Aller au contenu

Tableau d'honneur

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 04/10/2019 partout

  1. Le week-end est encore loin, une note de bonne humeur avec quelques participations sympathiques
    7 points
  2. L'autre jour @Alex' m'a présenté en avant première ce tour qui semble désormais dispo. [vmprod p=212]
    3 points
  3. La créativité C’est un peu comme avec le charme : Dés que l’on en parle trop, ça s’en va. Donc : je ne connais pas trop les vrais secrets pour devenir créatif. Il y a beaucoup de livres qui ont été écrit à ce sujet. Les gens disent que je suis créatif. Sans avoir les preuves. Toutes mes idées pour mes spectacles sont nés d’une nécessité absolue. Soit que j’avais déjà vendu un projet sans avoir la moindre idée ce que je vais faire, soit que j’avais tellement faim qu’une nouvelle création m’a sauvé de la famine. En ce moment je vais assez bien, donc ma cervelle travaille au « stand by ». Je me souviens d’une période de ma vie, où un producteur m’avait demandé un nouveau concept pour un show de café théâtre. Il fallait que ce soit envoyé pour le 8 mai 1996. Le fax (vous vous souvenez encore des fax? Voilà une idée génialissimo) avec le synopsis est parti à 23 h 59 minutes, l’affaire était dans le sac, nous avons joué la pièce pendant 8 mois à l’Espace Jemmappes. Si j’avais pas eu cette date butoir, je serais encore aujourd’hui en train de penser et de penser et de penser…. Le troisième paramètre pour être créatif c’est d’avoir envie de faire quelque chose bien déterminé. Si vous vous intéressez pour la littérature, il vaut mieux que vous feriez profiter l’humanité de votre prose au lieu de réfléchir comment faire la meilleure soupe aux légumes. Mais si vous vous intéressez profondément pour les légumes, j’en suis persuadé que vous ferez les soupes les plus originales du monde. Je dirais donc les ingrédients pour devenir créatif sont : - avoir absolument besoin d’accomplir quelque chose pour survivre. Ou pour séduire. En danger de mort, le subconscient vient à votre aide, en amour une surproduction de sérotonin vous fait avancer… - avoir une date précise pour livrer votre oeuvre, et - avoir une envie folle de trouver des choses pour un sujet qui vous passionne. Sans passion pas de créativité. - n’avoir pas trop de connaissances. Alain Bernardin, le fondateur du Crazy Horse disait souvent : Je ne connaissais rien, il fallait que j’invente tout. (un peu gonflé le mec, mais il a bien prouvé que ce n’était pas un branleur.) Bonne chance ! PS: Ariane Mnouchkine disait : Donne moi une date et un lieu et je vous composerai un spectacle
    2 points
  4. Aujourd’hui c'était donc le jour des obsèques. Une église remplie d’amis, d’inconnus et de magiciens tous venus pour rendre un dernier hommage à notre cher Dominique parti trop tôt. Une belle cérémonie et puis le cercueil qui s’en va sous les applaudissements vers sa nouvelle demeure... merci pour tout! La magie perd un grand monsieur et beaucoup d’entre nous se sentent un peu orphelins ce soir... Au revoir Monsieur Dominique Webb...
    1 point
  5. Un tour génial a présenter. Une ambiance, une atmosphère qui emmène le spectateur dans une expérience dont il se souvient longtemps....Toujours un grand moment....
    1 point
  6. Comme d'autres l'ont déjà dit, le sujet est vaste, en magie et dans d'autres domaines, et pléthore de livres ont été écrits à ce sujet. Et je suis convaincu qu'il y a surtout des outils plutôt que des méthodes. Twyla Tharp parle d'ailleurs plus d'une habitude à cultiver. Il y a eu un épisode du Mystery School Monday à ce sujet. J'ai partagé ce qui m'avait marqué dans cette vidéo : Et si tu lis l'anglais, un livre intéressant est celui de Butzi (magicien et conférencier) : Creativity for Magicians Outre partage d'outils et d'approches qu'affectionne Butzi, il partage des créations qu'il a réalisées grâce aux outils qu'ils décrits. Mais ce qui m'a plu le plus, c'est la partie interview où plusieurs artistes parlent de leur vision de la créativité : Eugene Burger, Jeff McBride, Lawrence Hass, Bill Homewood, Ira Sedenstein, Joshua Jay, Master Payne et même notre @Otto WESSELY Lire différentes visions m'a permis d'affiner la mienne.
    1 point
  7. oui il y a 100 personnalités complètement différentes et surtout multi générationnelle afin de pouvoir faire le tour à toute sorte de public...
