Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Peter DIN

Membre
  • Compteur de contenus

    1 789
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Trophée

    1

Peter DIN last won the day on 29 février

Peter DIN had the most liked content!

Réputation sur la communauté

72 Superbe

À propos de Peter DIN

  • Rang
    VMétéran*****
  • Date de naissance 02/11/1960

Informations Personnelles

  • Localisation
    Paris / FRANCE
  • Profession / Occupation
    Artiste

Informations Magiques

  • Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...
    FFAP, IBM, FISM
  • Connaissances Utiles pour Notre Art :
    Ventriloque

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bonjour à toutes et à tous, Pour moi, la notion de bon ou de mauvais magicien n'a vraiment pas de réalité absolu. Je me suis surpris à détester des artistes que la grande majorité de mes confrères idolâtraient et ils avaient certainement raison. En fait, la magie est ce que l'on en ressent soi même et aucun de ces sentiments n'est valable pour les autres. La magie en ce qui me concerne, c'est un générateur d'émotions. Ainsi, si je vois une représentation pour laquelle je ne verrai que des merveilleux tours incompréhensibles magnifiquement réalisés, je vais m'ennuyer terriblement si je ne ressens aucune émotion. Cela m'arrive très souvent. Je me souviens avoir vu, il y a quelques année un magicien de rue, plutôt lamentable, mais après quelques secondes, j'étais entré dans son univers et j'ai ressenti une forte émotion, un empathie spontanée qui me fit rester jusqu'au bout de sa prestation, qui pourtant était d'une technicité dramatique, accumulant les flashs, les erreurs de manipulation, de position ou de choix des tours. Le fait d'aimer ou non un magicien est sans doute pour moi, très déconnecté de qu'un autre magicien ressentira. Je crois que l'âge ou l'expérience a aussi son mot à dire. Après une carrière complète consacrée à la magie, je n'ai aucun plaisir à "voir" des tours... Au font pour moi, ils sont tous pareils, j'en comprends plus ou moins le fonctionnement, ou si je ne les comprends pas, mon bagage technique me permet de remonter le principe de base. Un peu comme un puzzle dont au bout de la dixième pièce on perd l'envie de le terminer, car cela ne présente plus d'intérêt. Cela veut sans doute dire que mes affinités me pousse à chercher donc dans la magie.... Autre chose que de la magie. Bon confinement, Peter Din
  2. C'est pour cela qu'il est urgent d'attendre. Si le gouvernement espagnol publie une fermeture des frontière en juin et juillet, cela débloquera les possibilités de remboursement, mais dans l'attente... Nothing.
  3. Bonjour, Comme je te l'ai dit en privé, la situation est inédite et bien malin celui qui prétendrait savoir ce qui se passera dans un an. En ce qui me concerne je devais faire un circuit en Espagne avant et après la FISM Europe. En février, j'ai réservé tous mes hotels - pour près de 1000 €. J'ai été contraint d'annuler et pour cause, montant de mon remboursement 93 € - raison mes réservations ne sont pas remboursables. Et rien à ce jour ne m'empêche de venir en Espagne (sic). Réservations définitivement perdues sans possibilités de reporter. J'avais aussi réservé en France pour me rendre au Festival d'Avignon pour 3 jours - Reservation faite et payé à l'Hotel Ibis. Pas de festival donc demande d'annulation. Réponse, il nous est impossible de vous rembourser et conformément au décret gouvernemental de mars 2020, nous vous faisons parvenir un voucher valable 18 mois uniquement dans notre Hôtel. La facture étant de plus de 780 €, il y a intérêt à ce que je puisse organiser un autre voyage à Avignon dans ce délai. Tout cela pour dire que des situations "choquante" il y en aura beaucoup. Mais je crains que dans la situation ou nous sommes, chacun va essayer de sauver l'essentiel. Je n'avais pas les moyens de perdre 1800 € non plus, mais je me dis que je suis encore en vie... pour l'instant. Je sais que ma réponse ne t'apportera aucune satisfaction à ton problème personnel, mais je crains que problèmes et absences de solutions soient notre quotidien pour les mois à venir. Cordialement, Peter
  4. Bonjour à toutes et à tous, J’ai découvert par hasard en faisant mes courses à AUCHAN qu’ils vendaient des élastiques très intéressants. Ce sont des élastiques de couleurs fluo très visuels, avec la bonne dimension pour les tours et pouvant s’étirer assez largement avec une grande résistance. Il ne coute que 2,50 € pour un sachet (difficile d’estimer le nombre entre 50 et 100). On les trouve dans les petits présentoirs promos et gadgets disposés au rayon bricolage/produit d’entretien. Voilà faites passer. Peter Din
