Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !
Christian GIRARD

Artistes, Sonorités et Instruments Originaux

Recommended Posts

Le 11/06/2020 à 06:41, bob a dit :

Dans la série "One Man Band", il y a aussi Tommy Emmanuel (dont j'avais déjà parlé ici). Il présente son travail et sa conception de la musique lors de ce TEDx à Melbourne :

Bob

Tu sais, Tommy Emmanuel, c'est juste un rigolo, même un gamin peut lui mettre une pâtée sur scène, qui plus est avec un ukulélé :

Plus sérieusement : Feng E fait partie de ces petits prodiges qui naissent çà et là façon ovni, il est absolument épatant. 

Modifié par Christian GIRARD
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

🙀 :

Citation

 

INSTRUMENTS

In this video I play on:

- Yamaha basset recorder

- Paetzold C bass recorder

- Paetzold F contrabass recorder

- Mollenhauer Denner soprano recorder

 

- Zen-On alto recorder Juho plays on a Paetzold Sub Great Bass recorder in C

- Hester plays on a Subcontrabass recorder in Bb by Adriana Breukink

 

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Magnifique hommage au fabuleux compositeur récemment disparu :

"Ennio Morricone (For A Few Dollars More) - Luca Stricagnoli"

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 21/04/2020 à 00:09, Christian GIRARD a dit :

Oh, il s'est inspiré de classiques, certes, mais il a également piqué d'autres choses :

Un jour en lisant Poèmes amorphes de Franc-Nohain je suis également tombé avec stupeur sur ceci daté de 1969 :

Sollicitudes

Appétit vigoureux, tempérament de fer,
Membert languit, Membert se meurt – ami si cher...
Qu’a Member ?


Hé, Momille, bonjour ! Comment va la famille,
Le papa, la maman ?... Tu pleures, jeune fille ?...
Qu’a Momille ?


Je viens de rencontrer, allant je ne sais où,
Outchou, le professeur qui courait comme un fou.
Qu’a Outchou ?

 

Vous connaissez tous ceci, L'Ami Caouette, de 1975 :

 

Gainsbourg « De toute façon j'ai piqué l'accompagnement à Bob Dylan ». C'est ici :

 

Si quelqu'un connaît la chanson d'Harry Belafonte dont parle Denise Glaser, ça m’intéresse.

Serge Gainsbourg - Chanson Du Forçat - (B.O.VIDOCQ 1967) :

 

Bob Dylan - Ballad of Hollis Brown  :

 

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Plus généralement peut on parler d'imitation pour gainsbourg et consort, une sorte mime de la culture et du comportement du maître, ici l'américain, le colonisé s'entour, se pare des vêtements, oripeaux, colifichets du maître,  sa culture comprise?

C'est hallucinant de voir dans le sud le nombre d'association de "country music", en fait plus nombreuses que celles de félibrige  dans le sud.

Comme si pour tous ses drôles de gus français leurs origines étaient aux états unis, un pur délire qui me fait bien rire.

Et cela me rappelle la chanson d'édie mitchel "Memphis ou belle ville , où sont mes racines".

 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 28/07/2020 à 22:27, Jean-Marc KLDJN a dit :

Comme si pour tous ses drôles de gus français leurs origines étaient aux états unis, un pur délire qui me fait bien rire.

Les musiques du monde sont un patrimoine commun. 🙂 

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

La musique futuriste

Voici le programme Francesco Balilla Pratella 😉 :