    1 point
  8. Ravi de vous avoir, de manière indirecte, apporté de la bonne humeur et des rires
    1 point
  9. Bonjour, Je redéterre un peu le sujet. Au final, qu'est-ce qui est le plus avantageux sur le long terme ? Auto-entrepreneur ou GUSO ? J'ai l'impression qu'une grande majorité des magiciens en France ont le statut d'AE. Cela voudrait donc dire qu'il est plus avantageux d'être en AE que IS ? Sinon ils seraient intermittents, non ? Je me demande aussi quel est le statut de ceux qui font des spectacles dans les théâtres, cabarets ...etc Ils passent par un producteur ? Dans ce cas, quel est leur statut ?
    1 point
  10. Notre suisse préféré a eu droit à 11 minutes avec son nouvel assistant Boris.
    1 point
  11. Je me permets une toute petite remarque sur ce conseil. Evidemment c'est un excellent conseil car une date butoire est un coup de pied au c.l très efficace. "Un objectif, c'est un rêve avec une deadline." -Napoleon Hill Néanmoins sur le forum on gronde régulièrement des magiciens qui après s'être engagés sur une presta viennent demander ici ce qu'ils peuvent présenter... Mais pourtant quand Otto ou d'autres le font c'est bien ? Bah alors... Elève: Maître, pouvez-vous m'apprendre comment écrire une symphonie ? Mozart: Tu es trop jeune pour ceci. Elève: Mais vous aviez vous-même 7 ans lorsque vous avez écrit votre première symphonie. Mozart: Oui, mais moi je n'ai pas eu besoin de demander comment faire. (Et pourtant ça n'interdit pas non de demander de l'aide... )
    1 point
  12. C'est une traduction (pas géniale) de ce meme américain: qui est lui-même l'une des nombreuses adaptations de ce meme : Dérivé de cette blague sur les différentes manières de nommer les couleurs selon que l'on est un homme ou une femme : Il y en a des tas et des tas, plus ou moins drôles (beaucoup par rapport aux styles de musique, mais pas seulement). Le sens n'est pas du tout ambigu, ça s'amuse juste du fait que les passionnés/spécialistes d'un domaine particulier voient forcément dans le domaine en question toutes sortes de nuances dont le grand public se fiche totalement.
    1 point
  13. Voilà. Le total m'est revenu à environ 36 euros. En revanche, j'ai assez de tissus pour un second tapis, pour en offrir un à l'occasion il faudra juste que je rachète le MDF qui m'a coûte 5€64 pour deux planches découpe à Leroy Merlin. Sous le velours, il y a de la ouatine de 8mn d'épaisseur, ça permet d'avoir une bonne prise des cartes sans qu'il y ait trop de mou entre la planche et le tissus
    1 point
  14. Sachez messieurs, que c'est un réel plaisir de discuter et de recevoir autant de conseils avec des personnes où on peut sentir une réelle passion pour cet art
    1 point
  15. Si tu n’y crois pas, essaie de voir la vidéo de Salvano (le FP sur le bout des doigts)… elle est effectivement incroyable… En fait, il y a deux écoles pour le FP : Visible et invisible. Dans la première, le public a un contact visuel avec le FP. Simplement, le magicien va faire en sorte que l’on ne le perçoive pas : Mais pas besoin d’un réalisme époustouflant. Le réalisme est remplacé par l’angle de vision, la gestion des ombres, le mouvement… Le spectateur voit, mais ne perçoit pas. L’autre école, le FP invisible, ne permet jamais au spectateur de voir réellement le FP, et Salvano était un grand maître de cette technique : Un enchaînement de masquages, de transferts d’une main à l’autre, de déchaussement et rechaussement, font que l’on pense voir les mains vides, y compris les pouces, alors qu’un FP est en action. Plus complexe, car il faut gérer beaucoup de choses, cette version permet effectivement d’utiliser pour la démo un FP de couleur radicalement différente de la main (vert fluo si on veut…) : on ne le verra jamais… C’est une approche assez difficile, mais quel prodige ! Une belle approche, à mon sens, serait de mélanger les deux : Si le FP doit être visible à un moment, car ça nous arrange, le camoufler par le mouvement, l’angle etc. Et quand on le peut, utiliser les techniques de Salvano et ses successeurs du FP invisible. La grande contribution de la méthode Salvano, c’est de nous rappeler que le FP n’a pas à passer tout son temps planté sur notre pouce : C’est un objet qu’on peut empalmer, transférer, cacher, et parfois même mettre sur le pouce Gilbus
    1 point
  16. Nous en sommes arrivés, dans cette discussion, au point "omega". Celui où chaque mot, même le plus anodin, a besoin d’être défini et précisé. Et celui où chaque définition ou précision va nécessairement entrer en contradiction avec une définition précédente. Bienvenue aux lecteurs qui restent. Bienvenue au cœur de l’inexprimable, de l’indicible et de l’ineffable où toute vérité provisoire ne peut être qu’exprimée en termes apophatiques.
