Aller au contenu
Pas de pub non magique pour les membres soutenant VM. Clique ici pour en savoir plus !

Rémi HUBERT

Membre
  • Compteur de contenus

    13
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

16 Bonne

À propos de Rémi HUBERT

  • Rang
    Magicos*
  • Date de naissance 01/01/1991

Informations Personnelles

  • Localisation
    Rennes (35) / FRANCE

Informations Magiques

  • Club(s) / Association(s) / Cercle(s)...
    Cercle Magie Bretagne (2013)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Le sujet initial a bien dérivé Pour en revenir aux cartes, on pourrait à la fois préserver une certaine tradition et ménager les susceptibilités de chacun en proposant le schéma suivant: - Remplacer les Rois par "Royauté" ou "Royaume" et faire figurer tant des personnages masculins que féminins en s'inspirant de personnages historiques des 4 coins du monde. Ou bien l'on pourrait représenter des monuments emblématiques. - remplacer les Dames par "Duché" - remplacer les Valets par "Verger" ou "Vilain". L'avantage est qu'en Anglais, cela donnerait : - Realm, Royalty ou Kingdom - Duchy - Vinyard, Woodland ou Vilein... A ce propos, il m'est arrivé que des spectateurs ne soient pas l'aise avec l'index des cartes format poker (K, Q, J) et ne les reconnaissent pas. Sans faire preuve de chauvinisme, je reconnais que des index français (R, D, V) seraient beaucoup plus simples à suivre et à retenir pour un spectateur francophone qui n'est pas amateur de casino. Le problème est que je ne suis pas parvenu à trouver de telles cartes de bonne qualité et qui soient en format 6,35 × 8,89 cm. Quelqu'un pour m'aiguiller?
  2. "la hiérarchie hommes-femmes est inscrite dans notre société ." Cette affirmation générale est aussi grave que fausse. "Pour parler des échecs, oui, c'est la reine qui a le potentiel de mouvement le plus redoutable. Mais cela reste le roi qu'il faut mettre échec et mat." Le problème est que si l'on remplaçait rois par reine dans votre propos, l'on obtiendrait : "Pour parler des échecs, c'est encore le roi qui le potentiel de mouvement le plus redoutable et c'est la reine qu'il faut mettre échec et mat. " Vous auriez alors pu dire que la reine est rabaissée au rang de pion ne pouvant ni attaquer ni protéger mais qu'il faut au contraire conquérir... Votre vision est manifestement biaisée. Pour en revenir aux cartes, le roi ou le souverain est la plupart du temps au dessus de la dame (autrefois chevalier) laquelle est elle-même au dessus du valet qui est pourtant un personnage masculin. Le roi ou souverain est quant à lui très souvent dépassé par l'as... Il n'y a donc pas de hiérarchie homme-femme instaurée par les cartes mais une hiérarchie sociale correspondant à l'époque de création des cartes en Europe et plus particulièrement en France. Effectivement la figure royale, est dans les faits, représentée par un personnage masculin, parce que sous l'ancien régime, en France c'était le cas. Mais dans d'autres monarchies européennes, il y a bien eu et il y a encore des femmes qui règnent. Ce sont les anglo-saxons qui ont commis l'erreur de traduire "dame" par queen et de conserver dans le même temps la hiérarchie classique en remplaçant le chevalier (ou dame) par queen (reine). Arrêtons donc de dire que le jeu de cartes participerait au maintien d'un système qui serait particulièrement injuste à l'égard de la gente féminine. Le jeu de 52 cartes français a été créé sous l'ancien régime. Utiliser et jouer avec ces cartes ne reviendrait pas à défendre et promouvoir un modèle social révolu depuis longtemps... Gagner une partie de cartes à l'aide d'un roi ne me rend pas royaliste. De la même façon, gagner avec un roi ne fait pas de moi un sexiste.
  3. Ce sujet est intéressant ! A mon sens, rien dans les cartes que nous connaissons aujourd'hui ne laisserait penser que "l'homme vaudrait plus que la femme". D'abord, sauf erreur de ma part, le jeu format poker de 52 cartes a directement pour origine le "jeu français". Dans ce jeu, il y a les "dames" qui ont été malencontreusement traduites par "queen" (reine) dans les pays anglo saxons. Tout part de là puisqu'historiquement en France, les "reines" étaient en réalité les épouses des souverains. Par ailleurs, s'il est vrai que dans certains jeux le roi vaut plus que la dame, il n'en demeure pas moins que cette dernière vaut plus que le valet qui est pourtant représenté par une figure masculine. Historiquement, la valeur des cartes coïnciderait donc avec le modèle social de l'époque durant laquelle elles ont été créées. C'est pourquoi il y a des jeux comme la belote où le valet devient la carte la plus intéressante : cela viendrait de la révolution avec l'idée que le valet vaudrait désormais plus qu'un roi). Bref, l'idée selon laquelle les jeux de cartes seraient discriminants à l'égard d'un sexe n'est pas fondée. Qu'en est-il des autres jeux ? Aux échecs, la reine est bien le pion le plus puissant du jeu. Ça n'a jamais choqué qui que ce soit... Seulement voilà, c'est plus vendeur de justifier sa démarche commerciale par des idéaux (égalité, écologie...).
