/Search/true/Re_Uri_geller#Post299747

Merci Patrick de nous proposer des documents qui permettent de débattre (ou au moins discuter). Là je suis très occupé, je vais donc écrire juste quelques mots relatifs à la première « expérience » visible (en partie seulement) dans la vidéo en lien de Maud Kristen avec Norman Don.

Maud Kristen, son enveloppe à la main : « J’ai vu des arbres, de la verdure, quelque chose d’un peu inquiétant qui avance un peu comme un insecte ou une machine avec des trucs sur les côtés qui ressemblerait à des pattes, une machine ou un animal mais c’est pas d’une intelligence supérieure quoi, c’est une intelligence un peu binaire. On va voir si c’est ça. »

L’enveloppe est ouverte et là on voit la photo d’une femme blonde avec le bout d’une tête de dinosaure (factice ou en os réel, on ne sait pas). Un dinosaure n’ayant pas une intelligence pouvant être comparée à celle d’un insecte, j’en conclus que Maud Kristen faisait référence à « la blonde » ;)

Maud Kristen est contente du résultat : pas d’insecte, pas de pattes, pas d’arbre, pas de verdure, rien « qui avance », pas de machine et rien « avec des trucs sur les côtés », mais les premiers mots de Maud sont « C’est pas mal. »

Il existe un ouvrage fort instructif du nom de Télépathie réelle qui nous montre comment quelques mots bien choisis peuvent englober un vaste champs de possibles dans la cadre d’une « lecture » ; dans le cas de Maud Kristen, même pas la peine de s’embarrasser d’être précis ou court, il suffit d’en dire beaucoup et largement : en disant « insecte », il sera possible de recadrer tout le monde animal, sinon ce sera « une machine » (peut-être un axe intéressant pour Télépathie réelle volume 2). On évoque la nature ET la machine, quelque chose qui avance (quoi ?), des « trucs » qui bougent sur les côtés (pas de bol vraiment, car là, on ne voit vraiment rien sur les côtés). Quant à savoir qu’est-ce qui est ou n’est pas inquiétant (un squelette c’est inquiétant ? un animal disparu ? Une photo ? Une femme blonde ?)...

Le recadrage nous permet de faire ce type de lecture : Bon sang, mais oui !, une intelligence binaire proche d’un insecte (un « reptile », pensez-donc !), c’est forcément un dinosaure, un être vivant dans la nature donc près des arbres et de la verdure des temps anciens, et il est menaçant, il se déplace et s’avance vers cette femme blonde, il a des pattes (qu’on ne voit pas mais elles sont bien là, menaçantes en trame de fond). Pas facile de caser « la machine » mais bon, ce ne sont que des impressions, des sensations et surtout pas du 100 %, c’est d’ailleurs à ça qu’on reconnaît le caractère valide de l’expérience, les erreurs assumées qui crédibilisent la véracité de l’expérience, du protocole, et de l’intégrité même de Maud Kristen.

Bon, pas le temps de me relire. Bonne journée…

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Trés intructif !!!

Merci Chute ! (c’est gratuit ! :) )

Merci également pour la seconde vidéo.

Avant que les polémiques habituelles ne pointent (mais elles ont déjà commencé), je voudrais dire que le propos de mon message initial est (juste) de faire le distinguo entre ce qui me semble être deux formes très différentes de cold reading.

Si la première approche (celle que j’appelle le cold reading déductif) est connue de certains magiciens, l’autre (que j’appelle le cold reading intuitif) est à peu près inconnue.

L’édition magique, dans les 3 ou 4 ouvrages publiés en français sur le sujet, a surtout privilégié la première approche. C’est le cas des techniques que Christian Chelman aborde dans la version originale de Zodiaque et c’est aussi le cas d’Angelo Stagnaro dans Ex Nihilo.

Un ouvrage à paraitre très bientôt et déjà discuté sur VM dans un autre sujet va montrer une toute autre approche qui, à mon avis, n’est pas encore du cold reading purement intuitif mais commence à s’en rapprocher.

Le sujet est vaste…

Il est clair que l’approche déductive fournit une explication facile des phénomènes de voyance aux esprits cartésiens.