    1 point
  17. C'est drôle... Ta question-boutade fait écho à un excellent ouvrage que j'ai lu il y a quelques jours. Je le conseille à toute personne qui s'intéresse à ces questions.
    1 point
  18. Oui : mais c’est rendre ce type de « jeu » presque systématique à la télé qui donne à l’illusionnisme sont aspect devinette. Il y a des post, sur ce forum même, ou on parle de l’émotion magique, de la suspension du refus de croire, du travail à mener pour y arriver etc. A coté de cela, les grands shows télé formatent les spectateurs (et vous savez bien que la télé formate à ce qu’elle veut une grande partie de l’auditoire) à ne voir en la magie qu’un puzzle dont le seul but est de trouver la solution. Il y a opposition, non ? Nous faisons de belles théories, et même les mettons parfois en pratique à notre petite échelle, lors de nos close up et spectacles pour quelques dizaines ou centaines de spectateurs. Et a coté de cela, la télé et ce genre de show orienté « trouvez le truc » ramène l’art magique à son aspect le plus trivial, pour des millions de personnes. Je ne parierai pas que la télé aura moins d’impact dans l’image de la magie actuelle et future que la magie vivante. En ce sens, ceux qui surf sur cette vague de débinage sont responsables, même s’ils se cachent derrière « un jeu » ou un contexte général : Le contexte, il est fait par ceux qui l’utilisent aussi. Comme je le disais, P&T ont acquis beaucoup de notoriété (et d’argent, j’imagine, ils sont intelligents !) grâce à la conjugaison de leurs talents, que personne ne conteste, et du débinage. Cela ne les rend pas meilleurs à mon point de vue que l’ado qui, pour les imiter, va mettre des tutos de magie sur youtube. Au contraire, ils sont souvent la justification et l’inspiration de ces ados dont le but est le débinage d’un maximum de tours, pour bien montrer qu’ils sont dans la mouvance… Donc même si P&T, en apparence, respectent les illusions des magiciens qui viennent chez eux, le principe même de l’émission va à l’opposé de ce qui me plait. Maintenant, chacun ses gouts, et c’est sur que les magiciens (français ou autre) y vont volontairement, personne ne les force… Mais personne ne me forcera à admirer ce principe. J’ai fait ce genre de choses aussi, il y a des années. Puis j’ai réfléchis. J’évite maintenant ce type de mise en valeurs par le rabaissement d’autre chose. Que des débutants aient recours à ce genre de choses, c’est presque normal. Que des magiciens confirmés et célèbre le fasse, cela me semble un manque de perspective. Mais bon, tout le monde n’a visiblement pas la même vision des choses. Kurtz, que j’admire beaucoup par ailleurs, a fait ce type de tours, lors d’un passage télé : Il a expliqué un tour de cartes orientées, avec les faces. Je me suis dit : c’est vrai que ce principe est connu dans les cours de récré… Puis il a refait le tour faces cachées. Et il a expliqué le principe de cartes bicycle orientée par les dos ! La, je ne comprenais plus : c’est un principe que j’utilisais, que beaucoup de camarades utilisent ! Il a alors refait son tour avec des cartes à dos blanc Et la, il n’a pas expliqué, bien sur. J’ai trouvé cela puant. Expliquer ce qui ne lui sert pas, et jeter en pâture des outils dont se servent des milliers de magiciens moins bons que lui, c’est naze. Et c’est ce que je ressens chaque fois que je vois un magicien expliquer un « petit tour » : Il se fout complètement des autres, qui utilisent peut être, eux, ce petit tour. Mieux, ils l’utilisent peut être avec talent, et en ont fait un Grand tour, dans leur répertoire… Révéler un tour, car on ne s’en sert pas, c’est juste oublier que nous faisons partie d’une communauté, qui est attaquée de tout bords, et qu’il faut se serrer les coudes. Vous vous souvenez sans doute d’Eric Antoine, dans l’émission « leurs plus grand secrets », qui a fait le tour de la banane coupée ? C’est un tour que je connais effectivement depuis mon enfance. Le genre de petit tour qui ne mérite pas plus d’une pensée : non, je ne vais pas faire un truc aussi naze… Eric Antoine, par son talent, a emporté la salle et des millions de spectateurs vers cette fameuse émotion magique dont on parle tous…. Avec ce tour ridicule. J’ai crié bravo ! Et ensuite, il l’a expliqué, défaisant tout ce qu’il avait fait…et ne laissant les gens qu’avec une explication triviale et décevante. C’est le jeu, mais le jeu en vaut il la