Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Pomalo

Membre
  • Compteur de contenus

    451
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Pomalo

  • Rang
    VMiste**
  • Date de naissance 22/03/1985

Informations Personnelles

  • Localisation
    Paris (75) / FRANCE
  • Profession / Occupation
    Etudiant

Informations Magiques

  • Connaissances Utiles pour Notre Art :
    Improvisation théatrale, danse, chimie, sciences
  1. Heu, on peut faire une carte déchirée racommodée sans gimmick, et on la donne directement à l'examen dans la plus part des cas...
  2. Moui... Moi j'ai beaucoup aimé la série, et j'ai trouvé qu'au contraire, il n'y avait rien de sur-réaliste. Les meilleurs mentalistes parmi nous pourraient très probablement arriver à ce genre de résultat. J'ai beaucoup aimé le fait qu'il n'y avait pas d'exagération trop appuyée sur ce qu'il était capable de faire.
  3. Je te conseil de découvrir autre chose ! Aborde un nouveau pan de magie avec ses subtilités, ses techniques. Trouve des effets et des vidéos qui t'impressionnent, et qui te font penser "Tiens, ça j'aimerai savoir faire ça !"
  4. Il y a un sujet un peu similaire sur le forum général. Personnellement, je ne fais jamais de tour si on ne m'en demande pas. Je n'adore pas non plus faire de la magie à des gens que je connais, cepandant, ma copine amène parfois le sujet (en particulier devant sa famille). A ta place, je m'arrangerai pour mentionner au cours de la soirée que je fais de la magie, tu verras très vite si les gens veulent que tu fasses un tour ou pas !
  5. Globalement, tu as deux choix : soit tu montes un petit spectacle : un véritable enchaînement de tours que tu présentera d'un bloc avec un fil conducteur, et à ce moment là, tu peux en parler avant avec l'organisateur de la soirée et attirer l'attention de tout le monde. Mais ça signifit tous les regards braqués sur toi d'un coup. C'est un grand saut à effectuer. Si tu n'as fait pour le moment que de la magie à tes proches et à tes amis, dis toi bien que le public que tu vas affronter sera plus facile ! Les inconnus ont généralement beaucoup plus de respect, de meilleures réactions et plus d'admiration que les gens qui te cotoient quotidiennement. Dis toi que ce sera encore plus simple ! Je te suggère aussi une autre approche : Si tu es vraiment très timide, choisis un moment où tu es en compagnie d'un ami à toi et d'une personne que tu ne connais pas, lance la conversation vers ton ami en lui disant "tiens, j'ai un truc nouveau, tu veux voir ?" et fais un tour à ton ami. Deux choses peuvent arriver : ça peut créer un atroupement autour de toi, et là, tu es lancé ! Ou alors la personne "étrangère va te remarquer, et peut être en parler à ses autres amis au cours de la soirée". Le moyen le plus simple de propager l'attention du public, c'est d'obtenir des applaudissements. Je te conseil les vidéos de Stone pour apprendre à les lancer (ficelles rapides : applaudis toi même un spectateur, ou encore fais une pause à la fin d'un tour en te redressant et tapes une fois dans tes mains). Tu peux aussi laisser tomber dans une conversation que tu fais de la magie. On te demandera surement un tour. D'une manière générale : laisse toujours ton public sur sa faim. Si à la fin de ton dernier tour, ils ne t'en réclament pas un de plus, c'est que tu en as fait un de trop !
  6. Ce n'est pas un peu un truc pour vendre aux magiciens, car certes, si le modus operandi peut être intrigant, l'effet pour le spectateur n'est pas trèèèèèèès différent d'un jeu nudiste... Quel impact supplémentaire ?
  7. La routine dont parle CEDmagic s'appelle aussi Warp Card, qui se fait avec 2 cartes. Tu peux également trouver une version assez intéressante qui s'appelle Warp One qui se fait avec une seule carte. Tu peux garder tes vieilles cartes pour les splitter (voir le sujet voisin sur séparer les cartes). Tu peux t'en servir comme de duplicatas, de cartes à faire signer, d'agenda (j'avais un jeu de cartes avec plein de numéros écrits sur les cartes : c'est finalement assez pratique, vu que ça ne prend pas tant de place que ça, et ça fait travailler les chapelets)...
  8. Ah, et sur le DVD VDP de John Van Der Putt, il explique comment le faire également, sa méthode est assez efficace... Mais comme pour tout, il faut de la pratique, de la patience, et s'entraîner sur des cartes... beaucoup de cartes... énormément de cartes !