L’approche intuitive est beaucoup plus subtile et déroutante. Elle ne permet aucune certitude et amène à une sorte de traversée du miroir dans la mesure où elle est très proche de ce que font les voyants. Elle ne manque pas de poser des questions vertigineuses.

Je rappelle ici que l’immense majorité des voyants et voyantes ne connaissent rien au cold reading, ils ignorent même ce terme. J’inclus ici les meilleurs voyants (surtout les meilleurs !).

Je ne ferais pas de commentaires sur le fond du message de Christian Girard car ce débat là est sans fin. Il n'existe à ce jour aucune méthode scientifique qui permette de valider l'explication que Christian suggère, de même qu'il n'existe aucune méthode scientifique permettant de valider l'hypothèse extra sensorielle.

Je dirais simplement que c'est me faire beaucoup d'honneur que de rapprocher ça de mon ouvrage Télépathie Réelle et que ce que fait Maud Kristen c'est, quand même, du TR+++++++ ! (si toutefois c'est du TR)

... on verra ça dans le volume 5 en 2041 si Dieu nous prête vie ! mdr

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Je signe de suite pour le volume 5 de TR ! :)

Merci Patrick d'élever le niveau des discussions et de tenter d'ouvrir les esprits.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Juste pour préciser ma position : si la perception extrasensorielle existe (ou autres phénomènes du même tonneau : « capacités psi », « paranormal », etc.), il est nécessaire d’être particulièrement vigilant quant aux interprétations des expériences, quant à la mise en place des protocoles, quant à l’analyse des observations et aux conclusions qu’on peut honnêtement en tirer, etc. Tout le monde (« croyants », sceptiques ou réfractaires) ne peut qu’encourager la rigueur afin de ne pas se laisser abuser par des artefacts, des erreurs, des mensonges, des omissions, des biais, etc. Je n’ai pour ma part qu’un désir, celui très sincère d’être confronté à des phénomènes qui seraient sans ambiguïté.

Dans le cas du reportage sur Maud Kristen, je n’ai évoqué que la première expérience, par manque de temps. J’ajoute qu’une expérience unique (une seule enveloppe) serait une faiblesse absolue pour ce qui est d’une étude statistique, mais sept ce n’est pas beaucoup mieux surtout si peu sont convaincantes. De plus, il faut rappeler que (je cite) « l’objectif de l’expérience n’est pas de prouver l’existence des capacités paranormales mais d’étudier l’activité cérébrale de Maud quand elle pratique son activité de voyance ».

Seconde enveloppe : un rond (tiens, comme dans Télépathie réelle ;) , merci Patrick car grâce à ta méthode on ne tombera pas dans l’interprétation abusive dans ce cas-là, tant de « choses » pouvant être « rondes » n’est-ce pas ? ), affaissé, écrasé, un champignon, une bouillote au toucher, quand c’est mou, qu’on s’enfonce, du rond mou, quelque chose de gros avec des trous dedans dans lequel on peut rentrer, notion de point de rencontre, comme une place en étoile, …

Résultat selon Norman Don : « Elle a vu beaucoup d’éléments » :crazy: ! Ah bon ? Elle a dit beaucoup de choses très diverses une fois de plus et tombe le plus souvent très loin du but selon moi. Mais bon, l’objectif étant « d’étudier l’activité cérébrale de Maud quand elle pratique son activité de voyance », la pertinence des visions n’a pas d’importance, du coup on nous montre l’apparition sur un écran d’ordinateur d’ondes alpha, ça fait rêver, ça a un étrange parfum de mystère… Un clic via Google pour apprendre que « le rythme alpha se manifeste lorsque la personne enregistrée éveillée ferme les yeux et se détend ». Ça suffit. C’est ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rythme_alpha

Plus intéressant car plus détaillé, lire ceci :

http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/alphawaves.html

Il existe des expériences d’électro-encéphalographie plus probantes avec des moines en méditation.

Nous n’avons dans le reportage que des bribes d’« expériences » astucieusement choisies (donc une vue partielle, qui n’offre pas la possibilité d’adhérer), il reste de grandes zones d’ombres, des constructions d’images pour la télévision qui induisent des déductions erronées grâce à la mise en juxtaposition de scènes censées se répondre l’une l’autre, etc. Bref je vous "admire" de pouvoir tirer des conclusions quelles qu’elles soient en visionnant de pareils documents tronquées, montés et me semble-t-il orientés.