  5. Attention, mes réponses ne se veulent en aucun jugement de valeur ou critiques. Je fais partie d'une génération qui n'a pas connu ou très peu cette façon de pratiquer la magie. C'est pour cela que la question posée m'interpelle, mais je ne doute pas que c'est important de poser toutes les questions, même si elle peuvent paraître étrange à de vieux dinosaures comme moi.
  6. Depuis quand, c'est le spectateur qui décide avec quoi tu dois travailler ? Là encore, j'imagine mal un spectateur se lever pendant une représentation de l'avare et demander à Michel Bouquet de jouer une scène de boulevard. Vous avez de drôle de question, non ? Peut-être, faudrait-il revoir ce qu'est un magicien pour vous. Il me semble bien que Jacques Delors dans un de ses merveilleux bouquins expliquait que c'est le magicien qui décide, où, comment et pour qui, il travaille. A relire, cela t'aidera surement. Bon courage, Peter
  7. Je ne suis pas fan de ce genre de line stéréotype, mais cela dépend de chacun. Si le client insiste, je lui répondrai, vous demanderiez à M. Pokora (ou un autre chanteur de la génération de votre interlocuteur) de chanter une chanson de Mireille Mathieu ? Il devrait comprendre de lui même la bêtise de sa demande. Encore faut-il biens sur, avoir un répertoire personnel et ne pas être le démonstrateur attitré et payant des marchands de trucs.
  8. Bonjour, Une simple question, que répondrait un chanteur si on lui demandait de chanter le répertoire d'un autre ? Un magicien est un artiste (en principe) avec son propre répertoire (en principe). Lorsqu'un de mes interlocuteurs me demande si je connais tel ou tel tours, je lui réponds, oui bien sur, c'est un très joli tour. Et généralement la demande s'arrête là. En tant qu'artiste pro, je ne me sens pas obligé de faire ce que me demande les gens, je leur propose MON spectacle et c'est normal. Cordialement, Peter Din
  9. Bonsoir, C'est bien tu as déjà quelques idées clefs et ça c'est un bon début. L'étape suivant est de reprendre tes réponses en essayant d'être un peu plus précis ou détaillé, pourquoi pas noter en marge les images ou les idées de se que tu voudrais faire ou être capable de faire (là encore pas de limite, ni de censure, laisse parler tes rêves, les possibilités techniques, financières ou pratiques viendront plus tard. Le point 3 et le 4 méritent d'être plus développé, car le solution est souvent dans la fin ou le futur. De la même façon qu'il n'est pas possible d'écrire un roman si on n'a pas la fin de l'histoire. Il te faut le but, le climax de ton spectacle et ensuite on part d'ou tu viens et vers quoi, il faut que tu arrives. C'est indispensable, sinon tu vas tourner en rond et te décourager. En ce qui concerne mes master classes et atelier, je ne veux pas me servir de ce forum pour faire ma promotion. Mais sache qu'il sont ouverts à tous et ne sont pas limité à un style de magie particulier. Le travail étant très souvent personnalisé et individuel, il n'y a pas de problème. Les prochains auront lieu en mai et en juin. Mai étant plus particulièrement destiné aux numéros avancés, plusieurs magiciens étrangers y participeront en stagiaires. Certains membres de ce forum, ont déjà participé, ils pourront t'en dire plus s'ils le souhaitent. Cordialement, Peter
  10. Écrire un spectacle n’est pas tout à fait écrire pour un article ou même pour un bouquin. Pour animer souvent des ateliers d’écritures, cela tient en même temps de la technique et de l’imagination. De la technique, car, il y a des bases à connaître si l’on ne veut pas se perdre ou si on ne souhaite pas que le spectacle s’arrête à la première ligne. Le format d’un forum n’est pas le plus facile, ni le plus adapté pour entrer das le détail, mais je peux toutefois de poser quelques bases, je suis conscient qu’elles ne seront pas suffisantes pour t’éclairer, mais elles seront tout de même une base de réflexion. - 1/ qui es-tu ? Ou plutôt qui seras-tu lorsque tu seras sur scène ? Ne réponds pas moi-même, car c’est forcément faux, à partir du moment où on prétend être magicien, on joue et on fait semblant, donc on est quelqu’un d’autre… Qui ? -2/ que faisait-tu avant de rentrer sur scène ? D’où viens-tu ? (suivant la célèbre formule de Pierre Dac, je suis moi, je viens de chez moi et j’y retourne - Je préfère la faire moi-même, avant qu’un Troll ne nous