  9. Oui, bien sur, mais c'est à mon avis assez automatique... Si le public commence par passer un bon moment, assez rapidement, le magicien s'amuse aussi...
  10. Je pense que tout le monde rencontre ce problème à un moment ou à un autre. Quelques petites pensées qui peuvent éventuellement ouvrir un chemin vers une solution ... ? - Ne pas mettre l'effet au centre, et ne pas SE mettre au centre ! Pourquoi fait on de la magie ? Pour prouver au monde entier qu'on est vraiment, vraiment le plus fort, ou pour faire passer un bon moment à ses spectateurs ! Comment faire cela ? Si on présente ses tours en racontant une histoire, en ajoutant des blagues, même les gens qui ne sont pas très enclins à la magie passeront un bon moment et n'auront pas cet exaspération ("Je comprends pas ! Ca m'énerve !"). De la même façon, ne pas hésiter à se tourner soi même en dérision, ou à se critiquer (quand j'y repense, j'ai plein de moments dans mes routines où j'invite le spectateur à faire quelque chose mieux que moi, par exemple "Vous savez compter ? Parce que moi, j'ai beaucoup de mal... Même jusqu'à 3..."). Accréditer le public pour la réussite des effets (par exemple pour un out of this world, féliciter le public d'avoir réussi à être si sensible, et pour tous les effets en général, ne pas le mettre sous le point de vue "Ah ah ! Regardez, je pose les mains dessus, et hop, les cartes s'échangent !" mais plus sur le côté "tiens, quelque chose de bizarre vient de se passer, et puisque cette carte est arrivée là, regardons ce qui est arrivé à l'autre".) Le public SAIT que c'est vous le magicien, pas la peine d'en rajouter, il faut leur faire passer un bon moment, et non pas VOUS faire passer un bon moment. Cependant, il n'y a pas de règles, je pense que le point principal est d'avoir un personnage. Si votre personnage est fort, et marqué, vous pouvez tout vous permettre et les gens ne le percevront pas comme "tiens, un branleur de carte vient faire son malin", mais "tiens, un artiste vient faire un spectacle".
  11. J'ai vu une vidéo consacrée à cette technique, qui s'appelle "The Art Of Splitting Cards", malheureusement, je ne me souviens plus de qui c'est...
  12. Je crois que depuis les récentes réformes de l'orthographe, les accents circonflexes sont facultatifs pour la plus part.
  13. C'est une question qui revient souvent.... "Que répondre quand un spectateur vous prend sur le fait ? Que faire quand un spectateur veut tout examiner alors que ça ne peut pas l'être ?" Ce ne sont pas de vraies bonnes questions. Regardes quelqu'un d'expérimenté, tu te rendras compte que le public n'a absolument pas le loisir de parler. Il peut le faire quand le magicien le permet. Le fait de faire des pauses dans son discours, de regarder le public, de s'intérrompre, de se détendre, etc. Il y atout un faisceau d'éléments qui donne comme indication au public "vous pouvez intervenir", alors que si tu es dans ta lancée, que tu racontes ton histoire, et continu à pousser l'histoire vers l'avant, personne ne t'interrompra. Je fais souvent No Smoking de JLB. Et on me demande après les premiers effets d'examiner les briquets. La réponse que je fais la plus part du temps, c'est "Vous pourrez les examiner à la fin, mais laissez moi continuer", et je continu la routine. Et il y a plein de moment où je leur mets dans les mains, où ils touchent les briquets, etc. Et à la fin, l'effet est tellement fort que personne ne m'a jamais demandé de revoir les briquets (qui se sont eclipsés dans mes poches). De la même façon, j'ai une routine de balle mousse qui requiert que les spectateurs m'attrapent sur le fait qu'à un moment, je prends une balle en mousse dans ma poche. (3 balles en mousse sur la table, une dans la poche, une dans la main, une dans la poche, combien dans la main ? > 1 ? Non, 3...). J'effectue la manipulation 3 fois, mais je ne laisse pas le loisir aux spectateurs de m'interrompre avant la 3ème. Parfois, sur la 2ème, ils ont un doute, veulent intervenir, mais je garde mon flot de paroles et d'actions, et je ne leur laisse une pause que la fois suivante...
  14. Bonne gestion de la situation : comme quoi prévoir permet d'éviter les lois de murphy et le sur-accident. Ca aurait pu être bien plus grave !
  15. Oui, ça c'est assez simple, tu peux le faire tranquillou chez toi, ou même en version un peu dirty si tu as 20 minutes... En revanche, tu ne peux pas le faire entre 2 tables... Mais tu peux en avoir plusieurs de prêts qui se déchargent / chargent assez vite...
×
×
  • Créer...