chandelle ? Disons que c’est aux magiciens de réfléchir sur leurs buts et les moyens qu’ils emploient pour y parvenir : Ce sont des magiciens qui mettent en place les émissions type « trouvez le truc », ce sont eux qui vont chez P&T… Une question de choix de carrière, et de choix éthique, j’imagine. Je n’y connais rien, je ne suis pas vraiment magicien, moi…. Bon, la, on sent tous que tu nous parles de youtube et de ses tutos. Et bien parlons en : Il ne suffit pas d’attendre que les secrets se perdent au milieu des secrets. On peut aussi être acteur. Si chaque magicien ici allait, un quart d’heure par mois ou par semaine, à la chasse aux tutos, pour leur donner de mauvaises notes, et y laisser des commentaires expliquant que les tutos sont préjudiciable à la magie, et surtout aux débutants qu’ils prétendent aider, l’ambiance serait vraiment différente sur youtube. Râler contre youtube ici, sur les forums de magiciens, cela ne sert à RIEN ! Il faut aller le dire la bas, sur leur terrain, que ce qu’ils font est naze. Certains magiciens le font, mais nous sommes encore trop peu nombreux. Et ceux qui parlent de secrets, la bas, font figure d’extra terrestres ! Les habitués de youtube ne savent pas ce qu’est un secret. Le concept même de secret leur est étranger. Ils répondent : si tu n’aime pas, tu n’as qu’à pas regarder. On n’imagine pas que cette nouvelle génération puisse à ce point être hors de la ligne classique qui à guidé les apprentis magiciens, depuis des siècles. Mais ils ne sont pas plus bêtes que les plus anciens : Si on leur explique la raison d’être du secret, la plupart comprennent ! Simplement, ils n’ont JAMAIS eut cette explication… Allez sur youtube, cherchez les tutos (c’est facile, il y en a plein), et notez les (heuu, négativement, hein !). Laissez des commentaires expliquant que c’est ballot de donner le truc a tout le monde. Et pourquoi. J’ai déjà obtenu pas mal de retraits de tutos, par des gens qui ont admis qu’ils avaient fait cela sans trop réfléchir. Beaucoup, s’ils n’ont pas retiré leurs tutos présent (par simple orgueil, bien sur, mais bon…) ont dit qu’ils n’en feraient plus d’autres. Et même si celui qui fait le tuto est trop obtus pour comprendre ce qu’on dit, beaucoup de gens lisent les commentaires : En s’exprimant la bas, les vrais amoureux de la magie peuvent éviter que d’autres encore suivent le modèle tuto, et ne post à leurs tour d’autres tutos : Tout est question d’ambiance… il est encore temps d’inverser l’ambiance, sur youtube. Mais faut qu’on soit plus. Si les magiciens restent au chaud, entre eux, sur les forums de magie et les congrès de magie, et les rencontre de magiciens…ben ils vont tout simplement laisser se développer la prochaine génération sans eux. Et la prochaine génération de public, aussi, qui vient à nos spectacles pour chercher le truc, avec une culture du truc (pas de la magie, non, juste du truc) de plus en plus large et imposante. Bien entendu, les très bons magiciens n’ont pas de soucis à se faire. J’imagine que parmi tous les inscrits de ce forum, il n’y a que de très bons magiciens ? Moi, je suis assez mauvais. Mais je dois être l’exception… Je compense par la durée : j’ai eut le temps au fil des années de trouver des tours faciles, à fort impact, qui me conviennent. Je ne me plains pas. Mais il y a aussi les débutants. Eux, ils ont du souci à se faire : Ils n’ont pas encore le bagage permettant de faire oublier le truc, ils utilisent, la plupart du temps, des tours largement débinés sur youtube, et ils ont en face d’eux un public de plus en plus formé au repérage du truc. Ce sont les débutants qui sont le plus gênés par ces tutos qui prétendent…aider les débutants. N’oubliez pas, vous qui êtes de bons magiciens, que vous aussi, êtes passés par cette étape ou l’on annone ses premiers tours, sans expérience pour les rendre fantastiquement sublimes… Alors un peu de solidarité pour les nouvelles générations : Dites non aux tutos, et aux émissions débinoïdes… Bon, comme plus personne ne lis, vu que j’ai fais trop long, je profite du reste de la page pour noter une liste de course, faites pas attention… Donc, baguette, sauce tomate, rapé, bouillon cube. Et porter le costume de bouffon au teinturier. Gilbus.
    1 point
  19. C'est simplement mon ressenti Les Bicycle Second sont assez rigides par rapport aux normales.
    0 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Créer...