Je ne ferais pas de commentaires sur le fond du message de Christian Girard car ce débat là est sans fin.

Il n’y a qu’un fond dans mon commentaire : impossible de tirer des conclusions objectives sur la parapsychologie (ou la voyance, ...) au regard dudit reportage.

Il n'existe à ce jour aucune méthode scientifique qui permette de valider l'explication que Christian suggère

Pourquoi m’opposer un argument (dont je laisse chacun évaluer la pertinence) lié à des méthodes scientifiques que tous les tenants du paranormal semblent réfuter ? Je n'ai pas droit à une approche intuitive moi aussi ;) ?

il n'existe aucune méthode scientifique permettant de valider l'hypothèse extra sensorielle.

Finalement, nous disons donc la même chose alors ?

Je dirais simplement que c'est me faire beaucoup d'honneur que de rapprocher ça de mon ouvrage Télépathie Réelle et que ce que fait Maud Kristen c'est, quand même, du TR+++++++ ! (si toutefois c'est du TR)

Tu as parfaitement analysé certains mécanismes du recadrage justement. Finalement, ton effet Télépathie réelle est une approche totalement rationnelle démontrant (en autres choses) les mécanismes du recadrage. Face aux propositions multiples, diverses et variées de Maud Kristen tu te contentes de trois affirmations (car ta cible est plus facile à cerner : un objet), bravo.

Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé le lapsus calami de Chute.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Bien… Merci Christian pour tous ces éléments qui ne manqueront pas d’aiguiser l’esprit critique des lecteurs de VM s’il en est besoin.

Pour en revenir au sujet initial du sujet qui est "Cold Reading Déductif versus Cold Reading Intuitif" et pour compléter le propos, il me semble intéressant d’aborder la question de l’efficacité et de la fiabilité de l’approche intuitive par rapport à l’approche déductive. La question est intéressante dans la mesure où l’approche déductive repose sur des bases logiques et cartésiennes alors que l’approche intuitive semble reposer sur une grande part d’aléatoire, de subjectivité et beaucoup d’empirisme.

Ma petite expérience en la matière me porte à penser que, paradoxalement, l’approche intuitive est la plus efficace.

Elle permet en outre d’aller beaucoup plus loin. Là où l’approche déductive va vous permettre de dire à une personne « vous êtes marié » à partir de l’observation d’une alliance au doigt (ok, ok je caricature un peu) l’approche intuitive vous emmènera vers des descriptions troublantes sans avoir besoin d’observer quoi que ce soit ni d’être en contact direct avec la personne.

Comme l’a très bien montré Christian les erreurs n’ont aucune importance dans ce style de mentalisme, elles ajoutent de la crédibilité et de l’impact. Par ailleurs, des erreurs on en commet aussi avec l’approche déductive… et des belles !

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Petite note concernant le cold reading en illusionnisme (mentalisme ou autre).

Le cold reading est une technique "aléatoire". Seule, elle ne concerne pas vraiment les divers domaines de la prestidigitation, du moins comme technique efficace, après tout l'illusionniste cherche à créer l'illusion d'un pouvoir.

Si un effet utilisant une technique aléatoire fonctionne, disons à 80%, le vrai travail du magicien consiste à développer les "sorties" sur les 20% restants.

C'est pour cette raison que le cold reading est une technique formidable lorsqu'elle est combinée à des principes comme le "Bonzai" de Max Maven, par exemple. La règle sera aussi d'utiliser le cold reading lorsque cette technique est couverte par une méthode permettant de réaliser l'effet choisi à coup sûr et de manière strictement mécanique.

Dans Zodiaque (Légendes Urbaines/Compendium Sortilégionis), cité plus haut, l'erreur minimum possible, fait partie de l'effet. Elle est tout au plus de 2%, ce qui renforce l'effet. Je vous rappelle aussi que dans ce tour, le cold reading est à la fois basé sur les tensions dues à la respiration et l'aspect du "client" en général. Il y a donc cold reading intuitif et déductif.

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...