  4. La musique est "sendero" de Gustavo Santaolalla.
  5. Pour les anglophones, Aaron Fischer et d'autres magiciens Américains ont récemment commenté de façon élogieuse cette routine, au cours d'un live que vous pourrez retrouver ici :
  6. Pour les anglophones, ce soir à 8.00 pm (UK) il y aura un live sur le compte instagram @Studio52 (Ben Earl) en présence de Steve Forte lui-même !
  7. Merci pour ton message ! Effectivement mon jeu commence à s'user depuis le confinement. Je vais m'entraîner avec un jeu plus neuf. Après, je n'utilise jamais un jeu totalement neuf devant des spectateurs. Je m'assure de l'avoir bien apprivoisé au préalable, pour éviter les surprises
  8. Merci pour ton retour ! Malheureusement si je fais apparaître l'as de trèfle face en bas dans un ruban face en l'air, ça risque de gâcher le climax de fin si tu vois ce que je veux dire Mais je crois avoir trouvé une alternative : plutôt que d'étaler le jeu en ruban sur la table avant l'apparition de l'as de trèfle, je pensais faire "dribbler" les cartes sur la table et faire comme si j'attrapais l'as de trèfle parmi les cartes qui tombent, à la manière de Lennart Green.
  9. Merci pour vos retours ! En fait, l'effet recherché dans ce tour consiste à ce que les cartes se trouvent classées dans l'ordre alors même que le jeu était clairement désordonné au début et mélangé le plus honnêtement possible (En pratique, le jeu pourrait être mélangé par un spectateur). Or, pour parvenir à un tel résultat, vous vous doutez bien des contraintes et de la passe à réaliser. Mais cette passe est très difficile à dissimuler devant une caméra fixe. Généralement, elle est effectuée durant un temps mort ou entre deux deux routines et, souvent avec une main sous la table. Dans ma démonstration, il n'y a pas de temps mort durant la passe et mes mains ne sont jamais sous la table. Pour réaliser cela de la façon la plus propre possible, il m'a semblé inévitable de "sacrifier" l'apparition de l'as de trèfle (il s'agit bien de l'as que l'on voit au dessus du paquet étalé en ruban au tout début, et non pas d'un duplicata caché a l'avance sous la table). Cette apparition vient camoufler la fin de la passe. En fait je préfère que le spectateur profane se dise que j'ai e....mé la carte plutôt qu'il se doute qu'il s'agisse d'autre chose. Je ne cherche pas à surprendre des magiciens mais des spectateurs profanes, et notamment les plus observateurs d'entre-eux. Bien entendu, cette routine n'est pas destinée à rester muette avec un fonds sonore. Il faudra que j'élabore un boniment adapté. Mais si vous avez des idées pour m'aider à remédier au problème de l'apparition des as ou à rendre l'effet un peu plus "fou", n'hésitez pas à m'en faire part !
  10. Bonsoir tout le monde ! Le confinement a été l'occasion d'avoir du temps pour travailler cette petite démonstration de tricherie. Jusqu'à maintenant, je n'avais rien publié. Mais là, j'étais assez content de moi pour une fois et je voulais partager ça. Merci d'avance pour vos retours/conseils/suggestions !
  11. J'ai du mal à comprendre votre engouement pour cette routine qui présente un défaut majeur : l'impossibilité de justifier le fait d'insérer un billet sur l'endroit de la coupe. Il n'y a absolument rien de naturel à faire cela, même dans le cadre d'un pari, surtout si c'est le magicien lui-même qui pose le billet. La manière de venir ensuite déposer le billet avec le dessus de la coupe est particulièrement suspecte. Sans avoir commandé le produit, je doute qu'au niveau des angles ce soit si propre que cela (notamment lorsque le haut de la coupe est déposé sur le côté avec le billet) Il ne faut pas sous-estimer les spectateurs qui, pour beaucouop d'entre-eux, sont parfaitement capables de remonter un tour comme celui-ci. D'ailleurs aucune véritable performance n'est présentée dans la bande-annonce...
  12. Pas dispo ce soir mais certainement la prochaine fois ! Bonne soirée !
  13. Je suis également Rennais et bien partant pour rencontrer des confrères magiciens. Semaine du 17/02, je serai en principe dans le coin. J'ai été membre 2 ans au Cercle Magie Bretagne (2012-2013). C'est un bon club même si la moyenne d'âge était, à l'époque, assez élevé et s'il fallait parfois faire un tout petit peu de route pour se rendre sur les lieux de réunion. De mémoire, pour pouvoir l'intégrer il fallait passer un entretien avec le président de l'association puis faire une performance devant tous les membres. Presque aussi stressant qu'un grand oral du concours de l'ENA :-)
×
×
  • Créer...