l’a serve). -3/ ou vas-tu après le spectacle (et oui la vie de ton personnage, ne s’arrête pas après son passage en scène) -4/ le plus important, que viens-tu faire sur scène, que veux-tu raconter (cela peut-être complètement abstrait, cf. jeu sur les émotions, cf. La Magie Nouvelle) -5/ quel sont tes moyens, ta technique, ta spécialité. Voilà quelques points, cela te paraîtra peut-être un peu curieux, mais je peux t’assurer que cela aide beaucoup. Mais avant tout, le travail d’écriture passe aussi sur un jet d’idées sur le papier, sans filtres ni censure… Pour information j’ai réalisé cet été un atelier d’écriture avec un stagiaire, en 3 jours on a écrit un spectacle de 50 minutes prêt à jouer. Je ne peux pas faire plus long, car cela dépasserait les possibilités de lecture sur internet, mais je serai ravi d’en parler avec toi à l’occasion. Bon courage Peter
  11. J'ai eu la chance d'être admis dans ce cercle très sympathique et je dois dire que les bons souvenirs sont nombreux. Je ne citerai que ces têtes à têtes avec mon ami Ali Bongo toujours plein d'idées et de jeunesse, c'est en partie au Fruit d'Or qu'est né ce qui deviendrait après son départ - malheureusement - le Trophée Ali Bongo qui devait être remis à un magicien de moins de 25 ans, particulièrement représentatif de ce que devrait être l'esprit magique et du talent en devenir. Le premier Trophée fut remis en 2010 au congrès FFAP de Paris Disneyland en présence de la nièce d'Ali Bongo à Benjamin Vianney. Je ne suis pas près d'oublier non plus ses dégustations de moutarde et de fromage britannique. Je me souvient aussi mon stress, pour la présentation de l'épreuve du couteau avalé, comment trouver une nouvelle idée devant un tel parterre de magiciens exceptionnels. J'avoue qu'après coup et sans modestie, mais le trac que j'ai ressenti me le permet, je ne suis pas trop mécontent de ma version, même si je ne l'ai jamais représenté autre part. Et surtout, merci à Claude et à son épouse qui se coupait en 8 pour que cette fête de l'amitié soit chaque année une véritable réussite. Je ne suis pas certain que l'esprit du Fruit d'Or soit reproductibles ailleurs, car Claude en était l'ame et beaucoup des membres nous ont quitté. Mais j'en accepte l'augure, car mon dieu que c'était bien.
  12. Bonjour Stéphane, S’ART MAGIC CLUB n’est pas pour l’instant un Club FFAP, car il n’a pas encore d’activité (la première réunion n’aura lieu que le 18 octobre) même si le CMI organise depuis pas mal de temps des manifestations magiques. Comme par exemple le Festival pour Enfants de cet été au cours duquel ont été présentés 3 spectacles de magie familiaux, dont une grande ballade magique de nuit avec en intervenants magiciens : François Normag et votre serviteur, une comédienne et deux musiciens (ce fut un moment intense et génial sur le thème d’Alice au Pays des Merveilles). J’ai aussi présenté 2 représentations de mon spectacle pour les bébés et nous avons eu le bonheur de découvrir le spectacle de la Cie Léopoldine de Grenoble et celui des Têtes de Piaf qui étaient les régionaux de l’étape + un tas d’autres animations, ateliers divers dont un atelier d’initiation à la magie. Tout au long de l’année le CMI qui est rattaché à une école de musique de plus de 300 élèves à Paris, prépare avec les enfants des spectacles dans lesquels la magie n’est jamais absente (cf. Le Carnaval des Animaux en 2018). Ce n’est pas non plus un club FFAP, car il lui faut en premier lieu, préparer ses membres pour l’examen d’entrée à la FFAP et pour cela il nous faudra un peu de temps de fonctionnement. Je souhaite à votre club une belle vie et une belle réussite et lorsque nous serons un peu plus en place et performants nous espérons pouvoir vous rendre visite dans un esprit d’échanges et de convivialité qui est le mot d’ordre de S’ART MAGIC CLUB. Bonne Magie à vous, Peter Din
  13. Nous sommes très heureux de vous annoncer la naissance d'un Club de Magie dans la Sarthe. S'ART MAGIC CLUB verra officiellement le jour le 18 octobre à 19h30 au Centre International de Musique de Roussigny. Ouvert à toutes et à tous à partir de 10 ans et sans limite d'âge. Venez partager votre passion de la magie et des arts de l'illusion, dans une atmosphère de partage et de convivialité. Quelque soit votre niveau, vos connaissances (même les plus réduites), initiez-vous à la Reine des Arts.
  14. Soyons nombreux à venir lui dire Merci et au revoir. Vendredi 8 février à 10h au crématorium du Père Lachaise 71 rue des Rondeaux 75020 Paris.
×
×
  • Créer...