Citation

les jeunes doivent se tenir loin des conservatoires et étudier indépendamment ;

il faut fonder une revue musicale indépendante des académies et des critiques ;

on doit s'abstenir de participer à toute compétition qui ne serait pas complètement ouverte ;

il faut se libérer du passé et de la musique « bien faite » ;

la domination des chanteurs doit cesser, ils doivent devenir comme n'importe quel membre de l'orchestre ;

les compositeurs d'opéras doivent écrire leurs propres livrets, et ceux-ci doivent être en vers libres ;

il faut abandonner les ballades et « les chansons napolitaines qui donnent la nausée » ;

il faut aussi abandonner la musique sacrée qui n'a plus de sens au regard de la disparition de la foi ;

et enfin préférer les nouvelles œuvres aux anciennes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_futuriste

https://fr.wikipedia.org/wiki/Francesco_Balilla_Pratella

*

Luigi Russolo est "un peintre et compositeur italien, né le 30 avril 1885 . Il est considéré comme le père de la musique bruitiste". Machines à entonner les bruits :

Citation

Avec son frère Antonio, il utilise des instruments qu'ils appellent intonarumori (littéralement : entonne-bruits). Il s'agit de générateurs de bruit acoustiques qui permettent à l'interprète de créer et de contrôler la nuance et la hauteur de différents types de bruits. Dans L'Art des bruits, ils sont classés en six groupes :

Grondements, éclat, bruit d'eau tombante, bruits de plongeon, mugissements ;

Sifflements, ronflements, renâclements ;

Murmures, marmonnements, bruissements, grommellements, grognements, glouglous ;

Stridences, craquements, bourdonnements, cliquetis, piétinements ;

Bruits de percussions (obtenus en frappant diverses matières: métal, bois, peaux, pierres etc.) ;

Voix d'hommes et d'animaux (cris, gémissements, rires, sanglots etc.).

Luigi Russolo et Filippo Tommaso Marinetti donnent le premier concert de musique futuriste, complet avec intonarumori, en avril 1914, provoquant une émeute.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Luigi_Russolo

Russolointonorumori.jpg

Réveil d'une ville :

 

L'Art des bruits

Citation

 (L'arte dei rumori) est un manifeste futuriste écrit en 1913 par Luigi Russolo dans une lettre à son ami le compositeur futuriste Francesco Balilla Pratella. Pierre fondatrice du bruitisme, il est considéré comme l'un des textes les plus importants et les plus influents de l'esthétique musicale du xxe siècle ; comme l'affirme Philippe Robert à son propos : « Un grand fracas de tôle emboutie : voilà ce à quoi les bases du renouveau musical du xxe siècle ont en partie ressemblé ».

Russolo y soutient l'idée que l'oreille humaine s'est familiarisée avec la vitesse, l'énergie et le bruit de l'environnement sonore urbain et industriel, et que cette nouvelle palette sonore nécessite une approche renouvelée des instruments et de la composition musicale. Il expose un certain nombre de conclusions dans lesquelles il décrit la manière dont l'électronique et d'autres technologies permettront aux musiciens futuristes de « substituer le nombre limité de sons que possède l'orchestre aujourd'hui par l'infinie variété de sons contenue dans les bruits, reproduits à l'aide de mécanismes appropriés ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/L'Art_des_bruits 

Modifié par Christian GIRARD

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites
Le 28/07/2020 à 01:22, Christian GIRARD a dit :

Gainsbourg « De toute façon j'ai piqué l'accompagnement à Bob Dylan ».

ici, on apprend qu'il s'est "resservi" :

Charlotte Gainsbourg, Zéro pointé vers l'infini :

Citation

Tous les titres de l'album sont écrits et composés par Serge Gainsbourg, mis à part les titres :

Charlotte for ever, qui est un arrangement de l’Andantino pour piano de Aram Khatchatourian (op.5);

Zéro pointé vers l'infini, dont la musique est empruntée à Dans la forêt près du front (V lesu prifrontovom) de Matveï Blanter;

Lemon Incest, dont la musique est inspirée de l’Étude no 3 en mi majeur op. 10 de Frédéric Chopin.

 

Modifié par Christian GIRARD

Partager ce message


Lien à publier
Partager sur d’autres sites

Rejoins la conversation !

Tu peux publier maintenant et t'enregistrer plus tard. Si tu as un compte, connecte-toi maintenant pour publier avec ton identité.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédemment saisis, a été restauré..   Effacer le contenu

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...